Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


MAP - publié le Mercredi 23 Avril à 14:49

Revue de presse marocaine, maghrébine et européenne du mercredi 23 avril



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens marocains, maghrébins et européens du mercredi 23 avril:



Presse marocaine

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- Mohamed Sebbar: il faut s'atteler désormais au renforcement des droits économiques et sociaux. En réponse au rapport partial du secrétaire général de l'ONU, les rencontres se multiplient au niveau national pour promouvoir l'approche adoptée par le Royaume en matière des droits de l'Homme. Mardi dernier, quatre des plus importants acteurs dans le domaine des droits de l'Homme ont été invités au Forum de la MAP.

- Les programmes Ramed et Tayssir améliorent les méthodes de ciblage. Afin de maximiser les bénéfices sociaux d'un programme, il faut choisir une bonne méthode de ciblage. C'est dans cette optique que l'Observatoire national du développement humain (ONDH), le système des Nations unies au Maroc et la Banque mondiale ont signé, lundi dernier à Rabat, une convention de partenariat. Cette collaboration tripartite a pour objectif d'évaluer les méthodes de ciblage adoptées pour les programmes Tayssir et Ramed afin de définir les défaillances et comparer les résultats avec ceux d'autres expériences internationales similaires.

*AUJOURD'HUI LE MAROC:.

- Le Cluster solaire voir le jour. L'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN) a lancé, lundi à Casablanca, le premier Cluster solaire conformément aux dispositions de la stratégie énergétique du Royaume. Le nouveau-né vient donc renforcer les actions menées dans le cadre du Plan solaire Noor. Organisé sous forme d'association à but non lucratif, le Cluster aura pour mission de définir une vision et un plan d'action collaboratifs permettant le renforcement des capacités et des compétences industrielles, et ce dans l'ambition de développer des applications valorisant l'énergie solaire.

- Groupe parlementaire de l'USFP: Zaidi jette l'éponge, Lachgar prend la présidence. Après un bras de fer qui a duré plus de deux semaines avec le premier secrétaire de son parti, le député USFP Ahmed Zaidi préfère renoncer à la présidence du groupe socialiste à la Chambre des représentants. Zaidi a annoncé sa décision dans une lettre adressée aux membres de l'Union socialiste des forces populaires.

*L'ECONOMISTE:.

- Marchés publics: après 50 ans, l'Etat se met en règle. C'était devenu un serpent de mer. Le ministère des Finances vient de finaliser le projet de décret sur l'octroi d'avances en matière de marchés publics. Le texte avait été prévu par le cahier des clauses administratives générales (CCAG) dont la première version remonte à 1965 et le décret royal relatif au règlement général de comptabilité publique de 1967. L'effectivité d'avances sur les marchés publics a été longtemps réclamée par la CGEM et surtout la Fédération nationale du BTP, gros fournisseur de l'Etat. Le projet de loi prévoit la possibilité pour le maître d'ouvrage d'accorder au titulaire d'un marché public une avance avant même le démarrage des travaux. Une mesure qui s'applique à partir des marchés d'au moins 500.000 dirhams TTC et dont le délai d'exécution est supérieur à quatre mois. La tranche du marché faisant l'objet d'une sous-traitance est exclue.

- Bingo pour les universités privées. Elèves, étudiants et parents pourront découvrir jeudi les dernières tendances en matière de formation, grâce au Forum de l'étudiant qui se tient du 24 au 27 avril à Casablanca. Difficile de trouver sa voie face à une offre pléthorique, surtout avec le développement de l'enseignement supérieur privé qui compte 1.235 filières accréditées sur un total de 2.200. Avec le lancement des universités privées, la cartographie de la formation ne cesse de s'étoffer. Les filières, elles, sont diverses (Aéronautique, logistique, communication,...).

*AL ALAM:.

- Baisse de 18 pc des débarquements de la pêche côtière et artisanale au terme du premier trimestre 2014. Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale se sont élevés à plus de 1,13 milliard de dirhams (MMDH) à fin mars, soit 216.586 tonnes, accusant ainsi une baisse de 13 pc en termes de poids et de 18 pc en valeur par rapport à fin mars 2013, selon l'Office national des pêches (ONP).

- Benkirane cède aux pressions du patronat et retire son soutien au forum économique de Marrakech. Des sources proches d'Amal Entreprises, bras entrepreneurial du PJD, ont révélé que ce forum qui devait se tenir à Tunis, a atterri finalement à Marrakech grâce aux efforts d'Amal Entreprises, ajoutant que l'association peine à fournir les visas aux invités.

*ATTAJDID:.

- L'exploitation des carrières sera assujettie à l'obligation de réaménager le site. Le Conseil de gouvernement devrait, jeudi, examiner le projet de loi relatif à l'exploitation des carrières, qui oblige désormais les exploitants à réaménager le site après sa fermeture. La nouvelle loi impose également que la durée d'exploitation d'une carrière n'excède pas 15 ans.

- Ismaïl Alaoui: Le Maroc a réalisé des avancées "extraordinaires" en matière des droits de l'Homme. L'ancien secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), M. Ismaïl Alaoui, s'est félicité des avancées "extraordinaires" réalisées par le Royaume dans le domaine des droits de l'Homme, en appelant, toutefois, à une vigilance de toutes les composantes en vue de continuer sur cette voie. "Il est vrai qu'il a eu un progrès extraordinaire (...) Je crois que nous sommes sur la bonne voie grâce à ce que nous avons cumulé en termes d'expériences et de lutte pour la démocratie et les libertés", a-t-il indiqué.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- SMIG: Benkirane tente de se racheter en proposant une augmentation de 10pc. Des sources concordantes affirment que Benkirane a proposé, lors de sa réunion avec la présidente de la CGEM, Miriem Bensaleh-Chaqroun, une augmentation de 10pc du SMIG pour atteindre 2.500 dirhams. La présidente du patronat, elle, a proposé une augmentation de 5pc, soit l'équivalent de 100 dirhams.

- Le plan du gouvernement pour mettre fin à la rente dans le secteur des carrières voit enfin le jour. Le Secrétariat général du gouvernement vient de mettre au point le nouveau projet de loi relatif à l'exploitation des carrières censé mettre fin à un immense vide législatif étant donné que la loi régissant ce secteur remonte à 1914. Ce nouveau projet de loi va renflouer les caisses de l'Etat grâce aux revenus fiscaux.

*AL MASSAE:.

- Des sources du quotidien ont indiqué que les participants à la réunion du courant "Ouverture et Démocratie", pro-Zaïdi, ont vivement critiqué les pressions exercées par des parties extérieures sur les députés socialistes afin qu'ils se rallient à la liste de Driss Lachgar. Ces sources ont ajouté que plus de 5 députés avaient menacé de présenter leurs démissions et de quitter carrément la Chambre des représentants, tandis que d'autres ont demandé un retrait collectif.

- La CNSS décide d'étendre l'AMO aux soins dentaires à partir du 1er janvier 2015. Le conseil d'administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), qui gère l'Assurance maladie obligatoire (AMO), a décidé l'extension du panier de couverture aux soins dentaires à partir du 1er janvier 2015. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) avait exprimé, lundi, son accord pour l'adoption de cette extension.

*ASSABAH:.

- L'USFP enfin sortie de sa crise. Le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a affirmé qu'il n'y a ni vainqueur, ni vaincu et que l'USFP est le grand gagnant. Hasna Abouzaïd, elle, n'a pu s'empêcher de pleurer au moment où elle annonçait son retrait de la présidence du groupe parlementaire lors de la réunion du bureau politique du parti de la rose. Une réunion urgente de la commission administrative va avoir lieu aujourd'hui pour nommer Driss Lachgar à la tête du groupe socialiste à la Chambre des représentants.

- Chabat: Benkirane lutte contre le pouvoir d'achat au lieu de lutter contre la corruption. Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat a précisé, lors d'une rencontre partisane tenue dimanche dernier à Agadir, que Benkirane n'a pas mis en œuvre le slogan de la lutte contre la rente dans le secteur des hydrocarbures et de la farine subventionnée, contre la corruption et contre l'autoritarisme, et lutte, par contre, contre le pouvoir d'achat du peuple marocain.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Le Bureau politique de l'USFP a salué, lundi, tous ceux qui ont permis au groupe parlementaire de sortir de sa crise et a appelé à poursuivre cet élan et à résoudre les différends dans le cadre de la légitimité du parti tout en respectant le droit à la différence et la liberté d'opinion.

- Terres collectives: Le ministère de l'Intérieur lance le dialogue sur la situation de 15 millions d'hectares. Le ministère de l'Intérieur a lancé la 3ème Rencontre régionale du Débat national sur les terres collectives, tenue à Ouarzazate. Les interventions ont mis l'accent sur l'importance de parvenir à des conclusions rapides en mois de juin prochain, qui a été fixé pour présenter les conclusions finales de ce dialogue national.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- Benkirane jette des fleurs à Ramid, alors que les greffiers protestent. Alors que Benkirane n'a pas hésité à louer les réalisations du ministre de la Justice et des Libertés, à l'occasion de la présentation lundi du bilan de l'action du ministère de la Justice, les greffiers, eux, étaient d'un avis contraire et comptent observer des sit-in dans tous les tribunaux.

- CAN Maroc 2015: la commission d'inspection de la CAF "très satisfaite" et "confiante". La commission d'inspection de la Confédération africaine de football (CAF) a exprimé sa "satisfaction" au terme de la visite qu'elle a effectuée (15-21 avril) dans les villes hôtes de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN Maroc 2015), à savoir Rabat, Marrakech, Agadir et Tanger. S'exprimant au cours d'une conférence de presse, lundi au nouveau siège de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à Rabat, les membres de la commission d'inspection CAF se sont dits "très satisfaits" et "confiants" quant aux capacités organisationnelles du Maroc, qui abritera la phase finale de cet événement continental.

presse maghrébine

Le dialogue national en Tunisie, la tension à Tizi Ouzou en Algérie après la répression d'une marche organisée pour la célébration du printemps berbère, l'ouverture des travaux de l'Assemblée constituante libyenne et les difficultés du dialogue opposition-pouvoir en Mauritanie sont les principaux sujets à la Une de la presse maghrébine de mercredi.

A Tunis, le journal +Assabah+ fait savoir que le dialogue national devrait se pencher, ce mercredi, sur les points de litige contenus dans le code électoral et l'engagement du gouvernement à respecter +la feuille de route+ encadrant le dialogue national.

Le même journal rapporte que l'Assemblée constituante a entamé, mardi, la procédure d'adoption de la deuxième partie du projet de code électoral relative au scrutin présidentiel.

Le journal +Al Maghrib+ fait écho de l'intervention du chef du gouvernement, lors de la séance inaugurale de la conférence économique nationale, dans laquelle il a qualifié de "structurels" les défis économiques dans le pays.

Par contre, le rédacteur politique au journal +Adhamir+, proche du mouvement Annahda, a dénoncé les tentatives de certaines parties de privilégier le volet économique au détriment d'autres priorités politiques.

Au lendemain de la répression d'une marche à Tizi Ouzou en Algérie, +l'Expression+ fait remarquer que l'Algérie "avait tourné douloureusement" la page tourmenté des tensions intercommunautaires à Ghardaia, voilà que la violence éclate de nouveau en Kabylie touchant sa ville symbole, Tizi Ouzou.

+Liberté+ fait savoir pour sa part que la colère provoquée par la vidéo montrant des scènes où des policiers s'adonnaient au lynchage de manifestants était toujours "perceptible" dans la ville, deux jours après les affrontements.

Le journal émet l'espoir de "ne voir plus ces images terribles de répression qui avaient longtemps hanté les montagnes et les quartiers de la ville" affirmant que la Direction générale de la police n'a plus, en tout cas, de choix que d'ouvrir une enquête après que "son image ait été déjà sérieusement malmenée suite à ces dépassements".

+El Watan+ relève que la polémique sur les méthodes de la police n'est pas nouvelle.

"Alors que le pouvoir clame qu'il respecte les libertés, les services de sécurité sont souvent pointés du doigt", dénonce le journal, rappelant la répression des manifestations du mouvement Barakat, opposé au 4eme mandat, et les violences commises par la police à Ghardaia.

Selon le journal, ces agissements laissent "en suspens des questions sérieuses", à commencer par celle de savoir "à quoi servent ces enquêtes si le comportement des policiers reste toujours le même", craignant que ces enquêtes subissent le sort de celles ordonnées par le passé.

Par contre, +Le Quotidien d'Oran+ rapporte que la Direction générale de la sureté algérienne vient de suspendre 4 policiers qui seraient impliqués dans ces violences, dans l'attente des conclusions de l'enquête.

En Libye, +Libya Al-Ikhbariya+ indique que l'ancien ministre des Finances, Ali Tarhouni, a été élu à la tête de l'Assemblée constituante, boycottée par les communautés amazigh, toubou et touarègue.

Cette institution, qui a tenu sa première session dans la ville de Beida (Est), doit élaborer une nouvelle Loi fondamentale, dont l'adoption par référendum requiert le vote positif des deux-tiers des électeurs, explique le même quotidien.

Les journaux rapportent la réaction de l'ONU accueillant favorablement le lancement de ce processus, ainsi qu'une déclaration d'Ali Tarhouni se disant optimiste quant aux résultats de cette assemblée appelée à faire prévaloir le sens du compromis, de manière à répondre aux aspirations des Libyens.

D'autre part, le quotidien +Brnieq+ révèle que des forces d'anciens rebelles, venues de plusieurs régions du pays, convergent vers la ville de Khoms, à 120 km de Tripoli, dans le dessein de "déloger les mafias du gouvernement et du Congrès national général" et les remplacer par "un gouvernement révolutionnaire honnête".

A Nouakchott, la presse revient sur le trébuchement du dialogue politique entre la majorité gouvernementale et l'opposition radicale, conduite par le Forum pour la démocratie et l'unité, à l'horizon de l'élection présidentielle du 21 juin prochain.

Les journaux se font l'écho d'une déclaration du ministre de la Communication, qui préside la délégation gouvernementale, dans laquelle il a réitéré l'attachement de son camp au dialogue avec l'opposition pour parvenir à des compromis bénéfiques au pays.

Dans ce cadre, +L'Authentique+ rappelle qu'après la suspension du dialogue, dimanche dernier, suite à l'annonce de la date du scrutin par décret présidentiel, les deux principaux protagonistes ont commencé à échanger les accusations sur la responsabilité de l'échec des négociations, tout en s'accrochant à la reprise du dialogue.

Si l'opposition radicale est disposée à faire des concessions, le gouvernement assumerait une plus grande responsabilité dans le succès ou l'échec des pourparlers, estime le journal.

Le quotidien +Biladi+ constate que tout dialogue requiert davantage de confiance entre les partenaires, ce qui n'est pas le cas jusqu'ici, au moment un leader islamiste de l'opposition déclare à +Al-Amal Al-Jadid+ que les garanties demandées par son camp exigent le report de l'élection et la constitution d'un gouvernement d'entente.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus