Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 17 Juin à 11:08

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés vendredi 17 juin 2016.:



* Le Matin:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan, S.A.R. le Prince Moulay Rachid et S.A. le Prince Moulay Ismaïl, s'est recueilli, jeudi, sur la tombe de Feu S.M. le Roi Mohammed V, à l'occasion du 10e jour du mois sacré du Ramadan, qui coïncide avec l'anniversaire de la disparition du Père de la Nation, que Dieu ait Son âme.

- Le moral des industriels est au beau fixe. Ils sont globalement optimistes et s'attendent en grande partie à une progression positive de leurs activités pour le deuxième trimestre 2016. C'est ce qui ressort de la dernière note d'information du HCP sur les résultats des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises industrielles. La production industrielle manufacturière anticipée pour cette période devrait enregistrer une hausse selon 45 pc des chefs d’entreprises, et seulement 22pc d’entre eux projettent une baisse. L’amélioration des activités concernerait, principalement, les industries alimentaires, chimique et de la fabrication d’équipements électriques.

* Aujourd’hui le Maroc:

- Elections : une machine à cash hors contrôle. Les canaux secrets de financement des campagnes électorales demeurent encore répandus selon l’Instance centrale de prévention de la corruption. L’instance dénonce un vide juridique puisque la loi en vigueur réglemente uniquement la dépense des aides publiques et omet les fonds propres des candidats. Un recours massif aux dons et autres participations financières pour le financement des campagnes électorales par les candidats mais en face, le contrôle reste très peu efficace.

- Faire de Casablanca une ville intelligente moderne et au diapason des plus grands métropoles au monde. C’est la volonté qui anime les autorités de Casablanca-Settat. En effet, la métropole a procédé à la dématérialisation de plusieurs de ses procédures administratives dans un objectif de les rendre accessibles et plus efficaces. Une dématérialisation qui rentre dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires comme levier de développement, mis en place par l’ambitieux plan de développement du Grand Casablanca 2015-2020.

* Al Bayane:

- Al Amoudi a fini par saisir le tribunal de l’Union européenne et le Centre international de règlement des différends relatifs aux investissements pour porter plainte contre l’approche du gouvernement marocain dans le traitement de l’affaire de la Samir. L’actionnaire majoritaire de la raffinerie de Mohammedia suppose avoir été mal soutenu dans sa démarche pour sauver l’entreprise qu’il a lui-même mise au bout du gouffre. Il demande à être indemnisé sur les pertes occasionnées depuis l’arrêt et qui se chiffrent à des centaines de millions de dirhams.

- Medtech Group et IB Corp, actionnaires de référence d’IB Maroc, ont scellé un partenariat en vue de créer un leader continental dans le secteur des infrastructures informatiques. Ce partenariat aura pour conséquence le retrait d’IB Maroc de la Bourse de Casablanca. Les deux groupes estiment que leur association conduira à une plus grande création de valeur grâce notamment à la mutualisation des ressources, la complémentarité de l’offre et à l'optimisation des couts de fonctionnement. 

*L’Economiste:

- Plus que deux semaines avant que l’interdiction des sacs en plastique ne soit effective. Leur fabrication tout autant que leur importation seront bannies. La nouvelle loi concerne tous les sacs en plastique à l’exception de ceux destinés aux secteurs agricole et industriel ainsi qu’à la collecte des déchets ménagers. Les sacs en plastique seront remplacés par des sacs en papier, des sacs tissés et des sacs en tissu réutilisables.

- Le timing de l’entrée de Marsa Maroc en Bourse est intéressant parce que la baisse des taux d’intérêt pousse naturellement les épargnants à chercher de nouvelles opportunités de placement et cette entrée en bourse leur en offre une , a indiqué dans un entretien au journal le président du directoire de Marsa Maroc, Mohammed Abdeljalil. « Dans cette opération, on n’a pas souhaité faire une introduction en bourse sans prendre en compte la situation de la gouvernance », a-t-il noté, expliquant que l’une des principales demandes faites à la banque conseil était que l’ouverture du capital se traduise par une gouvernance plus transparente.

* L’Opinion:

- Le Maroc et l’Espagne ont signé deux mémorandums d’entente dans le domaine de la biotechnologie et sur un préprogramme de recherche sur la résilience des éco systèmes forestiers des deux pays méditerranéens face aux changements globaux. Le mémorandum dans le domaine de la biotechnologie porte les axes prioritaires de la recherche entre les deux pays, à savoir l’énergie solaire, la protection de l’environnement, l’agroalimentaire et le développement des ressources marines. Le deuxième mémorandum vise à créer un réseau de partage élargi entre les deux pays.

- Le pesage des conteneurs pleins à l’export avant leur embarquement à bord des navires de commerce faisant escale dans les ports marocains sera obligatoire à partir du 1er juillet 2016, a indiqué le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah. Cette nouvelle disposition, qui intervient dans le cadre des amendements de la convention SOLAS (Safety of life at sea), constitue une obligation de la déclaration par le chargeur à l’armateur de la Masse Brut Vérifiée (MBV) des conteneurs pleins à l’export suffisamment à l’avance et avant leur chargement à bord des navires, a précisé Rabbah lundi.

* Libération:

-Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a appelé, mercredi à Genève, à accélérer l’adoption des projets de loi relatifs à l’asile et à l'immigration conformément aux finalités de la nouvelle politique initiée par le Maroc en la matière. Cet appel a été lancé par le secrétaire général du CNDH, Mohamed Sebbar, lors d’un débat interactif au Conseil des droits de l’Homme de l'ONU en présence du rapporteur spécial de l’ONU sur les droits des migrants, François Crépeau.

- Les transferts de fonds ne se résument pas uniquement aux sommes d'argent envoyées par les communautés immigrées à leurs familles, mais témoignent avant tout d’un attachement profond entre ces communautés et leur pays d’origine. Considérés comme une source importante, relativement stable, de revenu pour des millions de familles, ces fonds constituent des réserves de change pour de nombreux pays en développement. Selon une étude du Fonds international de développement agricole, qui célèbre pour la 2ème année la journée internationale des envois de fonds familiaux (16 juin), les zones rurales bénéficient de 30 à 40 pc des flux de fonds. 

*Al Massae. :

- Le ciment envahit rapidement et presque quotidiennement le domaine maritime attenant à Skhirate, relevant de la wilaya de Rabat, en dépit de la promesse du ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique de publier les noms de personnes qui occupent le domaine publique maritime pour édifier des constructions et villas en infraction à la réglementation. Selon des sources informées, la période qui a précédé les élections communales a connu l’octroi d’un grand nombre de permis de construire.

*Assabah. :

- Ahmed Lahlimi, haut-commissaire au plan, a mis en garde contre l’embauchage accru des enfants dans des activités qui menacent leur santé, leur sécurité ou leur moralité. Une nouvelle enquête nationale sur l’emploi, réalisée par le HCP, révèle à cet égard qu’en 2015 le travail dangereux concerne au Maroc 193.000 enfants âgés de 7 à 17 ans, ou 59 pc des enfants au travail et 2,9 pc de l’ensemble des enfants de cette tranche d’âge. Ce type de travail est à 80 pc rural, 78 pc masculin et concerne 75,3 pc des enfants âgés de 15 à 17 ans.

- Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, a reconnu la faiblesse de son parti et son incapacité pour le moment de s’adapter au rythme des autres partis dans le nord du pays, notamment à Tanger. Lachgar, qui s’exprimait lors d’une rencontre à Tanger, a déclaré que son parti est en voie de reconstruction et se prépare pour un nouveau départ qui jette les fondements d’une étape stabile et prospère.

*Al Alam. :

- Noureddine Moudian, président du groupe de l’Istiqlal à la Chambre des représentants, a tiré la sonnette d’alarme sur la situation préoccupante du domaine forestier, précisant que des mafias prennent pour cible la forêt au su et au vu de tout le monde, sans que l’Etat ne prenne les mesures qui s’imposent pour protéger le patrimoine forestier et poursuivre les coupables.

- La cherté des prix durant le mois de ramadan, notamment du poulet, d’œufs, de poisson et de fruits, a dépassé tous les pronostics malgré les apaisements donnés par les parties concernées. La hausse dramatique de ces prix serait attribuable à la cupidité des vendeurs et au manque de contrôle, selon une source du journal, accusant les spéculateurs de contrôler les prix du fait que l’offre est assez suffisante.

*Bayane Al Yaoum. :

- Appel à déplacer le traitement de la question de l’avortement du code pénal au ministère de la Santé. Les participants à une rencontre sur le projet de loi sur l’avortement ont réclamé la dépénalisation définitive de l’avortement et faire en sorte que le ministère de la Santé joue un rôle central en respectant les normes internationales en la matière. Fustigeant les dispositions de ce texte, ils ont annoncé la constitution d’une commission pour défendre l’adoption de l’avortement selon une approche qui respecterait le principe de la préservation de la santé publique et permettrait de sauvegarder les droits des femmes.

- La RAM a annoncé mercredi qu'elle lancerait un dispositif "Spécial Eté" pour le renforcement de son offre et l'amélioration des programmes de ses vols afin de répondre à la forte demande pendant la haute saison d’été. La compagnie nationale injecterait plus de 320.000 sièges supplémentaires sur cette période de pointe qui connait une forte affluence due notamment au retour massif des Marocains résidant à l’étranger au Royaume et à l’opération de l’Omra, indique la RAM.

*Al Mounaataf. :

- Le wali de Bank Al Maghrib, en compagnie de la CGEM et du Groupement professionnel des banques du Maroc, a adressé au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane un mémorandum comportant les problématiques qui font obstacle au développement du financement de l’économie ainsi que les propositions qui revêtent un « caractère urgent ». Ce document aborde les moyens susceptibles de vivifier le financement de l’économie marocaine, notamment concernant la TVA, et de faciliter l’accès des petites entreprises aux commandes publiques.

- Les exportations marocaines de fruits et légumes sur le marché russe ont augmenté de 100 pc au premier trimestre de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente. Selon le représentant commercial de la Russie au Maroc, Viacheslav Jrulev, cité par des médias russes, le Maroc a bénéficié des mesures commerciales restrictives appliquées par les autorités russes en réaction aux sanctions imposées par les pays occidentaux à cause de la crise ukrainienne.

*Akhbar Al Yaoum.:

- L'accusation de l'enrichissement illicite figure désormais dans le Code pénal. Les fonctionnaires qui déclarent leur patrimoine, au nombre de 110.000, y seront soumis. Cette mesure va se référer à la déclaration du patrimoine pour procéder au contrôle des biens des fonctionnaires, notamment les directeurs, les secrétaires généraux, les inspecteurs généraux en plus des fonctionnaires de l'Etat.

- L’agence internationale de notation Fitch Ratings vient de confirmer sa note de défaut émetteur à long terme (BBB-), avec perspective stable pour le Groupe OCP. Fitch Ratings a expliqué le maintien de cette note par l’intégration verticale de l'OCP, sa position compétitive en termes de prix, ses réserves exceptionnelles en minerai, l’état d’avancement de son programme d’investissement et son positionnement de leader dans l'acide phosphorique et le phosphate.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- L’installation du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains est un symbole extrêmement fort de l’aura religieuse et de l'impressionnant rayonnement de l’institution du Commandeur des Croyants en Afrique, a souligné le président d’honneur du Forum Crans-Montana (FCM), Jean-Paul Carteron. "En ces temps troublés où certaines perversions se réclament de la religion, il s’agit là d'une manifestation éloquente de la spécificité du vrai Islam, religion de paix, de tolérance et d’ouverture", a indiqué mercredi Carteron dans une déclaration à la presse.

- La Commission nationale marocaine pour l’éducation, les sciences et la culture et l’UNESCO signeront, lundi prochain à Rabat, un accord de partenariat portant sur le suivi des actions à mener par le système éducatif dans son ensemble pour traiter à la base le phénomène de prolifération de l’extrémisme violent et identifier conjointement les meilleurs modalités d’intervention. Ce partenariat sera signé en appui aux mesures en matière de la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation, parmi les jeunes, a indiqué mercredi un communiqué conjoint de la commission nationale et l’UNESCO. 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les prix du poisson ont flambé dans les différentes régions du Maroc. Les prix ont bondi de 100 à 150 pc. Des professionnels ont estimé que la cherté du poisson est attribuable au stockage et au monopole des stocks, tandis que d'autres attribue cette situation à la baisse de la production lors de cette période.

- La rapporteuse de l’ONU sur la solidarité internationale, Virginia Dandan, a mis en avant mercredi à Genève la politique marocaine novatrice pour la protection et l’intégration des migrants "sur un pied d’égalité avec les citoyens". Présentant un rapport devant le Conseil des droits de l’Homme dans lequel elle a rendu compte de sa visite effectuée en janvier dans le Royaume, l’experte onusienne s’est félicitée des efforts déployés ces dernières années pour promouvoir la solidarité avec les migrants et faciliter leur intégration dans la société.

*Akhir Saâ.:

- Un rapport international soutenu par la Fondation Heinrich Böll a souligné que le Maroc se situe parmi les pays les plus touchés par les conséquences des catastrophes naturelles et fera face à d'importants risques dans l'avenir. Le rapport a indiqué que la pauvreté accentue les effets de ces catastrophes.

- Le médicament générique pour le traitement de l’hépatite C, fabriqué localement conformément aux Bonnes Pratiques de Fabrication en vigueur au niveau international, a fait preuve de son efficacité, de sa qualité et de son innocuité, a affirmé lundi le ministère de la Santé qui a rejeté les allégations remettant en question la qualité de ce médicament. Les informations relayées sur le médicament sont "incorrectes, dénuées de preuves probantes et de fondement scientifique", a souligné le ministère dans un communiqué, notant que de telles allégations sont de nature à semer le doute chez des milliers de patients atteints de cette pathologie et de leurs familles.

*Rissalate Al Oumma.:

- Bien que l'Union constitutionnelle (UC) se soit positionné depuis 1998 dans l'opposition, il a pu consolider sa position sur la scène politique nationale en obtenant un bon score selon les résultats détaillés des échéances du 4 septembre annoncés mercredi par le ministère de l'Intérieur. Selon ces résultats, l'UC a obtenu 1.480 sièges dans les différentes collectivités, contre 1.307 lors des élections communales de 2009.

- La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) est appelée, après 14 ans d’activité, à adopter une meilleure capitalisation de la pluralité et à concrétiser une équité régionale dans les médias audiovisuels, ont affirmé mercredi les membres de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Lors d’une réunion à Rabat consacrée à l’examen du projet de loi 11.15 portant restructuration de la HACA, les membres de la commission ont émis le vœu de voir cette nouvelle loi consacrer une véritable et effective pluralité dans ses dimensions linguistiques, culturelles, intellectuelles, politiques et spatiales dans le domaine de l’audiovisuel, et de renforcer le positionnement de la Haute autorité aux niveaux régional et international.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara