Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


MAP - publié le Mardi 26 Juillet à 10:57

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mardi 26 juillet.:



*Le Matin:

- SM le Roi Mohammed VI a adressé un discours au 27e Sommet arabe, qui a ouvert ses travaux lundi à Nouakchott. La lecture de ce discours a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar. S.M. le Roi a affirmé que « le plus grand défi consiste à remporter le combat pour le développement en rattrapant le retard accusé au niveau des processus de construction de nos capacités permettant de remédier aux différentes formes de pauvreté et de précarité sévissant dans nos pays ». Le Souverain recommande de « rester focalisés sur l'impératif de trouver et mettre en place une architecture de partenariats appropriés entre les membres de la maison arabe, en fonction des besoins, des priorités et des espaces ». 

- Démocratie participative : le Conseil constitutionnel refuse de réduire le seuil de signatures requis pour la recevabilité d’une pétition. La loi organique relative à la présentation des pétitions aux pouvoirs publics a été validée par le Conseil constitutionnel. Celui-ci qui a émis un avis favorable sur le texte, a toutefois demandé la suppression du terme «spécialement» contenu dans l’article quatre. Ce faisant, le Conseil constitutionnel a passé outre deux remarques principales émises par le Conseil national des droits de l'Homme concernant la présentation des pétitions. Il n’a pas jugé nécessaire la réduction du seuil de signatures requis pour la recevabilité de la pétition, de même qu’il ne s’est pas opposé la condition posée par la loi et qui exige l’inscription sur les listes électorales de tout citoyen souhaitant exercer le droit de pétition.

*Aujourd’hui le Maroc:

- Les ascendants bénéficieront de la couverture médicale. La décision entérinée par le dernier conseil du gouvernement ne concerne que les parents des fonctionnaires et retraités de l’administration publique. Le gouvernement travaille actuellement sur la revalorisation des allocations familiales qui vont passer de 200 à 300 DH mensuels. Une revalorisation qui ne concerne encore une fois que les fonctionnaires du public. Ceci pousse à se poser des questions, car l’une des raisons qui ont conduit le dialogue social à l’échec, selon une source syndicale, était la demande ferme des syndicats de traiter les salariés du privé sur le même pied d’égalité que les fonctionnaires de l’administration publique.

- Le projet de code de la presse a été approuvé en deuxième lecture en commission à la Chambre des représentants. L’interdiction de la lecture gratuite à plusieurs des journaux dans des espaces publics, comme les cafés et restaurants, a été finalement abandonnée par les parlementaires de la deuxième Chambre. Ce texte prévoit l’annulation des peines privatives de libertés de liberté du code et le remplacement par des amendes. 

* Al Bayane:

- Le Groupe Office chérifien des phosphates (OCP) annonce dimanche que le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Ayodeji Adesina, s’est engagé à accompagner ses différentes initiatives en faveur du continent africain. Lors d'une rencontre tenue récemment à Casablanca avec Mostafa Terrab, le PDG de l’OCP, Adesina s’est dit satisfait de la convergence des visions entre la BAD et l’OCP en matière de développement agricole, précise l'OCP dans un communiqué. 

- Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) vient de publier son avis sur le projet de loi relatif à la lutte contre la traite des personnes. Le CNDH recommande d’insérer dans le projet de loi des termes spéciaux relatifs à la traite des personnes en particulier, à savoir l’exploitation d’une situation de vulnérabilité, l’esclavage, les pratiques similaires et la victimisation secondaire de la victime (s’entend d’une victimisation qui ne résulte pas directement d’un acte criminel mais de la réaction d’institutions et de particuliers envers la victime). Il préconise également de différencier les sanctions en fonction de la gravité des infractions. 

* L’Opinion:

-L’année 2016 est incontestablement celle de la diplomatie marocaine qui a changé de tactiques et est passée à l’offensive. Depuis déjà quelques mois, les observateurs ont pu constater le sursaut d’orgueil de cette diplomatie. Aujourd’hui c’est chose faite : notre diplomatie impressionne par sa mobilité, par son intelligence, par son activisme et par ses méthodes. Ce qui vient de se passer lors du sommet africain à Kigali mérite d’être hissé au rang de coup de maitre. Il reste cependant un long chemin à parcourir avant de faire taire toutes les poches e résistance.

- Un sit-in a été organisé, dimanche à Rabat, en protestation contre le projet de réforme des régimes de retraite adopté en deuxième lecture mercredi dernier par la Chambre des représentants. Lors de cette manifestation organisée à l’appel de la coordination nationale contre la réforme des régimes de retraite, plusieurs fonctionnaires ont appelé au retrait « immédiat » des lois relatives à la réforme des régimes de retraite, dénonçant « les mesures sélectives du gouvernement » et « l’exclusion de différents intervenants durant le processus de réforme ».

* Libération:

- Le ministère de l’Intérieur a dit non à la prorogation du mandat des 60 députées de la liste nationale, au vote des Marocains résidant à l’étranger et au seuil électoral de 10 pc. C’est ce qui ressort de la réunion des membres de la commission de l’intérieur, des collectivités locales, de l’habitat et de la politique de la ville relevant de la Chambre des représentants, avec Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur et Cherki Drais, le ministre délégué. Selon certains députés, les deux ministres ont opposé une fin de non-recevoir aux revendications des femmes parlementaires élues sur la liste nationale désireuses de rester au Parlement durant la prochaine législature via la prorogation de leur mandat et l’augmentation du nombre de sièges qui leur sont dévolus à 132.

- Création de l’Observatoire marocain sur l’extrémisme et la violence. Des universitaires et des chercheurs ont annoncé la création de l'Observatoire, en tant que structure scientifique et de recherche dédiée à l’étude des phénomènes d’extrémisme et de violence dans le monde moderne en focalisant sur les espaces islamique, africain et euro-méditerranéen. La création de cet observatoire intervient dans le sillage de la prise de conscience sur l’importance de mettre en place une structure spécialisée dans l’analyse et la recherche scientifique sur les phénomènes d’extrémisme et de violence, relèvent-ils.

*Al Massae. :

- L’affrontement s’est envenimé entre les médecins et les mutuelles à la veille du vote du projet de loi sur le code de la mutualité à la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. Le gouvernement semble se mobiliser pour que ne soit pas approuvée la version adoptée par la Chambre des conseillers, laquelle accorde aux mutuelles le droit de cumuler la prestation de soins et la gestion de l’assurance maladie. Le gouvernement veut introduire un amendement pour contrer l’adoption de l’amendement controversé.

- Le CNDH a livré son avis sur le projet de loi relatif à la lutte contre la traite des personnes. Le CNDH préconise que les ministères de la Justice, de l’Intérieur, des Affaires Etrangères, des Marocains résidents à l’étranger et des Affaires de la Migration intègrent le phénomène de la traite dans leur système de collecte de données. Il recommande de renforcer des partenariats avec les associations œuvrant dans le domaine et de mettre en place un programme spécifique de formation en vue de renforcer les capacités des responsables de l’application des lois en matière de lutte contre la traite.

*Assabah. :

- Le Conseil de gouvernement a approuvé jeudi le projet de loi n 22-16 régissant les explosifs à usage civil, les feux d'artifices et les équipements pyrotechniques. Le texte prévoit des peines entre 2 et 5 ans et des amendes entre 50 et 500 mille DH à l’encontre de quiconque détient illégalement des explosifs, des matières servant à leur fabrication ou des feux d’artifice.

- Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que 78 films étrangers ont été réalisés au Maroc en 2015, contre 52 seulement en 2011. S’exprimant lors d’une rencontre tenue en marge de la réunion du conseil d’administration du Centre cinématographique marocain (CCM), El Khalfi a indiqué que l’année dernière, le CCM s’était fortement impliqué dans le soutien du rayonnement du cinéma marocain à l’étranger.

*Bayane Al Yaoum. :

- Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS, a déclaré que par sa participation au gouvernement, son parti a défendu avec force les acquis populaires et sociaux, soulignant que le gouvernement a réalisé des acquis majeurs au niveau de plusieurs dossiers, notamment la réforme des retraites, la Caisse de compensation, le travail des mineurs et l’indemnité pour perte d’emploi entre autres. Benabdallah, qui s’exprimait lors d’un meeting à Imouzer, a souligné que le PPS est bien disposé à rendre compte du bilan de sa participation au gouvernement à quiconque le voudrait.

- Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle a affirmé que ses décisions ne se basent sur aucune considération autre que les lois et les procédures en vigueur. Le ministère a souligné dans un communiqué qu'il "ne se cèderait à aucun chantage ou pression de n'importe quelle partie" suite aux "dangereuses accusations adressées à l'encontre d'un certain nombre de responsables du ministère", relatives à des "dysfonctionnements qui auraient entaché la gestion de certaines transactions conclues par les académies régionales de l’éducation et la formation (AREF) ainsi que l'opération de nomination des directeurs des académies régionales et des directeurs provinciaux". 

*Al Mounaataf. :

- Ahmed Filali Ansari, président de l'Association marocaine des éditeurs, a déclaré que les prix des manuels scolaires ne seraient pas augmentés à la rentrée scolaire. Réfutant les allégations relayées par certains médias, qui avancent que les prix augmenteraient de 30%, Ansari a rappelé que les prix des livres scolaires n'ont enregistré aucune hausse depuis 2002.

- Un total de 210.450 Marocains étaient affiliés à la sécurité sociale en Espagne à fin juin dernier, selon des chiffres officiels publiés jeudi à Madrid. Les Marocains sont toujours au premier rang des travailleurs étrangers extracommunautaires affiliés à la sécurité sociale en Espagne, suivis des Chinois avec 95.653 personnes, des Équatoriens avec 70.077 personnes et des Boliviens avec 53.474 travailleurs, précise le ministère espagnol du Travail et de la sécurité sociale dans un communiqué.

*Al Alam. :

- Un incendie de forêt, qui s'est déclaré dans une zone forestière relevant de la préfecture de Larache, a été maîtrisé après avoir ravagé environ 40 ha de végétation, selon une source de la délégation régionale du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. L'incendie a été maitrisé grâce à d'intenses interventions des éléments de la protection civile, des forces auxiliaires, de la délégation du HCEFLCD, de l'Entraide nationale et les autorités locales, appuyés par des moyens techniques terrestres et deux avions "Canadair", relevant des forces aériennes royales.

- Quelque 62.000 jeunes seront formés dans les différents métiers d’artisanat, une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de formation professionnelle à l’horizon de 2021, a fait savoir samedi à Fès la ministre de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire, Fatima Marouan. La ministre a relevé que la stratégie nationale de formation professionnelle conçue en perspective de 2021 a fait de l’apprentissage des métiers d’artisanat l’un de ses axes essentiels en planifiant la création de 17 nouveaux établissements de formation et l’acquisition de 11 unités mobiles de formation pour le monde rural.

*Akhbar Al Yaoum.:

- L'opérateur des télécoms, Maroc Telecom, a réalisé au premier semestre 2016 un résultat net part de plus de 2,91 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 3,2 pc par rapport au premier semestre 2015, a annoncé lundi le groupe. Cette performance est portée par croissance du résultat des activités à l’International qui bénéficie notamment d’une plus-value suite à la cession d’un actif foncier, a indiqué l’opérateur dans un communiqué.

- Les chaleurs torrides enregistrées à Fès et Meknès ont suscité de graves préoccupations chez les populations quant à la qualité d'eau qui a pris une couleur et un goût amer. Le maire de la ville de Fès, Idriss Azami a indiqué que la forte demande de cette matière a imposé le recours au surplus de la station d'épuration de Oued Sebou ce qui a donné cette couleur jaunâtre, affirmant que toutes les mesures ont été prises pour garantir une bonne qualité d'eau.

*Akhir Saâ.:

- Le directeur de l'Action sociale et culturelle à la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), Mustapha Lafrakhi, a indiqué que le nombre de détenus est passé de 54.352 en 2002 à 74.039 en 2015, soit une augmentation de 36,2 pc, dont la part des personnes en détention provisoire représente une proportion significative. Le surpeuplement est "un fléau majeur" qui entrave de manière significative toute initiative de réforme et l’ensemble des programmes sécuritaires et d'intégration, ainsi que les diverses prestations fournies aux prisonniers, a-t-il noté lors d'une rencontre d'information sur l'avant-projet de loi régissant les prisons.

- La directrice générale de Maroc Export, Zahra Maafiri, a indiqué que Rabat a entamé des discussions avec Moscou pour l'acquisition des avions civils, notant que la coopération maroco-russe au cours des dernières années a réussi dans différents domaines, tels que les technologies agricoles qui recourent à l'énergie solaire et au numérique et le tourisme. Elle a indiqué lors d'une visite de travail à Moscou que le Maroc est intéressé par les investissements russes. 

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le groupe socialiste à la Chambre des représentants a présenté une proposition de loi visant à réorganiser la profession de comptable et la mise en place d'un ordre professionnel pour les comptables agréés qui disposent des conditions requises. Cette proposition tend à concrétiser l'égalité des chances entre les lauréats des diplômes de comptables tant de l'enseignement public que du privé.

- Les ministres des Affaires étrangères des pays de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont accepté, dimanche à Vientiane au Laos, l’adhésion du Royaume du Maroc au Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) de l’Association. L’adhésion du Maroc au TAC a été approuvée dans la déclaration clôturant les travaux de la 49-ème réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN tenue dans la capitale du Laos sous le thème "faire de la Vision une réalité pour une Communauté de l’ASEAN dynamique".

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a souligné dans un communiqué que la publication par un site électronique d'une ancienne information en ce moment précis sans faire aucune mention à sa date, et d'une vidéo sur une prétendue agression physique menée par une bande criminelle, est susceptible de créer l'amalgame chez l'opinion publique nationale. La DGSN réitère son souci d'informer l'opinion publique et d'interagir positivement avec les informations diffusées par les différents médias, souligne le communiqué.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le chiffre d’affaires du groupe Maroc Telecom a enregistré une croissance de 6,1 pc en 2016, a indiqué l'opérateur des télécommunications dans un communiqué, notant que la performance des filiales africaines du groupe a enregistré 17 pc. Le chiffre d'affaire de Maroc Telecom au Maroc a repris sa croissance pour s'établir à 2,4 pc à l'entame du second semestre 2016.

- La centrale solaire Noor constitue une contribution de premier plan aux efforts internationaux visant à réduire les émissions des gaz à effet de serre et à lutter contre les changements climatiques, a relevé, vendredi à Ouarzazate, le président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury, en marge de la visite effectuée par le président de la Banque africaine de développement au site de la centrale solaire Noor à Ouarzazate. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 495

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara