Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 28 Septembre à 09:56

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi 28 septembre :



*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, mardi au Palais Royal à Tanger, la cérémonie de signature d'un protocole d'accord pour la création d’un écosystème industriel de Boeing au Maroc, un projet structurant qui permettra à l’industrie aéronautique marocaine d’améliorer son positionnement de façon significative sur l’échiquier mondial. Fruit d’un partenariat entre le Royaume du Maroc et Boeing, leader mondial de l’aéronautique, ce projet d’envergure consistera à structurer un écosystème formé de fournisseurs et d’organiser une plateforme de sourcing basée au Maroc. Cet écosystème générera un chiffre d’affaires annuel supplémentaire à l’export d’un milliard de dollars.

- Les dix circonscriptions constituant les provinces du Sud représentent des zones électorales où la compétition est très serrée avec un enjeu très important. Car, depuis toujours, les plus hauts taux de participation – que ce soit pour les législatives ou les communales – ont été enregistrés dans ces régions. L’enjeu est de taille aussi en raison du nombre réduit des sièges qui sont en jeu dans les trois régions du Sud. En effet, dans la région Guelmim-Oued Noun, huit sièges sont en compétition, neuf sièges dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et quatre pour la région de Dakhla-Oued Eddhab. Ainsi, les élections du 7 octobre opposent 130 listes dans les trois régions du Sud.

*Aujourd’hui le Maroc.:

- Le Maroc a fait de l’adaptation aux changements climatiques l’une de ses priorités, a indiqué Abdelouahed Fikrat, secrétaire général du ministère de l’Environnement, dans un entretien au journal. "Nous avons une responsabilité de pouvoir avancer sur ce dossier-là et de pousser à ce que la communauté internationale donne de l’importance à l’adaptation, parce qu’aujourd’hui, c’est l’atténuation qui a souvent la primauté. Sur ce côté-là, la présidence marocaine entend bien faire valoir cette logique", a relevé Fikrat.

- Le Maroc a enregistré 16.208 mouvements aériens en août 2016. Cette croissance, estimée à +1,29% par rapport à la même période de l’année passée, concerne en grande partie l’aéroport Mohammed V dont la part de ce trafic s’élève à 51,10%. Tous les indicateurs sont au vert pour le trafic aérien. Au Maroc, durant le mois d’août, le trafic aérien commercial a connu une hausse record de +2,25%. Celui international a évolué de +1,91% tandis que la plus grosse progression a été enregistrée au niveau du trafic aérien domestique avec plus de +5,65%. Avec ces taux, le Maroc aurait même fait mieux que la France où le trafic aérien du mois dernier dans les aéroports était en léger recul, à -0,6%.

*Al Bayane.:

- Le ministre des Affaires étrangères du Royaume de Bahreïn, Cheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Al Khalifa a souligné, lundi devant la 71è session de l’Assemblée Générale de l’Onu, la nécessité d'un règlement politique à la question "du Sahara marocain sur la base de l’initiative d’autonomie" présentée par le Maroc. "En ce qui concerne la question du Sahara marocain, le Royaume de Bahreïn souligne la nécessité de trouver un règlement politique sur la base de l'initiative d’autonomie et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, garantissant l’intégrité territoriale du Maroc, et consolidant la sécurité et la stabilité dans la région", a insisté le responsable du Bahreïn lors du débat général.

- Simple, concis et esthétique, tels sont les points forts du spot officiel de la campagne électorale du PPS pour les échéances législatives de 2016. Conçu notamment autour du bilan honorable et des réalisations accomplies par les ministres du Parti durant l’actuel mandat gouvernemental dans les différents domaines à savoir : la culture, l’économie, le social et l’eau, le spot du PPS a eu un bon écho auprès des internautes et sur les réseaux sociaux. C’est pour dire que le message qu’il transmet est totalement axé sur les doléances et les attentes des citoyennes et citoyens, sur fond du slogan du parti : "le sérieux pour poursuivre les réformes".

*L’Économiste.:

- Selon le projet de budget pour 2017, présenté par le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid devant le Conseil des ministres tenu lundi à Tanger, une enveloppe de 190 milliards de DH (contre 189 milliards de DH en 2016) est annoncée pour l’investissement public. Une bouffée d’oxygène très attendue par les entreprises à condition que les crédits aux ministères et autres établissements publics se transforment rapidement en commandes et surtout en paiements. Une autre mesure phare va porter sur l’activation du fonds d’encouragement à la création des start-up qui va mobiliser une dotation de 500 millions de DH.

- La Banque centrale a maintenu son taux directeur à 2,25 pc après sa réunion trimestrielle de septembre. Sur les principaux indicateurs que surveillent les membres du Conseil, il n’y a pas de sujet particulier. A commencer par l’inflation qui a été de 1,6 pc en août. Une hausse des prix de l’ordre de 2 pc est idéale pour la Banque centrale. Elle devrait s’établir en moyenne à 1,6 pc sur l’ensemble de l’année 2016 et ralentir à 1,2 pc en 2017, sauf évolution au niveau de la réforme des subventions (sucre et gaz butane) notamment. La croissance économique se limitera à 1,4 pc selon les dernières prévisions de Bank Al-Maghrib contre 1,2 pc auparavant.

*L’Opinion.:

- L'objectif de porter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique national à 42 pc serait atteint en 2020, a assuré le Président du Directoire de "Moroccan Agency for Sustainable Energy", Mustapha Bakkoury. Les projets énergétiques de chacun des secteurs, solaire, éolien et hydraulique, sont sur la bonne voie, ce qui nous permet de dire que l’objectif de porter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique national à 42 pc serait atteint en 2020, a souligné M. Bakkoury dans une déclaration à la presse à l’issue de la séance de travail, tenue lundi sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI au Palais Royal de Tanger et consacrée au secteur énergétique et principalement au programme national de développement des énergies renouvelables.

- Le Maroc a soumis sa Contribution Déterminée au niveau national (CDN) au secrétariat de la convention cadre sur le changement climatique, parallèlement à la ratification de l'accord de Paris le 21 septembre 2016, indique lundi un communiqué du ministère chargé de l'environnement. Pour l’élaboration de sa contribution, le Maroc a mené un large processus de concertation avec toutes les parties concernées, avec l’appui du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Coopération allemande, relève le communiqué, notant que ce processus a permis de passer en revue les politiques et les programmes mis en place par le Maroc pour lutter contre le réchauffement climatique, et de définir le niveau d’ambition que le pays souhaite adopter dans le cadre de sa contribution.

*Libération.:

- Les échanges extérieurs du Maroc se sont dégradés à fin août. Le déficit commercial s’est aggravé de 13 pc au cours du mois dernier pour s’établir à 120,3 milliards de DH alors que le taux de couverture (TC) a perdu 2,6 points, à 55 pc en une année. Cette aggravation du déficit commercial est imputable à la hausse des importations de +6,5 pc qui se sont établies à 267,6 milliards de DH, a précisé la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie et des finances.

- La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a annoncé récemment l'octroi d'un prêt de 2,5 millions d’euros à Maïsadour Maroc et Maïsadour Agri-Maroc, filiales du Groupe Coopératif Maïsadour, importante coopérative agricole française. Ce financement soutient l’agriculture dans le sud du Maroc et permet de booster la production de fruits et de légumes du groupe Maïsadour dans la région d’Agadir, a précisé la banque européenne dans un communiqué.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Depuis le premier avril dernier, la nouvelle circulaire sur les encaissements des primes d’assurance est entrée en vigueur. Les propriétaires de véhicules doivent s'acquitter de la totalité de la prime à la souscription de l’assurance. La circulaire met ainsi un terme à la possibilité de facilités de paiement. Des sources au sein de l'Autorité de contrôle des assurances et de prévoyance sociale ont indiqué au journal que 40 à 50 pc des courtiers d'assurance n'appliquent pas cette circulaire et continuent d'accepter les facilités de paiement.

*Akhir Saâ.:

- Les organisateurs de la 5ème édition du Carrefour des fournisseurs de l'industrie agroalimentaire (CFIA 2016) ont indiqué que le Maroc n'exploite pas assez sa production agricole dans le secteur de l'agroalimentaire, notant que 15 pc seulement de cette production est destinée à l'industrie. Un dernier rapport de l'agence "McKinzie" a fait ressortir que l'industrie agroalimentaire au Maroc destinée à l'export a connu un développement important au cours des cinq dernières années.

- Le Maroc est classé 3ème en Afrique en matière de sécurité numérique, selon un classement établi par l'Union internationale des télécommunications. Les Îles Maurice occupent la première place, suivies de l’Égypte. L'Ouganda est classée 4ème et la Tunisie 5ème de ce classement.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le secrétaire général du Parti de l'avant-garde démocratique et socialiste (PADS), membre de la coordination de la Fédération de gauche, Ali Boutouala, a indiqué dans un entretien au journal que "le programme électoral de la Fédération de la gauche démocratique comprend des mesures applicables", ajoutant que la Fédération œuvrera au sein du Parlement en tant que force de proposition positive qui consolidera la crédibilité de l'action législative et parlementaire.

- Un total de 83 listes électorales sont en lice pour s'adjuger les 17 sièges de la région de Drâa-Tafilaltet, après le lancement, samedi, de la campagne électorale des législatives du 7 octobre. Le nombre des listes de candidatures déposées pour le scrutin du 7 octobre dans les cinq circonscriptions de la région de Drâa-Tafilalet (Errachidia, Ouarzazate, Tinghir, Midelt et Zagora) s’élève à 83 listes pour 17 sièges, dont 5 pour la circonscription d’Errachidia et 3 pour chacune des autres circonscriptions (Tinghir, Ouarzazate, Midelt et Zagora).

*Rissalate Al Oumma.:

- La Charte électorale du parti de l'Union constitutionnelle prône une dimension intégrée et des convergences entre les volets économiques, sociaux et sociétaux. Elle a également intégré la gouvernance territoriale sur la base de données issues d'un diagnostic pratique et scientifique de la situation actuelle du pays.

- Les citoyens marocains peuvent désormais saisir directement la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), sans passer par les associations. En effet, il ont dorénavant un droit de regard sur les émissions et les programmes diffusés par les radios et chaînes de télévision nationales. Le droit de porter plainte contre les télés et les radios était, jusque-là, exclusivement réservé aux partis politiques, aux syndicats et aux associations reconnues d’utilité publique.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La Conférence internationale de la Fédération Internationale des Ingénieurs-Conseils (FIDIC) sur "l’ingénierie face aux défis du changement climatique" a ouvert ses travaux, lundi à Marrakech, avec la participation de plusieurs professionnels de l’ingénierie qui débattent les impacts économiques et financiers du changement climatique sur l’environnement. Intervenant à cette occasion, le président de la Fédération Marocaine du Conseil et de l'Ingénierie (FMCI) et membre exécutif de la FIDIC, Moncef Ziani, a souligné que cette conférence importante constitue une occasion pour montrer au monde de l’ingénierie le progrès réalisé dans le secteur des infrastructures au Maroc et discuter avec les partenaires africains les opportunités d’affaires et de coopération dans le secteur de l’ingénierie.

*Assabah.:

- Le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle a reconnu les cas de surpeuplement existant dans des établissements de l’enseignement public dans l’ensemble des directions provinciales, ce qui constitue une réalité décriée par un grand nombre de parents, d’élèves et d’acteurs civils qui se sont organisés, depuis le premier jour de la rentrée scolaire, dans des marches et sit-in de protestation appelant à trouver des solutions à ce fléau. Le ministère a fait savoir, dans des déclarations officielles, que le surpeuplement est devenu une réalité dans les écoles publiques à cause du manque grave dans les ressources humaines, soulignant que la saison scolaire a commencé avec un manque de l’ordre de 16.172 professeurs mis à la retraite.

- Le secrétaire général du parti Authenticité et modernité (PAM) et président du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyass El Omari, dit qu’à l’exception du décret d’indemnisation et du décret relatif aux programmes régionaux de développement, le gouvernement n’a pris aucune mesure exécutive à même de délimiter la carte de répartition des compétences entre l’État central et les régions, ajoutant que le PAM "s’engage à accomplir le chantier de la régionalisation dans les trois premiers mois de l’âge du gouvernement 2017, au cas où le parti serait élu par les Marocains" (Entretien).

*Al Massae.:

- A quelques jours de la mise en œuvre de la décision de déductions salariales des fonctionnaires en guise de mise en place des nouvelles lois, la Coordination nationale contre le plan de réforme des retraites a tenu une conférence de presse mardi à Rabat où elle a exposé les raisons motivant son refus des modifications incluses dans les lois portant sur la retraire, considérant que ces modifications sont réactionnaires, portent atteinte aux acquis des fonctionnaires en termes de retraites et aggravent le chômage. Les intervenants ont souligné que les nouvelles lois mèneront certainement à la réduction des salaires des fonctionnaires civils de 140 jusqu'à 2000 dirhams par mois, outre l'établissement de l’âge du départ à la retraite à 63 ans. La Coordination a annoncé à cette occasion l’organisation d’une marche nationale dimanche à Rabat.

*Bayane Al Yaoum.:

- L’autonomisation politique des femmes passe par l’amélioration du taux de leur présence et influence dans les postes de responsabilité, a indiqué Aicha Lbelaq, tête de la liste des femmes du Parti du progrès et socialisme (PPS). Elle a estimé que le taux de représentation des femmes aux postes de responsabilité connait un retard même en comparaison avec quelques pays voisins, rappelant que le Maroc avait pu s’assurer le leadership en la matière lors d’une période précédente, notamment en ce qui concerne la représentativité politique des femmes.

- Le Maroc, qui a atteint à nos jours un taux de couverture médicale de 62%, espère dépasser le seuil de 90% d'ici 2025, a affirmé, lundi à Rabat, le Secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelali Belghiti Alaoui. Intervenant à l’ouverture de la 4ème Conférence de l’Association Africaine d’Economie et de Politique de Santé (AFHEA), Belghiti a relevé que la crédibilité de cette couverture demeure, toutefois, dans la capacité de satisfaire les citoyens et d’améliorer leur bien-être.

*Al Alam.:

- Suite au grand succès qu’a connu le meeting présidé par le secrétaire général du parti Istiqlal à Fès le 24 septembre 2016 à l’occasion du lancement officiel de la campagne électorale préparant les échéances du 7 octobre, Hamid Chabat a effectué, lors de la deuxième journée de cette campagne électorale, une visite de communication à la population de la vieille ville de Fès, où il s’est entretenu avec plusieurs commerçants et artisans, une catégorie qui jouit d'un intérêt particulier de la part du parti eu égard aux services qu’elle rend à la communauté et aux rôles pionniers qu’elles ont joué dans la lutte contre la colonisation.

- Quelque 804.400 tonnes de produits alimentaires importés ont été contrôlés durant la période estivale 2016, lesquels produits ont fait l’objet de la délivrance de 4438 certificats sanitaires d’admission à l’import, indique un communiqué de l'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), relevant que 119 tonnes de ces produits ont été refoulées pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur. Un total de 828 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation a été saisi et détruit, dont 565 tonnes de viandes, 119 T de boissons, 90 T de produits de la pêche, 22 T de produits de la minoterie, 16 T de produits laitiers et dérivés, 12 T de conserves végétales, et 4 T d’autres produits alimentaires.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara