Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 17 Février à 11:34

Revue de presse quotidienne marocaine du lundi 17 février



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce lundi 17 février:



*LIBERATION:

- Enième coup de massue de Benkirane aux entreprises et aux consommateurs. Encore une mauvaise nouvelle tant pour l'entreprise que pour les consommateurs. Le prix de vente au public du gasoil a été fixé à 8,88 dirhams le litre pour la période allant du 16 février au 15 mars 2014, en hausse de 0,34 dirhams, a annoncé samedi soir le ministère des Affaires générales et de la gouvernance. Cette hausse qui est venue s'ajouter aux autres opérées depuis l'investiture de l'actuel Exécutif, aura certainement un impact négatif économique allant de la production à la consommation finale puisque le transport routier constitue le principal mode de transport domestique des marchandises dans la mesure où il représente plus de 75pc du fret national (hors phosphates).

- Habib El Malki: le gouvernement ne dispose d'aucun projet de réforme globale. S'exprimant au 1er congrès du secteur ittihadi de l'enseignement supérieur au siège central de l'USFP, tenu la semaine dernière à Rabat, Habib El Malki, président de la commission administrative du parti, a indiqué que l'expérience "nous a appris que ce gouvernement ne dispose d'aucun projet de réforme globale. Il improvise en prenant des décisions purement techniques". En sus de monopoliser la prise de décisions, il "agit avec arrogance" avec tous les partenaires sociaux et les syndicats ainsi qu'avec l'opposition et la société civile.

*AL BAYANE:

- 70pc des médicaments consommés annuellement au Maroc sont produits localement. Le ministre de la Santé, Houssein Louardi a indiqué que 70pc des 400 millions de boites de médicaments consommés annuellement par les Marocains sont produits localement conformément aux normes internationales adoptées par l'OMS. Dans une déclaration à la presse, Louardi a précisé que 80pc desdits médicaments sont des génériques.

- Pêche: l'Etat prend en charge le remplacement des barques et des matériels sinistrés. L'Etat s'est engagé à prendre en charge l'opération de remplacement des barques et matériels de pêche, sinistrés lors des houles qui se sont abattues sur la côte atlantique du Maroc en janvier 2014, pour un montant total de 6 millions de dirhams. Cette aide a fait l'objet d'une convention signée, vendredi à Rabat, par les ministres de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaïd, de l'Intérieur, Mohamed Hassad, ainsi que par les représentants des quatre chambres des pêches maritimes.

*L'OPINION :

- Visites de SM le Roi au Mali, en Guinée Conakry, en Côte d'Ivoire et au Gabon: expression renouvelée de l'engagement du Maroc en faveur d'une coopération solidaire interafricaine. SM le Roi Mohammed VI effectuera à partir de mardi prochain deux visites officielles au Mali et en Guinée Conakry et de deux visites de travail et d'amitié en Côte d'Ivoire et au Gabon, a annoncé vendredi un communiqué du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie.

- Laâyoune: un parlementaire britannique tentait d'inciter les populations à l'émeute. Un véhicule transportant un parlementaire britannique et deux de ses collaborateurs qui tentaient d'inciter les populations à l'émeute sur la voie publique à Laâyoune, a été saisi samedi, indique un communiqué de la wilaya de Laâyoune. Le véhicule, appartenant à un séparatiste de l'intérieur qui accompagnait le groupe, a été saisi conformément à la loi car il ne disposait pas des documents nécessaires, a ajouté la même source.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:

- 25ème anniversaire de la création de l'UMA: l'UMA politique à la peine, mais l'UMA des affaires avance. Les tournures prudentes et nuances du langage diplomatique ne sauraient cacher le constat d'échec et l'Union maghrébine (UMA). Un quart de siècle après sa création à Marrakech le 17 février 1989, cet ensemble régional reste inopérant. Des structures existent, des réunions sont tenues épisodiquement, mais le résultat est quasi nul. Force est de reconnaître donc que l'UMA demeure stérile et inefficace, en tout cas, loin des objectifs ambitieux qui lui ont été assignés par ses fondateurs.

- L'Aleca, une menace pour 45pc des opérateurs. La perception de l'Accord de libre-échange complet et approfondi (Aleca), entre le Maroc et l'Union européenne, est plutôt négativement perçu par près de la moitié des opérateurs marocains du commerce et des services.

*AUJOURD'HUI LE MAROC:

- Les syndicats donnent un délai d'un mois au chef de gouvernement pour répondre à leur mémorandum: iront-ils jusqu'au bout? L'UMT, la FDT et la CDT adressent un mémorandum au chef de gouvernement. Le document ne contient pas moins de 53 revendications qui couvrent les domaines des libertés syndicales, de l'amélioration des revenus et salaires ainsi que la couverture sociale et les retraites. Les trois centrales syndicales demandent au chef de gouvernement l'ouverture d'un dialogue sérieux et responsable de communiquer ses résultats à l'opinion publique d'ici le mois de mars.

- Suite à un acte d'indiscipline caractérisée, le commandant des Forces auxiliaires dans le Gharb effectivement radié. A la suite des rumeurs qui avaient circulé ces derniers jours mais qui n'ont jamais été ni confirmées ni infirmées, des responsables au ministère de l'Intérieur, contactés par le journal, ont confirmé que le colonel commandant régional des Forces auxiliaires du Gharb-Chrarda-Beni-Hssen a été radié du corps des Forces auxiliaires, conformément à la réglementation en vigueur, pour refus d'assister à des activités officielles, ce qui constitue un acte d'indiscipline caractérisée.

*L'ECONOMISTE:

- Aleca: le grand plongeon dans l'inconnu. Quel intérêt pour le Maroc de négocier l'Accord de libre-échange complet et approfondi? Du moins pour ce qui est des services. Si l'unanimité est faite quant à l'opportunité d'améliorer l'accès aux marchés de l'UE pour les secteurs productifs, il en va autrement des services. Le débat co-organisé jeudi 13 février par l'Association marocaine des exportateurs et la Fédération du commerce et des services de la CGEM est révélateur à ce sujet. C'est l'angoisse quasi généralisée parmi l'écrasante majorité des opérateurs. Une angoisse de plus en plus attisée par l'absence de concertation avec les premiers concernés.

- Jaouad Hamri au Club de l'Economiste: l'amnistie, une fenêtre de réconciliation. Le directeur de l'Office des changes Jaouad Hamri a souligné qu'au-delà de son objectif de renforcement des réserves de changes, l'amnistie sur les avoirs détenus à l'étranger en infraction à la réglementation des changes et à la légalisation fiscale constitue le premier étage de la fusée de la révision totale de la réglementation. En matière de contrôle, Hamri a indiqué que l'Office change de logiciel, l'instruction a posteriori devant la règle. Il annonce aussi le déploiement rapide des accords préalables en matière de prix de transfert.

*AL MOUNAATAF:

- Jeune Afrique: A la différence de la politique sécuritaire de l'Algérie au Sahel, celle du Maroc se caractérise par son approche multidimensionnelle. Il existe une vraie politique sahélienne du Maroc, dont la caractéristique est d'être multidimensionnelle, à la différence de celle menée par l'Algérie, avant tout sécuritaire, souligne l'hebdomadaire "Jeune Afrique" dans sa dernière livraison. Dans un article intitulé "De Laâyoune à Tombouctou", le directeur de la rédaction du magazine, François Soudan, relève que l'engagement marocain au Sahel se décline sur les axes militaire, spirituel, social et politique.

- Les syndicats mettent le gouvernement en garde contre la négligence des revendications de la classe ouvrière. Dans un mémorandum adressé au chef du gouvernement, l'UMT, la FDT et la CDT ont réclamé l'ouverture d'un dialogue participatif, immédiat, sérieux et responsable qui aboutit à des contrats qui s'imposent à toutes les parties sociale, économique et gouvernementale.

*AL KHABAR:

- Jack Lang: les acquis réalisés au Maroc témoignent de la volonté du Royaume pour relever les défis de développement et de progrès. Dans un entretien au journal, le président de l'Institut du monde arabe a déclaré: "Je porte une grande appréciation au Roi Mohammed VI qui a donné, durant les dernières années de son règne, un grand élan aux secteurs social et culturel".

- Le Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) met en garde contre l'utilisation de certaines plantes médicinales, dont la promotion se fait sur les ondes de la radio.

*ATTAJDID:

- Visite royale à quatre pays africains pour renforcer la position du Maroc dans le continent africain. Mohamed Boukhobza, professeur des relations internationales, affirme que la visite répond à un choix stratégique qui a été adopté par le Maroc depuis l'accession de SM le Roi Mohammed VI au trône, notamment le renforcement de la dimension africaine et le positionnement sur un marché prometteur.

- Minoteries: Le gouvernement lance la guerre contre les fraudeurs. Pour garantir la qualité et la transparence et lutter contre la fraude, le gouvernement a arrêté des conditions que les minoteries sont tenues à remplir afin de bénéficier des cotations mensuelles pour la production de la farine nationale du blé tendre (FNBT). L'exécutif a ainsi pris cinq mesures dans le cadre de la réforme du système de subvention de la FNBT en tenant compte des mesures susceptibles d'avoir un impact positif sur le budget de l'Etat sans pour autant affecter les prix.

- Le ministre délégué chargé du budget, Driss El Azami El Idrissi a indiqué que les petits commerçants, industriels et artisans ne sont pas concernés par les hausses des impôts. S'exprimant lors d'une émission de radio, El Azami El Idrissi a démenti que le gouvernement ait supprimé le régime forfaitaire, soulignant que ce régime "restera en vigueur" et que les dispositions de l'article 145 bis de la Loi de finances 2014 ont été conçues afin de réprimer les personnes qui bénéficiaient indûment de ce régime.

*BAYANE AL YAOUM:

- Le président de l'Association pour l'amitié Maroc-malienne (AMAMA), Moussa Diara, a souligné que la visite officielle que va effectuer SM le Roi Mohammed VI au Mali constitue un signal fort de l'engagement constant du Maroc en faveur d'un pays frère à une étape particulièrement importante de son histoire. Cette visite, qui intervient quelques mois seulement après celle effectuée par le Souverain à Bamako à l'occasion de l'investiture du président Ibrahim Boubakar Keita, est très attendue par l'ensemble du peuple malien car elle illustre de manière éloquente la détermination du Maroc à soutenir le Mali et à contribuer au processus de sa reconstruction et de sa stabilisation, a affirmé M. Diara.

- Mohand Laenser, secrétaire général du parti Mouvement populaire, a souligné qu'il n'y a pas de désaccords au sein de la coalition gouvernementale. Il a également assuré que les élections locales pourraient être organisées au premier semestre de l'année 2015.

*EL ASSIMA POST:

- Une étude réalisée par l'Association marocaine pour la protection du consommateur a attiré l'attention sur la gravité de la forte dose du sucre ajoutée dans le pain à l'insu du consommateur. Selon cette étude, cette dose de sucre a été incorporée afin de remplacer le glucose de maïs qui conservait la qualité du pain, indique cette étude, qui a fait remarquer que le Marocain consomme en moyenne 3,5 pains par jour.

- Mezouar: le bilan de l'UMA en deçà des ambitions des peuples de la région. Intervenant samedi lors d'une cérémonie organisée dans la capitale libyenne en célébration du 25ème anniversaire de la création de l'UMA, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar a indiqué que "le temps que nous perdons porte atteinte aux capacités de nos Etats et les espoirs de nos peuples au développement, à la sécurité et à la stabilité".

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI va entamer à partir de mardi une nouvelle tournée africaine en vue de renouveler et renforcer les relations du Maroc avec le continent qui occupait et occupe encore aujourd'hui une place particulière dans les cœurs des Marocains et les agendas diplomatiques du Royaume. Après la visite réussie il y a quelques mois au Sénégal, à la Côte d'Ivoire et au Gabon, SM le Roi effectue une autre tournée africaine pour renouveler l'alliance et confirmer l'attention particulière du Maroc à développer ses relations avec les pays africains sur les plans humanitaire, culturel, religieux, politique et économique.

- Laenser: le MP ne quitte pas le gouvernement. Intervenant vendredi au cours d'une rencontre de presse, le secrétaire général du Mouvement populaire, Mohand Laenser a affirmé qu'il n'y pas de raisons pour que son parti quitte le gouvernement, faisant savoir que la charte de la majorité avait pris en compte toutes les propositions suggérées par son parti.

*RISSALT AL OUMMA:

- Justice: 14 magistrats traduits devant le Conseil supérieur de la magistrature pour manquement aux règles éthiques et déontologiques. Dans les résultats des travaux du Conseil supérieur de la magistrature au titre de la 2ème phase de la session de Joumada I (avril 2013), publiés samedi dernier, le ministère de la Justice et des libertés a révélé que 14 magistrats ont été traduits devant le Conseil supérieur de la magistrature dans le cadre des procédures disciplinaires en raison de leur manquement aux règles éthiques et déontologiques. Deux magistrats ont été révoqués, deux autres mis à la retraite d'office, deux mis à pieds et un sanctionné de retard à l'avancement de grade. La sanction de blâme a été décidée pour trois magistrats, celle de l'avertissement pour deux tandis qu'un seul a été disculpé, selon la même source.- A partir de dimanche 16 février, le prix de vente au public du gasoil a été fixé à 8,88 dirhams le litre, en hausse de 0,34 dirham. Cette hausse sera valable du 16 février au 15 mars 2014, d'après le ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance qui en a fait l'annonce ce samedi.

- L'ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries, a annoncé samedi que les consulats généraux français au Maroc envisagent de délivrer, à partir du 1er mars prochain, un "visa de circulation Schengen" d'au moins un an à tous les étudiants marocains récemment titulaires d'un diplôme obtenu en France. Intervenant à l'occasion de l'ouverture du Salon des Etudes en France, organisé les 15 et 16 février à Rabat, l'ambassadeur a indiqué qu' "à compter du 1er mars prochain, les six Consulats généraux français du Maroc auront pour objectif de délivrer, à chaque fois que cela est possible, un visa de circulation Schengen d'au moins un an à tous les étudiants marocains récemment titulaires d'un diplôme obtenu en France et équivalent au minimum au niveau master".

*AL ALAM:

- L'UGTM a appelé à l'organisation le 23 courant d'une marche de protestation contre les politiques du gouvernement et ses décisions unilatérales.

- Politiciens et syndicalistes tirent la sonnette d'alarme contre les augmentations des prix. Abdessalam Lebbar, membre du bureau exécutif de l'UGTM, souligne que l'augmentation du prix du gasoil est une décision impopulaire, affirmant que les hausses ont porté un coup fatal au pouvoir d'achat des citoyens.

- La CNSS menace ses adhérents. La Caisse vient de découvrir des transferts qui ont été effectués par erreur aux comptes de certains adhérents. Elle a appelé ces derniers à restituer les sommes perçues dans un délai d'un mois sous peine d'une poursuite judiciaire.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:

- Premier congrès du secteur ittihadi de l'enseignement supérieur : le gouvernement ne dispose d'aucun projet global. Habib El Malki, a affirmé que le gouvernement ne dispose d'aucun projet de réforme globale, précisant qu'il ne fait qu'improviser par la prise de décisions purement techniques. El Malki a en outre ajouté que ce gouvernement monopolise la précise de décision et agit avec arrogance avec tous les partenaires sociaux et les syndicats ainsi qu'avec l'opposition et la société civile.

- Laenser n'exclut pas le recours à des élections anticipées si son parti se retire de la majorité. S'exprimant lors d'une conférence de presse tenue vendredi dernier à Rabat, le SG du MP Mohand Laenser a indiqué que le monopole des décisions et la marginalisation de son parti sont des lignes rouges.

*ASSABAH:

- Des priorités économiques dans le "nouveau" programme gouvernemental. Des sources proches de la commission chargée de la révision des priorités indiquent que le gouvernement se focalisera sur la rationalisation des dépenses, la maîtrise du déficit budgétaire pour le ramener à 3,5 pc d'ici 2016 et la diminution du taux de chômage.

- Birou: Droits de l'Homme, pierre angulaire de la politique migratoire du Maroc. Le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birrou, a souligné que la question des droits de l'homme est au centre de la politique migratoire, faisant observer que la situation des immigrés issus de 80 nationalités a été régularisée.

- AMIP: 7 labos ont claqué la porte. Sept laboratoires nationaux sur les 15 que compte l'Association marocaine de l'industrie pharmaceutique ont présenté leurs démissions lors de son assemblée générale, tenue pour l'élection de ses structures. Les démissionnaires reprochent à l'Association de ne pas défendre les intérêts de ses adhérents, notamment ceux relatifs aux décisions prises par le ministre de la Santé.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:

- Gasoil: vers une décompensation totale. Le président de la Fédération marocaine des droits du consommateur, Bouazza Kharrati, a indiqué que la décision d'augmenter le prix du gasoil reflète l'intention du gouvernement d'aller de l'avant dans la mise en application de sa politique.

- Majorité: signes d'une nouvelle crise. Le SG du MP Mohand Laenser brandit à nouveau la menace du retrait du gouvernement. S'exprimant lors d'une conférence de presse tenue vendredi, il a affirmé que la solidarité du gouvernement n'est pas à 100pc, faisant observer que le retrait du gouvernement demeure envisageable.

- Le Conseil supérieur de la magistrature limoge deux magistrats. Le Conseil supérieur de la magistrature a limogé le magistrat de Tanger et un autre d'El Jadida, accusés de corruption. Le ministère de la Justice et des libertés n'a pas dévoilé les noms des magistrats sanctionnés au cours de l'année 2013.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:

- Des plantes médicinales toxiques sur certaines radios. Le Centre antipoison et de pharmacovigilance a signalé sept cas d'intoxication à cause de la plante de Daghmouss. Les victimes ont affirmé qu'ils ont consommé cette plante à la faveur des conseils donnés sur une émission radio.

*SAHIFAT ANNASS:

- Daoudi encerclé par des étudiants à Settat. Des étudiants de l'Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Settat ont encerclé, vendredi dernier, la voiture du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, au moment de sa sortie de l'établissement. Il aura fallu l'intervention des forces de l'ordre afin de débloquer la situation. Daoudi a qualifié de "mensonge" les rumeurs selon lesquelles le nombre des étudiants bénéficiaires des bourses serait revu à la baisse.

- Le bras syndical du PJD contre l'augmentation à 65 ans de l'âge de départ à la retraite des professeurs. Abdelilah Hallouti, SG de la Fédération nationale des fonctionnaires de l'enseignement (UNMT), a indiqué que le syndicat s'oppose au relèvement à 65 ans de l'âge du départ à la retraite dans le secteur de l'enseignement.

*AL HARAKA:

- Moubdii appelle à la promotion de l'accès de la femme aux centres de décision. Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdi, a mis l'accent sur la promotion de l'accès de la femme aux centres de décision pour enraciner les valeurs d'une société moderne et démocratique. La présidente du Réseau international de la communication féminine, Hakima Al-Haïti, a mis en exergue la corrélation entre l'accès des femmes aux centres de décisions et le développement.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara