Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 10 Septembre à 11:10

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus samedi ont focalisé leurs commentaires sur la fête de l’Aïd Al-Adha et l’action du gouvernement, à l’approche des législatives d’octobre prochain.



Ainsi, Bayane Al Yaoum souligne que malgré les transformations qui s’opèrent dans la société et le changement des goûts et des habitudes, la fête du Sacrifice a conservé son ambiance festive chez les Marocains.

Mais cette année, cette fête, qui coïncide avec la rentrée scolaire et vient juste après les vacances d’été, non encore loin du Ramadan, occasionne des dépenses excessives pour certains ménages à revenu limité, note le journal, appelant les autorités à renforcer le contrôle du mouvement des marchés, combattre les hausses illégitimes des prix, les spéculations et la fraude, et par conséquent préserver le pouvoir d’achat des citoyens pauvres, en particulier au niveau des prix du menu bétail et des autres produits alimentaires fortement sollicités à l’occasion de l’Aïd Al adha.

L'éditorialiste met en garde contre des "courtiers électoraux" qui n’hésitent pas à distribuer des moutons à cette occasion contre une "promesse de vente des voix" le jour du scrutin.

Pour sa part, Assabah revient sur l’activité du gouvernement, à l’approche des élections législatives prévues en octobre prochain.

A peine les calculs des élections législatives ont-ils commencé à poindre que la majorité gouvernementale a commencé à être minée et que le chef de gouvernement est devenu impuissant à assurer le strict minimum de l’engagement politique qui consiste à accomplir les tâches d’un gouvernement en matière de gestion des affaires courantes, dans une période perçue comme un immense défi et un test des plus dangereux dans la vie des gouvernements, relève l’éditorialiste.

Depuis l’annonce de la date des prochaines législatives, le gouvernement parait "décontenancé" et prêt à achever son mandat avant même de "remettre les clés", juge-t-il.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus