Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 6 Octobre à 09:08

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus ce jeudi ont focalisé leurs commentaires notamment sur le scrutin du 7 octobre et la participation électorale. "Rissalate Al Oumma" indique que le Maroc connaîtra vendredi un grand événement politique marqué par le vote des citoyens marocains qui va réorganiser le paysage politique et la carte partisane.



Il estime que le scrutin du 7 octobre définira les repères de la gestion de la chose gouvernementale pour les prochains jours, voire les prochaines années, jugeant nécessaire que les parties prenantes fassent preuve d'esprit de responsabilité, de respect des dispositions légales et des règles de l'intégrité électorale et de la concurrence loyale.

Selon lui, si tous les observateurs sont unanimes à reconnaître le développement important qu’a connu l'expérience électorale marocaine, cela n'empêche pas de rester vigilant quant aux risques de dérapages et de dépassements qui peuvent nuire à la crédibilité de l'opération électorale.

"Bayane Al Yaoum" écrit que le vote est un droit qu'il faut pratiquer en toute liberté et responsabilité et qui constitue l’action consacrant la citoyenneté et l’influence du peuple sur les politiques publiques. A cet effet, l’éditorialiste appelle à se déplacer massivement aux bureaux de vote, tout en respectant l’ordre, caractéristique des peuples avancés et civilisés.

Une fois dans l'isoloir, poursuit l'éditorialiste, l’électeur fera appel à sa conscience et devra se rappeler que sa voix n’est pas un simple signe apposé sur un bulletin de vote, mais une responsabilité consistant à élire des candidats sur la base de la compétence et du mérite.

Dans le même sens, "Al Alam" écrit que vendredi est énonciateur d'un changement politique dans le cadre des normes constitutionnelles que le peuple marocain aspire à consacrer.

A cet égard, l'éditorialiste estime que ces élections constituent une autre marche nationale sur le chemin de la démocratie et du changement politique, ajoutant que ce changement est la seule façon de mener une réforme globale et profonde touchant tous les niveaux et pouvant être consacrée par la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles et des lois organiques.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara