Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 14 Février à 11:11

Revue de presse quotidienne marocaine du vendredi 14 février



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce vendredi 14 février:



 *LIBERATION:.

- FDT, CDT et UMT exigent l'ouverture dans les plus brefs délais d'un véritable dialogue. La FDT, la CDT et l'UMT viennent d'adresser un mémorandum au chef du gouvernement. Ce document se veut une alerte au gouvernement sur la gravité de la situation sociale de la classe ouvrière marocaine et des salariés et un appel urgent à l'ouverture d'un dialogue social sérieux et responsable dans l'objectif d'aboutir à des accords contraignants pour les différents partenaires sociaux.

- La session législative de tous les dérapages. Les deux Chambres du parlement ont clôturé, avant-hier, la session d'automne de l'année législative 2013-2014. Comme à l'accoutumée, les deux présidents de cette institution ont dressé le bilan de cette session qui n'a pas manqué de faits marquants et également de nouveaux dérapages du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et de ses ministres.

*L'OPINION :.

- A quand la loi sur le travail domestique? Les deux Chambres du Parlement viennent de clore leur session d'autonome, renvoyant à ultérieurement le débat et éventuellement l'adoption d'un projet de loi régissant le travail domestique. Et pourtant, un tel texte est vital pour la réglementation d'une "activité" qui touche principalement des jeunes filles mineures issues de milieux ruraux défavorisés, dont la plupart sont jetées en pâture à une exploitation outrancière. Le projet de loi en question est l'aboutissement de plusieurs années de travail et de gestation, même s'il ne répond pas aux aspirations de tous les acteurs qui militent contre le fléau de l'exploitation des petites filles dans le travail domestique.

- Le Souverain réaffirme la nécessité de préserver l'autonomie du HCP. SM le Roi Mohammed VI a reçu mercredi au Palais Royal de Rabat, M. Ahmed Lahlimi, Haut-Commissaire au Plan, indique un communiqué du Cabinet Royal. Lors de cette audience, M. Lahlimi a soumis à la Haute Attention de Sa Majesté le Roi, des propositions sur le déroulement des préparatifs du recensement de la population que ce Haut-Commissariat compte organiser en 2014, et qui est destiné à produire une image des conditions de vie de la population. Des données qui serviront à l'élaboration de plans d'action pour un meilleur rendement des investissements nécessaires dans tous les domaines et permettront d'identifier les populations cibles. A cette occasion, Sa Majesté le Roi a réaffirmé la nécessité de préserver l'autonomie du Haut-Commissariat au plan en tant qu'institution officielle de l'information statistique, économique, sociale et culturelle.

*AL BAYANE:.

- Roukbane: la majorité parlementaire a bénéficié cette fois-ci d'un climat très positif. La session parlementaire d'automne au titre de l'année législative 2013-2014 a pris fin mercredi au niveau des deux chambres. "Le bilan de cette session parlementaire a été hautement positif, compte tenu de la portée et du nombre important des textes adoptés", a souligné le président du groupe du progrès démocratique (GPD-PPS) à la Chambre des représentants, Rachid Roukbane, qui a rendu hommage à cette occasion à toutes les composantes de la chambre.

- L'égyptien Amr Zaki joue un mauvais tour au Raja de Casablanca. Après l'affaire de Salaheddine Bassir qui a suscité tout un tollé, le Raja Casablanca vient d'être secoué cette fois-ci par un autre épisode plus rocambolesque, si on oserait le mot, mettant à nu une nouvelle fois l'amateurisme avec lequel sont gérés nos clubs de football.

 *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- Gestion du champ religieux: le Maroc, un modèle et un rempart contre l'extrémisme. Les choix faits par le Maroc en matière de gestion du champ religieux portent leurs fruits. Le Royaume s'érige de plus en plus comme un rempart contre l'extrémisme et le sectarisme religieux. Alors que plusieurs pays arabes et africains sont minés par les clivages confessionnels et l'anarchie doctrinale, le Maroc demeure un pays cimenté par son identité et ses valeurs qui portent le sceau de la modération et de la tolérance. Dès lors, il n'est pas étonnant que plusieurs pays frères souhaitent s'inspirer du modèle marocain.



- Maroc Telecom encore porté par ses filiales africaines en 2013. Malgré la poursuite de la croissance de ses parcs mobile (+13,5pc), fixe (+5pc) et Internet (+20,4pc), Maroc Telecom affiche un résultat net part du groupe (RNPG) de 5,54 milliards de dirhams, en retrait de 17,4 pc sur un an. Le chiffre d'affaires consolidé a également baissé de 4,3 pc à 28,55 milliards de DH, du fait des fortes baisses des prix du Mobile, a souligné Abdeslam Ahizoune, président du directoire du groupe, lors de la présentation des résultats annuels, hier à Rabat.

*AUJOURD'HUI LE MAROC:.

- Parlement: la page Karim Ghellab tournée. L'actuel président de la première Chambre, l'Istiqlalien Karim Ghellab, devra céder son fauteuil dès le mois d'avril. Son départ n'était qu'une question de temps depuis le retrait de son parti de la majorité. Cette Chambre a clôturé la séance parlementaire d'octobre sur un bilan de 46 textes adoptés, notamment 25 projets de loi, 18 conventions et deux propositions de loi.

- Ville de Salé: une nouvelle vision urbaine sur les rails. La ville historique de Salé retrouvera son lustre d'antan. A l'instar de Marrakech et Tanger, la ville se dote d'un plan urbain structurant. Un chantier de mise à niveau urbaine intégrée est sur les rails. L'ambition étant de préserver le patrimoine historique de la ville et redynamiser sa base socio-économique. Les détails de cette nouvelle vision portant sur la période 2014-2016 ont été dévoilés mercredi à SM le Roi Mohammed VI, qui a présidé par la même occasion la cérémonie de signature de la convention de partenariat relative audit programme.

*L'ECONOMISTE:.

- Amnistie sur les avoirs extérieurs: la dernière ligne! Jaoaud Hamri, directeur général de l'Office des changes, n'a laissé aucun doute. Cette fois-ci, c'est vraiment la dernière chance. Les résidents et les sociétés de droit marocain qui détiennent des biens à l'étranger ont intérêt à souscrire à la contribution libératoire. Le dispositif arrive à échéance le 31 décembre 2014. Dès le 1er janvier 2015, les règles du jeu changent.

- Parlement: dernière sortie de Ghellab président? "Le bilan de la session d'octobre est positif, tant en termes de qualité que de quantité". La phrase est de Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants, qui a donné une conférence de presse à l'occasion de la clôture de la session d'automne, mercredi dernier à Rabat. Pour lui, "les travaux de la première Chambre ont atteint un niveau satisfaisant". Ghellab, qui s'apprête à quitter les commandes de la Chambre des représentants, a de quoi être fier aujourd'hui.

 *EL ASSIMA POST:.

- Maroc Télécom : baisse de 17 pc du résultat net 2013 suite à la réduction du prix des télécommunications. Le géant des télécommunications Itissalat Al-Maghrib (IAM) a enregistré, au titre de l'exercice 2013, un résultat net de 5,54 milliards de dirhams (MMDH), en baisse de 17,4 pc par rapport à un an auparavant, indique jeudi un communiqué de la société. La baisse du résultat net d'IAM, première capitalisation en terme de taille à la Bourse de Casablanca, intervient suite à la comptabilisation d'une charge nette de 1 MMDH consécutivement au règlement du litige fiscal, explique le communiqué, qui précise que le résultat opérationnel consolidé du groupe a augmenté de 0,1 pc pour la même période, à près de 10,98 MMDH.

*AL KHABAR:.

- Champ religieux: le modèle marocain s'exporte. Le Maroc a répondu favorablement à la demande de la Tunisie, de la Libye et de la Guinée (Conakry) de former des Imams. "Cette initiative affirme la réussite de la diplomatie religieuse du Maroc", a affirmé le président du Centre maghrébin pour les études sur la sécurité et l'analyse des politiques, Abderrahim Manar Slimi.

- Une marche en solidarité avec les enfants des camps de Tindouf victimes de crimes commis par le Polisario. Une marche d'enfants en signe de protestation contre les crimes commis contre les enfants dans les camps de Tindouf a été organisée mercredi à Rabat à l'initiative de l'Organisation Colombe Blanche, le Mouvement international pour le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et l'Alliance des Sahraouis marocains en Europe.

*ATTAJDID:.

- 10 pc de fonctionnaires de l'enseignement atteints de diabète. Abdelmjid Chraibi, chef de service d'endocrinologie-diabétologie au CHU Ibn Sina à Rabat, a affirmé qu'environ 10.000 personnes, âgées entre 20 et 80 ans, décèdent annuellement à cause du diabète, faisant remarquer que ce chiffre pourrait s'accroitre dans les dix prochaines années. Intervenant mercredi lors d'une rencontre de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l'éducation-formation, Chraibi a indiqué que plus de 10pc des fonctionnaires du secteur de l'Enseignement sont atteints du diabète.

- Adoption en commission du projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés. Présentant les grandes lignes de ce texte lors de la réunion de la commission des finances à la Chambre des représentants, le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid a affirmé que les banques participatives, habilitées à exercer en conformité avec les préceptes de la Charia tel que stipulé par ce projet de loi, vont fonctionner en coordination notamment avec le Comité charia pour la finance. Selon le texte, les banques participatives adressent à ce Comité, à la fin de chaque exercice social, un rapport d'évaluation sur leur conformité aux préceptes de la Charia.

- El Khalfi: le rapport 2014 sur la liberté de la presse au Maroc manque de précision. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, a affirmé mercredi que le rapport 2014 de Reporters Sans Frontières (RSF) sur la liberté de la presse "manque de précision et ne reflète pas la réalité de la pratique journalistique au Maroc".

 *BAYANE AL YAOUM:.

- A l'occasion de la publication des résultats consolidés du Maroc Telecom au titre de l'exercice 2013, Abdeslam Ahizoune, président du Directoire du groupe, a déclaré que le recul du chiffre d'affaires en 2013, en retrait de 4,3pc par rapport à 2012, s'explique par le recul du chiffre d'affaires au Maroc (-8,1pc), dû notamment aux fortes baisses de prix du Mobile et à la réduction des tarifs de terminaison d'appel.

- La Fédération nationale des postes et logistique a exprimé son mécontentement de la politique menée en matière de gestion des ressources humaines au sein de Barid Bank, notamment la multitude des contractants.

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

- Les Casques bleus marocains de la Force de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) dispensent une formation aux techniques de communication au profit de vingt-cinq soldats de l'armée congolaise. Selon un communiqué de la Monusco, cette formation, qui se déroule du 3 au 15 février courant au siège de l'état-major du contingent marocain déployé à Dungu et au poste opérationnel de Faradje (province orientale), s'inscrit dans le cadre du renforcement des capacités du personnel militaire des Forces armées congolaises.

- Les syndicats revendiquent dans un mémorandum la hausse des salaires. La commission conjointe des trois centrales syndicales, à savoir l'UMT, la CDT et la FDT, a remis jeudi un mémorandum au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dans lequel elles énumèrent leurs principales revendications. Les centrales réclament l'augmentation du SMIG et des salaires de sorte à pouvoir faire face à la cherté de la vie.

*RISSALAT AL OUMMA:.

- La Fédération nationale des boulangeries-pâtisseries a décidé de trancher l'augmentation du prix du pain lors son assemblée générale prévue dimanche à Meknès. La Fédération a estimé que l'engagement du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à mettre en œuvre le contrat-programme signé avec les professionnels du secteur constitue un moyen susceptible de supprimer les contraintes du secteur et préserver le pouvoir d'achat des citoyens.

- 97 pc des professeurs ont boycotté l'examen d'avancement de grade. Le nombre de professeurs ayant boycotté l'examen d'aptitude professionnelle, lancé mardi par le ministère de l'Education et de la formation professionnelle dans les différentes académies régionales et centres d'examen, a atteint 97 pc du nombre d'enseignants censés passer ce test.

* ASSABAH :.

- Karim Ghellab nostalgique à l'opposition. Le président de la Chambre des représentants Karim Ghellab a laissé planer le doute sur sa candidature à la présidence de la Chambre. Ghellab a affirmé qu'il rejoindrait les rangs du groupe istiqlalien en tant que député de l'opposition s'il quittait la présidence de la Chambre des représentants.

 *AL HARAKA:.

- L'Algérie interpellée par l'ONG internationale TRIAL sur le sort de milliers de disparus. Au lendemain du cri de colère poussé par cinq influentes ONG, excédées par le refus persistant d'Alger d'accueillir leurs enquêteurs, l'organisation Track Impunity Always (TRIAL) monte elle-aussi au créneau pour rappeler aux autorités algériennes leurs responsabilités quant au sort non encore élucidé de milliers de disparus. Dans un communiqué, TRIAL exhorte "une nouvelle fois les autorités algériennes à tout entreprendre pour élucider le sort de près de 10.000 disparus et punir les auteurs de violations massives des droits de l'Homme".

- L'adoption par le Parlement européen de l'accord de pêche Maroc-UE, une victoire pour le Maroc. Fatima Daîif, membre du groupe haraki à la Chambre des représentants, s'est félicitée du rôle de la diplomatie officielle et de la diplomatie parlementaire concernant le protocole de pêche maritime.

*AL MOUNAATAF:.

- SM le Roi reçoit le haut-commissaire au plan. SM le Roi Mohammed VI a reçu mercredi le haut-commissaire au plan. A cette occasion, SM le Roi a réaffirmé la nécessité de préserver l'autonomie du Haut-Commissariat au Plan en tant qu'institution officielle de l'information statistique, économique, sociale et culturelle.

- Benkirane et l'opposition échangent les accusations à la Chambre des conseillers. A la veille de la clôture de la session législative, Benkirane a mis en garde contre les déclarations politiques de certains acteurs politiques qui critiquent la politique conduite par le gouvernement, soulignant que ces critiques sont prises au sérieux par les institutions internationales.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Une journée d'étude vire au débat entre le ministre de la Santé et les médecins. La Chambre des conseillers a été le théâtre d'un grand débat entre le ministre de la Santé El Houssaine Louardi et des représentants d'associations et de l'Ordre des médecins autour du projet de de loi relatif à l'exercice de la médecine qui ouvre la voie aux hommes d'affaires d'investir dans le secteur.

- Chabat s'en prend à Moubdii. Hamid Chabat, secrétaire général du PI, a adressé des propos virulents à l'encontre du ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdiî qui avait invectivé l'administration marocaine. Répliquant, Moubdi s'est dit estomaqué de cette déclaration car émanant du SG d'un parti ami.

*AL MASSAE:.

- Lourdes peines à l'encontre de la Mafia de l'immobilier à Casablanca. La justice a condamné à un total de 41 ans de prison plusieurs prévenus dans une affaire qualifiée de "mafia de l'immobilier à Casablanca". Elle a acquitté Gérard Bénitahe, la personne qui a dévoilé ce scandale. Ce dernier était poursuivi de félonie, d'escroquerie et de falsification. Le juge a, par ailleurs, décidé de reconnaître coupable deux prévenus qui bénéficiaient de la liberté provisoire. Il s'agit du notaire Larbi Maktafi, âgé de 60 ans et condamné à 12 ans de prison, et de l'avocat Radouane El Khalfaoui qui a écopé d'un an de prison. Dans cette affaire, le plaignant a obtenu des dommages et intérêts de l'ordre de 350 millions de dirhams. Le tribunal a, par ailleurs, ordonné la destruction des documents falsifiés.

- Le président de la Chambre des représentants défend la diplomatie parlementaire et confirme la réception du rapport de la Cour des comptes. Karim Ghellab a indiqué que le Premier président de la Cour des comptes Driss Jettou présenterait ledit rapport lors d'une séance commune des deux Chambres.

 *AL ALAM:.

- Les kénitris mettent des masques pour protester contre la pollution de l'air. Les habitants de la ville de Kénitra, notamment étudiants et élèves, ont répondu présents à l'appel d'acteurs associatifs et militants des droits de l'Homme pour manifester en vue d'attirer l'attention des autorités et des élus sur le danger qui menace la santé des kénitris à cause de la poussière noire très répandue dans l'atmosphère de la ville.

- Les retraites, une ligne rouge. Khadija Zoumi, membre du groupe istiqlalien pour l'unité et l'égalitarisme, a adressé un message au chef du gouvernement concernant la retraite, dans lequel elle a mis l'accent sur les acquis et droits des retraités, soulignant que la réforme du système des retraites doit s'opérer parallèlement à la réforme de la Caisse de compensation, du système fiscal et des programmes de protection sociale.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Mise en échec d'une tentative du gouvernement visant à dissocier la direction des statistiques du HCP. SM le Roi a réaffirmé la nécessité de préserver l'autonomie du Haut-Commissariat au plan en tant qu'institution officielle de l'information statistique, économique, sociale et culturelle.

- Le Maroc a imposé le visa d'entrée aux ressortissants libyens sur son territoire pour des raisons sécuritaires. L'ambassadeur du Maroc en Libye a déclaré à la presse qu'il s'agit d'une décision souveraine qui n'aura aucune incidence sur les relations entre les deux pays.

- Le Maroc exporte son expérience en matière d'encadrement religieux à la Tunisie. SM le Roi Mohammed VI a donné son accord de principe à la demande du gouvernement tunisien de consolider la coopération dans le domaine religieux, notamment en matière de formation d'imams tunisiens au Maroc, selon les préceptes du rite malékite, ouvert et tolérant.

*SAHIFAT ANNASS:.

- L'affrontement entre le Club des magistrats du Maroc et l'Amicale hassania des magistrats arrive aux tribunaux. Selon des sources informées, l'Amicale se prépare à saisir la justice en réponse à l'attaque dont a été victime le magistrat à la Cour de cassation, Nourreddine Riyahi, chargé de la communication au sein de l'Amicale.

- Le ministère de la Justice avoue son échec quant à la limitation de la détention préventive. Un document du ministère de la Justice et des libertés a révélé que le département de Mustapha Ramid n'a pas réussi à fixer des limites de la détention préventive.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- Le gouvernement déconstruit les allégations infondées de la présidente du Centre Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l'Homme. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, a déconstruit les allégations infondées de la présidente du Centre Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l'Homme, Kerry Kennedy, sur la situation des droits de l'Homme dans le Sahara marocain, en pointant du doigt une approche "partiale" indigne d'une ONG des droits de l'Homme. Dans un droit de réponse adressé au site électronique de la chaine d'information en continu CNN, le ministre a souligné que l'article publié sur le même site, le 24 janvier dernier, par Mme Kennedy, "reproduit des allégations et accusations infondées sur la situation des droits de l'Homme dans les provinces du sud, qui ne résistent pas au test de la réalité sur le terrain".

- Parlement: débat autour de l'appel du PAM à une session extraordinaire. Le bureau politique du PAM a appelé à la tenue d'une session extraordinaire du Parlement avant la prochaine session printanière. Selon un communiqué du bureau politique du parti du tracteur, réuni mardi dernier, cette session extraordinaire aurait pour objectif la tenue de la session annuelle consacrée "à l'examen et l'évaluation des politiques publiques" conformément à l'article 101 de la Constitution, la présentation par le gouvernement de sa vision sur la régionalisation et les échéances électorales y afférentes.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara