Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mardi 28 Juin à 11:19

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mardi 28 juin 2016.:



*Le Matin:

- SM le Roi Mohammed VI a eu, lundi au Palais Royal de Casablanca, des entretiens en tête-à-tête avec le Président de la République portugaise, Marcelo Nuno Duarte Rebelo de Sousa, qui effectue une visite officielle au Royaume du Maroc. 

- SM le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a offert, lundi au Palais Royal de Casablanca, un iftar officiel en l'honneur de M. Marcelo Nuno Duarte Rebelo de Sousa, Président de la République portugaise, et de la délégation l'accompagnant.

- Bonne nouvelle pour les porteurs de projets et les PME marocains. La Banque mondiale doit approuver vers mi-septembre prochain un prêt de 50 millions de dollars destiné à la création du tant attendu fonds de capital-risque dédié aux entreprises en stade d'amorçage et aux PME innovantes de moins de 5 ans. Le projet durera 6 ans et sera géré par la Caisse centrale de garantie.

*Aujourd’hui le Maroc:

- Le secrétaire général de l’Union constitutionnelle (UC) Mohamed Sajid prédit un avenir encore plus sombre pour la croissance économique marocaine. Bien que la problématique ait des racines anciennes, le gouvernement y a également une part de responsabilité, selon Sajid, qui s’exprimait lors de la 3ème édition des « Jeudis de l’UC ». « Le manque de vision économique globale et intégrée de l’actuel gouvernement n’a fait qu’accentuer une situation de plus en plus insupportable pour nos opérateurs économiques, nos institutions et surtout pour nos concitoyens », indique un communiqué de l’UC.

- En 2015, le mot d’ordre pour Finéa a été le dynamisme. « La filiale de la Caisse de dépôt de gestion (CDG) a confirmé en 2015 sa vocation de facilitateur d’accès au financement et à la commande publique en faveur des entreprises marocaines, dans une approche de coopération et de complémentarité avec le système bancaire ». C’est ce qu’a déclaré Said Laftit, président, dans le mot introduisant le rapport annuel 2015 de Finéa. En ce sens, le spécialiste du financement a mobilisé plus de 10,7 milliards de dirhams en faveur de l’entreprise en 2015. « Une réalisation qui témoigne de la capacité de Finéa à proposer des solutions adaptées aux enjeux de l’entreprise et aux attentes du marché », a commenté Laftit.

*Al Bayane:

- Des groupes de recherche dépendant du ministère de la Santé entament à partir d’octobre prochain des tournées au niveau des ménages marocains afin de rassembler des informations concernant leur santé et les maladies dont ils souffrent ou dont ils pourraient souffrir. C’est ainsi que des équipes de recherches, qui ont été spécialement formées pour ce fait, parcourront différents quartiers afin d’enregistrer et recenser les différentes informations qu’ils pourraient pertinemment rassembler, et ce, à l’aide de tablettes électroniques.

- Les opérations menées au cours de la première moitié du mois de ramadan par les services de la police judiciaire et de la sûreté publique relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont permis l'arrestation de 14.673 individus en situation d’infraction vis-à-vis de la loi, annonce samedi la DGSN dans un communiqué. Il s’agit de 8.872 individus interpellés en flagrant délit d’actes criminels, et de 5.801 autres faisant l’objet de mandats d’arrêt pour divers crimes et délits.

*L’Economiste:

- Fort de 2.700 exposants représentant plus de 80 pays, le salon « Summer Fancy Food » qui a ouvert ses portes le 27 juin à New York, accueille plus de 24.000 visiteurs professionnels, et constitue une vitrine d’exception pour la vingtaine d’exportateurs marocains ayant fait le déplacement. Spécialisés dans l’huile et les conserves d’olives, les condiments et sauces, les conserves de poissons ou encore le couscous et pâtes, la majorité des opérateurs marocains présents à New York sont des habitués des spécificités du marché outre-Atlantique.

- A partir du 1er juillet, les motos qui ne porteront pas une plaque d’identification encourent le risque d’être mises en fourrière. Le dernier délai pour régulariser le parc de motos expire ce 30 juin. Sur le terrain, les deux-roues et les triporteurs portant une plaque d’immatriculation, à l’exception des grosses cylindrées, ne sont pas légion. Mais selon une source proche du dossier, 95 pc des motos, importées dans le cadre d’une procédure transparente, et dont la cylindrée est inférieure à 50 cm3, auraient été régularisées. L’Association des importateurs de motos estime leur nombre à 400.000.

*L’Opinion:

- Le conseil national du Parti de l’Istiqlal, qui a tenu samedi une session extraordinaire, a indiqué dans un communiqué que les élections de la Chambre des conseillers ont balisé la voie pour le redressement du processus de coordination et de coalition entre les forces démocratiques véritables.

- Les services de police du port de Tanger Med, en coordination avec la douane, ont mis en échec, dimanche soir, une tentative de trafic de 4.950 kg de hachich à bord d’un conteneur destiné à l’export. La drogue, dissimulée dans des barils de produits de peinture, a été découverte lors du contrôle par scanner du conteneur, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). 

*Libération:

- La cérémonie de signature de l’accord de prêt d’un montant de 134,65 millions de dollars US, accordé par la Banque Africaine de Développement (BAD) au Maroc, pour financer le programme d’appui à la gouvernance de la protection sociale (PAGPS), a eu lieu vendredi au siège de cette institution à Abidjan. Le PAGPS est un appui budgétaire sectoriel au gouvernement qui vise à améliorer la protection sociale des citoyens, grâce au renforcement du dispositif de gouvernance de la protection sociale et l’optimisation de l’utilisation des ressources d’une part, et d’autre part, à l’extension de la couverture de la protection sociale et à l’amélioration de la qualité des services. 

- Les exportations des produits d'artisanat de la province de Nador ont totalisé un chiffre d’affaires (CA) d'environ 11,1 millions de dirhams au premier trimestre de l'année 2016, selon un rapport de la Direction régionale de l'Artisanat. Ainsi, les recettes d'exportation des produits d’artisanat se sont établies à 4.889.987 dirhams en mars, suivies de 4.078.453 dirhams en février, puis de 2.150.519 DH en janvier, précise-t-on. Les principaux produits exportés sont les chaussures, le cuir, la maroquinerie, les vêtements et les accessoires. 

*Assabah. :

- Le président de la région de Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, s’en est pris au gouvernement Benkirane, critiquant l’absence d’indicateurs de bonne gestion et de gouvernance de qualité par ses membres. Il a appelé à « revoir la question de la répartition des secteurs et des portefeuilles ministériels », jugeant « inconcevable d’avoir un gouvernement composé de 40 ministres ». Bakkoury, membre du Bureau politique du PAM, a relevé que le modèle économique actuel souffre d’une faiblesse manifeste au niveau de son taux de croissance et d’un déficit au niveau de l’exploitation des ressources humaines par rapport aux exigences du marché.

- Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, a demandé à Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, d’organiser une session de formation de deux mois au profit des nouveaux ambassadeurs nommés récemment. Il a souligné l’importance majeure de dispenser une formation sur l’intégrité territoriale afin de donner un élan à la question du Sahara dans les enceintes internationales.

*Al Mounaataf. :

- A fin 2015, la compensation générait encore des dépenses de 27 milliards de dirhams, sans octroi d’aide directe, malgré la promesse donnée par le gouvernement dans son programme d’œuvrer à poursuivre la réforme du système de compensation en vue d’assurer la maîtrise de ses coûts. L'Exécutif s'était également engagé à rationaliser la structure des prix des matières subventionnées et le bénéfice généré, dans le sens de la préservation du pouvoir d’achat des classes pauvres et moyennes, en ciblant les catégories indigentes à travers une aide numéraire directe conditionnée par la scolarisation et l’utilisation des services de santé. Bien que le soutien de plusieurs produits de base ait été supprimé, aucun mécanisme n’a été mis en place pour soutenir les ménages les plus vulnérables.

- L'histoire commune, la proximité et les affinités qui existent entre les peuples marocain et portugais font du Maroc une grande priorité de la politique étrangère du Portugal, a souligné le président de l’Institut luso-arabe pour la coopération (ILAC), Manuel Pechirra. Pechirra s’est ainsi félicité de la visite officielle qu’effectue lundi le Président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa au Royaume, qui est de nature à "renforcer les liens d'union, d'amitié, de compréhension et de coopération entre nos deux peuples frères", formant le souhait que SM le Roi Mohammed VI se rende bientôt au Portugal.

*Al Massae. :

- Charafat Afailal, ministre déléguée chargée de l’Eau, a plaidé pour une révision de la gestion des ressources en eau. Intervenant lors d’une rencontre d’information organisée samedi par le secrétariat local du PPS à Berrechid, Afailal a mis en garde contre les conséquences de l’utilisation abusive des eaux souterraines, soulignant la nécessité de préserver les ressources hydriques.

- L'effet du Brexit, voté par les Britanniques, demeure incertain sur l'économie marocaine, selon l'analyse des experts marocains qui restent unanimes sur la nécessité de l'adoption de nouveaux accords commerciaux et donc la construction de nouvelles relations économiques avec la Grande Bretagne (GB). De l'avis du président de l'Institut marocain des relations internationales, (IMRI), Jawad Kerdoudi, le Brexit va avoir un impact sur les échanges commerciaux entre le Maroc et la GB, eu égard au rétablissement des droits de douane entre les deux pays.

*Bayane Al Yaoum. :

- L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) a appelé à prendre toutes les mesures de nature à dépénaliser l’avortement. L’Association, qui a présenté une étude analytique du projet du code pénal, a estimé que le nouveau texte proposé est une philosophie traditionnelle et conservatrice et ne donne pas la priorité au statut de l’individu, à ses droits et à ses libertés.

- Les jeunes africains formés dans les différents instituts marocains contribueront à la construction d’une nouvelle Afrique unie, prospère et stable, a indiqué samedi le secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Driss Guerraoui. S’exprimant devant une kyrielle de personnalités de renom lors de la cérémonie de sortie de la 20-ème promotion d'une école internationale privée de Fès, Guerraoui a fait savoir que la formation au Maroc de ces étudiants, originaires de 23 pays africains, témoigne notamment de la qualité des relations liant le Royaume à l’Afrique et traduit l’importance de l’ouverture des jeunes africains sur leur propre région.

*Al Alam. :

- Le ministre de la Justice et des libertés réagit à la plainte du parti de l’Istiqlal concernant le jugement rendu le 31 mai dernier, par le tribunal administratif d'Agadir, au sujet de la présidence de la région de Dakhla. Mustapha Ramid a expliqué, dans une lettre adressée à l’état-major du parti de la balance, que le jugement rendu n’a pas tranché, positivement ou négativement, sur le « poste légal » du président de la région, mais a décidé de la validité de la « décision administrative négative de l’autorité chargée de l’Intérieur ».

- Le parti de l’Istiqlal affirme que l’intégrité territoriale est une question de destin qui fait l'unanimité entre tous les Marocains. Lors d'un colloque organisé vendredi par le parti à Casablanca sur les développements de la question de l’intégrité territoriale, les participants ont indiqué que l’autonomie sous souveraineté marocaine est l’unique solution pour cette question. Ils ont aussi souligné que la régionalisation avancée a offert un modèle de développement efficace pour les provinces du sud.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le ministre délégué chargé du Budget, Driss El Azami El Idrissi, a accepté un amendement présenté par les groupes de la majorité et deux groupes de l'opposition, l'Istiqlal et l'USFP, consistant à relever progressivement de 6 mois chaque année l'âge de départ à la retraite au lieu d'une année comme décidé auparavant. La réunion de la commission des finances à la Chambre des conseillers relative à l'examen des amendements des projets de réforme des retraites a connu le retrait des représentants de l'UMT et de la CDT.

- Bank Al-Maghrib vient d’éditer une circulaire qui encadre le traitement des réclamations de la clientèle. Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de plaintes parviennent aux banques. Un nombre relativement faible atterrit chez la banque centrale et le médiateur bancaire. En 2014, les banques ont dénoué 128.000 plaintes, mais la durée de traitement peut être parfois longue. Elles ont désormais dix jours pour se prononcer sur la non-recevabilité d’une réclamation et doivent motiver leur décision. L’examen d’une plainte ne peut excéder quarante jours.

*Akhir Saâ.:

- Dans une atmosphère bien tendue, les membres de la Chambre des conseillers votent mardi les projets de lois relatifs à la réforme des régimes de retraite. Les représentants de l'UMT et de la CDT sont parvenus à convaincre les autres composantes de la deuxième Chambre de signer une pétition pour constituer une commission d'enquête chargée d'examiner la situation de la Caisse marocaine des retraites.

- Le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari, a indiqué que son parti présentera prochainement son programme économique, fruit d'une année de réflexion sur un nouveau modèle économique pour le Maroc. Lors d'une rencontre tenue samedi à Casablanca, El Omari a souligné que la résolution des problèmes que rencontre le pays dépasse la seule vision du PAM et nécessite un travail collectif, la concertation et la participation active.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le président du Parlement centraméricain (Parlacen), José Antonio Alvarado, a salué le "soutien fort" que le Maroc n’a cessé d’apporter aux activités de cette institution législative régionale. Dans une allocution à l’occasion de l’Assemblée générale du Parlacen, tenue jeudi et vendredi dans la capitale guatémaltèque, Alvarado a déclaré que "nous apprécions énormément le soutien fort dont nous jouissons de la part du Royaume du Maroc".

- Le constructeur automobile "Toyota" a été au centre des entretiens effectués par le ministre de l'Industrie, du commerce, de l' investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, lors de sa dernière visite au Japon. Des sources informées ont indiqué que le groupe "Toyota" est favori pour s'installer au Maroc et que les discussions entre les deux parties laissent voir que le géant nippon optera sans doute pour le Maroc.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le projet de loi fixant les modalités de recrutement par contrat au sein de l’administration publique a finalement été approuvé par le conseil du gouvernement. Ce texte avait fait l’objet de critiques de la part des syndicats, qui estiment que l’introduction du CDD dans la fonction publique fragilisera l’emploi au sein de l’administration et ouvrira la voie au favoritisme. Pour le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration Mohamed Moubdi, l’adoption de ce mode de recrutement devrait améliorer la fonction publique en facilitant l’embauche de personnes dotées de compétences dans un domaine donné, pour réaliser des tâches précises pour une durée déterminée.

- Les réserves internationales nettes se sont élevées à 245,1 milliards de dirhams au 17 juin 2016, en hausse de 26,8 pc en glissement annuel, a annoncé Bank Al-Maghrib (BAM). D'une semaine à l'autre, ces réserves ont progressé de 0,4 pc, précise BAM qui vient de publier ses indicateurs hebdomadaires.

*Rissalate Al Oumma.:

- A quelques jours des élections des membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire prévues le 23 juillet prochain, le Club des magistrats du Maroc a appelé le Conseil supérieur de la magistrature et l'administration judiciaire à observer la neutralité vis-à-vis de tous les candidats. Dans un document publié par son bureau exécutif, le Club appelle à garantir l'égalité devant la loi lors de l'examen des dossiers de candidatures. - Le collectif des familles de disparus et de séquestrés Marocains dans les pénitenciers de Tindouf a appelé à la levée du siège imposé aux populations retenues dans ces camps situés dans le sud-ouest algérien. Dans une lettre adressée au président du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme (EUROMED-Droits), le président du collectif, Miloud Khelil, exprime sa solidarité avec Euromed-droits suite à l’interdiction dont ont été victimes des membres de cette organisation qui voulaient se rendre en Algérie afin de s’arrêter sur les violations graves commises par les autorités algériennes à l’encontre des défenseurs des droits de l’Homme dans ce pays.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus