Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Mercredi 12 Mars à 14:11

Revue de presse marocaine, africaine et européenne du mercredi 12 mars



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens marocains, africains et européens parus ce mercredi 12 mars:



Presse marocaine

 *AUJOURD'HUI LE MAROC:.

- Les syndicats s'impatientent. L'UMT, la FDT et la CDT adressent un ultime avertissement au Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et appellent leurs militants dans tous les secteurs à la mobilisation. Plus que 18 jours devant le chef de gouvernement pour ouvrir un dialogue avec les syndicats, parvenir à un accord et annoncer les résultats à l'opinion publique. Il y a un mois, les secrétaires généraux des trois centrales avaient adressé un mémorandum au chef de gouvernement pour l'ouverture immédiate d'un dialogue autour de leurs revendications.

- Cartes SIM: Fini l'informel! L'ANRT invite les opérateurs de téléphonie mobile à procéder à une désactivation totale à partir du 1er avril 2014 de toutes les cartes SIM prépayées pré-activées qui n'ont pas pu être utilisées avant cette date. Objectif: identifier les abonnés mobiles qui ont été notifiés aux opérateurs de téléphonie mobile. L'activation de la carte SIM ne pourra désormais être accomplie qu'après une identification complète et précise du client, ce qui impactera de manière significative le marché de vente informelle des cartes SIM.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- La 4G très haut débit révolutionne déjà l'univers des télécoms: on l'attendait cette année, mais elle ne sera déployée qu'en 2015. Le Maroc s'apprête à opérer le grand saut technologique de la 4G et il a besoin de bien préparer le terrain. L'enjeu est de taille, avec des gains économiques jugés importants. Après les recommandations d'un atelier sur les meilleurs pratiques pour réussir le déploiement des réseaux haut débit dans la région arabe, organisé au Maroc les 4 et 5 mars, une étude, qui vient d'être publiée par la Direction des études et des prévisions financières, apporte de nouvelles propositions.

- Le ministère de la justice met en place une assistance juridique dans les tribunaux. Pour améliorer l'accès du grand public et son utilisation du système judiciaire, le ministère de la Justice et des libertés élabore un projet visant la mise en place, au sein des tribunaux, d'un service d'assistance juridique gratuite. Cette aide s'inscrit dans le cadre de la charte de la réforme du système judiciaire consistant à venir en aide au justiciable et à l'orienter dans ses démarches auprès des tribunaux. Le département ministériel travaille également sur le dispositif juridique devant réglementer ce service d'assistance.

*LIBERATION:.

- Madrid appelé à assumer ses responsabilités dans l'utilisation des armes chimiques au Rif. Suite à leur cuisante défaite lors de la bataille d'Anoual, les forces espagnoles ont eu recours aux armes chimiques. La conséquence était une catastrophe naturelle et humaine. Ses séquelles demeurent vivaces jusqu'à nos jours. L'armée espagnole a été la première au monde à utiliser des armes chimiques contre les populations civiles. Jusqu'ici, l'Espagne n'a jamais admis officiellement sa responsabilité. Mais plusieurs représentants de la société civile notamment du Rif ne cessent de réclamer réparation des dommages causés par le recours à un tel armement prohibé par les conventions internationales, à travers la mise en place d'hôpitaux dans la région ainsi que des projets de développement.

- Les enseignants grévistes sommés de reprendre les cours mercredi. Mercredi est le dernier délai pour les enseignants grévistes titulaires de diplômes de reprendre les cours. Dans un communiqué publié mardi, le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle s'est fait, on ne peut plus menaçant, en affirmant que "les mesures administratives prises à l'encontre des grévistes sont toujours effectives, dans le cadre de son engagement à mettre en œuvre les lois en vigueur, en dépit de la persistance des syndicats de l'enseignement à vouloir suspendre l'application desdites mesures".

*L'OPINION:.

- L'Istiqlal met en garde contre la dégradation continue de la situation économique et sociale. Le comité exécutif du parti de l'Istiqlal a mis en garde dans un communiqué, contre la dégradation continue de la situation économique, sociale et professionnelle de l'ensemble de la classe laborieuse du fait des décisions impopulaires de l'actuel gouvernement et a exprimé son soutien permanent au mouvement syndical et au combat des diverses catégories de fonctionnaires dans tous les secteurs.

- La population marocaine passera à 38,2 millions d'habitants en 2025. La population marocaine passera de 33 millions d'habitants en 2013 à 38,2 millions en 2025 et 43,4 millions en 2050. C'est ce que dégagent les dernières données de population Reference Bureau (PRB) sur la population mondiale, fraîchement rendus publics.

*AL BAYANE:.

- Relations diplomatiques maroco-mauritaniennes: la Mauritanie dément tout retrait de diplomates. Suite au récent mouvement qu'a connu le corps diplomatique mauritanien, avec la nomination par le président Mohamed Ould Abdel Aziz de plusieurs nouveaux ambassadeurs, certains organes de presse, aussi bien en Mauritanie qu'au Maroc, ont apparemment mal interprété le départ de Mohamed Ould Mekhalla, premier conseiller qui assurait l'intérim du chef de mission à l'ambassade de Mauritanie à Rabat. En effet, contrairement aux rumeurs qui ont été colportées ici et là-bas, et selon lesquelles cette nomination est un indice supplémentaire prouvant que les relations entre les deux pays voisins sont au creux de la vague, il s'est avéré que le diplomate en question a tout simplement été promu comme ambassadeur de Mauritanie à Bamako.

- Dialogue social: les centrales syndicales lancent un ultimatum au gouvernement. Les trois principales centrales syndicales (UMT, CDT et FDT), réunies lundi dernier au siège de l'UMT à Casablanca, ont annoncé dans un communiqué rendu public mardi leur inquiétude, quant à la volonté du gouvernement de donner suite à leur mémorandum adressé au Chef de gouvernement le 20 février 2014. Les trois syndicats dénoncent "la politique de tergiversation et l'autisme systématique de l'Exécutif" qui permet au gouvernement, selon le communiqué, de gagner du temps.

*L'ECONOMISTE:.

- Blanchiment d'argent: la loi va se durcir. Moins d'un an après l'entrée en vigueur des amendements modifiant et complétant le code pénal et la loi relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux, voilà qu'une nouvelle réforme se profile. "Il va falloir intégrer les dernières recommandations du Groupement d'action financière internationale (Gafi). Celles-ci portent particulièrement sur les infractions fiscales passibles des sanctions pénales (évasion, fraude...) et le gel des avoirs des personnes désignées par l'ONU pour infraction de financements de prolifération des armes de destruction massive", a déclaré au journal Hassan Alaoui Abdellaoui, président de l'Unité de traitement du renseignement financier (UTRF).

- Maroc/Qatar: nouveau souffle. Rabat et Doha veulent booster leur coopération, notamment dans le domaine des affaires et des investissements, pour atteindre le niveau du partenariat politique entre les deux pays. C'est ce qu'a affirmé Abdelilah Benkirane, Chef du gouvernement, à l'ouverture de la 5e haute commission mixte maroco-qatarie, mardi à Rabat. Un souci partagé par les responsables de cet émirat du Golfe, qui ont insisté sur la nécessité de passer incessamment à l'implémentation des conventions liant les deux pays. Elles s'élèvent à 34 en plus des 6 signées lors de cette réunion, comme l'a indiqué Abdullah Ben Nasser Ben Khalifa Al Thani, président du Conseil des ministres du Qatar.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIIA:.

- USFP: échec des bons offices de Radi. L'ancien premier secrétaire de l'USFP, Driss Radi, n'a pas réussi à aplanir les divergences entre le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar et le président du groupe parlementaire du parti et chef de file du courant "Démocratie et ouverture", Ahmed Zaidi, notamment en raison de l'insistance de Lachgar de dissoudre le courant "Démocratie et ouverture" avant d'entamer toute négociation sur la restructuration du groupe parlementaire du parti.

- Dialogue social: Les syndicats montent au créneau. Après un mois du mémorandum soumis au chef du gouvernement par l'UMT, la FDT et la CDT, une source syndicale a indiqué que les trois centrales pourraient tenir une réunion de leur commission conjointe, cette semaine, afin d'examiner les différentes formes d'escalade.

- Les transporteurs de marchandises indexent leurs tarifs sur le prix du gasoil. La Fédération du transport de la CGEM (FT-CGEM) a entamé l'application de la formule d'indexation des tarifs contractuels de transport routier selon les variations du prix du gasoil.

*AL ALAM:.

- L'Istiqlal met en garde contre la dégradation continue de la situation économique et sociale. Dans un communiqué rendu public à l'issue de sa réunion hebdomadaire, le comité exécutif du parti de l'Istiqlal a mis en garde contre la dégradation continue de la situation économique, sociale et professionnelle de l'ensemble de la classe laborieuse en raison des décisions impopulaires de l'actuel gouvernement.

*AL ASSIMA POST:.

- Les syndicats s'insurgent contre le gouvernement. Trois centrales syndicales (l'UMT, la FDT et la CDT) ont appelé, dans un communiqué conjoint, leurs militants à la mobilisation pour exercer des pressions sur le gouvernement afin d'ouvrir un dialogue avec les syndicats, parvenir à un accord et annoncer les résultats à l'opinion publique.

*AL HARAKA:.

- Le Maroc, une plateforme "importante" pour les entreprises américaines et l'Afrique subsaharienne. Le Maroc se veut une plateforme "importante" pour les entreprises américaines et pour l'Afrique subsaharienne, en raison de sa stabilité économique et politique, a affirmé, lundi à Rabat, Harris Mehos, directeur à l'Overseas Private Investment Corporation (OPIC). "Le Maroc, qui réalise des taux de croissance significatifs, offre de réels potentiels de croissance pour les investisseurs américains et constitue une plateforme idéale pour leur intégration en l'Afrique", a dit Mehos qui intervenait lors de la 2ème édition de la conférence maroco-américaine sur le développement des affaires.

- El Alamy souligne la nécessité de garantir un climat propice à la protection des droits des consommateurs et ceux des acteurs économiques intègres. Le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, a souligné, lundi à Oujda, la nécessité de garantir un climat propice à la protection des droits des consommateurs et ceux des acteurs économiques intègres. Le Maroc a besoin aujourd'hui, et aura besoin dans l'avenir, de citoyens conscients, actifs et responsables, a relevé le ministre dans une allocution lue en son nom par la secrétaire générale du ministère, Latifa Chehabi, à l'ouverture des journées nationales du consommateur, soulignant qu'il est nécessaire d'encadrer les citoyens et d'éduquer les nouvelles générations sur les principes d'une consommation saine.

*AL MOUNAATAF:.

- Création d'un réseau associatif national pour l'intégrité territoriale, le développement et la citoyenneté. Des instances et acteurs associatifs ont annoncé la création, dans les provinces du Sud, d'un réseau associatif national pour l'intégrité territoriale, le développement et la citoyenneté. Dans un communiqué à l'issue d'une tournée dans les provinces de Laâyoune, Es Smara, Boujdour et Oued Eddahab, à l'occasion du 56e anniversaire de la glorieuse bataille de Dcheira et le 38e anniversaire du départ du dernier soldat étranger des provinces du Sud, baptisé "Déclaration du sud marocain", ces instances et acteurs associatifs ont réitéré leur adhésion totale dans la nouvelle dynamique et l'approche qualitative prônée par SM le Roi Mohammed VI, rappelant le contenu du discours royal du 6 novembre, à l'occasion du 38è anniversaire de la glorieuse Marche Verte, dans lequel le Souverain incite à l'implication de l'ensemble des acteurs associatifs dans le débat engagé autour de la question nationale.

- CMR: Le CA réclame une enquête sur la cession des biens immobiliers de la Caisse. Les membres du conseil d'administration de la caisse marocaine des retraites (CMR) ont appelé, dans un communiqué, le gouvernement à ouvrir une enquête sur la cession des biens immobiliers de la Caisse, et ce suite à la cession du siège historique de la caisse à la place Golan à Rabat dans des conditions suspectes.

*AL KHABAR:.

- Birou: 13.000 immigrés clandestins ont déposé leurs dossiers de régularisation. S'exprimant à un séminaire international sur la nouvelle politique migratoire, tenue lundi, le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birou a indiqué que 13.000 immigrés clandestins ont déposé leurs dossiers pour la régularisation de leur situation au Maroc.

- Mendez remercie le Maroc pour sa coopération et ses efforts continus de lutte contre la torture. Le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Juan Mendez, a remercié lundi le Maroc pour "sa coopération et ses efforts continus" visant la mise en oeuvre des recommandations en lien avec la lutte contre ce phénomène. Présentant son rapport devant le Conseil des droits de l'Homme (CDH) à Genève, Mendez s'est félicité de la coopération du Royaume avec les procédures spéciales, mécanismes établis par le CDH sur des questions thématiques dans le monde ou sur la situation spécifique d'un pays.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Dialogue judéo-musulman: "Un pays ne peut avoir d'avenir s'il tourne le dos à son histoire" (André Azoulay). "Un pays ne peut avoir d'avenir s'il tourne le dos à son histoire", a affirmé André Azoulay, conseiller de SM le Roi, dans un entretien, publié lundi sur les colonnes du quotidien "L'Economiste". Dans cet entretien accordé en marge de la signature d'une convention de partenariat pour la création de la Maison de la Culture de Debdou (Province de Taourirt), Azoulay a relevé que la localité de "Debdou est l'exemple frappant du dialogue judéo-musulman. C'est dans cette ville que le judaïsme éclairée, celui des rabbins les plus respectés, les plus savant, a prospéré, en terre d'Islam".

- Pôle audiovisuel public: les députés appellent à la mise en application des recommandations du rapport de la mission d'enquête parlementaire. La commission de l'Education, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants a appelé à la mise en application des recommandations du rapport élaboré par la mission d'enquête parlementaire sur le pôle audiovisuel public afin d'assurer la promotion et la modernisation du secteur et de répondre aux attentes des citoyens.

*SAHIFAT ANNASS:.

- Ministère de la Jeunesse et des sports: révocations en masse. Le ministre de tutelle a signé, mercredi, des décisions relatives à la révocation de 36 cadres, dont 25 délégués, ce qui a créé l'anarchie dans certains services.

- Casablanca: Un baromètre des prix de l'immobilier pour bientôt. Une source proche de la Direction générale des impôts a indiqué que la Direction des impôts et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) devraient annoncer dans les prochaines semaines la publication du baromètre des prix de l'immobilier à Casablanca.

*ATTAJDID:.

- Vers la création d'un Conseil national consultatif de la santé. Une source bien informée a indiqué que le ministère de la Santé a entamé des consultations avec les différents acteurs du secteur sur le projet de décret relatif à la création du Conseil national consultatif de la santé.

*ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

- Le Gabon décide de mettre en place d'un comité de suivi des accords conclus avec le Maroc. Le Gabon a décidé de mettre en place un comité de suivi des accords de coopération signés lors du Forum économique Gabon-Maroc tenu dans le cadre de la récente visite de travail et de fraternité de SM le Roi Mohammed VI, a-t-on annoncé lundi de source officielle gabonaise. ''Sur instructions du Président de la République'', un comité de suivi de ces accords, sera mis en place sous la supervision du Chef du gouvernement, a indiqué le Conseil des ministres gabonais dans un communiqué rendu public au terme de sa réunion tenue sous la présidence du chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba.

- Procès pour génocide contre le "polisario" en Espagne: Nouveaux témoignages accablants des victimes devant l'Audience nationale. Les atrocités et les violations graves des droits de l'homme commises dans les camps de Tindouf par les milices du "polisario" ont été dévoilées, lundi à Madrid, par trois autres victimes devant l'Audience nationale, la plus haute juridiction pénale espagnole. Les victimes, qui avaient déposé plainte contre des dirigeants du "polisario" pour génocide et violations graves des droits de l'Homme à Tindouf, ont livré devant le juge Pablo Ruz des témoignages bouleversants de la torture et des mauvais traitements subis dans les geôles du polisario, ainsi que les exactions commises par les dirigeants de cette entité artificielle en vue d'imposer leur autorité aux populations des camps.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Recrutements suspects à la Chambre des conseillers: Aftati s'interroge. Le député PJD, Abdelaziz Aftati, a fait exploser une bombe de gros calibre dans une lettre envoyée au ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, et dans laquelle il lui fait part de recrutements suspects (de fonctionnaires) à la Chambre des conseillers".

- Lachgar désamorce le conflit avec Zaïdi. Des sources ont indiqué que Lachgar a émis des messages rassurants pour désamorcer le conflit qui secoue l'USFP, lors de sa réunion mardi avec le groupe parlementaire socialiste, évitant d'évoquer la lettre qu'elle avait adressé au bureau de la Chambre des représentants pour la destitution de Ahmed Zaïdi. Lachgar a reconnu que les deux parties ont commis des erreurs et a appelé à les surmonter.

*ASSABAH:.

- La course à la présidence de la Chambre des représentants provoque la dissension au sein du RNI. L'actuel président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, scrute de loin le bras de fer qui se profile entre les deux candidats du RNI, Rachid Talbi Alami et Mustapha Mansouri". Mansouri, ancien patron du RNI, aspire à accéder au perchoir après l'avoir perdu en avril 2010 en raison des divisions qui avaient marqué le parti de la colombe. "Cette dualité est souhaitée par Ghellab dans l'espoir de mieux se positionner pour un second mandat.

- Le Qatar de plus en plus intéressé par la main d'œuvre marocaine. Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué que le Maroc et le Qatar ont appelé à renforcer la présence des compétences marocaines au Qatar, soulignant, dans un entretien accordé au journal, que les responsables qataris sont de plus en plus intéressés par une main d'œuvre marocaine qualifiée.

- Crise de l'USFP: Lachgar fléchit. Le Premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar, s'est réuni, lundi, avec le groupe parlementaire socialiste pour aborder la prochaine session parlementaire. La question de l'éviction de Zaïdi n'était pas à l'ordre du jour.

*RISSALAT AL OUMMA:.

- Justice: le Club des magistrats du Maroc apporte les dernières retouches à son rapport annuel. Le rapport dénonce les pressions exercées sur les magistrats et les mauvaises conditions dans lesquelles ils exercent leur métier.

- L'opposition peint en noir la situation des médias publics. Des députés des groupes de l'opposition ont affirmé, lors de la séance de discussion du rapport de la mission d'enquête sur le pôle audiovisuel public, que les employés de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision travaillent dans des conditions misérables.

- Casablanca: des enfants impliqués dans différents crimes. Selon des sources au sein de la préfecture de Police de Casablanca, 1.336 enfants étaient impliqués dans des crimes à Casablanca en 2013.

*BAYANE AL YAOUM:.

- La Mauritanie n'a pas retiré ses diplomates du Maroc. Le ministère des Affaires étrangères mauritanien a démenti les propos relayés par certains médias relatifs au retrait des diplomates mauritaniens accrédités à Rabat. Des sources médiatiques mauritaniennes, citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères mauritanien, ont indiqué que le chargé d'affaires à l'ambassade mauritanienne à Rabat a été tout simplement muté dans le cadre d'une nouvelle mission diplomatique.

- Seddiki: on a besoin de formations qui ont prouvé leur échec. Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué, à l'occasion de la semaine de l'emploi pour l'étudiant, que le pays n'a pas besoin de formations qui ont prouvé leur échec et produisent des générations de lauréats condamnés au chômage.

*AL MASSAE:.

- Guejmoula Bent Abbi dénonce l'intimidation exercée sur les membres de la mission d'enquête sur le pôle audiovisuel public. La présidente de la commission de l'Education, la culture et la communication à la Chambre des représentants, Guejmoula Bent Abbi, a révélé que les membres de la mission d'enquête sur le pôle audiovisuel public ont subi des pressions et ont dû surmonter plusieurs obstacles qui visaient à faire échouer leur mission.

- Le gouvernement ne dispose pas de maints scénarios pour réformer les régimes de retraite. le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii, a reconnu, à l'occasion de l'ouverture d'une journée d'études sur la réforme des régimes de la retraite, que le gouvernement ne dispose pas de maints scénarios pour réformer les régimes de retraite. Moubdii a souligné que les scénarios envisagés visent l'augmentation de l'âge du départ à la retraite, l'augmentation du taux de cotisation et la révision de la manière dont sont calculées les pensions de retraites, et ce pour immuniser ces caisses, notamment la Caisse marocaine de retraite (CMR) qui nécessite une intervention urgente.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara