Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Mercredi 12 Octobre à 08:49

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi 12 octobre:





*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, mardi à Casablanca, au lancement d'une campagne médicale ambulatoire solidaire au profit des populations des quartiers «Lahraouiyine» et «Moulay Rachid», et à la pose de la première pierre pour la construction du «Centre médical de proximité - Fondation Mohammed V pour la solidarité» à Sidi Moumen (préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi). Initiées par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, ces actions dénotent l'engagement du Souverain à améliorer les prestations médicales au profit des citoyens, à consolider l'offre de soins en faveur des populations vulnérables et à assurer un développement humain global, durable et intégré. - Annoncés officiellement par le ministère de l’Intérieur, les résultats du scrutin du 7 octobre dernier ont accordé 125 sièges au Parti de la justice et du développement (PJD), soit près de 32% de la totalité des sièges. Mais si ces résultats placent le parti de la Lampe en première position, ils ne lui permettent pas de gouverner seul. Il sera dans l’obligation de former une coalition gouvernementale pour s’assurer une majorité confortable au sein de la Chambre des représentants. Autrement dit, le parti présidé par Abdelilah Benkirane sera obligé de faire des concessions en faveur de ses futurs alliés et sa grande marge de manœuvre en sera réduite. En tout état de cause, plusieurs scénarios sont envisageables pour la formation de la future coalition gouvernementale depuis la décision claire et définitive du Parti authenticité et modernité (PAM), deuxième dans ces élections, de rejeter toute alliance avec le PJD.

*Aujourd’hui le Maroc.:

- Managem s’implante en République de Guinée suite à la signature récemment de l’accord de partenariat portant sur la cession par Avocet Mining PLC d’une partie de ses participations dans le projet aurifère "Tri-K" en République de Guinée à Managem, sous réserve de l’obtention des approbations requises par leurs instances de gouvernance. Cet accord vise à créer une joint-venture pour le développement, la construction et l’exploitation du projet aurifère Tri-K, précise la même source, notant que Managem deviendra ainsi l’opérateur minier de référence du projet, avec une participation en deux phases au capital de la joint-venture à hauteur de 60 à 70%. - Doukkala-Abda confirme encore une fois son positionnement en tant que pôle d’excellence du développement agraire. Après avoir affiché une bonne performance agricole, le département de l’agriculture et de la pêche maritime a choisi pour la deuxième année consécutive cette région pour lancer la campagne agricole 2016-2017. Le coup d’envoi, prévu ce mercredi, se veut de bon augure puisque le Maroc s’apprête à accueillir les premières précipitations après une année "météorologiquement" difficile. L’optimisme gagne l’ensemble des producteurs et agriculteurs nationaux qui ont choisi de se réunir en masse dans la province d’El Jadida pour un démarrage agricole fructueux.

*Al Bayane.:

- La présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Cheqroun, a appelé, lundi à Skhirat, à agir rapidement en matière de valorisation des déchets, afin d'éviter un lendemain "trop difficile et trop coûteux". "Agir aujourd’hui et maintenant, car demain ce sera trop difficile et trop coûteux" au Maroc, où la production des déchets s’élève à 7 millions de tonnes de déchets, générant 7,5% des émissions de gaz à effet de serre (GES) du pays, a averti Bensalah qui s’exprimait à l’ouverture du Sommet international sur la Valorisation des déchets et le climat. - Le Gabon a salué, lundi à l’ONU, l’initiative marocaine d’autonomie "qui présente des perspectives crédibles" permettant de parvenir à un règlement définitif du différend artificiel autour du Sahara marocain. "Mon pays salue et encourage l’initiative marocaine d’autonomie qui présente des perspectives crédibles et rassurantes permettant non seulement à mettre fin à l’impasse actuelle, mais aussi de parvenir à un accord définitif" sur ce différend régional, a souligné Anette Onanga qui s’exprimait au nom de la mission permanente du Gabon auprès des Nations Unies devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

*L’Économiste.:

- Les hôteliers se frottent les mains. A moins d’un mois de la COP22, les réservations hôtelières vont bien. Pour l’heure, 10.000 réservations sont déjà enregistrées. « C’est un succès total puisque nous nous approchons et avant l’heure de nos objectifs », indique Azzedine Skalli, PDG de STours, chargé de la centrale de réservation et du transport terrestre des participants. Si le tiers de ces réservations a été effectué à travers la centrale, près de 7.000 chambres ont été réservées directement par les délégations. - Emploi des jeunes: Le chiffre donne le tournis. 42% des jeunes de la tranche 15-24 ans sont sans emploi en ville. C’est le plus grand défi auquel va devoir s’attaquer le prochain gouvernement d’Abdelilah Benkirane. Reconduit aux affaires après les législatives, Benkirane aura surtout à répondre à l’un des gros échecs de son premier mandat : l’emploi des jeunes. Il y a plus grave. Près d’un jeune sur trois n’est ni à l’école, ni en formation, ni en emploi. Il faudra accélérer la croissance et le train des réformes pour relever ce défi.

*L’Opinion.:

- L’Institut Royal des études stratégiques (IRES) vient de rendre public le rapport de "la réputation du Maroc dans le monde en 2016" dans sa seconde édition, réalisé en partenariat avec "Reputation Institute". Ce rapport est réalisé dans l’objectif d’examiner les forces et insuffisances du Maroc, en termes de réputation externe et interne, ainsi que les leviers qui pourraient constituer des opportunités de communication sur l’image du Royaume à l’international. L’édition 2016 se base sur un échantillon étoffé qui intègre les pays du G-8 et quinze pays émergents et/ou en développement, relevant des principales régions du monde, qui constituent une priorité de la stratégie de positionnement international du Maroc. - L’ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies à New York, Omar Hilale, a déconstruit, devant la 4ème Commission des Nations Unies, avec des preuves à l’appui, le statut d’observateur que l’Algérie prétend avoir dans le dossier du Sahara. Malgré ses dénégations, la responsabilité de l’Algérie dans le différend régional sur le Sahara marocain est indéniable, a souligné l’ambassadeur Hilale, avant de poser une série d’interrogations sur les responsabilités de l’Algérie dans le différend sur le Sahara. Qui a créé le 'polisario’ et le soutient politiquement et militairement depuis 40 ans ? Ce n’est pas un pays observateur. C’est l’Algérie. Qui mobilise l’ensemble de son appareil diplomatique contre son voisin, le Maroc ? Ce n’est pas un pays observateur. C’est l’Algérie, a-t-il fait observer.

*Libération.:

- La 4ème Commission de l'Assemblée générale de l’ONU a adopté, lundi sans vote, une résolution qui appuie le processus politique onusien pour le règlement de la question du Sahara marocain, et appelé les Etats de la région à coopérer pleinement avec le secrétaire général et son Envoyé personnel, et les uns avec les autres, pour parvenir à un règlement politique à ce différend régional. La résolution, présentée par le président de la Commission, représentant permanent de la Croatie, Vladimir Drobnjak, appuie le processus de négociation initié par la résolution 1754 (2007) du Conseil de sécurité et soutenu par les résolutions du Conseil 1783 (2007), 1813 (2008), 1871 (2009), 1920 (2010), 1979 (2011), 2044 (2012), 2099 (2013), 2152 (2014), 2218 (2015) et 2285 (2016) en vue de parvenir à une solution «politique juste, durable et mutuellement acceptable» à la question du Sahara marocain. - Le produit intérieur brut (PIB) du tourisme s'est élevé à 63,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2015 contre 61,9 MMDH en 2014, ramenant sa contribution au PIB national à 6,5% au lieu de 6,7% une année auparavant, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Le PIB dégagé par l'activité du secteur du tourisme a connu une augmentation de 2,8% en 2015 par rapport à 2014, compte tenu de l'augmentation de 6,3% des impôts nets de subventions sur les produits touristiques, précise le HCP dans une note d’information sur le compte satellite de tourisme de 2015. Concernant la consommation intérieure du tourisme, elle s’est établie à 110,3 MMDH en 2015 au lieu de 107,6 MMDH en 2014, soit une progression de 2,5%, relève le HCP.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Les envois de fonds vers les pays en développement devraient enregistrer une faible progression en 2016 et à moyen terme, a indiqué récemment la Banque mondiale. Selon les derniers chiffres , les transferts des Marocains résidant à l'étranger ont avoisiné 34,9 milliards de dirhams, contre 31,4 milliards de dirhams en 2015, soit une progression de 2,3% en une année. - Les 350 établissements hôteliers objets de contrôle, dans le cadre des préparatifs pour la tenue de la COP 22 en novembre prochain à Marrakech se classent au-dessus de la moyenne en terme de qualité des services rendus et de sécurité sanitaire, a indiqué, lundi à Marrakech, la secrétaire générale du ministère du tourisme, Nadia Roudies. S’exprimant lors d’une rencontre organisée au siège de la Wilaya, Roudies a souligné que cette réunion vise à mobiliser et à sensibiliser les différents acteurs du secteur du tourisme à l’importance de la COP22 qui est de nature à promouvoir davantage le tourisme dans la cité ocre tout en ancrant une bonne image du Maroc à l’échelle internationale.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a annoncé lundi que des empreintes génétiques récemment retrouvées sur trois scellés ne correspondent pas à celles du jardinier marocain Omar Raddad, condamné en 1991 pour le meurtre de sa patronne, Ghislaine Marchal. L'ADN relevé ne correspond pas non plus avec celui de possibles suspects désignés par les avocats de Raddad, a fait savoir le procureur, précisant des traces retrouvées sur deux portes et un chevron, révèlent la présence de l'ADN de quatre hommes différents, mélangé à celui de Ghislaine Marchal. - Le journal émirati "Al Ittihad" a mis en avant, mardi, la singularité et la pertinence de l'expérience démocratique marocaine, qui a été davantage consacrée après les élections législatives du 07 octobre. Les deuxièmes élections législatives organisées au Maroc dans le sillage de la Constitution de 2011 ont consacré le "modèle démocratique marocain", qui a pu se frayer un chemin vers le changement dans le cadre de la stabilité, écrit l'auteur de cet article intitulé "La démocratie du modèle marocain".

*Akhir Saâ.:

- Le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari a indiqué que son parti est déterminé à respecter ses engagements vis-à-vis de la sécurité et de la dignité de la nation, affirmant dans une tribune publiée sur le site internet du PAM l'importance de mobiliser toutes les énergies et compétences pour garantir les droits et les intérêts de tous et avec la participation de toutes les forces nationales. - L'effondrement du toit d'une maison à Casablanca suite à l’explosion d’une petite bonbonne de gaz a fait deux morts et 6 blessés. L’explosion s’est produite dans une maison située à Hay Laayoune à Mers Sultan.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le bureau politique de l'USFP a estimé que les résultats du parti lors des dernières élections législatives reflètent le refus catégorique des propositions de l'USFP pour réformer le système électoral, relevant que la parti a affronté une campagne de rumeurs visant à porter atteinte à la direction du parti de la Rose.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les photos des couvertures des manuels scolaires de l'éducation islamique circulant sur le net sont "truquées" et "n'ont aucun lien" avec les programmes homologués par le ministère de l’Éducation nationale, a affirmé, mardi, ce département. "Contrairement aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux concernant les photos de certaines couvertures de manuels scolaires de l'éducation islamique, le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle porte à la connaissance de l'opinion publique, de la famille de l'enseignement, des élèves et parents d'élèves que ces photos sont truquées et n’ont aucun lien avec les programmes homologués de cette matière", a tenu à assurer le ministère dans un communiqué. - L'Union européenne (UE) a réaffirmé, lundi à l’ONU, son "soutien total" au processus engagé sous l’égide des Nations Unies afin de parvenir à un règlement politique du différend artificiel autour du Sahara marocain, tout en appuyant la demande du Conseil de Sécurité de procéder à un enregistrement des populations des camps de Tindouf. "Nous réaffirmons notre soutien total aux efforts des Nations Unies afin de parvenir à une solution politique acceptable et durable" au différend du Sahara, a déclaré le représentant de l’UE devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

*Al Massae.:

- Les exportations des fruits rouges ont atteint un volume de 96.000 tonnes durant la campagne agricole 2015-2016, dont la majorité provient de la région du Loukkos (province de Larache), soit une hausse de 21% par rapport à la campagne précédente, selon l'établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE). Cette performance à l’exportation s’explique par les actions entreprises par l’EACCE, dans le cadre de la stratégie commerciale du Plan Maroc Vert (PMV), visant à consolider la présence de l’offre marocaine sur les marchés internationaux, a indiqué un communiqué de l’établissement. - Le Label CGEM pour la Responsabilité Sociale de l'Entreprise (RSE) a été remis à quinze entreprises, lundi à Skhirat dans le cadre du Sommet international de la valorisation des déchets et le climat. Le Label CGEM pour la RSE est une reconnaissance solennelle du respect, par les entreprises marocaines, de leur engagement à observer, défendre et promouvoir les principes universels de responsabilité sociale et de développement durable dans leurs activités économiques et leurs relations sociales.

*Assabah.:

- Les résultats des élections législatives ont rapporté des acquis pour la femme marocaine, a estimé la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui. "Les résultats des élections sont effectivement réjouissants, mais demeurent en deçà du niveau espéré, bien que le taux des sièges réservés aux femmes dépasse aujourd’hui 20%, alors qu’il ne dépassait pas les 17% lors des dernières élections". La ministre a formulé son souhait de franchir le seuil du tiers le plus tôt possible, "tant que nous avons pu, dans l’intervalle de cinq ans, de gagner plus de trois points". - Abdellatif Zaghnoun, directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), s’apprête à annoncer une nouvelle stratégie à même de rétablir l’équilibre financier de la CDG, dont les bénéfices ont reculé de plus d’un tiers (35%) au titre du premier semestre de l’année en cours. Des sources informées ont relevé qu’il sera procédé prochainement à la mise en application d’un plan de restructuration interne, visant les filiales de la CDG souffrant d’un grave déficit financier, parmi 145 filiales existantes. 

*Bayane Al Yaoum.:

- La présidence marocaine de la COP22 place le continent africain au centre de ses priorités, a affirmé lundi à Rabat, le responsable du pôle Société civile du Comité de pilotage de la COP22, Driss El Yazami. La COP22 qui se tient en novembre prochain à Marrakech constitue une opportunité historique pour le Maroc, l’humanité et l’Afrique, a souligné M. El Yazami à l’ouverture de la La conférence préparatoire du Sommet du climat (Pré-COP) de la région Rabat-Salé-Kenitra, qui se tient du 10 au 11 octobre à Rabat sous le thème "Les changements climatiques : responsabilité, savoir, action, éducation". Cet événement vise à amorcer un débat et sensibiliser aux défis climatiques, œuvrer avec la société civile marocaine au renforcement de sa présence au sein des réseaux mondiaux des ONG et travailler avec les collectivités territoriales au niveau de chaque commune et région, a-t-il ajouté.

*Al Alam.:

- Le PIB dégagé par l'activité du secteur du tourisme a connu une augmentation de 2,8% en 2015 par rapport à 2014, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Concernant la consommation intérieure du tourisme, elle s’est établie à 110,3 MMDH en 2015 au lieu de 107,6 MMDH en 2014, soit une progression de 2,5%, relève le HCP.

*Al Mounaataf.:

- Les Institutions nationales des droits de l'Homme (INDH) africaines se sont réjouies du bon déroulement des élections législatives, marquées par le calme et la sérénité qui ont prévalu tout au long des opérations de vote et de dépouillement. "Il nous a été ainsi donné l’occasion d’apprécier la vitalité de la démocratie marocaine dans toutes ses latitudes, car dans tous les bureaux de vote visités, la participation des électeurs a été massive avec une note particulière s’agissant des femmes", indiquent les INDH africaines à l’issue de l’observation du scrutin du 07 octobre. Les INDH africaines ont toutefois appelé à mener un plaidoyer pour une meilleure prise en charge des personnes en situation de handicap, notamment en mettant en place un dispositif adapté d’orientation et en équipant les centres d’accessibilités universelles. Elles ont aussi recommandé à faire un plaidoyer auprès des autorités pour une meilleure représentativité des femmes aux postes de président des bureaux de vote et à faire sensibiliser les autorités sur l’importance de la carte d’électeur. - Les élections législatives du 07 octobre ont été marquées par la rareté des cas de corruption et l'absence de tension sécuritaire, ce qui illustre la capacité de l’Etat, des acteurs politiques et des citoyens à s'approprier l'opération démocratique, a affirmé, dimanche à Rabat, le directeur du Centre des études et de recherches en sciences sociales (CERSS), Abdallah Saaf. S'exprimant lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation d'un rapport du Forum civil démocratique marocain (FCDM) sur l'observation des élections législatives du 07 octobre 2016, M. Saaf a relevé que, malgré la persistance de certains types de communication et de publicité électorales et une prévalence de la personne du candidat sur les programmes électoraux, l'engagement des partis en compétition et des parties supervisant les élections à respecter les dispositions de la loi reflètent l'évolution et le dynamisme de la scène politique nationale.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara