Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Mardi 17 Mai à 10:21

Revue de presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mardi 17 mars 2016.:



* Le Matin:

- Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a souligné hier à Bonn que la COP22 ambitionnait de contribuer à l'adoption des procédures et mécanismes d’opérationnalisation de l’accord de Paris, et l’adoption d’un plan d’action pour la période pré-2020 en termes d’atténuation, d’adaptation, de financement, de renforcement des capacités, de transfert de technologies et de transparence, en particulier en faveur des pays les plus vulnérables, notamment les petits États insulaires en développement et les pays les moins avancés. 

- L’économie marocaine reste la plus compétitive en Afrique du Nord, selon un rapport du Forum économique mondial. Le Maroc se classe 72e au niveau mondial, devant l'Algérie (87e), la Tunisie (92e), l'Égypte (116e) et pointe au 5e rang à l'échelle continentale, derrière notamment l’île Maurice (46e) et l’Afrique du Sud (49e). De grands défis restent à relever par l’Afrique du Nord, région à avoir concédé la plus forte baisse de compétitivité sur le continent depuis 2007.

*Aujourd’hui le Maroc:

- L’embellie enregistrée par les échanges extérieurs en 2015 ne trouve pas écho en 2016. C’est ainsi qu’au titre des quatre premiers mois de l’année 2016, les importations sont sorties en augmentation de 5,234 milliards DH, plus importante que celle des exportations évaluée à 2,204 milliards de dirhams. Une évolution qui se traduit par une aggravation du déficit de plus de 3 milliards de dirhams, selon les résultats préliminaires des échanges extérieurs à fin avril 2016, publiés par l’Office des changes.

- Fonzid. C’est le nom donné par le gouvernement au Fonds des zones industrielles durables. Le projet s’inscrit dans le cadre du programme compact II, financé par le Millenium challenge corporation (MCC), organisme public américain d’aide au développement. Concrètement, le MCC et le gouvernement vont introduire une nouvelle approche en matière de développement et de revitalisation des parcs industriels. L’idée est de développer deux zones industrielles pilotes dont l’emplacement sera identifié sur la base d’un ensemble de critères, dont les plus importants sont la demande, l’impact économique, la viabilité financière, la surface mobilisable et l’absence de risques majeurs.

*Al Bayane:

- Le Maroc salue l’ensemble des mesures organisationnelles prises par le Royaume d’Arabie Saoudite frère pour le déroulement des rites du Hajj 1437 de l’Hégire, indique lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Le Royaume réitère sa grande considération des efforts continus que ne cesse de déployer le Royaume d’Arabie Saoudite, sous la conduite du Serviteur des Lieux Saint de l’Islam, le Roi Salmane Ibn Abdelaziz, au service des pèlerins sans exclusion aucune pour garantir leur sécurité et veiller à leur bien-être en vue d’accomplir le rite du Hajj dans les meilleures conditions, relève le communiqué.

-Le choix du Maroc pour abriter la COP22 est une reconnaissance par la communauté internationale des actions du Royaume dans la lutte contre le changement climatique, a affirmé lundi le président du Comité de pilotage de la COP22 et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar. Cet engagement s’est affirmé au plus haut niveau de l’État pour que la COP22 se déroule dans les meilleures conditions de convivialité, lorsque SM le Roi Mohammed VI et le président français François Hollande ont présidé au Maroc la cérémonie de lancement de "l’Appel de Tanger, pour une action solidaire et forte en faveur du climat", a-t-il noté lors de l’ouverture de la Conférence de Bonn.

*L’Economiste:

- L’activité logistique couvre aujourd’hui 14 pc du tissu économique, équivalent à un flux de 432 millions de DH. La majorité des opérateurs ayant fait le choix d’externaliser leurs activités d’entreposage sont des multinationales, soit 75 pc opérant essentiellement dans l’agroalimentaire, les produits de grande consommation, le négoce ou encore le retail. Le chiffre d’affaires des prestataires logistiques et de transporteurs a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 6 pc entre 2010 et 2014, ce qui équivaut à 19,4 milliards de DH, a indiqué l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL).

- Bonne nouvelle pour la céramique nationale. Les autorités du Commerce extérieur lancent dès demain, 18 mai, une enquête antidumping sur les importations de carreaux céramiques en provenance d’Espagne. Cette opération correspond à l’étape procédurale de vérification sur le terrain des données recueillies sur la situation des importations de produits céramiques, ainsi que leurs conséquences sur le tissu industriel local. 

*L’Opinion:

- Dorénavant, conformément aux clauses des conventions signées entre les Académies régionales de l’Éducation et de la formation (AREF) et les directions régionales du ministère de l’Équipement, les AREF vont déléguer la maîtrise d’œuvre des projets d’étude et de construction des établissements scolaires aux directions régionales du ministère de l’Équipement. Selon ce protocole renouvelable chaque année, à l’initiative du ministère de l’Éducation, les directions régionales de l’Équipement s’engagent à assurer des missions relatives à l’étude et à la gestion des projets de construction, prendre les dispositions nécessaires pour leur réalisation dans les meilleures conditions de coût, de qualité et de délais.

- Le Maroc place le renforcement de l’écosystème des technologies d’information et de communication (TIC) et le développement de la culture numérique au cœur de ses stratégies, ce qui lui permet de pérenniser les acquis et d’intégrer l’économie mondiale du savoir. Le Royaume, qui célèbre le 17 mai la journée internationale des télécommunications, ne peut que s’enorgueillir de ses acquis dans ce domaine, comme en témoignent les chiffres publiés récemment par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). 

*Libération:

- Intervenants lors d’une émission sur 2M, le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, n’a pas écarté l’idée de nouer une alliance éventuelle avec le PJD sur la base d’un programme clair. Toutefois, il a affirmé que l’Istiqlal demeure le parti d’opposition le plus proche de l’USFP mais que la coordination au sein du Parlement se fait dans la majorité des cas avec le PAM. Quant aux retraites des parlementaires, le premier secrétaire a affirmé le soutien de son parti à la réforme de ces retraites, car, selon lui, il est inconcevable qu’un député âgé de 30 ou 40 ans et qui a siégé cinq années durant au Parlement puisse bénéficier d’une retraite au terme de son mandat.

- Les partenariats public-privé (PPP) constituent les nouveaux leviers pour le financement des infrastructures logistiques et les incontournables solutions qui associent besoin en infrastructures et contraintes budgétaires, ont affirmé, samedi à Tanger, des experts dans le domaine logistique. Intervenant lors de la 2ème édition du Congrès logistique, des universitaires, experts et opérateurs logistiques ont souligné le rôle que jouent les PPP dans l’ouverture des investissements sur de nouveaux métiers réservés au secteur public, la mobilisation de nouvelles sources de financement et la rationalisation des dépenses publiques.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le gouvernement votera prochainement un décret autorisant les administrations publiques à établir des contrats avec les fonctionnaires, les cadres et les agents au lieu de les titulariser. Des sources du ministère de la Fonction publique ont dévoilé que le ministre de tutelle, Mohamed Moubdi, a déposé le texte au Secrétariat général du gouvernement pour qu'il soit soumis au conseil de gouvernement pour approbation. Cette mesure permet à l'administration d'embaucher des cadres pour une durée déterminée afin d'accomplir une mission donnée.

- Les projets de lois relatifs à la réforme des retraites ont été renvoyés de la commission des finances de la Chambre des conseillers après que son président, Rahal Mekkaoui a écrit un rapport au président de la deuxième Chambre, Hakim Benchamach, l'informant des "difficultés" qu'a rencontrées le ministre délégué chargé du Budget lors de la présentation des textes. Une réunion est prévue entre les présidents des groupes et un représentant du gouvernement pour examiner les solutions possibles.

*Akhir Saâ.:

- La nouvelle version de l’application mobile dédiée aux infractions routières a enregistré plus de 30.000 nouveaux téléchargements depuis son lancement le 2 mai dernier, a annoncé samedi le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique. Selon les plateformes de téléchargements, l’application a été téléchargée 24.417 fois sur Google Play et 6.318 sur App Store, a précisé un communiqué du ministère.

- Le Maroc a été élu membre du conseil exécutif de l’Organisation arabe du développement administratif (OADA) pour la période 2016-2018, lors des travaux de la 103ème session ordinaire de ce conseil et de la 53ème assemblée générale d’Organisation tenue les 11 et 12 mai à Casablanca. Lors de ces travaux, l’OADA a également décidé de créer une représentation au Maroc, indique un communiqué du ministère délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le leader au sein de la CDT, Abdelkader Zair a indiqué que les syndicats se réuniront au cours de cette semaine pour prendre les décisions qui s'imposent, ajoutant que les centrales syndicales n'ont pas encore reçu une réponse écrite de la part du gouvernement concernant leurs propositions et revendications, contrairement à ce qu'a déclaré récemment le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

- Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach est en visite, du 15 au 19 mai à Prague, pour renforcer la vision stratégique du Maroc sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI de diversification des partenariats stratégiques avec les puissances internationales et régionales. Les relations entre les deux pays ont connu, ces dernières années, une évolution remarquable, a-t-il déclaré à la presse.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La Banque centrale populaire (BCP) vient de signer un important accord de partenariat avec l’industriel chinois Yangtse Ltd. et la Société d’Investissements Énergétiques (SIE), portant sur un montant de 1,2 milliard de dirhams (MMDH), destiné au financement d’une unité industrielle de production de bus électriques de dernière génération au Maroc. A travers cet accord, signé à l'occasion de la visite royale en Chine, le Groupe BCP vise à promouvoir le ''made in Morocco'' d’une part, et les échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine, d’autre part, a indiqué la banque dans un communiqué.

*Rissalate Al Oumma.:

- Les groupes de l'opposition à la Chambre des représentants appellent l’État à garantir l'assistance et l'hébergement aux victimes de la traite des êtres humains. Les groupes de l'UC, du PAM et de l'USFP ont présenté des amendements dans ce sens au projet de loi relatif à la lutte contre la traite des êtres humains débattu à la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme.

- Au Grand Casablanca, le taux de criminalité s'est vu réduire de 4 pc, soit 3.567 affaires de moins par rapport à l'année précédente, a indiqué le préfet par intérim de la préfecture de la sûreté nationale de Casablanca, Abdellah El Ouardi. A leur tour, les crimes violents ont également connu une baisse de 7 pc, soit 1.500 affaires de moins par rapport à l'année précédente.

*Assabah. : 

- El Houssaine Louardi, ministre de la Santé, envisage de modifier les conditions sur le remboursement des frais engagés dans la cadre de l’assurance maladie obligatoire (AMO). Le ministre a élaboré un décret visant à modifier 40 articles du décret prévoyant les Conditions et modalités de remboursement et de prise en charge des prestations garanties. Ce texte tend à rendre plus transparente l’opération de traitement des dossiers de demande de remboursement. Il prévoit notamment de réduire la durée d’admission des dossiers à 48 heures seulement et de relever de 2 à 6 mois le délai légal de prescription du dossier médical.

- Un total de 566 tonnes de produits impropres à la consommation ont été saisies et détruites au niveau national, au cours du mois d'avril 2016, a annoncé l'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA). Il s’agit notamment de 159 tonnes de viandes rouges, 119 tonnes du chocolat, 66 tonnes des produits de la pêche, 62 tonnes de viandes blanches, 29 tonnes de produits de la confiserie et de la chocolaterie et 21,9 tonnes de farines, a précisé l’ONSSA dans un communiqué.

*Al Massae. : 

- Les groupes de la majorité à la Chambre des représentants ont appelé à durcir la peine sur la traite des êtres humains, au cas où le crime serait commis sur des femmes, selon des amendements proposés par la majorité sur le projet de loi relatif à la lutte contre la traite des êtres humains. Ils proposent que, dans les circonstances aggravantes, la peine devra être relevée de 10 à 20 ans, avec une amende de 100.000 à 1 million de dirhams.

*Bayane Al yaoum. :

- L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) s’apprête à insérer les médicaments relatifs à la PMA dans le système de remboursement des médicaments, une évolution majeure en matière de prise en charge des soins et des diagnostics relatifs à l’infertilité. A noter que la proportion des couples rencontrant des problèmes d'infertilité varie entre 15 et 17%, selon des estimations des spécialistes et des médecins marocains.

- L’intérêt croissant des Marocains Résidant à l’étranger (MRE) pour l’achat d’un bien immobilier au Maroc constitue l’acte de perpétuation de l’appartenance au Royaume, a affirmé, samedi à Paris, le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah. Lors d'une visite au Salon de l’immobilier marocain (SMAPimmo-Paris), Benabdallah a relevé que la grande affluence des MRE à ce genre de manifestations dénote l’intérêt qu’ils portent pour un logement au Maroc et de leur attachement à leur pays d’origine, invitant les opérateurs immobiliers marocains à respecter leurs engagements envers leurs clients et d'être à la hauteur de leurs aspirations.

*Al Mounaataf. :

- Une cérémonie commémorant le 76ème anniversaire de la bataille de Gembloux-Chastre a été organisée, dimanche, à la nécropole nationale militaire française de Chastre (sud de Bruxelles), où reposent des centaines de soldats marocains tombés lors de combats livrés contre les troupes nazies. A cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en Belgique, Samir Addahre, accompagné de la consul général de France, Mme Marie-Christine Butel a déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des soldats, qui se sont sacrifiés pour la liberté. Le 14 mai 1940, les soldats du 7ème Régiment des Tirailleurs Marocains arrivés sur le front après deux jours de marche, se sont aussitôt heurtés aux troupes nazies. La Division marocaine supporta l'essentiel de la poussée allemande et résista malgré de lourdes pertes. 

- Le Maroc véhicule un "modèle intellectuel" qui est à l'avant-garde de la lutte contre l'extrémisme violent et les interprétations idéologiques et fallacieuses de la religion, a souligné le prestigieux bimensuel américain "Foreign Affairs", qui relève de l'influent think tank, The Council on Foreign Relations (CFR). "Le Maroc assume, de plus en plus, le rôle d'un modèle intellectuel en mesure de faire face à la montée de l'extrémisme violent", a indiqué la publication dans une analyse signée Ilan Berman, relevant que le Royaume constitue, depuis des années, une "exception" dans une région en proie au radicalisme, à la faveur d'une expérience "unique" et authentiquement marocaine.

*Al Alam. :

- Les données des comptes extérieurs pour le premier trimestre 2016 font apparaître une aggravation de 5,5% du déficit commercial, reflétant un accroissement de 3,9% des importations, plus important que celui de 2,8% des exportations, indique Bank Al Maghrib. La hausse des importations est tirée essentiellement par la progression de 17,1% des acquisitions de biens d’équipement, de 15,7% de celles de biens de consommation, explique la même source.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara