Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 3 Septembre à 10:27

Revue des éditos hebdomadaires



Rabat - Les législatives d’octobre prochain est le thème principal traité par les éditorialistes de la presse hebdomadaire.



Challenge indique qu’à l’approche des échéances électorales, « le microcosme politique s’agite et tente par tous les moyens de se relooker avant la montée sur scène ».

"Tout le monde promet aux Marocains de leur présenter les meilleurs programmes qui seront mis en œuvre par les cadres les plus performants du pays, mais les attentes du peuple marocain sont bien concrètes : il n’espère que la bonne gestion et n’a d’attente que pour des responsables qui ne reviendraient pas devant lui, quelques années plus tard, pour justifier leurs échecs", indique l’éditorialiste.

Il appelle à éviter les dérapages « discursifs », « moraux » et « corporels », à « parler programmes et projets portés par des connaisseurs et non par des ignorants », bannir les accrochages musclés et privilégier un dialogue rationnel et civilisé.

Toujours en relation avec les échéances électorales, la Vie Eco revient sur la problématique de la transhumance. L’éditorialiste souligne que le législateur a certes remis de l’ordre en décrétant la perte du statut de parlementaire en cas de changement de parti en cours de route, « mais visiblement nos partis ont plus d’un tour dans leur chapeau ». 

« Car que dire aujourd’hui quand on voit ces vagues de migration collective d’un parti vers l’autre, ces annonces tonitruantes de la part des grandes têtes d’affiche qui, fâchées de n’avoir pas obtenu leurs accréditations, claquent la porte pour aller chez le parti d’en face », se demande-t-il.

« On peut à la limite comprendre qu’un candidat ou qu’un militant fasse le voyage entre eux partis qui seraient de la même mouvance et encore ! Mais que dire d’un candidat qui hier défendait un programme conservateur pour venir aujourd’hui le détruire devant ses mêmes électeurs en défendant un autre progressiste, libéral ou autre ? » dénonce-t-il.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara