Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


MAP - publié le Vendredi 1 Juillet à 11:21

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus vendredi 01 juillet 2016.:



*Le Matin:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à la préfecture Tanger-Assilah, au lancement des travaux de construction de deux Centres dédiés respectivement à l'éducation et à la formation de personnes souffrant d'un handicap auditif et à la prise en charge individualisée des patients souffrant de conduites addictives. Mobilisant des investissements de l’ordre de 17 millions de dirhams, ces projets seront réalisés par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec la wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et l’Agence de promotion et de développement des provinces du Nord du Royaume (APDN).

- La Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation vient de souscrire à un nouveau contrat d’assurance complémentaire d’un montant de 135 millions de dirhams au profit de la famille de l’enseignement. Une cérémonie marquant le coup d’envoi de cette prestation a été organisée jeudi à Rabat.

*Aujourd’hui le Maroc:

- Accusé de retarder la mise en place des banques islamiques, Bank Al Maghrib est sorti de son mutisme. Abderrahim Bouazza, directeur général de Bank Al Maghrib, et Lhassan Benhalima, directeur de la supervision bancaire à la banque centrale, ont été dépêchés à Casablanca pour expliquer aux médias le processus de la mise en place de la finance participative. Les deux responsables ont rassuré quant à l’octroi des premiers agréments avant la fin de cette année pour un démarrage effectif au cours de 2017. Benhalima affirme par ailleurs qu’il va falloir modifier toute une série de textes de loi déjà en vigueur.

- A 100 jours des prochaines élections législatives, le RNI a lancé une opération séduction auprès des entrepreneurs. Un débat organisé par le parti a rassemblé plus de 400 chefs d’entreprises, mercredi dernier à Casablanca. Tenue sous le thème « Le RNI à l’écoute des entrepreneurs », cette rencontre a permis de présenter le bilan de la participation du RNI au gouvernement ainsi que les grandes lignes du programme économique du parti.

*Al Bayane:

- La ministre déléguée chargé de l’Eau Charafat Afailal a estimé que d’ici 30 ans, le dessalement de l’eau de mer pourrait être l’une des solutions alternatives à la politique des barrages au Maroc. Elle a précisé que deux projets de cette envergure seront lancés à Agadir et à Al Hoceima dans la perspective d’étendre cette expérience à Casablanca, Safi et Tanger en vue d’accompagner la demande croissante en eau potable et en irrigation.

- Casablanca Finance City (CFC) s’est vu décerner, mercredi à Bruxelles, le prix de la Francophonie Économique, en tant que place financière marocaine à vocation panafricaine. Le prix a été remis à Said Ibrahimi, directeur général de CFC par le Roi Philippe de Belgique lors d’une cérémonie officielle en présence du vice-premier ministre belge et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et d’un parterre de personnalités de divers horizons. Le prix de la Francophonie Économique récompense chaque année une entreprise ou une institution qui s’est distinguée pour des innovations ou des réussites remarquables dans les domaines de la gestion et du management. 

*L’Economiste:

- C’est ce vendredi 1er juillet que la loi 77-15 interdisant l’utilisation des sacs plastique entre en vigueur. Les grande et moyenne distributions ont anticipé la date butoir. Le processus paraît en effet irréversible et sans dérogations mis à part celles prévues par la loi. Car, jamais un texte n’a bénéficié d’autant de soutiens aussi bien de la part du gouvernement que de la société civile. Et pour cause ! L’enjeu et de taille : veiller à l’image du Maroc à l’approche de la COP22, éviter la colère de l’informel fortement impliqué dans la production des sacs en plastique et en finir avec les retombées sur la santé des humains et animaux. 

- Le retrait des offres illimitées de la part des trois opérateurs de télécommunications laisse penser à la fin de la course aux promotions. Un retrait qui fait suite à la récente actualisation par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) des lignes directives relatives à l’examen des offres de détails des opérateurs téléphoniques. Les opérateurs préfèrent désormais élaborer des offres promotionnelles, plus axées sur l’innovation technologique que sur les prix. L’heure n’est plus donc à la politique des prix cassés appliquée par les opérateurs sur la base de l’ancienne note d’orientation générale des télécoms.

*L’Opinion:

- Les actions de la Société marocaine d'ingénierie touristique (SMIT) ont permis la réalisation de 259.000 lits touristiques cumulés à fin mai 2016 et l’ouverture de plusieurs enseignes internationales dans différentes régions du Royaume, a relevé mercredi le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. "Ce bilan positif nécessite d’être renforcé, sur le prochain quinquennat, par la mobilisation de 20 milliards de dirhams d’investissement touristique par année, contre 10 MMDH entre 2010 et 2015", a noté Haddad, qui présidait le conseil de surveillance de la SMIT. L’analyse des résultats chiffrés à fin mai 2016 confirme la nécessité de déployer un arsenal de mesures visant à renforcer l’attractivité des territoires touristiques et plus particulièrement ceux avec un positionnement balnéaire, a souligné le ministre.

- L’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) a formellement démenti toutes les assertions concernant le vote du projet de loi relatif à la réforme des retraites et s’élève contre la campagne de dénigrement ainsi montée et menée contre elle et contre le groupe Istiqlalien à la Chambre des conseillers. Dans un communiqué, l’UGTM souligne que « contrairement à ce que colportent certains médias, aucun de ses conseillers n’a voté en faveur du projet gouvernemental", précisant que « la centrale est en train d’élaborer un mémorandum concernant l’irrégularité de la procédure d’adoption du projet et, donc, l’illégalité même du texte final ».

*Libération:

- La morosité de l’activité non agricole pourrait, si elle devait persister davantage, impacter négativement le système financier. Tel a été l’un des principaux constats dégagés par le Comité de coordination et de surveillance des risques systémiques, réuni récemment au siège de Bank Al-Maghrib (BAM) à Rabat. Un communiqué de la Banque centrale fait ressortir d’autres constats dont notamment la contraction du crédit bancaire aux entreprises qui nécessite des mesures de relance à même de soutenir le financement de l’économie et, partant, de préserver les capacités bénéficiaires des institutions financières.

- Le groupe Al Omrane compte mettre en chantier 25.000 unités d'habitat et 105.000 unités de mise à niveau urbaine durant l'année 2016, a indiqué mardi le président du directoire du groupe, Badre Kanouni. Le groupe compte aussi achever 34.300 unités d'habitat et 86.000 unités de mise à niveau urbaine, a précisé Kanouni lors d'une conférence de presse dédiée à la présentation des principales réalisations du groupe au titre de l'année 2015 et de son plan d'action pour l'exercice 2016, suite à son conseil de surveillance tenu lundi.

*Al Massae. :

- Le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration a indiqué que la commission chargée d'enquêter sur l’absentéisme au travail poursuit ses enquêtes au sujet de centaines de fonctionnaires qui, sans venir travailler, perçoivent leurs salaires de l’Etat. Selon le ministère, cette commission se penche sur l’examen d'environ 800 cas. Entre 2012 et 2014, quelque 2.107 fonctionnaires fantômes ont été identifiés et puis révoqués de la fonction publique.

*Bayane Al Yaoum. :

- Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a insisté mercredi sur la nécessité d'activer et d'accélérer le renouvellement des conventions nationales qui constituent le socle du régime de l'Assurance maladie obligatoire (AMO), afin de garantir un meilleur accès aux soins à tous les bénéficiaires. L'efficacité et la durabilité des régimes de couverture médicale sont tributaires du renouvellement de ces conventions qui "constituent le socle du régime de l'AMO", a indiqué Louardi qui s'exprimait à l'ouverture de la 17ème session du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM). 

- Deux conventions de partenariat portant sur l'élaboration et la mise en œuvre des programmes de mise à niveau de l'ancienne médina et du tissu urbain, d'une enveloppe budgétaire de plus de 201 millions de dirhams (MDH), ont été signées, mercredi à Ouazzane, lors d'une cérémonie présidée par le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah. Ces deux conventions permettront de valoriser le patrimoine historique de la ville et de renforcer son attractivité économique et touristique, en plus de la mise à niveau du tissu urbain à même de répondre aux aspirations de la population locale et aux exigences du progrès et accompagner le développement et les évolutions démographiques que connaît la région, a indiqué Benabdellah.

*Assabah. :

- Intervenant devant 500 chefs d’entreprises mercredi à Casablanca, Salaheddine Mezouar, président du RNI, a affirmé que le Maroc passe à une nouvelle phase plus décisive dans la marche de la Nation, estimant qu’il est temps, après cinq ans de domination de la politique, de parler le langage de l’économie, de la dynamisation de l’investissement pour relever le taux de croissance, de la satisfaction des besoins économiques et de la résorption des disparités sociales.

- La Banque mondiale prévoit des conflits armés dans le nord et l’ouest de l’Afrique à cause de l’extension de la sphère de la soif dans les pays proches du Maroc, notant que le Royaume pourrait faire l'objet de convoitises pour avoir réussi à maintenir sa souveraineté hydrique. Un document portant la signature de Laura Tuck, présidente par intérim de la Banque mondiale, chargée du développement durable, indique que la guerre de l’eau ne va pas se limiter au continent africain, mais s’étendrait en Asie, notamment entre les pays du Moyen-Orient, prédisant des conflits internes et des guerres régionales de l’eau.

*Al Alam. :

- L’UGTM s’explique : le non retrait de la commission des finances a été décidé dans l'objectif de suggérer des amendements qui reflétent la conception des travailleurs sur la réforme des retraites, précisant que ces amendements étaient proposés par les autres syndicats représentés à la Chambre des conseillers.

- Le groupe istiqlalien à la Chambre des conseillers appelle à régler les créances des PME. Conscient de l’importance du rôle des entreprises dans la dynamisation de l’économie nationale et la résorption du chômage, le groupe du PI a posé, par la voix d'Abdeslam Lebbar, une question au ministre de l’Economie et des finances sur la problématique des marchés publics et les difficultés que traversent les PME, dont la plupart réclament d’être payées.

*Al Mounaataf. :

- Au total, 29.926 Marocains résidant à l'étranger ont regagné le Maroc via le poste-frontière Bab Sebta depuis le début de l'opération "Marhaba 2016" le 5 juin et jusqu'à lundi soir, indique mercredi une source douanière. Selon la même source, 3.836 voitures ont transité par ce poste, en provenance de différents pays européens de résidence, dont 3.557 voitures touristiques et 269 voitures utilitaires.

- La commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a décidé d’examiner, le 4 courant, un projet de loi organique relatif à la Chambre des représentants et un autre se rapportant aux partis politiques. Ces deux textes ont été approuvés par le conseil des ministres tenu le 23 juin.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Dix demandes d'agrément pour des banques participatives ont été soumises à Bank Al Maghrib (BAM), a affirmé, jeudi à Casablanca, le directeur de la supervision bancaire, Lhassane Benhalima, précisant que le lancement de ce chantier est prévu avant fin 2016. "A la date du 29 juin 2016, 10 dossiers d'agrément ont été déposés entre banques marocaines et groupes financiers étrangers", a annoncé Benhalima lors d'une conférence de presse sur l'état d'avancement des travaux préparatoires pour le lancement de l'activité des banques participatives.

- Les groupes de la majorité à la Chambre des représentants ont appelé à doter la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) de nouvelles prérogatives dont la protection des expressions orales du dialecte marocain, notamment dans les séries étrangères doublées. Les amendements des groupes de la majorité ont porté sur la protection des deux langues officielles du Royaume et l'encadrement de l'usage des expressions orales marocaines.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Des députés européens ont interpellé la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, sur le refus d’Alger d’accorder des visas d’entrée à une mission européenne voulant enquêter sur les violations des droits de l’Homme à Tindouf. Dans leurs interventions, les députés Rachida Dati et Gilles Pargneaux rappellent que des membres du Réseau euro-méditerranéen des droits de l'Homme (EUROMED Droits), qui voulaient mener une mission pour s’arrêter sur les violations des droits de l’Homme commises dans les camps de Tindouf, au sud-ouest algérien, se sont vus refuser à plusieurs reprises les visas d’entrée par les autorités algériennes. Les eurodéputés ont demandé à Mme Mogherini de soulever cette question lors du prochain Conseil d’association UE-Algérie.

- Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle a achevé la révision des programmes scolaires des trois cycles de l'enseignement au titre de la prochaine rentrée scolaire. Cette démarche vise à consolider l'esprit de la tolérance et d'éduquer aux valeurs de l'islam qui prônent la modération, le juste milieu et la coexistence.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les professionnels de la santé ont tiré la sonnette d'alarme quant à la suspension d'un médicament utilisé pour stopper les hémorragies lors des accouchements. Ils ont exprimé leur mécontentement de cette rupture brusque, signalant l'insuffisance des stocks existants. - Le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari, a estimé que les consultations d'octobre prochain constituent "une étape décisive" mais "naturelle". El Omari a souligné, mercredi lors d'une rencontre tenue à la Maison de la presse à Tanger, que quels que soient les résultats des prochaines élections législatives, ces échéances devraient constituer une victoire pour le pays.

*Akhir Saâ.:

- La loi 77-15 portant sur l’interdiction de la fabrication, l’importation, la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique a prévu des amendes pour les contrevenants allant de 20 à 10 dirhams. Pour les fabricants et les commerçants des sacs plastiques, les amendes oscillent entre 10.000 et 500.000 dirhams.

- L'ODT a annoncé qu'elle porterait plainte devant le Bureau international du travail contre les projets de lois relatifs à la réforme des retraites, adoptés récemment par la Chambre des conseillers. L'ODT compte également ester en justice contre le chef de gouvernement pour l'application d'une nouvelle loi pour les pensions civiles sur des fonctionnaires qui ont été embauchés dans la fonction publique sur la base d'un départ à la retraite prévu à 60 ans.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le HCP a souligné que le taux de croissance a enregistré au premier trimestre de 2016 un recul de 1,7 pc à cause de la baisse de l'activité agricole. Dans sa note de conjoncture, le HCP fait savoir que la valeur ajoutée du secteur agricole a chuté de 7,4 pc au cours de cette période, après avoir enregistré une hausse de 14,9 pc une année auparavant.

- Le conseil de gouvernement, réuni jeudi, a approuvé le projet de loi relatif au Conseil consultatif de la jeunesse et de l'action associative, présenté par le ministre de la Jeunesse et des sports. Le Conseil ne compte pas parmi ses membres les représentants des jeunesses des partis, qui ont estimé qu'elles font également partie des composantes de la jeunesse marocaine et des associations de la société civile.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara