Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 30 Septembre à 09:20

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus vendredi ont focalisé leurs commentaires notamment sur les enjeux de la campagne électorale et l'appel des centrales syndicales à un vote anti-gouvernement.



"Al Bayane" commente les enjeux de la campagne électorale. L’auteur de l’article souligne que les citoyens sont invités à faire preuve de davantage de lucidité, fustigeant les tentatives de certains acteurs qui "préfèrent verser dans la surenchère démagogique et surtout irresponsable (…) dans l’espoir de mettre en difficulté la majorité sortante". "Al Massae" commente l'appel des centrales syndicales les plus représentatives à ne pas voter pour les partis de la coalition gouvernementale. Le journal indique que les centrales syndicales qui ont lancé cet appel devraient se focaliser sur les causes de la classe ouvrière et la défense de ses droits, estimant que ces syndicats ne doivent pas s'aligner ni avec l'opposition, ni avec la majorité. 

Il juge que ces organisations syndicales souffrent "d'anomalies subjectives et objectives", relevant qu'"elles ont montré des signes de faiblesse" face à l'Exécutif, mettant ainsi en suspens les espoirs de la classe ouvrière.

"Bayane Al Yaoum" revient sur la liste nationale du Parti du progrès et du socialisme (PPS), estimant que cette liste a incarné une certaine ouverture sur des acteurs ayant renforcé les rangs du parti, ajoutant que de manière générale, cette liste compte des militantes et militants dont les responsabilités et le parcours au sein du parti sont connus de tous. "Al Ittihad Al Ichtiraki" relève que les électeurs soulèvent un certain nombre de questions, partant de l’état des lieux actuel du pays tant au niveau social qu’économique, ajoutant que ces questions se posent au quotidien et partent de la performance négative de l’exécutif durant ces cinq dernières années avec la hausse des prix, les taux élevés d’endettement et du chômage. 

L’Union socialiste des forces populaires (USFP) propose 555 mesures pour traiter la situation actuelle et établir un nouveau contrat basé sur l’approche participative effective et qui se veut au service des citoyens et de la société, indique le journal.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara