Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 16 Septembre à 10:06

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus vendredi ont focalisé leurs commentaires sur les enjeux liés à la loi de finances, les élections législatives et le programme électoral de l'USFP.



"L’Économiste" s’intéresse à la loi de finances et aux dépenses fiscales, estimant que "si elles sont convoitées, c’est que les niches fiscales restent un instrument facile à manier pour les politiques, surtout quand ils veulent cibler certaines catégories de contribuables et pas d’autres".

S'agissant de l'évaluation de l’incidence économique des exonérations, l'éditorialiste estime que ces exonérations, qui devraient en principe être négociées par les ministères concernés en tant que dépenses budgétaires classiques, "sont souvent dévoyées de leurs objectifs principaux".

"Enfin, au-delà des impératifs d’efficacité économique, il y a une exigence d’équité à l’égard des contribuables qui peuvent demander des explications sur l’usage qui est fait de ces dérogations", ajoute-t-il. 

Sous le titre "Moi, électeur", "Aujourd’hui le Maroc" qui se penche sur les élections législatives écrit en s'adressant aux représentants des partis politiques: "n’oubliez pas que la finalité de toute l’histoire c’est bien moi (…) mes questions concernent de petits détails de ma vie de tous les jours, certes, mais elles sont bien plus urgentes que de savoir qui va s’allier avec qui, qui a représenté qui dans quelle ville ou encore quels idéologie, modèle ou référentiel vous défendez".

"Al Ittihad Al Ichtiraki" aborde le programme électoral de l'USFP. Le journal indique que le programme, dont les grandes lignes ont été présentée lors d'une session du conseil national de l'USFP, se base sur "le refus catégorique des choix économiques et sociaux de l'actuel gouvernement, pointés par les rapports émanant d'institutions nationales et internationales, et qui ont mené à la hausse du taux de chômage, un faible taux de croissance, des hausses successives des prix et des impôts et à des atteintes aux acquis sociaux". Le programme électoral du parti de la Rose constitue un contrat avec les électeurs, note-t-il, ajoutant que le document traite également des réformes à entreprendre en harmonie avec l'esprit de la Constitution dans le but de construire des institutions fortes et efficaces pour répondre aux aspirations et aux attentes des électeurs.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara