Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Mercredi 17 Août à 11:12

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus mercredi ont focalisé leurs commentaires sur la situation des ménages marocains, la polémique autour de la loi interdisant la gestion par les mutuelles des structures de soins et le bilan de la délégation olympique marocaine aux JO de Rio de Janeiro.



Al Ittihad Al Ichtiraki aborde la situation des ménages marocains. Le journal, qui s’appuie sur les rapports de Bank Al-Maghrib et du HCP, souligne que "le manque de confiance dans l’avenir et le sentiment accru de précarité préfigurent le début de la fin du modèle économique".

Selon lui, les préoccupations sociales "vont certainement s'accroître avec la consécration d’une politique libérale faisant peu de cas des services publics sociaux".

L’Economiste revient sur la polémique ayant accompagné l'adoption de la nouvelle version de la loi portant Code de la mutualité, qui interdit désormais aux mutuelles de gérer des structures de soins. L’éditorialiste souligne que les médecins privés « se sont réjouis » d’avoir empêché que les mutuelles puissent financer ou gérer les centres de soins.

« Ce n’est pas la première fois que dans ce secteur se manifestent des idées aussi rétrogrades. Il y avait eu le refus agressif des contrôles des cliniques, contrôles qui étaient restés lettre morte trente ans durant ! Il y eut un temps le refus d’accepter les médecins de l’Etat dans les instances de l’Ordre. Il y eut encore l’opposition absolue à la création des services d’urgence privés », relève-t-il.

Aujourd’hui le Maroc aborde le bilan de la délégation olympique marocaine à Rio. Pour l’éditorialiste, ce bilan "ne va pas dépasser une ou deux médailles aux meilleurs des cas".

Il relève que "bien que les traitements accordés notamment sur le plan financier soient meilleurs à ce que se faisait auparavant, les délégations marocaines dans le passé parvenaient à ramener plus de médailles olympiques, parfois en or", appelant à « savoir être exigeant ».

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus