Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 14 Juillet à 09:56

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Les législatives du 7 octobre et le taux de croissance prévu pour l’année 2016 sont les principaux sujets développés par les éditorialistes des quotidiens parus jeudi.



Bayane Al Yaoum indique que l’inscription sur les listes électorales générales permettra aux citoyens, en particulier les jeunes, d’exprimer leurs opinions et de voter le jour du scrutin, notant que l’inscription massive est de nature à neutraliser « les lobbies de la fraude électorale ».

Il appelle les organisations de la société civile, les ONG, les associations des jeunes et les médias à exhorter les citoyens à aller se faire inscrire, mettant en garde contre le déclenchement d’un « débat stérile » sur le rôle des partis dans l’incitation des citoyens à l’inscription sur les listes électorales.

Al Ittihad Al Ichtiraki affirme que le prochain scrutin ne doit pas être isolé des défis régionaux et internationaux, notamment les provocations qui ciblent la première cause nationale, la prochaine réunion du Conseil de sécurité des Nations unies sur le Sahara et la situation instable dans le Mashreq.

Selon lui, "ces contextes ne dépendent pas des volontés manifestes ou latentes d’une quelconque partie politique, mais ont trait à des transformations majeures sur le long terme, liées à une étape qui se veut démocratique et servant l’intérêt de la nation".

Aujourd’hui le Maroc revient sur le taux de croissance prévu en 2016. « De 1 pc on est passé à 1,2 pc pour Bank Al-Maghrib et 1,5 pc de croissance prévisionnelle pour l’année en cours pour le HCP. Seul le gouvernement reste encore optimiste en tablant sur plus de 2 pc de croissance », constate l’éditorialiste, notant que l'Exécutif « sait qu’il n’aura pas beaucoup de comptes à rendre vu que les prochaines législatives devraient déboucher sur une nouvelle carte politique ».

Selon lui, au-delà de la différence des chiffres publiés, il faudrait « soulever les vraies questions sur les choix économiques de notre pays ».

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara