Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 17 Septembre à 10:28

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus samedi ont focalisé leurs commentaires sur les programmes électoraux des partis politiques, le système éducatif et les réformes du gouvernement.



"Bayane Al Yaoum" aborde l'annonce par certains partis politiques de leurs programmes électoraux. L'auteur de l'article indique qu'à travers leurs programmes, ces partis présentent leurs perceptions et propositions qui encadrent leur engagement envers les électeurs, relevant que "le débat doit porter sur les idées pour donner du sens au scrutin du 7 octobre et consolider la dynamique du champ partisan national et du système électoral".

Il souligne que la compétition électorale doit se baser sur la confrontation des programmes et des mesures des différents partis concernant les politiques publiques et les projets de développement du pays.

Or, le discours politique actuel "n'a rien à voir avec les idées et les programmes relatifs aux institutions et aux défis politique et de développement auxquels fait face le Maroc", déplore-t-il, notant que l'enjeu des élections du 7 octobre prochain consiste à garantir toutes les conditions de transparence et de crédibilité au scrutin, dont les résultats feront l'unanimité des citoyens, de la classe politique et des observateurs nationaux et internationaux.

"Al Ittihad Al Ichtiraki" relève l'existence d'une unanimité parmi les syndicats d'enseignement, les associations de la société civile et des acteurs éducatifs quant à l'aggravation de la crise qui frappe le système éducatif. "Malgré l’élaboration d’un plan d’action sectoriel dès le début du mandat du gouvernement actuel et de la vision stratégique de la réforme de l’enseignement "2015/2030" établie par le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, le bilan réalisé dans ce secteur demeure faible pour ne pas dire inexistant", juge l'éditorialiste. 

Le rapport du Wali de Bank Al Maghrib est venu critiquer le retard accusé dans la réforme du système éducatif, appelant à traiter urgemment ce dossier et exhortant l’ensemble des parties prenantes à participer à l’exécution de la vision stratégique de la réforme du système éducatif, rappelle-t-il.

Et de noter que le prochain gouvernement est appelé à rattraper le retard qu'accuse la réforme et établir une nouvelle approche gouvernementale ren matière d’éducation et de formation, mû en cela d’une véritable volonté politique érigeant la réforme de l’éducation au rang de priorité nationale.

"Rissalat Al Oumma" relève que "malgré l'entame de la mise en oeuvre d’un ensemble de projets de réforme dans notre pays tout au long des années précédentes, plusieurs promesses faites par le gouvernement actuel restent loin des attentes du citoyen marocain, comme en témoignent les régressions accusées au niveau de plusieurs secteurs".

Au regard du nombre important des défis et des obstacles qui se dressent devant toute stratégie de réforme visant le développement du pays et afin d'être en harmonie avec l’évolution historique et sociale, "la classe politique doit réfléchir mûrement aux conséquences de ses pratiques et positions envers la patrie et le citoyen", souligne l'éditorialiste.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara