Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 15 Juillet à 09:35

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus vendredi 15 juillet 2016 :



*Le Matin:

- La Banque africaine de développement (BAD) accorde au Maroc un prêt de 157 millions de dollars pour soutenir le Programme d'appui au renforcement de la stabilité et de l’inclusion financière (PARSIF). Son conseil d’administration a approuvé ce financement le 13 juillet à Abidjan en Côte d'Ivoire. Selon l’institution, ces fonds contribueront à créer les conditions nécessaires pour raffermir la stabilité et le caractère inclusif du secteur financier marocain en renforçant le financement de l’économie, notamment des très petites et moyennes entreprises (TPME) tout en améliorant la qualité de vie de la population. 

- Le premier centre de conservation des crocodiles au Maroc «Crocoparc» vient d’inaugurer, mercredi à Agadir, un laboratoire de conservation et une nurserie, premiers du genre au Maroc. Ce laboratoire vivant se veut une véritable plateforme d'études et d'apprentissages scientifiques, tandis que la nurserie a été soigneusement pensée pour l’éclosion des œufs et le développement des bébés crocodiles dans des conditions optimales, indiquent les initiateurs de «Crocoparc» dans un communiqué. 

*Aujourd’hui le Maroc:

- Où va le Ramed ? Si 9,8 millions de citoyens bénéficient de la carte Ramed, il y a lieu de préciser que seuls 6,3 millions d’entre eux sont en mesure d’accéder aux soins. A côté du mode de gouvernance, c’est le financement qui freine l’aboutissement des premiers objectifs dessinés pour l’assistance médicale. Mis en place pour assurer un accès digne et décent aux soins ainsi que pour garantir le droit du citoyen à la santé, le Ramed est appelé à développer davantage son système de gestion.

- Ça chauffe entre le ministère de l’Education nationale et l’école britannique. Le ministre de tutelle Rachid Benmokhtar menace les responsables du projet de sanctions. Et pour cause, le ministère a de nouveau affirmé que les services compétents n’ont jamais octroyé une quelconque autorisation pour la partie concernée pour la mise en place d’une mission scolaire britannique. Le département de Benmokhtar a appelé les familles marocaines à s’assurer auprès des différentes académies régionales de l’éducation à travers le Royaume de la situation des écoles privées où sont scolarisés leurs enfants.

*Al Bayane:

- Communiqué du Bureau politique du PPS : le Bureau politique appelle les organisations du parti à s’impliquer fortement dans l’inscription sur les listes électorales générales. Il prévoit l’organisation d’une rencontre débat sur le modèle de développement entre la performance économique et financière et la réalisation de la justice sociale. Il décide d’organiser une rencontre nationale dédiée aux affaires des Marocains du monde le 22 juillet à Rabat. Il convoque le comité central à une réunion le 27 juillet.

- Chaleur : L’heure est à la vigilance ! Selon un bulletin d’alerte publié par la Direction de la météorologie nationale, une nouvelle vague de chaleur s’abat sur le Maroc pour se poursuivre jusqu’au dimanche 17 juillet. Selon la même source, le thermomètre va frôler les 48 degrés dans certaines régions du royaume, notamment dans les provinces du sud, le centre du pays et l’Oriental.

*L’Economiste:

- L’usine PSA de Kénitra est dans les starting-blocks. Après le transfert de propriété du terrain, le constructeur français s’apprête à lancer le chantier (terrassement du site, bâtiments, process…). Rémi Cabon, le directeur du futur site de production, a révélé en avant-première au journal que dès le démarrage du site PSA de Kénitra, l’usine procédera à l’assemblage de blocs moteurs. « Le premier véhicule sera assemblé avec un moteur produit dans l’usine de Kénitra », tient à préciser le responsable du projet.

- Alors qu’on s’approche de la fin du mandat du gouvernement, plusieurs indicateurs économiques restent orientés à la baisse. Recul de la valeur ajoutée agricole, repli continu des crédits bancaires et atonie de la demande intérieure. Cela impacte de manière négative l’investissement et la consommation des ménages. « La seule note d’optimisme tient à la consolidation des flux nets extérieurs et la baisse des prix des matières premières à l’international », souligne le HCP dans sa note de synthèse des prévisions économiques.

*L’Opinion:

- Après une croissance de 6,1 pc en 2014, le rythme d’évolution annuelle de l’endettement financier des entreprises non financières a ralenti à 2,8 pc totalisant 696 milliards de dirhams. Ce ralentissement recouvre d’une part, un recul de 2 pc de la dette des entreprises privées et, d’autre part, un ralentissement de celle des entreprises publiques à 14,5 pc. Rapporté au PIB, le ratio de cette dette s’est établi à 71 pc.

- La "mobilisation des médias pour le Maroc et les Marocains du monde" a été au centre d'un forum, organisé mercredi à Skhirat, au profit des journalistes marocains résidant à l'étranger. Initié par le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, ce forum vise à réfléchir et débattre sur les moyens à mettre en place pour renforcer la mobilisation des journalistes MRE pour le Maroc, promouvoir son image à l'étranger pour véhiculer les valeurs de tolérance et de cohabitation entre religions, cultures et traditions et connecter le réseau des femmes journalistes à tous les journalistes MRE.

*Libération:

- Le HCP a élaboré le budget économique exploratoire qui donne une estimation du cadre macroéconomique en 2016 et une exploration de son évolution en 2017. Le haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi, a annoncé lors d’une conférence de presse que la croissance nationale devrait se situer à 1,5 pc en 2016 et à 3,5 pc en 2017. Il a expliqué que les perspectives économiques nationales pour l’année prochaine se basent sur les nouvelles tendances de l’environnement international, notamment l’évolution des prix des matières premières et de la demande mondiale adressée au Maroc.

- Le programme décennal 2015-2024 a pour objectif d'augmenter la production piscicole de 15.000 tonnes enregistrées annuellement à 50.000, a indiqué le haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Ce programme, qui vise aussi à augmenter le nombre d'alevins déversés dans les parcours de pêche de 14 millions à 30 millions tonnes, devrait créer 15.000 emplois supplémentaires liés à l'activité de la pêche et de l'aquaculture, a précisé le Haut-Commissariat aux eaux et forêts dans un communiqué distribué lors d'un atelier national sur "l'aquaculture continentale", tenu mercredi à Bine El Ouidane.

*Al Massae. :

- Les projets de loi sur la réforme des régimes de retraite seraient votés par les députés au cours de la semaine prochaine. Ces textes ont été présentés mercredi à la commission des finances et du développement économique. Driss El Azami El Idrissi, ministre délégué chargé du budget, a souligné l’urgence de la réforme paramétrique, vu le déséquilibre du rapport démographique, qui de 4 actifs pour un retraité en 2007 est passé à 3,28 actifs pour un retraité en 2014, et serait ensuite de 1,76 actifs pour un retraité à l’horizon 2025.

- La monnaie nationale s'est appréciée en juin dernier de 0,26 pc comparativement à l’euro, alors qu’elle s’est dépréciée de 0,41 pc face au dollar, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Sur le marché des changes, les dernières données disponibles du mois de mai 2016 indiquent que les ventes de devises de Bank Al-Maghrib aux banques se sont établies à 176 millions de dirhams (MDH) dirhams, contre 141 MDH en moyenne mensuelle entre janvier et avril 2016, précise la Banque centrale dans sa revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière du mois de juillet.

*Al Alam. :

- Daoudi décide de regrouper les facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire en une seule faculté. Le Syndicat national de l’enseignement supérieur dénonce cette décision, la considérant comme portant préjudice à l’indépendance de l’université. Le syndicat estime que cette orientation du ministre de l’Enseignement supérieur constitue un recul par rapport à ce qui est en vigueur au niveau international et met à l'écart les institutions et les spécialités dans le domaine des sciences de la santé.

- L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a publié le bilan des contrôles des produits alimentaires qu’il a effectués durant le mois de ramadan. En tout, 89.000 tonnes de produits alimentaires d’origine animale et végétale ont été contrôlés. Environ 348 tonnes de ces produits (soit 0,4%) ont été déclarées impropres à la consommation et ont été retirées du marché puis détruites.

*Bayane Al Yaoum. :

- Rachid Roukbane, président du groupe PPS à la Chambre des représentants, a noté avec satisfaction la forte augmentation de la prise de conscience en matière d’environnement chez les citoyens. Il a souligné que le PPS partage les préoccupations et les inquiétudes de l’opinion publique et de la société civile sur les effets néfastes éventuels que les déchets importés d’Italie pourraient avoir sur la santé publique et l’environnement.

*Assabah. :

- Le ministère de l’Intérieur a décidé de faire endosser aux candidats les dépenses de nettoyage des « déchets des campagnes électorales » sous peine de prélever leurs charges du financement annuel qu’octroie l’Etat aux partis politiques. Des amendements introduis aux lois électorales obligent les mandataires de listes, candidats aux élections législatives prochaines, à nettoyer les endroits où se déroulent les campagnes électorales, enlever les affiches après l’expiration du délai fixé pour la communication électorale et ramasser les tracts des espaces publics investis à l'occasion des meetings organisés par les partis politiques.

*Al Mounaataf.:

- Le projet du fonds de transition pour le renforcement des capacités de la Chambre des représentants a été lancé jeudi. Il s’agit, selon le président de la première Chambre Rachid Talbi Alami, d’un projet d’appui technique visant le renforcement de la gouvernance et de la démocratie. Selon la représentante de la Banque mondiale Marie Françoise Marie- Nelly, ce projet doté d’une enveloppe de 400 millions de dirhams vise à renforcer le contrôle du budget et consolider la démocratie participative.

- Une cellule terroriste en relation avec la branche libyenne de l’organisation dite "Etat islamique", composée de six extrémistes s’activant dans les villes d’Agadir, Amezmez, Chichaoua, Ait Melloul et Laqliaâ (préfecture d’Inezgane-Ait Melloul), a été démantelée jeudi par le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST). Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, les investigations préliminaires ont démontré que cette cellule, dont l’un des membres avait séjourné en Libye, a planifié de rejoindre clandestinement la branche de "Daech" dans ce pays, à travers les confins de la région sahélo-saharienne.

*Akhir Saâ.:

- La Fédération nationale des syndicats des médecins dentistes du secteur privé a décidé d'observer un sit-in de protestation le 18 juillet devant le Parlement, pour protester contre les amendements apportés au projet de loi 109-12 portant code de la mutualité et dénoncer le traitement réservé par le gouvernement au dossier de la couverture médicale et sociale des médecins dentistes.

- Le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, préside aujourd'hui la cérémonie de signature de plusieurs accords de partenariat avec 18 associations, dont 13 actives dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants et 5 actives en matière d'égalité des sexes. Un communiqué du ministère a indiqué que ces partenariats interviennent dans le cadre des efforts visant à lutter contre les phénomènes du travail des enfants et de la discrimination envers les femmes au travail.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le Maroc est ouvert sur l'Afrique et suit une politique visant à concrétiser le développement du continent dans le cadre de la coopération Sud-Sud, a souligné mercredi le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais. S'exprimant lors d'une rencontre à Rabat avec une délégation de 27 journalistes en provenance de 15 pays africains, y compris ceux du Maghreb arabe, Drais a précisé que cette politique intervient en application des Hautes instructions royales à cet égard.

- Le Chef du pôle de la société civile au comité de pilotage de la COP22, Driss El Yazami, a tenu, mardi et mercredi à New York, une série de rencontres avec des ONG, des universitaires et des professionnels des médias sur les priorités établies par le Maroc pour la COP22, prévue du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech. El Yazami s’est entretenu notamment avec David Sandalow du Center on Global Energy Policy, relevant de l’université de Columbia, Amy Davidsen, directrice exécutive de l’ONG américaine The Climate Groupe, David Waskow, du World Resources Institute, ainsi qu’avec des représentants de la presse internationale.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le gouvernement a décidé, jeudi, de suspendre l'utilisation de l'actuelle cargaison des déchets importés d'Italie dans l'attente de parachever les investigations menées à ce sujet avant de prendre une décision définitive sur cette affaire. Le gouvernement a également décidé d'arrêter toute opération d'importation de déchets, a précisé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, en réponse à une question à ce sujet, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil de gouvernement.

- L'avenir des relations bilatérales entre le Maroc et l'Union européenne est tributaire du degré de respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Royaume, a indiqué le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, lors d'une rencontre entre les professionnels de la pêche du Maroc et de l'Espagne.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les déchets envoyés vers le Maroc "ne sont pas dangereux", a assuré le ministre italien de l'Environnement, Gian Luca Galletti, précisant qu’il n’existe aucun accord entre les ministères marocain et italien de l’environnement en matière de traitement des déchets produits sur le territoire italien. La déclaration du ministre italien a été publiée mercredi sur le site du ministère italien de l’Environnement qui fait état d’un entretien téléphonique qu’il a eu à ce sujet avec Hakima El Haite, ministre déléguée chargée de l’Environnement. L’entretien a également porté sur des questions relatives à la lutte contre les effets des changements climatiques dans la perspective de la tenue en novembre prochain de la COP22 à Marrakech, a ajouté la même source.

- Les présidents des collectivités territoriales au Maroc se sont engagés, à la suite d’une rencontre nationale tenue à Rabat, à œuvrer à la consécration du droit à un environnement sain et durable en tant que droit fondamental garantissant une vie décente à la population locale. Dans la "Déclaration de Rabat" publiée à l'issue de la rencontre nationale organisée mercredi sur "les collectivités territoriales face aux défis des changements climatiques", ils se sont engagés aussi à intégrer la dimension environnementale, les changements climatiques et la gestion des risques y afférents dans l’ensemble des programmes de développement et projets socio-économiques des collectivités territoriales.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Des citoyens en situation de vulnérabilité se sont retrouvés privés de la carte du Ramed à cause des lenteurs administratives et de la complexité des procédures pour son renouvellement. Cette situation a pénalisé les personnes atteintes de maladies chroniques dont l'état de santé nécessite un suivi permanent. - Le groupe socialiste à la Chambre des représentants a présenté une proposition de loi visant la préservation de l'environnement, qui prévoit d'interdire l'importation et le transit des déchets, de quelque nature que ce soit, par le territoire national. Le groupe socialiste a également estimé nécessaire que tous les textes législatifs intègrent cette disposition, le but étant d'améliorer l'arsenal juridique en matière de gestion et de traitement des déchets.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara