Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 22 Juin à 09:51

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi 22 juin 2016.:



* Le Matin:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, mardi, à la maison carcérale «Oukacha» de Casablanca, au lancement du programme d'appui aux microprojets et à l’auto-emploi des ex-détenus-Ramadan 2016, et présidé la cérémonie de signature de trois conventions relatives à l’insertion professionnelle des anciens détenus. Initié par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus pour un coût global de plus de 5,2 millions de dirhams, ce programme bénéficiera à 333 anciens détenus originaires des villes de Casablanca, Rabat, Kénitra, Fès, Khémisset, Tanger, Salé, Safi, Beni Mellal, Agadir-Aït Melloul, Taroudant, Tiznit et Inezgane.

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid et de S.A. le Prince Moulay Ismaïl, a présidé, mardi au Palais Royal de Casablanca, la quatrième causerie religieuse du mois sacré du Ramadan. Cette causerie a été animée par le professeur à la Faculté de langue arabe et membre du Conseil local des oulémas de Marrakech, Mohamed El Youssfi, sous le thème : «L'environnement et l’Homme dans la Chariâ».

* Aujourd’hui le Maroc:

- Le ministère de l’Éducation nationale et la formation professionnelle a indiqué qu’aucun établissement d'enseignement privé n'a été autorisé jusqu'à présent à adopter le système d'enseignement britannique ou à enseigner un programme en langue anglaise autre que le programme national. Les établissements d'enseignement privé sont tenus avant la publication de tout support publicitaire sur leurs prestations, à mentionner sur leurs annonces et affiches publicitaires et les documents émis le numéro et la date de l'autorisation qui leur a été délivrée, et à veiller à ce que les informations figurant sur lesdits supports soient conformes au contenu de l'autorisation quant aux cycles et programmes d'enseignement qu'ils sont autorisés à prodiguer, ainsi qu'à la qualité des diplômes accordés à leurs élèves, souligne le ministère dans un communiqué.

- Le déficit entre les dépenses publiques et les recettes tend à s’annuler complétement, selon le bulletin officiel de statistiques des finances publiques publié par le ministère des finances et la Trésorerie générale du royaume. Les dépenses ordinaires ressortent en baisse de 0,6 pc à fin mai 2016 en comparaison avec les dépenses à la même période en 2015 pour se chiffrer à 88,282 milliards de dirhams. Ce recul notable serait le résultat de la diminution de 57,6 pc des émissions au titre de la compensation.

* Al Bayane:

- Samir : les salaires maintenus, mais jusqu’à quand ? Le syndic met les bouchées doubles pour forcer le recouvrement de factures impayées et pourchasse les clients pour renflouer les caisses et payer les salaires. Mais il n’a pas pu faire rentrer assez d’argent pour couvrir le paiement de la totalité des salaires. Certaines sources anticipent déjà le retard dans l’opération de versement des salaires. Il est vrai que jusqu’au aujourd’hui, les choses se déroulaient normalement. Avant le jugement de la cour d’appel de commerce de Casablanca en faveur de la liquidation judiciaire, la douane saisissait tous les avis à tiers détenteurs (ATD), ce qui lui permettrait de faire des rentrées d’argent et donc de payer les salaires.

- L’économie nationale est en bonne santé grâce à la vigueur de la demande intérieure, selon une nouvelle note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières, relevant du ministère des finances. La consommation des ménages, un des principaux piliers de la demande intérieure, aurait tiré profit de la bonne dynamique de l’encours des crédits à la consommation. En effet, celui-ci a évolué de 4,6 pc à fin avril dernier. Cette demande aurait également été soutenue par les transferts des MRE (+4,1 pc à fin mai 2016), ainsi que la relative maitrise de l’inflation, reflétée par la progression modérée de l’indice des prix à la consommation de 1,1 pc à fin avril dernier.

* L’Economiste:

- L’application de l’Identifiant commun de l’entreprise (ICE) dans dix jours. Ce code obligatoire est l’une des mesures de la loi de finances de 2016. Son absence sur les documents comptables, comme une facture, prive les entreprises de toute déduction de charges. Patronat et administrations se sont mobilisés pour être au rendez-vous. L’ICE va fluidifier l’échange d’informations entre tribunaux de commerce, Sécurité sociale, Fisc… L’étau se resserre contre les fraudeurs.

- C’est une vraie bombe que vient de lâcher l’Amica : « Nous avons fait des enquêtes en concertation avec l’administration et nous avons procédé à des prélèvements sur le marché des pièces de rechange. Les résultats de ces investigations font froid dans le dos : plus des 2/3 des produits en vente ne sont pas conformes. Ce qui signifie qu’en dehors des concessionnaires, l’écrasante majorité des pièces de rechange n’est pas aux normes », affirme Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica).

* L’Opinion:

- Deux tiers des chefs d’entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers s’attendent à une stabilité de l’activité globale expliquée, principalement, par la stagnation que connaitrait les branches « Télécommunications », de « Transports aériens » et des « Transports terrestres et transport par conduites » durant ce trimestre. En revanche, au premier trimestre, l’activité du secteur aurait affiché, selon plus de la moitié des patrons, une hausse et, plutôt, une baisse selon 18 pc.

- La Direction générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a souligné lundi que la campagne que certains milieux mènent à son encontre entend principalement empêcher la DGAPR de poursuivre ses efforts visant la moralisation de l’espace pénitentiaire et la consécration du principe d’égalité entre tous les détenus. Dans une mise au point faisant suite aux allégations contenues dans un communiqué de la Ligue internationale des droits et des libertés, la DGAPR rappelle avoir déjà émis des communiqués sur chacun des cas de détenus cités dans le communiqué de la ligue.

* Libération:

- La Chine ambitionne de faire du Maroc une base de développement en direction de l'Afrique, avec en premier lieu la réalisation d'une cité industrielle à 10 milliards USD près de Tanger, indique l’Agence d’information internationale Ecofin. "La région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma se prépare à de grands changements dans les années à venir", a souligné l’agence basée à Genève, précisant que l’Empire du Milieu prévoit d’y développer des activités industrielles et commerciales dans des secteurs clés comme le textile, l’automobile ou l’aéronautique.

- Le gouvernement a annoncé le lancement de la commercialisation des aliments composés subventionnés au profit des éleveurs bovins dans le cadre du programme de sauvegarde du cheptel face au déficit pluviométrique. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de lutte contre les effets du déficit pluviométrique, mis en place en application des hautes orientations royales, pour accompagner le monde agricole dans une année caractérisée par un retard de précipitations, a indiqué le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime dans un communiqué.

*Al Massae. :

- Les pièces de rechange automobiles en vente au Maroc infligent à l’économie nationale une perte annuelle de près de 11 milliards de dirhams. L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile a conclu dans une étude que 70 pc de ces pièces sont non conformes aux normes internationales, notant que de chaque trois pièces analysées, deux se sont avérées « truquées ».

- Othman Altwaijri : Le Sahara est marocain. Le directeur général de l'Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a affirmé approuver le droit du Royaume à sa souveraineté sur tout le territoire national, « attestée par l'histoire, la géographie et la loi, en plus de l’allégeance légale ». Il a d’autre part souligné que le sommet Maroc-pays du Golfe s’est redressé contre les plans subversifs tramés à l’encontre des pays du monde musulman.

*Assabah. : 

- Etude sur le Ramed : Ce sont seulement 7,45 pc sur 5.078 personnes enquêtées à Tadla-Azilal, Salé et Errachidia, qui sont satisfaites du Ramed. Par contre, 51 pc déclarent avoir été hospitalisés d'urgence bien que cela soit fait par détours ou corruption dans certains cas. Ces chiffres parmi tant d'autres ressortent de l’enquête relative au fonctionnement des ESSB et à la qualité des services d’hospitalisation et de consultation externe concernant les ramédistes, à Tadla-Azilal, Salé et Errachidia.

- La CGEM a reçu des réponses à ses correspondances qu’elle avait envoyées aux leaders des partis politiques. Ces réponses émanent des secrétaires généraux du Parti de l’Istiqlal, du PPS et du PJD, respectivement Hamid Chabat, Mohamed Nabil Benabdallah et Abdelilah Benkirane, selon des sources du journal. Meriem Bensaleh Chaqroun, présidente de la CGEM, va présenter aux partis politiques son programme économique pour discuter de la place du Maroc au sein du club des pays émergent, plaidant pour l’accélération de l’industrialisation et l’exportation pour envahir les marchés internationaux.

*Bayane Al Yaoum. :

- Ibrahim Baamal, directeur des transports routiers et de la sécurité routière au ministère de l'Equipement, du transport et de la logistique, a rejeté l'ordre du jour d’une réunion avec l’Association marocaine des transports routiers internationaux, qui comportait un seul point consistant à trouver une formule permettant de transporter les marchandises à bord des autocars destinés au transport de personnes. Il a affirmé que le ministère du transport ne pourrait en aucun cas transgresser la loi en vigueur et qu’il était impossible d’admettre une mesure qui pousserait le secteur du transport international à s’empêtrer dans des infractions juridiques et réglementaires, qui mettent un frein à son progrès et à l’évolution socioéconomique que connait le Maroc aujourd’hui.

*Al Alam. :

- Les ventes de ciment, principal indicateur du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), se sont accrues de 3,5 pc à fin d’avril 2016, après une amélioration de 1,4 pc un an plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Le volume des crédits bancaires alloués au secteur, s’est amélioré de 1,3 pc, au terme des quatre premiers mois de l’année 2016, à 241,8 milliards de dirhams, souligne la DEPF dans une note de conjoncture du mois de juin 2016.

- Un total de 205 tonnes de produits impropres à la consommation ont été saisies et détruites au niveau national, durant les 10 premiers jours du mois de Ramadan 1437, soit 0,6 pc du total contrôlé, a annoncé l'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA). Les actions de contrôle réalisées soit en commission mixtes provinciales ou par les services de l’ONSSA seuls ont concerné 33.000 tonnes de produits alimentaires d’origine animale et végétale. Sur le marché local, les services de contrôle de l’ONSSA ont réalisé 5.459 visites d’inspections, dont 3.655 en commission. 

*Al Mounaataf. :

- Les magistrats du Royaume appellent à la moralisation des élections, Ramid lance une mise en garde. Alors que le vice-président du Conseil supérieur de la magistrature, Mustapha Ramid, a mis en garde les magistrats contre des infractions au cours de l'élection des représentants du Conseil supérieur de la magistrature et les a appelés à des élections honnêtes, l'Amicale Hassania des magistrats s’est dite totalement convaincue que cette consultation électorale professionnelle, malgré son caractère compétitif, constitue une occasion pour rassembler les membres de la famille judiciaire et faire triompher l'Amicale Hassania des magistrats et les traditions judiciaires ancrées.

- Khalid Berjaoui, ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale, a souligné la nécessité de lancer un débat sérieux et serein sur la question de la gratuité de l’enseignement qui a cessé dans de nombreux pays. Selon lui, le Maroc est le seul pays dans le monde qui applique la gratuité dans tous les niveaux et sans limites, notant que ce service bénéficie également aux étrangers malgré les moyens limités du Maroc.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La Chambre des représentants a adopté lundi à l'unanimité le projet de loi relatif à l'instauration d'un régime d'indemnisations des dégâts des catastrophes comme les actes terroristes, les catastrophes naturelles et les protestations sociales. Ce texte assure une assurance des pertes issues de facteurs naturels ou inattendus.

- La loi 77-15 interdisant les sacs en plastique, entrera en vigueur à partir du 1er juillet prochain. Cette loi interdit la fabrication, l'importation, l'exportation, la commercialisation et l'utilisation de sacs en plastique. Elle prévoit des amendes allant de 10.000 à 500.000 dirhams à l'encontre de toute personne qui détient ce produit.

*Akhbar Al Yaoum.:

- La croissance de l'économie nationale devrait s'établir à 1,2 pc en 2016, en tenant compte d'une production agricole hors céréales meilleure que prévu en mars et d'une révision de la contraction de la valeur ajoutée agricole à 9 pc, estime Bank-Al Maghrib qui a tenu mardi la deuxième réunion trimestrielle de son conseil pour cette année. "Pour 2016, tenant compte d'une production agricole hors céréales meilleure que prévu en mars, Bank Al-Maghrib a révisé la contraction de la valeur ajoutée agricole à 9 pc. La progression du PIB non agricole ayant été maintenue quasi-inchangée à 2,8 pc, la croissance devrait ainsi s’établir à 1,2 pc", souligne la banque centrale dans un communiqué rendu public à l'issue de cette réunion.

- Après que la commission des finances à la Chambre des conseillers a terminé la discussion des projets de lois relatifs à la réforme des retraites, leur adoption est prévue lundi prochain après l'introduction des amendements. Les textes seront examinés lors d'une séance plénière de la Chambre.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a mis en garde, lundi à Tit Mellil, contre les répercussions de la mise en application de la loi 77-15 portant interdiction de la fabrication et de l'utilisation de sacs en plastique sur 250.000 personnes qui exercent dans le secteur de façon directe ou indirecte.

- Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué que le conseil national du parti se réunira samedi prochain et prendra les décisions politiques qui seront en phase avec la prochaine étape. Chabat, invité de la Fondation Machroua pour la réflexion et la formation s'est abstenu de traiter des sujets relatifs aux libertés individuelles.

*Akhir Saâ.:

- Des étudiants en master à la faculté des lettres et des sciences humaines de l'université Ibn Zohr d'Agadir ont exprimé leur mécontentement après avoir constaté que leurs noms ne figuraient pas sur les listes des bénéficiaires du programme "Injaz" lancé par le ministère de tutelle. Les étudiants ont condamné leur exclusion bien qu'ils remplissent les conditions requises.

- L'Association "Tamaynoute" a appelé à la nécessité de délimiter les zones de pâturage en collaboration avec la société civile. L'ONG a réclamé aux collectivités territoriales de la région de Ouarzazate à tenir des sessions extraordinaires sur ce sujet et prendre les décisions qui s'imposent.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le Maroc se positionnera en tant que "hub mondial" de l’industrie automobile qui est devenue, ces dernières années, le premier secteur d'exportation du Royaume devant l'agro-industrie et les phosphates, a souligné, lundi soir à Casablanca, le président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA), Hakim Abdelmoumen. "L'industrie automobile marocaine, qui a enregistré une croissance annuelle de 25 pc en 2015, ambitionne de créer un total de 175 000 emplois à l'horizon 2020", a fait noter le président de l’AMICA lors d’une conférence sous le thème "Le renouveau de l’industrie automobile marocaine".

- Un récent rapport de l'UNHCR a indiqué que le nombre des réfugiés que le Maroc a accueilli a atteint 5.473 issus dans la plupart des cas de l'Afrique subsaharienne, dont 3.908 ont officiellement obtenu le droit d'asile. Selon le rapport, l'Afrique subsaharienne a enregistré en 2015 le taux le plus important de déplacés, après le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara