Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 8 Mars à 11:03

Revue de presse quotidienne marocaine du samedi 8 mars



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce samedi 8 mars:



 *LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- Rabat et Libreville posent le socle d'un partenariat rénové. SM le Roi Mohammed VI et le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, ont présidé, vendredi à Libreville, la cérémonie de signature de 24 accords, dont des conventions gouvernementales et d'autres concernant les opérateurs économiques des secteurs privés dans les deux pays. Ces conventions, qui portent sur différents secteurs tels l'agriculture, la santé, l'habitat, la formation professionnelle, le secteur financier et bancaire, les nouvelles technologies, le transport et le tourisme, visent à renforcer le cadre juridique de la coopération entre les deux pays.

- Société civile: une circulaire incite au contrôle des finances des associations. Le gouvernement agit pour mettre en application les dispositions relatives au contrôle des finances des associations qui bénéficient des fonds de l'Etat. Le chef du gouvernement vient de publier une circulaire dans ce sens.

*AL BAYANE:.

- PPS: engagement constant pour la défense des droits de la femme et le renforcement des acquis. Dans un communiqué du Bureau politique à l'occasion de la fête du 8 mars, le parti du Livre affirme qu'il continuera son combat, sur tous les fronts et dans tous les domaines, en vue de la protection des droits des femmes, l'élargissement et le renforcement des acquis réalisés à tous les niveaux, et ce, conformément à ses convictions, à ses principes progressistes et modernistes, à son identité et son programme politique, économique, social et culturel.

- CNDH: abroger toutes les dispositions discriminatoires fondées sur le genre. Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a recommandé, jeudi, dans un mémorandum en contribution au débat sur le projet de loi relatif à la lutte contre les violences à l'encontre des femmes, d'abroger conformément au préambule et à l'article 19 de la constitution toutes les dispositions législatives, réglementaires et de politiques publiques discriminatoires d'une manière directe ou indirecte et plaidé pour promouvoir l'égalité et la parité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, à travers des mesures législatives, réglementaires et de politiques publiques.

*LIBERATION:.

- Les primes du ministère des Finances continuent de défrayer la chronique. Le dossier des indemnités des hauts cadres du ministère des Finances traîne toujours. Après une année et demie, la justice n'a pas encore dit son mot à ce sujet. En effet, depuis l'instruction de l'affaire au début de 2013 par le tribunal de première instance de Rabat, les audiences ont été reportées à trois reprises sans justification. Un sit-in de protestation contre cette situation devait être observé vendredi en signe de solidarité avec Abdelmajid Luiz et Mohamed Reda, principaux accusés dans ce dossier. "Cette affaire perdure alors que son dossier a été bouclé du point de vue juridique", a déclaré Badia Aarab, présidente de l'Union nationale des ingénieurs marocains (UNIM) qui n' pas hésité à qualifier cette situation d'inacceptable.

- Course effrénée du gouvernement envers l'endettement. Ce n'est un secret pour personne. Depuis l'arrivée de Benkirane aux commandes, l'endettement du Maroc n'a cessé de prendre l'ascenseur. Le fait n'est pas nouveau. Tout le monde sait, a priori, que la dette du Maroc ira crescendo en 2014, mais l'annonce faite à ce propos, il y a deux jours par l'agence internationale de notation Standard & Poor's (S&P), est plus alarmante et augure de nouvelles difficultés pour les entreprises marocaines, en particulier les PME.

- Le ministère de l'Education reprend langue avec les syndicats. Une rencontre de la dernière chance. C'est en ces termes qu'a été qualifiée l'entrevue qui a eu lieu, jeudi dernier à Rabat, entre les centrales syndicales les plus représentatives et le ministère de l'Education nationale. Une rencontre de la dernière chance pour atténuer la tension qui règne depuis fort longtemps dans le secteur et en finir avec les nombreux problèmes dont souffrent enseignants et élèves.

 *L'OPINION:.

- Sebta et Mellilia: l'Espagne installera des filets anti-escalade aux "frontières". Jorge Fernandez Diaz, ministre espagnol de l'Intérieur, a annoncé que seront montés sur les lignes "frontalières" séparant Sebta et Méllilia du reste du territoire marocain, des filets de protection anti-escalade, qui serviraient à empêcher l'entrée des clandestins subsahariens. Ce dispositif sera également renforcé par l'envoi, dans les prochaines semaines, de 20 agents de Garde civile et d'un hélicoptère, a précisé le ministre lors de sa visite, mercredi, au préside de Sebta, a indiqué le quotidien espagnol El Pais.

- Des caméras de surveillance à Casablanca. Près de 40 millions de dirhams pour renforcer la sécurité des citoyens casablancais et des automobilistes. Au total, 500 caméras de surveillance vont être installées, à la fin de mois de mars 2014, dans les principales artères de la capitale économique et dans certaines parties de la périphérie. Afin d'endiguer l'insécurité grandissante qui inquiète les citoyens de la capitale économique et veiller sur le respect scrupuleux du Code la route, les responsables locaux prévoient de mettre en place des caméras de surveillance dans 19 boulevards et 13 carrefours de Casablanca.

*AL HARAKA:.

- SM le Roi et le chef de l'Etat gabonais président la signature d'un partenariat stratégique dans le domaine des engrais. SM le Roi Mohammed VI et le Président Ali Bongo Ondimba ont présidé, jeudi au Palais présidentiel à Libreville, la cérémonie de signature du partenariat stratégique entre le Royaume du Maroc et la République Gabonaise dans le domaine des engrais. Ce partenariat de portée stratégique a pour vocation de renforcer durablement la sécurité alimentaire du continent. Il traduit la forte volonté politique des deux chefs d'Etat et s'inscrit dans le cadre de la coopération Sud-Sud, solidaire et agissante.

- Ambassadeur ivoirien: le discours de SM le Roi à Abidjan est visionnaire et d'une importance capitale pour le développement de l'Afrique. Le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI devant le forum économique maroco-ivoirien à Abidjan est visionnaire et d'une importance capitale pour le développement de l'Afrique, a affirmé l'ambassadeur, déléguée permanente de la Côte d'Ivoire auprès de l'UNESCO, Denise Houphouet-Boigny. La diplomate ivoirienne a rappelé que le Souverain a souligné, dans son discours, que l'Afrique, un continent disposant d'un haut potentiel humain et d'énormes richesses, doit pouvoir compter sur lui-même sans complexe.

- La commission chargée de la révision du programme gouvernemental approuve les projets relatifs aux priorités de ce programme et à la révision de la charte de la majorité. La commission chargée de la révision du programme gouvernemental, a annoncé jeudi, avoir achevé lundi dernier ses travaux en approuvant le projet des priorités du programme gouvernemental, et celui de la révision de la charte de la majorité qui seront soumis à la présidence de la coalition en vue d'être adoptés. Dans un communiqué, la commission, qui a été créée sur décision de la présidence de la coalition gouvernementale, a rappelé, qu'elle avait tenu depuis sa création plusieurs réunions marquées par un esprit de consensus constructif et de coopération fructueuse, puisqu'il y a eu une unanimité sur les différents amendements et propositions qui ont été insérés dans le projet des priorités du programme gouvernemental et également dans celui du projet de révision de la charte de la majorité. HO/BD/OR---TRA/EXP.

 *AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- El Khalfi: l'adoption d'une nouvelle stratégie de l'emploi, une des priorités du gouvernement en 2014. L'adoption d'une nouvelle stratégie intégrée de l'emploi constitue l'une des priorités de l'action du gouvernement en 2014, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. L'adoption d'une telle stratégie est dictée par les mutations liées au marché du travail et aux changements démographiques, a souligné El Khalfi lors d'un point de presse à l'issue du conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat.

- Chambre des représentants: le contrôle de la présence provoque l'ire des fonctionnaires. Après la Chambre des conseillers, c'est au tour de la Chambre des représentants de se lever contre le contrôle de la présence des fonctionnaires à travers l'utilisation des cartes magnétiques. Ce dispositif prédit une guerre entre le syndicat des factionnaires et le bureau de la Chambre des représentants.

*ATTAJDID:.

- L'UNTM appelle le gouvernement à poursuivre le processus des réformes. Dans un mémorandum adressé la semaine dernière au chef du gouvernement, l'Union nationale du travail au Maroc (UNTM) a appelé le gouvernement à poursuivre le processus des réformes et à lutter contre la corruption et la rente.

- Le CNDH réclame l'adoption du projet de loi sur la lutte contre les violences à l'encontre des femmes. Le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) a réclamé, dans un mémorandum présenté jeudi, l'adoption du projet de loi sur la lutte contre les violences à l'encontre des femmes, élaboré par le ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social.

*AL KHABAR:.

- La majorité recadre ses priorités. La commission chargée de la révision du programme gouvernemental, a annoncé jeudi, avoir achevé lundi dernier ses travaux en approuvant le projet des priorités du programme gouvernemental, et celui de la révision de la charte de la majorité qui seront soumis à la présidence de la coalition en vue d'être adoptés.

- Lutte anti-drogue: plus de 500 tonnes de cannabis saisies en 2013. Plus de 500 tonnes de cannabis ont été saisies en 2013 dans le cadre des efforts visant la lutte contre le trafic de la drogue menée par le Maroc conformément à ses engagements internationaux en la matière, a indiqué jeudi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Le gouvernement est animé d'une volonté claire concernant la lutte contre le trafic de la drogue, a souligné M. El Khalfi lors d'un point de presse à l'issue du conseil de gouvernement.

 *AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Le prince de Monaco soutient les réfugiés au Maroc avec dix millions de dirhams. Le prince Albert II de Monaco a visité, jeudi, des projets financés à travers la coopération avec son pays. Selon un communiqué du Haut-Commissariat des refugiés-Maroc, la Principauté de Monaco va verser un montant de 450.000 euros entre 2014-2016 en vue d'assurer une meilleure protection pour les réfugiés et trouver les solutions pérennes leur permettant d'améliorer leurs conditions de vie.

- Lachgar ne réussit pas à passer des peines disciplinaires contre ses rivaux. Des sources de l'USFP ont estimé que l'absence au conseil de discipline des membres de la Commission nationale d'arbitrage et de déontologie et de la majorité des membres du bureau politique était "un message fort" transmis à Lachgar selon lequel les dirigeants de l'USFP "sont contre le procédé d'exclusion".

*ASSABAH:.

- Le ministère de l'Intérieur s'apprête à retirer la plupart des attributions des présidents des communes et à changer l'autorité du conseil communal en une autorité politique dont la mission serait de présenter des propositions, tandis que l'administration centrale se chargera de l'exécution. Selon des sources informées, cette orientation qui règne depuis l'arrivée du ministre actuel Mohamed Hassad trouve sa raison dans les soupçons jetées autour de la gestion financière et administrative des communes locales par les élus.

- Réunion discrète entre Lachgar et Zaidi: sans résultat. Driss Lachgar, Premier secrétaire de l'USFP, et Ahmed Zaidi, chef de file du courant "Ouverture et démocratie", se sont réunis discrètement vendredi dans le domicile d'Abdelwahed Radi en vue de mettre un terme aux désaccords qui ont éclaté entre les deux parties, suite aux accusations portées par Lachgar à l'encontre des pro-Zaidi et la convocation de certains membre du courant devant la commission de discipline. Selon des sources informées, la rencontre a été infructueuse, Zaidi ayant rejeté une proposition de Lachgar qui a appelé à la cessation des activités du courant. En contrepartie, Lachgar a suggéré de faire de grandes concessions en faveur de Zaidi, notamment de revenir sur la décision de l'évincer de la présidence du groupe socialiste à la Chambre des représentants et de ne pas traduire les membres du courant devant la commission nationale d'arbitrage et de déontologie.

*AL MASSAE:.

- Les transporteurs de marchandises indexent leurs tarifs sur le prix du gasoil. La Fédération du transport de la CGEM (FT-CGEM) appliquera la fameuse formule d'indexation des tarifs contractuels de transport routier selon les variations du prix du gasoil. La Fédération a justifié cette démarche par le retard du gouvernement à honorer ses engagements relatifs au secteur ainsi que par la situation générée par l'application du système d'indexation partielle des prix des combustibles.

- Le dernier congrès de l'USFP honni par ses membres. Mohamed Boubekri, dirigeant de l'USFP, a affirmé que les résultats du dernier congrès du parti de la rose ont été falsifiés. Il a également avancé que le Premier secrétaire de l'USFP Driss Lachgar ne possède pas de projet, l'accusant de chercher à constituer un parti de notables corrompus.

 *AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Le Maroc dénonce la contradiction d'Alger sur l'autodétermination. Réagissant à une déclaration faite devant le CDH par le ministre algérien des Affaires étrangères sur les droits de l'Homme au Sahara marocain, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU à Genève, Omar Hilale, a qualifié la manière dont Alger aborde la question de l'autodétermination de "tentative de diversion pour induire en erreur le Conseil des droits de l'Homme".

- Appel pour l'adoption d'une loi pour l'égalité des sexes. Le bureau exécutif de l'Union de l'action féminine a affirmé jeudi dans un communiqué qu'elle élaborait une proposition de loi en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes.

*RISSALT AL OUMMA:.

- La diplomatie religieuse du Royaume a démontré son efficacité dans la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme, indiquent les chercheurs lors d'une table-ronde organisée jeudi par le Centre maghrébin pour les études sur la sécurité et l'analyse des politiques sous le thème "La politique étrangère marocaine dans la région nord-africaine et sahélo-saharienne: Approches géostratégiques".

- 60 pc des Marocains regardent les chaînes étrangères, selon un rapport de Marocmétrie sur le taux d'audience de la télévision au titre de la période allant du 26 février au 4 mars courant.

*ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

- Echos de la visite royale dans la presse gabonaise: le Maroc et le Gabon, modèle admirable de coopération sud-sud. La visite de travail et d'amitié qu'a effectuée SM le Roi Mohammed VI au Gabon a été l'un des principaux sujets ayant focalisé l'attention de la presse écrite et électronique gabonaise durant ces dernières journées.

- Sajid tente de convaincre la majorité de l'utilité des sociétés spécialisées. La maire de Casablanca, Mohamed Sajid poursuit ses réunions avec la majorité au conseil de la ville pour parvenir à des solutions relatives à la création des sociétés de développement local spécialisées dans la gestion des affaires de la capitale économique.

*BAYANE AL YAOUM:.

- Résorption des bidonvilles: Benabdallah pour une approche holistique. Le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah a affirmé jeudi que seule une approche globale pourrait traiter "la grande problématique" des bidonvilles. "Il est impératif de répondre quantitativement à la demande en logements à travers des politiques de mise à niveau urbaine et de restructuration des quartiers qui doivent être abordées de plein fouet", a souligné M. Benabdellah.

- Afailal: Pas de crise d'eau au Maroc. Dans un entretien au journal, la ministre déléguée chargée de l'eau, Chrafat Afailal a déclaré qu'"il n'y pas de crise d'eau" au Maroc, faisant remarquer qu'il serait possible d'y parer à condition que tout le monde s'y engage.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara