Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Jeudi 9 Janvier à 14:48

Revue de presse quotidienne marocaine du jeudi 9 janvier



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce jeudi 9 janvier:



*L'OPINION:.

- Caisses de retraite: la réforme de la CMR fait pschitt? Coup de théâtre. Contrairement à ce qui a été prévu, le conseil d'administration de la CMR (Caisse marocaine de retraites), tenu mardi dernier sous la présidence de Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances, à défaut du chef de gouvernement qui a préféré faire défection, n'a pas dévoilé les contours de la réforme de cette Caisse, chargée des pensions de quelque 800.000 fonctionnaires. Pourtant, cette réunion a été qualifiée de "décisive", et ce pour trois principales raisons. Primo, la dette implicite du régime des pensions civiles géré par la CMR est énorme: 800 milliards de DH, soit près de trois quarts du PIB.

- Arrêt de la diffusion TV et radio des "droits d'informer" à la Chambre des conseillers: le gouvernement confisque le droit des parlementaires au contrôle de l'action gouvernementale. La Chambre des conseillers a été, mardi lors de la séance hebdomadaire des questions orales, le théâtre d'un débat acharné entre groupes de l'opposition et gouvernement, en la personne du ministre chargé des relations avec le parlement, sur fond de la mise en œuvre de la décision d'arrêter la diffusion audiovisuelle des droits d'informer des conseillers. - Forte houle sur le littoral atlantique marocain: aucune perte humaine, mais des dégâts matériels importants. "Aucune perte humaine n'est à déplorer" à la suite de la forte houle qui a touché durant la nuit du 6 au 7 janvier courant certaines côtes atlantiques du Maroc, et qui a fait des dégâts matériels dans certaines villes, apprend-on auprès des autorités.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- Loi de Finances 2014: le nouveau casse-tête du gouvernement. Le gouvernement est déterminé à ramener le déficit budgétaire de 7pc à 5pc du PIB en 2014. Le ministre de l'Econome et des finances, qui s'exprimait lors d'un point de presse hier à Rabat, a réitéré cet engagement pris par l'Exécutif. L'argentier du Royaume a par ailleurs présenté les grandes lignes de la loi de Finances 2014, précisant qu'elle a été élaborée dans des circonstances "spéciales". Mohamed Boussaid faisait allusion à la recomposition du gouvernement à la suite du retrait du Parti de l'Istiqlal. Le responsable gouvernemental a souligné en outre que la récession qui touche plusieurs pays partenaires n'a pas épargné le Maroc "en raison de l'ouverture de son économie".

- Droits de l'Homme: l'UE réaffirme son appui à la nouvelle politique migratoire. La nouvelle politique migratoire adoptée par le Maroc n'en finit pas de susciter des réactions positives. En effet, il semble que l'opération exceptionnelle de régularisation de la situation illégale trouve un écho favorable auprès de la communauté internationale. Mardi dernier encore, l'ambassadeur de l'Union européenne au Maroc, Rupert Joy, a salué "une politique avant-gardiste qui traite la question de l'immigration irrégulière dans le cadre d'une approche globale et intégrée". Rupert Joy qui s'exprimait lors d'une journée d'étude organisée au sein de la Chambre des représentants à l'initiative des groupes de la majorité a réitéré l'entier soutien à cette initiative qui a institué un nouveau cadre en matière de gestion du flux migratoire.

*LIBERATION:.

- Abdelhadi Khairat: la lutte contre la corruption ne doit pas faire l'objet de surenchère politicienne. Dans sa réplique à l'intervention du président du groupe PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, mardi lors de la session des questions orales, Abdelhadi Khairat, membre du groupe socialiste, a déclaré que le sujet de la lutte contre la corruption et l'économie de rente ne devait pas faire l'objet de surenchère politicienne.

- Silence, Benkirane censure! "La dérive totalitaire est en marche". Ce mercredi matin, la parlementaire socialiste Zoubida Bouayad est toujours sous le choc: le chef du gouvernement a interdit, la veille, la transmission par les médias audiovisuels publics, des droits d'informer programmés par la Chambre des conseillers. Une correspondance signée d'Abdelilah Benkirane a été adressée mardi matin au président de la Chambre haute, Mohamed Cheikh Biadillah, pour l'informer de cette mesure d'interdiction de transmission d'une partie d'une séance pourtant constitutionnelle prise par l'Exécutif sur la base du verdict 13/924 rendu par le Conseil constitutionnel qui a qualifié de non conformes aux dispositions de la Constitution ces interventions.

- La réforme de la CMR n'est pas pour demain. "La réforme de la Caisse marocaine de retraite (CMR) débutera en 2015", a affirmé le ministre de l'Economie et des finances lors d'un point de presse organisé mercredi pour la présentation de la loi de Finances 2014, en précisant que "le calendrier défini pour la réforme de la retraite retient que l'année 2014 connaîtra la prise de décision sur les scénarios, l'adoption des textes et le démarrage de l'application de la réforme sera pour début de 2015".

*AL BAYANE:.

- Louardi violemment agressé et cruellement malmené par des "professionnels" de la pharmacie. Louardi, ministre de la Santé et membre du bureau politique du PPS, continue de payer cher pour sa rigueur, son honnêteté, ses principes, sa transparence et son engagement sincère. Après des menaces de mort à son encontre, lui et sa petite famille, et des tentatives de corruption, voilà le comble de l'irresponsabilité et des pratiques qui battent encore en brèche les fondements de l'Etat de droit et les principes de la démocratie. La scène tient en deux mots: un ministre accomplissant sa mission dans les règles de l'art a été violemment agressé et cruellement malmené au sein de l'institution parlementaire devant des députés, des fonctionnaires et des représentants des médias.

- El Ouafa dément toute hausse des prix à la consommation. Le ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a démenti mardi toute hausse des prix à la consommation. "Il y a 10 jours maintenant qu'on parle d'une augmentation des prix de l'eau et de l'électricité sur la base d'une étude divulguée qui n'a aucune valeur", a affirmé M. El Ouafa, en réponse à une question du groupe istiqlalien pour l'Unité et l'équalitarisme à la Chambre des représentants, ajoutant qu'"il n y a eu aucune hausse".

*AL KHABAR:

- L'armée algérienne assassine deux Sahraouis. Le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf (Forsatin) vient de rendre public un communiqué faisant état de la mort, sous les balles de l'armée algérienne, de deux Sahraouis, et ce, au cours d'une opération qui s'est soldée également par de nombreux blessés. Selon cette association, un groupe de Sahraoui souffrant des conditions d'isolement imposées par le pouvoir algérien aux habitants des camps, a décidé de se rendre en Mauritanie. C'était compter sans les gardes-frontières algériens qui, sans sommation, ont ouvert le feu sur ce groupe. Deux jeunes gens ont péri sur le champ, trois autres ont réussi à rejoindre les camps, malgré leurs graves blessures tandis que plusieurs de leurs compagnons ont été portés disparus, ajoute le communiqué de Forsatin.

*AUJOURD'HUI LE MAROC:.

- Le ministre de l'Economie trace les priorités de la loi de Finances: la touche Boussaid. Mohamed Boussaid s'est posé en homme de communication hier à Rabat, en présentant à la presse la loi de Finances 2014. Si la loi de Finances 2014, a-t-il déclaré, a été prise dans un contexte politique, économique et budgétaire particulier et qu'elle prévoit des mesures en faveur du citoyen, de la cohésion sociale et la promotion de l'emploi, elle n'en oublie pas pour autant l'entreprise et l'investissement. Dans l'ordre macroéconomique, l'objectif est de ramener le déficit budgétaire à 3,5pc du PIB et de réduire le déficit du compte courant de la balance des paiements à 5pc à l'horizon 2016.

- Engueulade entre conseillers à la deuxième Chambre: le PPS se rebelle contre le chef du gouvernement. Ce fut un véritable souk sous la coupole du Parlement mardi dernier. Le mot souk a d'ailleurs été utilisé à plusieurs reprises par le président de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers mardi dernier avant de lever la séance pour calmer les esprits des uns et des autres. Cette dernière fut le théâtre d'un débat acharné entre groupes de l'opposition et gouvernement, en la personne du ministre chargé des relations avec le Parlement, sur fond de la mise en œuvre de la décision d'arrêter la diffusion audiovisuelle des droits d'informer des conseillers.

*L'ECONOMISTE:.

- Amnistie sur les avoirs à l'étranger: Boussaid table sur 5 milliards de DH. La contribution libératoire au titre des fonds à l'étranger a occupé une grande partie de la première conférence de presse de Mohamed Boussaid, hier à Rabat, après sa nomination à la tête du ministère de l'Economie et des finances. Pour lui, il s'agit d'une "réconciliation économique", mûrie après une longue réflexion et la comparaison avec 10 pays ayant eu recours à ce mécanisme comme notamment l'Espagne et le Portugal.

- Haj: nouveau dispositif. Les inscriptions auprès des agences de voyages pour l'opération haj démarrent le 20 janvier. Les candidats tirés au sort peuvent choisir entre le système public et privé. Ils pourront également se diriger vers n'importe quelle agence au Maroc. Les futurs pèlerins devront verser la totalité du prix du package à l'inscription. Au total, 25.600 Marocains sont concernés cette année. Les 179 agences qui viennent d'être labellisées "haj" espèrent en attirer 6.000.

*AL ITIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Le Maroc au top cinq des destinations touristiques les plus prisées par les Belges. Le Maroc figure parmi les cinq destinations touristiques estivales les plus prisées par les Belges, indique mardi le quotidien à grand tirage Le Soir. Le Royaume qui, n'a pas vécu ce qu'on appelle le 'printemps arabe'', poursuit ainsi sa progression en terme d'attractivité touristique, souligne le journal, qui se base sur les données des réservations rapides effectuées auprès des principaux voyagistes belges, Neckermann et Jet Air. Les deux totalisent, à eux seuls, plus de 4,2 millions de clients.

- Boussaid: 2014 sera l'année de la mise des jalons de la réforme des régimes des retraites. S'exprimant lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation de la loi de Finances 2014, le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid a réitéré la détermination du gouvernement à mettre en œuvre la réforme des pensions civiles, faisant savoir que 2014 sera l'année de la mise des jalons de la réforme de ces régimes. Toutefois, l'adoption des textes et le démarrage de l'application de la réforme sera pour début de 2015.

*AL HARAKA:.

- Ouzzine: grâce à l'expérience du Mondial des clubs, le Maroc est en mesure d'organiser des manifestations de grande envergure. En organisant la Coupe du monde des clubs 2013, le Maroc a acquis une importante expérience et une expertise non négligeable lui permettant d'organiser des manifestations de grande envergure, a estimé le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine. Répondant à une question orale du groupe haraki à la Chambre des conseillers sur "le bilan de la Coupe du monde des clubs 2013", le ministre a affirmé que cette édition a connu un franc succès, comme en témoigne les déclarations du président de la FIFA, Joseph Blatter, qui a félicité le Maroc pour la bonne organisation de ce mondial et salué les efforts consentis par les organisateurs pour la réussite de cette manifestation sportive.

- Plus de 7.400 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2013 (Conseil des notaires). Un total de 7.436 ressortissants marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2013, a indiqué le Conseil général espagnol des notaires. D'un total de 71.383 demandes acceptées, les Marocains occupent le troisième rang après les Equatoriens (11.336) et les Colombiens (10.973) et devançant les Péruviens (7.336) et les Boliviens (6.673), a précisé le Conseil dans son rapport annuel.

- Choubani: le renforcement du rôle de la société civile, tributaire de la reconnaissance législative de l'œuvre bénévole. Le renforcement du rôle de la société civile, tel que voulu par la Constitution, est tributaire de la reconnaissance législative de l'œuvre bénévole, a affirmé mardi le ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile, Lahbib Choubani. "L'absence de loi sur le bénévolat fait défaut au sein de la société civile", a insisté M. Choubani, qui intervenait lors d'une conférence de la commission nationale chargée du Dialogue national sur la société civile et ses nouvelles prérogatives, sous le thème "Volontariat, concept et dispositifs de sa promotion et de sa législation au Maroc".

*BAYANE AL YAOUM:.

- El Ouafa dément toute hausse des prix à la consommation. Le ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a démenti mardi toute hausse des prix à la consommation. "Il y a 10 jours maintenant qu'on parle d'une augmentation des prix de l'eau et de l'électricité sur la base d'une étude divulguée qui n'a aucune valeur", a affirmé M. El Ouafa, en réponse à une question du groupe istiqlalien pour l'Unité et l'égalitarisme (PI) à la Chambre des Représentants, ajoutant qu'"il n y a eu aucune hausse".

- Sahara: le quotidien londonien Al Arab met en exergue les victoires diplomatiques du Maroc. Avec les décisions, de plus en plus fréquentes, de plusieurs pays de retirer leur reconnaissance de la pseudo Rasd, le Maroc continue de réaliser de nouvelles victoires diplomatiques dans la question du Sahara marocain, estime mercredi le quotidien Al Arab basé à Londres. "Le Royaume continue de recueillir l'appui de plusieurs pays concernant la question du Sahara, surtout après les retraits successifs par plusieurs Etats de leur reconnaissance de la pseudo Rasd, ayant découvert la réalité de cette entité fantoche, et en dépit de tout le soutien financier, militaire et logistique qu'elle reçoit de l'Algérie", écrit le quotidien londonien.

*ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

- Michael Rubin: le développement des provinces du sud, en tête des priorités de Sa Majesté le Roi. Le développement des provinces du sud du Maroc figure en tête des priorités de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, depuis l'accession au Trône du Souverain en 1999, souligne Michael Rubin, un expert à "l'American Enterprise Institute" et conférencier à la "Naval Postgraduate School's Center for Civil-Military Relations", dans une analyse publiée mardi sur le site électronique de CNN.

- Amnistie des avoirs détenus à l'étranger: l'Etat veut récupérer 5 milliards de dirhams. S'exprimant lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Boussaid a estimé que l'Etat devrait récupérer dans le cadre de l'amnistie sur les avoirs détenus par les Marocains à l'étranger une estimation de 5 milliards de dirhams. L'argentier du Royaume a précisé que tous les avoirs des Marocains à l'étranger sont concentrés en Europe.

*AL MASSAE:.

- Boussaid: aucune liste des Marocains détenant des avoirs à l'étranger. "Il n'existe pas et il n'existera aucune liste des Marocains détenant des avoirs à l'étrange, le secret de la réussite de ce mécanisme résidant dans la facilitation des procédures et le secret", a affirmé le ministre des Finances, Mohamed Boussaid lors d'une conférence de presse.

- Projet de loi organique sur le fonctionnement du gouvernement: Baha s'attire les foudres des parlementaires. Les groupes de l'opposition et de la majorité à la Chambre des représentants ont fustigé le projet de loi organique relatif à l'organisation et la conduite des travaux du gouvernement et le statut juridique de ses membres, réclamant notamment la limitation du cumul des fonctions.

*SAHIFAT ENNASS:.

- Amazighité: des associations amazighes déplorent le retard pris dans l'adoption de la loi organique. Le bureau exécutif du Réseau amazigh pour la citoyenneté "Azetta Amazigh" a réclamé l'adoption de la loi organique portant sur l'officialisation de la langue amazighe dans un délai ne dépassant pas deux ou trois mois.

- Ismail Alaoui: l'alliance USFP/Istiqlal est circonstancielle. Dans un entretien au journal, Ismail Alaoui, ancien cecrétaire général du PPS et président de la commission chargée du Dialogue national sur la société civile, a souligné que l'alliance entre l'USFP et l'Istiqlal "est circonstancielle", faisant savoir que la koutla devait prendre part au gouvernement Benkirane.

*RISSALAT AL OUMMA:

- L'opposition s'insurge contre la décision d'arrêter la diffusion audiovisuelle des "droits d'informer" à la Chambre des conseillers. Les groupes de l'UC, du PAM, de l'USFP, de l'Istiqlal et du PML se sont dit opposés à cette décision et attachés à la diffusion des "droits d'informer".

- Forte houle sur certaines villes du littoral atlantique: aucune perte humaine, des dégâts matériels signalés. "Aucune perte humaine n'est à déplorer" à la suite de la forte houle qui a touché durant la nuit du 06 au 07 janvier courant certaines côtes atlantiques du Maroc, et qui a fait des dégâts matériels dans certaines villes, selon les autorités.

*ATTAJDID:.

- Choubani: l'arrêt de la diffusion TV et radio des "droits d'informer" à la Chambre des conseillers est une décision du Conseil constitutionnel. S'exprimant à la séance des questions orales de la deuxième Chambre, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, El Habib Choubani, a indiqué que la correspondance du chef de gouvernement adressée au président de la Chambre des conseillers est explicite, d'autant plus qu'elle se réfère à deux décisions du Conseil constitutionnel. "La problématique n'a rien à avoir donc avec le gouvernement, mais plutôt avec une institution constitutionnelle qui représente la juridiction constitutionnelle", a-t-il argué, ajoutant que "celui qui pense que le gouvernement a violé la Constitution, doit s'adresser à la juridiction constitutionnellement compétente pour juger de la constitutionalité ou non de cette décision".

- Istiqlal: un nouveau chapitre dans la relation entre Chabat et l'association "Sans répit". L'association a décidé, lors de sa dernière réunion, d'intenter un procès contre Hamid Chabat, SG du Parti de l'Istiqlal. Une source proche du bureau de l'association a indiqué que cette action intervient après les accusations portées par Chabat contre l'association, l'accusant d'être un agent à la solde du PJD.

*AL MOUNAATAF:.

- Détails de l'Accord de coopération en matière de pêches maritimes entre le Maroc et la Russie, adopté récemment à la Chambre des représentants: 100.000 tonnes de poissons marocains pour une contrepartie financière de 5 millions de dirhams en plus de droits annuels estimés à plus de 1.100 dollars la tonne.

- Suppression de la retransmission audiovisuelle des "droits d'informer" à la 2ème Chambre: les conseillers en ébullition. Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane cherche à museler l'opposition de la Chambre des conseillers par la suppression de la diffusion audiovisuelle des "droits d'informer". La décision a provoqué une vive agitation au sein de cette Chambre, les groupes de l'opposition la jugeant une tentative de bâillonner l'opposition et de porter un coup fatal aux droits de cette assemblée dans le contrôle de l'action gouvernementale.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- Boussaid: le gouvernement n'a élaboré aucune liste des personnes détenant des avoirs à l'étranger. Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid déclare que le gouvernement ne possède pas la liste des personnes détenant des avoirs et liquidités à l'étranger et qu'il ne peut pas non plus l'établir ou la publier. Boussaid, qui s'exprimant au cours d'une conférence tenue mercredi au siège de son département, a estimé que la récupération de ces avoirs devrait être perçue loin de tout rapport avec le blanchiment des capitaux, expliquant que les pays où se trouvent ces biens sont dotés des lois contre le blanchiment d'argent.

- Chaos à la Chambre des conseillers! Les conseillers parlementaires ont transformé, mardi, la séance hebdomadaire à la Chambre des conseillers en une pagaille effroyable, si bien que les ministres n'avaient pas le temps de répondre aux questions.

- Cour des comptes: bientôt un rapport sur les dépenses des crédits affectées à la Caisse de compensation. Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab va recevoir très prochainement un rapport détaillé de la Cour des comptes portant sur les dépenses des crédits autorisés à la Caisse de compensation. Ce rapport avait été sollicité par le groupe PJD à la Chambre des représentants.

*AL ALAM:.

- Forbes: le Maroc est classé 78 parmi les pays les plus attractifs des investissements. Le gouvernement avait suspendu 15 milliards de dirhams des crédits d'investissement au titre de 2013 et annulé les crédits d'investissement reportés qui n'ont pas donné lieu d'ordonnancement.

- Chambre des représentants: Louardi attaqué par un pharmacien. Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi a été pris pour cible d'injures et de diffamation par un pharmacien forcené, mercredi au sein de la Chambre des représentants, alors qu'il s'apprêtait à rejoindre la réunion de la commission des secteurs sociaux pour présenter un projet de loi portant dissolution des conseils régionaux de pharmaciens d'officine du nord et du sud. Les services de sécurité ont arrêté trois individus pour enquête.

*ASSABAH:.

- Vers le contrôle des crimes liés aux TIC. Un projet de loi portant approbation d'une convention pour la lutte contre les crimes liés aux technologies de l'information et de la communication (TIC) a été soumis pour examen à la commission des Affaires étrangères, de la défense, des Affaires islamiques et des MRE à la Chambre des représentants. Ce texte s'ajoute à l'ensemble des amendements introduits au Code pénal en vue de renforcer le contrôle des utilisations des réseaux électroniques.

- Le conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites a approuvé, mardi, toutes les recommandations et résolutions soumises en délibération par le chef du gouvernement. Pour Miloudi Moukharik, secrétaire général de l'UMT, le ministre de l'Economie et des finances "va asséner un coup fatal aux pensions des Marocains".

*EL ASSIMA POST:.

- Le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid a rassuré les personnes détenant des avoirs et liquidités à l'étranger en infraction à la réglementation des changes et à la fiscalité, que l'amnistie serait en leur faveur, d'autant que c'est la première fois que des comptes en devise seraient ouverts dans les banques. Selon lui, l'objectif est d'ouvrir la porte de la réconciliation économique aux citoyens qui avaient enfreint la loi.

- Conseil de la ville de Rabat: le soutien aux associations, à l'origine du retrait du projet du budget. Addi Bouarfa, élu du conseil de la ville de Rabat, a déclaré que la commission politique formant la majorité au sein du conseil avait conclu, mercredi, que l'article qui avait causé différents problèmes était celui relatif au soutien fourni aux associations et aux festivals.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Intervenant mardi lors de la réunion de la commission de la Justice, de la législation et des droits de l'homme à la Chambre des représentants, le ministre d'Etat Abdellah Baha a estimé que l'entrée des riches au ministère est un sacrifice, pas un privilège. Baha a ajouté que "ce sont les politiciens pauvres qui se sont enrichis de la politique, pas les nantis".

- Quatre personnes blessées, des dégâts dans des dizaines de logements et dégradation de centaines d'embarcations à cause des vagues puissantes ayant frappé les villes côtières dans la nuit de lundi à mardi derniers.

- Benabdellah: interdiction de la diffusion des droits d'informer est judicieuse. Le ministre de l'habitat et de la politique de la ville Nabil Benabdellah a déclaré que l'interdiction de la retransmission des droits d'informer est "judicieuse". "J'allais prendre cette décision quand j'étais ministre de la Communication", a-t-il souligné.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara