Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 24 Février à 10:04

Revue de presse quotidienne marocaine du lundi 24 février



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce lundi 24 février:



*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:

- Le Maroc a posé de nouveaux jalons au Mali. SM le Roi Mohammed VI, accompagné du Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, samedi à Bamako, à l'inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain. Ce câble à fibres optiques relie la ville de Sikasso (frontière Côté d'Ivoire et Burkina Faso) à Gogui (frontière Mauritanie). Le Souverain, accompagné du président malien, a également procédé, samedi dans la localité de Diago, à une trentaine de kilomètres de Bamako, au lancement des travaux de construction d'une cimenterie. Cette Cimenterie, qui sera réalisée par le Groupe Cimat-Cimaf, est d'une capacité de production de 500.000 tonnes de ciments par an (extensible à 1.000.000 T par an).

- Le RNI décroche la présidence de la Chambre des représentants. La majorité a tranché! Le perchoir de la Chambre des représentants reviendra, à partir d'avril, au Rassemblement national des indépendants. Le parti de la Colombe a opté pour Rachid Talbi Alami, l'actuel président du groupe parlementaire du RNI, pour occuper la présidence de la Chambre. Sauf surprise de dernière minute, la coalition gouvernementale n'aura pas de mal à atteindre son objectif.

*LIBERATION:

- La Cour des comptes épingle la Lydec. La Lydec serait-elle dans l'illégalité? La société française, chargée de la gestion déléguée de la distribution de l'eau, de l'électricité, de l'éclairage public et de l'assainissement liquide au niveau du Grand Casablanca, exerce sa mission en désaccord avec les lois et règlements en vigueur. Pire, la société délégataire impose des dispositions tarifaires qui la protègent, et ce au détriment du nécessaire équilibre entre les différentes dispositions contractuelles. Des accusations graves qui ne proviennent pas de n'importe qui puisqu'elles émanent des magistrats de la Cour des comptes qui ont pointé ces irrégularités dans le rapport qu'ils viennent de publier. Le document en question indique dans ce sens que la Lydec gère les services de l'eau et de l'électricité en désaccord avec la loi N 45-08 relative à l'organisation des finances et des collectivités locales et de leurs groupements.

- Benabicha-Benatia, le clash! Le "je t'aime, moi non plus" colle bien à la relation qu'entretient le sélectionneur provisoire Hassan Benabicha avec l'international Mehdi Benatia. Celui-ci n'est pas allé avec le dos de la cuillère, s'en prenant à Hassan Benabicha qui a sorti ses propos de leur contexte, a-t-il tonné. Dans ses déclaration, Benatia avait fait savoir sur le site: Lionsdelatlas.ma qu'il "s'était mis en mauvais terme avec Udinese (son ancien club) notamment pour les qualifications à la Champion's League pour aller en sélection". Des propos qui ont été interprétés autrement par Hassan benabicha qui a déclaré au magazine spécialisé France Football que "c'est très bon joueur qui évolue à la Roma. Maintenant, c'est à lui de voir, ce n'est pas au Maroc. S'il a envie de jouer pour son pays, il est le bienvenu (...). Après, s'il ne veut pas, c'est son problème. A lui de choisir".

*AL BAYANE:

- Maroc-Côte d'Ivoire: une coopération gagnant-gagnant. Les relations maroco-ivoiriennes ne cessent de se renforcer et de s'élargir, notamment après la visite historique du Souverain à Abidjan en mars 2013 et qui a permis de donner une forte impulsion au partenariat stratégique liant les deux pays frères. Ce partenariat, inscrit dans le cadre d'une coopération équilibrée gagnant-gagnant, est favorisé par le nouveau climat politique qui prévaut en Côte d'Ivoire. Conscients des changements politiques et économiques opérés, les hommes d'affaires marocains portent désormais un intérêt considérable à l'investissement en Côte d'Ivoire, un intérêt qui se trouve conforté par la proximité géographique et les nombreuses potentialités et ressources dont regorge ce pays de l'Afrique de l'ouest.

- L'UE poursuit son appui au Maroc : mettre en œuvre la couverture médicale de base. L'UE continuera durant l'année en cours à fournir son appui au système de santé marocain à travers l'élaboration du programme d'appui de la couverture médicale de base, a indiqué, vendredi, le ministère de la Santé dans un communiqué. Après la fin de la première phase (2002 - 2008) qui avait pour objectif de mettre en place la couverture médicale obligatoire avec une enveloppe de 50 millions d'Euros, et de la deuxième phase (2008 - 2013) consacrée à la mise en place du RAMED avec une somme de 40 millions d'euros, il a été procédé à la programmation de la 3ème phase avec une somme de 50 millions d'euros sous forme de don destiné à l'appui de la couverture médicale de base qui comprend la couverture médicale obligatoire, le RAMED et le projet de la couverture médicale universelle.

*AUJOURD'HUI LE MAROC:

- La Cour des comptes transmet à la justice 6 affaires impliquant 37 personnes. La Cour des comptes vient de publier son rapport de 2012. Driss Jettou, qui en est le premier président, continue de mettre sa touche sur les rapports de cette Cour. Côté fonds, le document n'a pas manqué de révéler cette année encore une avalanche de remarques des magistrats de la Cour sur la gestion des deniers publics. Les responsables affirment que pas moins de 109 missions de contrôle de la gestion ont été effectuées par les juridictions financières. En matière de discipline budgétaire et financière, des poursuites ont été engagées à l'encontre de 78 personnes et 82 jugements et arrêts ont été rendus.

- Chabat et l'UGTM préparent la riposte. Dialogue social ou dialogue de sourds? Annoncée récemment par les services du Chef de gouvernement en signe de bonne volonté, la reprise des discussions entre le gouvernement et ses partenaires sociaux est en train de tourner court. Et pour cause. Le gouvernement s'est opposé à la volonté de l'UGTM, proche de l'Istiqlal, d'entreprendre une marche nationale dans la capitale ce week-end.

* L'ECONOMISTE:

- Sale temps pour l'offshoring. Après une véritable envolée dès 2009, les recettes des métiers de l'offshoring commencent à se déprécier! Elles ont atteint 7,2 milliards de dirhams en 2013, soit une baisse de 2,7pc. Le secteur retenu parmi les métiers mondiaux commence à perdre de son éclat. A son lancement, le plan Emergence est venu avec des objectifs pour le moins ambitieux pour l'offshoring. Selon les projections, le secteur doit atteindre un chiffre d'affaires de 20 milliards de dirhams d'ici 2015. Ainsi, il doit réaliser une croissance de 178pc en 2ans! Sur la même période, 30.000 personnes doivent être recrutées pour dépasser la barre de 100.000 emplois prévus dans la stratégie. Aujourd'hui ces objectifs semblent être compromis. A l'origine de ce ralentissement, il y a la conjoncture défavorable. S'y ajoute une concurrence de plus en plus acerbe.

- Défense commerciale, attention au dosage! Med Paper obtient une mesure antidumping provisoire contre le papier A4 originaire du Portugal. La filiale de CDG Développement renforce ainsi la liste des plaignants. Depuis 2011, sept produits sont concernés par une enquête antidumping ou de clauses de sauvegarde. La tendance ira crescendo. Ces mesures de défense commerciale sont réclamées par une association professionnelle et dans la quasi-majorité des cas par un opérateur représentant "la branche de production nationale". Comment se protéger sans renforcer les monopoles et casser la compétitivité des entreprises en val de la filière notamment? La défense commerciale est un deal/ protection contre le plan de restructuration.

*L'OPINION:

- SM le Roi accompagné du président du Mali inaugure et lance plusieurs projets socio-économiques. SM le Roi Mohammed VI, accompagné du président malien, Ibrahim Boubakar Keita, a présidé, vendredi à Bamako, la cérémonie de pose de la première pierre pour la construction d'une clinique périnatale moderne et intégrée, a procédé, samedi, à l'inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain. Le Souverain marocain et le président malien ont aussi procédé, vendredi, à la remise d'un don de semences bovines au profit des éleveurs du Mali.

- La DGST accusée de torture", Rabat convoque l'ambassadeur français et Paris évoque un "incident regrettable". La ministre déléguée aux Affaires étrangères et à la Coopération (MAEC) a convoqué, vendredi soir au siège du ministère, l'ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, "pour lui signifier la protestation vigoureuse du Royaume du Maroc, à la suite des informations faisant état d'une plainte contre le Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour une prétendue complicité de torture au Maroc". Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération indique que Bouaida a, en outre, précisé que "le Maroc rejette, catégoriquement, aussi bien la procédure cavalière et contraire aux usages diplomatiques utilisée et davantage encore les cas judiciaires, sans fondements, évoqués".

*AL MASSAE:

- Le rapport très accablant de la Cour des comptes. Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes est tombé. Et il est loin d'être tendre avec certains départements ministériels et administrations publiques. Rendu public samedi, le rapport de la Cour des comptes révèle nombre de dysfonctionnements. A commencer par ceux dont le ministère de la Santé est accusé, notamment en matière de gestion des médicaments.

- Saisie d'une somme d'un million de dollars à l'aéroport Mohammed V. Les services de douane de l'aéroport Mohamed V de Casablanca ont mis, la semaine dernière, en échec une tentative de trafic de devises, saisissant une somme d'un million de dollars. La somme a été saisie auprès d'un ressortissant guinéen qui s'apprêtait à quitter le Maroc.

*ATTAJDID:

- Cour des comptes: dysfonctionnements dans une centaine de communes. Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes a consacré une partie importante aux rapports relatifs aux comptes des collectivités locales, qui relèvent des dysfonctionnements et des irrégularités dans une centaine de communes.

- Le baccalauréat international en français: Le PJD réagit. Le groupe parlementaire du PJD a mis en place une commission pour se pencher sur l'impact de la décision gouvernementale de créer un baccalauréat en langue française dans certaines académies.

*AL HARAKA:

- Le ministre malien des AE: "SM le Roi Mohammed VI a donné des réponses concrètes, pragmatiques et efficaces à la crise du nord du Mali". Dans une déclaration à la presse, le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, a souligné qu'en accordant la priorité à la relance de l'économie malienne, à la lutte contre l'extrémisme religieux et à la réhabilitation de tous les mausolées qui ont été détruits pendant la guerre contre les groupes armés, "SM le Roi Mohammed VI a donné des réponses concrètes, pragmatiques et efficaces à la crise du nord du Mali".

- Universitaire: La demande d'audition du DGST révèle qu'Alger et le polisario ne lésinent sur aucun moyen pour nuire aux succès de la diplomatie marocaine. La demande d'audition du Directeur général de la Surveillance du Territoire (DGST) au sujet d'une prétendue "complicité de torture au Maroc", introduite par une association française obscure, montre clairement que l'Algérie et le polisario recourent à tous les moyens possibles pour nuire aux succès engrangés par la diplomatie marocaine, a affirmé le président du Centre maghrébin pour les études sur la sécurité et l'analyse des politiques, Abderrahim Manar Slimi.

- L'Union européenne poursuit son appui au Maroc pour mettre en œuvre la couverture médicale de base. L'Union européenne (UE) a poursuivi son appui au Maroc en vue de mettre en œuvre la couverture médicale de base, et en particulier le Régime d'assistance médicale (RAMED), a indiqué, vendredi, le ministère de la Santé. Le Maroc a bénéficié, au cours de la dernière décennie, de l'appui de l'UE sous forme d'aides financières et techniques pour le pilotage du système de couverture médicale et la mise en place du programme d'appui et de réforme du système de soins, ajoute le ministère dans un communiqué.

*BAYANE AL YAOUM:

- SM le Roi Mohammed VI et le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta assoient les bases d'une coopération bilatérale solide: le lancement des travaux de construction d'une cimenterie, la pose de la première pierre pour la construction d'une clinique périnatale moderne et intégrée, la remise d'un don de semences bovines au profit des éleveurs du Mali et l'inauguration du tronçon malien du câble à fibres optiques Trans Africain.

- La Cour des comptes épingle la politique pharmaceutique. Dans son rapport annuel 2012, la Cour des comptes dénonce l'absence d'une politique pharmaceutique nationale et la fixation de prix excessifs concernant certains médicaments. Selon les magistrats de Jettou, les prix de certains médicaments sont 200 à 300pc supérieurs à ceux en vigueur dans plusieurs pays.

*ASSABAH:

- USFP: Le courant "Démocratie et ouverture" accuse Lachgar de vouloir museler l'opposition. Les membres du courant "Démocratie et ouverture" ont accusé le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar de vouloir museler l'opposition à travers les mesures disciplinaires prises dernièrement à l'encontre des membres du courant.

- L'Amicale Hassania des magistrats: Le Club des magistrats du Maroc sert l'agenda des parties qui cherchent à semer la zizanie. S'exprimant lors de l'assemblée générale extraordinaire de l'amicale, tenue vendredi dernier à Casablanca, Abdelhak EL Aiassi, président de l'amicale, a indiqué que le Club des magistrats du Maroc sert l'agenda des parties qui cherchent à semer la zizanie.

*RISSALAT AL OUMMA:

- Rabat/Paris: une crise diplomatique et un véritable test. Les observateurs estiment que la crise diplomatique entre le Maroc et la France suite à la plainte déposée contre le Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour une prétendue complicité de torture au Maroc constitue un véritable test de la capacité des deux capitales d'absorber l'impact de cette crise.

- L'UC souhaite renforcer ses relations africaines. Dans un communiqué de son Bureau politique, l'Union constitutionnelle a décidé de mettre en place un programme élaboré pour renforcer ses relations avec les parties libérales africaines.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:

- Les administrateurs en grève nationale. L'Union Nationale des Administrateurs Marocains (U.N.A.M) a appelé à une grève nationale mardi prochain pour protester contre l'indifférence du gouvernement et son manque de réaction favorable aux revendications justes et légitimes des administrateurs. - Les navires espagnols entrent dans les eaux marocaines à partir du 15 mars prochain. S'exprimant lors d'un point de presse, tenue vendredi dernier à Cadiz (sud de l'Espagne), le ministre espagnol de l'Agriculture, de l'alimentation et de l'environnement, Miguel Arias Canete a indiqué que les navires espagnols devraient entamer leurs activités de pêche dans les eaux marocaines à partir du 15 mars prochain.

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:

- Paris demande que toute la lumière soit faite sur la demande d'une ONG française d'audition du DGST. La France a demandé, samedi, que toute la lumière soit faite, le plus rapidement possible, sur la demande d'audition du Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour des accusations d'une prétendue "complicité de torture au Maroc".

- La cour des comptes épingle les établissements publics. Dans son rapport annuel 2012, la Cour des comptes a jeté la lumière sur le retard pris dans le programme d'habitat social, ainsi que l'absence des plans de développement et l'incapacité de mettre fin à l'exploitation arbitraire des carrières.

*AL MOUNAATAF:

- La presse ivoirienne: La visite de SM le Roi, une marque supplémentaire de confiance et d'amitié envers la Côte d'Ivoire. La visite qu'effectue SM le Roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire est une marque supplémentaire d'amitié et de confiance envers ce pays, le peuple et le président ivoiriens, indique la presse ivoirienne.

- Ministre malien de la Défense: La convention entre Alliances et le ministère malien de la Défense s'inscrit dans la dynamique des relations maroco-maliennes. La convention d'intention signée, samedi à Bamako, entre le Groupe Alliances et le ministère malien de la Défense s'inscrit naturellement dans la forte dynamique des relations entre le Maroc et le Mali, a souligné le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Soumaylou Boubeye Maiga. Cette convention s'inscrit naturellement dans la dynamique actuelle des relations de différents ordres, principalement économiques, qui sont en train de se densifier entre les deux pays grâce à la volonté des deux Chefs d'Etat, a dit M. Maiga lors de la cérémonie de signature de la convention.

*SAHIFAT ENNASS:

- Rabat et Paris: crise diplomatique et une réaction française insuffisante. Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a convoqué, vendredi soir au siège du ministère, l'ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, "pour lui signifier la protestation vigoureuse du Royaume du Maroc, à la suite des informations faisant état d'une plainte contre le Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour une prétendue complicité de torture au Maroc". La France a demandé, samedi, que toute la lumière soit faite, le plus rapidement possible, sur la demande d'audition du Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour des accusations d'une prétendue "complicité de torture au Maroc".

- Gestion déléguée: Lydec de nouveau épinglé par la cour des comptes. Dans la partie réservée à la gestion des services communaux, le rapport 2012 de la Cour des comptes souligne l'absence des indicateurs d'évaluation et de contrôle de la juste-rémunération du délégataire. A la facturation de certaines prestations en l'absence du service fait et sans base contractuelle ou légale s'ajoute la mauvaise qualité des produits servis.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara