Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 26 Février à 08:55

Revue de presse quotidienne marocaine du mercredi 26 février



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce mercredi 26 février:



 *LIBERATION:.

- Entre SM le Roi Mohammed VI et François Hollande, le coup de fil des éclaircissements et de l'apaisement. Le ton semble à l'apaisement dans le différend diplomatique qui oppose le Maroc à la France après que le Président français François Hollande a téléphoné à SM le Roi Mohammed VI pour apporter des clarifications dans l'affaire née d'une grosse bourde policière française et qui par la suite, rapidement, et par un concours de circonstances, s'envenima à en devenir une situation incontrôlable.

- FDT, UMT et CDT posent leurs conditions pour la reprise du dialogue social. La FDT, l'UMT et la CDT se disent prêtes à négocier avec l'Exécutif mais sous conditions. L'union regroupant ces centrales les plus représentatives sollicite l'adoption d'une approche participative dans la préparation de l'ordre du jour et l'élaboration du programme des travaux des prochaines négociations. Elle exige également que ces pourparlers collectifs soient sérieux et responsables et qu'ils se déroulent selon un agenda précis aboutissant à des résultats tangibles à la hauteur des attentes des salariés et contraignants pour tous les partenaires sociaux.

*L'OPINION:.

- L'Istiqlal: ferme condamnation de l'interdiction de la marche de l'UGTM. Le Comité exécutif du parti de l'Istiqlal, qui a tenu lundi sa réunion hebdomadaire ordinaire, a condamné l'interdiction de la marche nationale de l'UGTM qui a été prévue le 23 février, "Interdiction assimilée à une atteinte aux acquis démocratiques de notre pays et qui reflète une mentalité tyrannique n'ayant pas foi en le dialogue et reniant les libertés publiques, ce qui constitue une dangereuse régression des libertés et ternit l'image de notre pays et confirme que l'actuel gouvernement ramène le pays loin en arrière, car après avoir porté atteinte aux droits économiques et sociaux du peuple marocain, voici venu le tour des libertés publiques".

- Redal épinglée par la Cour des comptes. Un échec de la gestion déléguée dont les populations et l'économie font les frais. Le rapport de la Cour des comptes au titre de l'année 2012, consacré aux dépenses des fonds publics, est un constat de la dilapidation de ces deniers, occasionnée par la mauvaise gouvernance des entités évaluées par cette institution, l'absence de contrôle, l'irresponsabilité des gestionnaires et des comptables, l'incomplétude des contrats et leur inadaptation, les pratiques illégales et par bien d'autres facteurs. Les citations de ces irrégularités souvent très graves et demeurées impunies, prend l'allure d'un véritable réquisitoire de la Cour lorsque la gestion de ces entités est entachée de plusieurs irrégularités comme c'est le cas de la Redal, en charge des services de distribution d'électricité, d'eau potable et d'assainissement liquide au niveau de Rabat, Salé et Témara.

*AL BAYANE:.

- SM le Roi reçoit un appel téléphonique du Président français. Préserver les relations d'exception qui lient le Maroc et la France. Les nuages dans les relations entre Rabat et Paris se sont rapidement dissipés. Et les parties, ayant œuvré et manœuvré pour que des tensions émergent entre les deux alliés, se sont retrouvées dans le mur. Le lundi, SM le Roi Mohammed VI a reçu un appel téléphonique de François Hollande, Président de la République Française, indique un communiqué du Cabinet royal. "Au cours de cet entretien, les deux chefs d'Etat ont évoqué le contexte actuel des relations maroco-françaises suite aux faits survenus ces derniers jours", précise le communiqué. "A la lumière des clarifications apportées à ce sujet, les deux chefs d'Etat ont convenu de poursuivre les contacts durant les prochains jours au niveau des deux gouvernements, et d'œuvrer dans l'esprit des relations d'exception qui lient le Maroc et la France", conclut le communiqué.

- Tournée royale en Afrique: à Abidjan, SM le Roi montre la voie pour une Afrique confiante et décomplexée qui se prend en charge. C'est un message de confiance en faveur d'une Afrique solidaire, décomplexée et libérée de ses pesanteurs que SM le Roi Mohammed VI a lancé, lundi à Abidjan, à l'adresse des acteurs économiques et des forces vives du continent. Devant le forum économique maroco-ivoirien, le Souverain a dressé un diagnostic lucide et réaliste sur les maux de l'Afrique et esquissé une véritable approche des remèdes que tous les acteurs concernés sont en mesures d'y apporter, ensemble, afin d'absorber les déficits et les retards économiques du continent.

 *AUJOURD'HUI LE MAROC:.

- Chabat prépare son gouvernement. Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal a annoncé que son parti et l'USFP sont en train de préparer conjointement un programme très important pour le prochain gouvernement. Il a également réagi à l'invalidation par le Conseil constitutionnel du siège parlementaire obtenu par son parti à Moulay Yaacoub fin 2013, affirmant que l'Istiqlal regagnera de nouveau ce siège. Pour Chabat, l'Istiqlal infligera une défaite cuisante au PJD, assurant qu'il est le seul parti à savoir gérer la chose publique et défendre l'intérêt du pays.

- Les administrateurs crient leur ras-le-bol. Une grève pour réclamer, à nouveau, l'équité statutaire et salariale. Les administrateurs sont de nouveau descendus dans la rue et ont mené, mardi, une grève à l'échelon national dont l'objectif essentiel est, selon l'Union nationale des administrateurs marocains (UNAM), d'attirer l'attention sur l'urgence qu'il y a à trouver "une solution à un corps de métier que la présence massive dans toutes les ramifications de la fonction publique et la nature des prestations servies identifient à l'administration".

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- Le Maroc partage avec la Côte d'Ivoire son expérience en matière d'habitat social. La volonté permanente de SM le Roi Mohammed VI de promouvoir la Coopération Sud/Sud pour en faire un outil de développement au service des peuples de l'Afrique subsaharienne s'est manifestée, une nouvelle fois mardi, à travers les projets immobiliers lancés à Abidjan par le Souverain, qui était accompagné du Premier Ministre de la République de Côte d'Ivoire, M. Daniel Kablan Duncan et portant sur la construction de plus de 8.000 logements économiques. Expression de la détermination de SM le Roi à faire profiter les pays du Continent africain de l'expérience marocaine, hautement appréciée, en matière de lutte contre l'habitat insalubre, ces projets consistent en la construction de 7.500 logements économiques au quartier Locodjoro (Commune Attécoubé) et de 530 autres unités à la commune de Koumassi.

- Bouclage imminent de la cession des parts de Vivendi dans Maroc Telecom au groupe Etisalat. Vivendi espère boucler dans les semaines à venir la cession de ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom au groupe Etisalat, a déclaré, mardi, son directeur financier Hervé Philippe, cité par Reuters.

*L'ECONOMISTE:.

- Zones industrielles : Louafa annonce une réforme pour les lots non valorisés et Elalamy recadre :"le dossier n'est pas à l'ordre du jour". Lundi, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, invité au Club de l'Economiste, avait annoncé un projet de récupération des lots non valorisés. Près de 13.000 parcelles de plus de 5.000 m2 auraient déjà été identifiées. Questionné sur le climat des affaires, Louafa avait prévenu que l'Etat sera plus ferme "en mettant en place une nouvelle approche" et, entre autres mesures, procédera à la location de ces lots aux investisseurs sérieux. Contacté pour plus de détails par l'Economiste, le ministre du Commerce et de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, en déplacement dans le cadre de la tournée royale en Afrique, est surpris par ces informations. Il affirme que "ce dossier n'est pas à l'ordre du jour de son ministère".

- Médecine légale, le grand dépoussiérage. Vétusté des morgues hospitalières, certificats de complaisance, éparpillement du régime juridique...la médecine légale pâtit à la fois d'un encadrement juridique obsolète et d'un écosystème décadent. Un projet de loi déposé par le ministère de la Justice et des libertés vise toutefois à dépoussiérer cette activité indéboulonnable du fonctionnement judiciaire. Objectif: mise en place d'un Conseil national pour la profession et création d'unités médico-judiciaires dans les hôpitaux.

 *SAHIFAT ANNASS:.

- Discours d'Abidjan: nouvelle vision de l'Afrique qui croit en l'Afrique. La visite de SM le Roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire et le discours royal prononcé, lundi, à l'occasion de l'ouverture du forum maroco-ivoirien témoignent de l'engagement royal pour la consolidation des relations bilatérales par le biais d'une nouvelle phase de coopération économique. Le Souverain a exposé la nouvelle vision d'une Afrique prometteuse économiquement en appelant au développement de partenariats mutuellement bénéfiques en Afrique.

- Rapport de la cour des comptes: L'Istiqlal appelle à l'ouverture d'une enquête pour déterminer les responsabilités quant à la fuite des documents secrets. Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion hebdomadaire de son comité exécutif, le parti de l'Istiqlal a appelé à ouvrir une enquête pour dévoiler les conditions et la manière par laquelle des documents secrets ont pu être exfiltrés dans le but de conditionner préalablement l'opinion quant au rapport définitif de la Cour des comptes.

*RISSALAT AL OUMMA:.

- La Cour des comptes a critiqué, dans son rapport annuel 2012, l'inefficience du recouvrement des amendes, des condamnations pécuniaires, des dépenses et des frais de justice. Le rapport met également l'accent sur l'absence d'harmonisation entre les dispositions du code de recouvrement des créances publiques, du code de la procédure pénale et du code pénal.

- L'UMT, la CDT et la FDT répondent à Benkirane. Une source syndicale a souligné que les trois centrales ont décidé d'accorder à Benkirane un délai jusqu'à fin mars pour éviter l'escalade.

*AL ALAM:.

- Discours historique de SM le Roi à Abidjan: le Souverain pose les fondements d'une nouvelle vision stratégique du Continent africain. SM le Roi Mohammed VI a appelé, lundi à Abidjan, au développement de partenariats mutuellement bénéfiques en Afrique. "L'Afrique a moins besoin d'assistance et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques", a dit le Souverain dans un discours prononcé à l'ouverture du Forum économique maroco-ivoirien. SM le Roi a relevé, dans ce contexte, que plus qu'une aide humanitaire, le continent africain a le plus besoin de projets de développement humain et social.

- Benkirane répond in extremis au mémorandum conjoint des trois centrales syndicales. Le Chef du gouvernement a adressé aux trois centrales syndicales (FDT, CDT et UMT) une réponse par écrit à leur mémorandum conjoint. Les trois syndicats soulignent, dans un communiqué conjoint, que le gouvernement n'a pas tenu ses promesses.

*ATTAJDID:.

- L'UMT, la CDT et la FDT se félicitent de l'engagement du gouvernement d'examiner leurs revendications. Dans un communiqué conjoint, les trois centrales syndicales ont fait état de l'engagement du gouvernement d'examiner l'ensemble de leurs revendications exprimées dans le document, soulignant qu'elles ont reçu récemment une réponse écrite de la part du Chef du gouvernement à ce propos.

- Les think tanks les plus influents dans le monde: Le Maroc cinquième au monde arabe. Le Maroc arrive loin derrière l'Egypte, l'Irak, la Jordanie et la Tunisie dans le classement des think tanks les plus influents dans le monde "Global Go-To Think Tanks 2012", élaboré par l'Université de Pennsylvanie.

 *BAYANE AL YAOUM:.

- L'UMT, la FDT et la CDT pour un dialogue urgent sur les revendications légitimes de la classe ouvrière. L'UMT, la FDT et la CDT ont insisté sur la nécessité d'ouvrir dans les plus brefs délais un dialogue collectif autour des revendications légitimes contenues dans le mémorandum des trois centrales syndicales adressé au Chef du gouvernement et portant sur la situation sociale de la classe ouvrière marocaine et des salariés.

- Sbihi: La protection du patrimoine judéo-marocain, un devoir national. La protection du patrimoine judéo-marocain dans toutes ses composantes est un devoir national, a souligné, lundi à Ifrane, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi. Intervenant lors de la 4éme caravane du patrimoine judéo-marocain, lancée en grande pompe à l'initiative conjointe de l'association Mimouna et l'université Al Akhawayn d'Ifrane, destinée à célébrer le patrimoine judéo-marocain et l'identité plurielle du peuple marocain, M. Sbihi a plaidé pour la valorisation de ce patrimoine et la sensibilisation des générations futures à sa protection à travers l'adhésion du ministère de la culture, les collectivités locales et la société civile.

*ASSABAH:.

- Le gouvernement s'apprête à décompenser le sucre. Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, qui était l'invité au Club de L'Economiste lundi dernier, a indiqué que le gouvernement pourrait appliquer une décompensation partielle du sucre, à l'exception du pain de sucre, dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation.

- L'Istiqlal accuse Jettou de dépasser ses prérogatives. La direction du parti de l'Istiqlal a tiré aux boulets rouges sur le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes, rejetant l'ingérence des magistrats de Jettou dans les choix politiques. Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion de son comité exécutif, le parti de la balance a indiqué que certaines remarques des juges de la Cour des comptes concernant la gestion et les choix politiques des responsables du secteur ne font pas partie des prérogatives de ces magistrats et que, par conséquent, cela ne relève pas de leur sphère de contrôle mais du droit (de regard) exclusif du parlement et de l'ensemble des électeurs.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Les syndicats réclament un dialogue collectif avec le gouvernement. Dans un communiqué conjoint, l'UMT, la FDT et la CDT ont insisté sur la nécessité d'ouvrir dans les plus brefs délais un dialogue collectif autour des revendications légitimes contenues dans le mémorandum des trois centrales syndicales adressé au Chef du gouvernement et portant sur la situation sociale de la classe ouvrière marocaine et des salariés.

- Casablanca: Les responsables locaux dépensent 40 millions de dirhams sur les factures d'essence et de téléphone. Selon des documents distribués aux membres du conseil de la ville de Casablanca, les responsables locaux ont dépensé 40 millions de dirhams sur les factures d'essence et de téléphone au titre de l'exercice financier 2012.

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

- Les syndicats réclament une revalorisation des salaires et des pensions de retraite. Dans un communiqué conjoint, l'UMT, la CDT et la FDT ont réclamé la revalorisation des salaires et des pensions de retraite, afin de faire face à la cherté de la vie et d'assurer une vie digne à la classe ouvrière.

- Margallo: Les relations entre le Maroc et l'Espagne traversent actuellement un "très bon moment". Les relations entre le Maroc et l'Espagne traversent actuellement "un très bon moment", a affirmé, lundi soir à Madrid, le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la coopération, M. José Manuel Garcia Margallo. Le Chef de la diplomatie espagnole, qui s'exprimait lors de la présentation du Rapport de l'Institut Royal Elcano intitulé "vers une rénovation stratégique de la politique étrangère espagnole", a salué la qualité de la coopération bilatérale en matière de lutte contre l'immigration illégale et dans d'autres domaines.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Crise diplomatique entre le Maroc et la France: Le président français apporte des éclaircissements. SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi, un appel téléphonique du président français François Hollande. "A la lumière des clarifications apportées à ce sujet, les deux chefs d'Etat ont convenu de poursuivre les contacts durant les prochains jours au niveau des deux gouvernements, et d'œuvrer dans l'esprit des relations d'exception qui lient le Maroc et la France", précise un communiqué du Cabinet Royal.

- Rapport de la Cour des comptes: Le PJD intervient. Le groupe PJD à la Chambre des représentants a soumis 19 questions relatives aux conclusions du rapport annuel 2012 de la Cour des comptes. L'affaire des contrats des vaccins conclus sous l'ère de l'ancienne ministre de la Santé Yasmina Baddou figure parmi les sujets évoqués par le groupe.

- USFP: Driss Lachgar vire Ahmed Zaïdi de la présidence du groupe parlementaire. Driss Lachgar, premier secrétaire de l'USFP, a démis mardi Ahmed Zaïdi de sa fonction du président du groupe parlementaire du parti. Une décision-sanction contre Zaïdi, un des visages du courant "Démocratie et ouverture" qui s'oppose à la direction actuelle de l'USFP depuis l'élection de Lachgar à la tête du parti. Dans sa réaction, Zaidi a déclaré: "J'ai rien reçu, mais je m'attendais à une telle décision".

*AL KHABAR:.

- Messages royaux en Côte d'Ivoire. SM le Roi Mohammed VI a souligné, à l'ouverture du forum économique ivoiro-marocain, la détermination de Rabat et d'Abidjan à renforcer les relations bilatérales, en imprimant une nouvelle dynamique à leur coopération économique. Le Souverain a également souligné la qualité des relations entre les deux pays et l'importance des liens politiques et économiques entre le Royaume et les pays de l'Afrique centrale et de l'Ouest.

- Une ligne de crédit de 40 millions de dollars de la BERD au Crédit du Maroc. La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) a annoncé lundi l'ouverture d'une ligne de crédit de 40 millions de dollars au profit de la banque "Crédit du Maroc" pour soutenir les importateurs et exportateurs du Royaume et financer les transactions internationales. S'inscrivant dans le cadre du Programme d'aide aux échanges commerciaux (PAEC), cet appui permettra à la banque marocaine de faciliter le financement des activités liées au commerce extérieur, souligne la BERD dans un communiqué rendu public.

 *AL MASSAE:.

- Le président français François Hollande appelle SM le Roi Mohammed VI pour apaiser la crise entre Rabat et Paris. SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi, un appel téléphonique de François Hollande, Président de la République Française, indique un communiqué du Cabinet Royal. "Au cours de cet entretien, les deux chefs d'Etat ont évoqué le contexte actuel des relations maroco-françaises suite aux faits survenus ces derniers jours", précise le communiqué.

- Casablanca étouffée par ses déchets. Plusieurs quartiers de la capitale économique ont été envahis, ces derniers jours, par les déchets ménagers. La cause: le vide créé par la fin des contrats de gestion déléguée actuels et le démarrage, le 1er mars prochain, des activités des nouveaux délégataires.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- SM le Roi : L'Afrique a moins besoin d'assistance, et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Dans un discours prononcé à l'ouverture du Forum maroco-ivoirien, SM le Roi Mohammed VI a indiqué que l'Afrique "a moins besoin d'assistance, et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Plus qu'une aide humanitaire, c'est de projets de développement humain et social, dont notre Continent a le plus besoin".

- La BERD accompagne le développement du Crédit du Maroc. La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) a annoncé lundi l'ouverture d'une ligne de crédit de 40 millions de dollars au profit de la banque "Crédit du Maroc" pour soutenir les importateurs et exportateurs du Royaume et financer les transactions internationales.

*AL MOUNAATAF:.

- Le discours d'Abidjan, un pacte pour l'Afrique du 21ème siècle. Le texte du discours de SM le Roi Mohammed VI à Abidjan devant les hommes d'affaires ivoiro-marocains, est porteur d'une vision inédite et singulière sur le développement économique de l'Afrique. Tous les attributs d'un discours fondateur sont là. La vision et la perspective, la densité et le concret, la projection et l'opérationnalité stratégique. Dire, aujourd'hui, aux leaders africains que le temps du "tout politique" est révolu et que seules les actions diplomatiques sous-tendues par une véritable approche économique ont une chance de réussir, est une vision à la fois pragmatique et audacieuse.

- La tournée royale en Afrique, une illustration de l'engagement du Maroc en faveur du développement et de la sécurité du continent (portail ghanéen). La tournée qu'effectue actuellement SM le Roi Mohammed VI en Afrique vient apporter une nouvelle illustration de l'engagement sans faille du Maroc en faveur du développement et de la sécurité du continent, écrit le portail ghanéen "Ghana News". La tournée Royale devra ouvrir de larges perspectives pour renforcer l'engagement du Maroc dans un continent où les opportunités économiques se multiplient, en dépit des défis sécuritaires qui prévalent toujours, indique le portail, estimant que le périple royal envoie un message clair à l'adresse des gouvernements et des peuples africains que le Maroc, qui demeure un partenaire important, est prêt à accompagner les changements survenus sur les champs économique et démographique du continent.

- Plainte contre le DGST: des sénateurs français demandent aux autorités françaises que des "explications urgentes et précises soient données à cette démarche inadmissible". Des sénateurs français ont demandé, "avec insistance", aux autorités françaises que "des explications urgentes et précises soient données au sujet de la plainte déposée par une association contre le Directeur général de la surveillance du Territoire (DGST)", pour des accusations d'une prétendue "complicité de torture au Maroc". Dans un communiqué, le président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français Christian Cambon et les membres du bureau dudit groupe ont qualifié "d'inadmissible" cette démarche, soulignant que "cet incident grave et inédit est de nature à porter atteinte au climat de confiance et de respect mutuel entre le Maroc et la France".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara