Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 4 Juillet à 10:49

Revue de presse hebdomadaire



Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaire.



*La Vie éco.:

- Un nouveau modèle de croissance porté par les exportations émerge. Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a affirmé que l'économie marocaine connait des transformations. Un des signes qui illustrent cette transformation est l'ouverture économique. Le Maroc a un taux d'ouverture économique de 63,6% en 2014, au lieu de 51,2% en l'an 2000, a-t-il déclaré au journal. La diversification est un autre indice de cette transformation. Boussaid a cité l'apparition de nouvelles filières à export et dont les taux moyens de progression de la valeur ajoutée, entre 2008 et 2014, sont à deux chiffres dans trois cas sur cinq: +22% pour l'automobile, +18% pour l'aéronautique et +10% pour l'offshoring.

- Casablanca: le transfert du périmètre électricité de l'ONEE à Lydec toujours bloqué. L'Office refuse de remettre les documents justifiant la valeur d'acquisition des installations. Il envisage de recruter un cabinet externe pour réaliser une contre-évaluation du patrimoine. Depuis février, les nouveaux habitants de sept communes n'arrivent pas à accéder au service électricité.

*Le Temps.:

- Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad a affirmé que le bilan du secteur du tourisme est satisfaisant. Dans un entretien accordé à la publication, Haddad s'est dit confiant que l'industrie touristique marocaine continuera d'être porteuse d'enthousiasme et de dynamique, soulignant que la filière touristique nationale dispose des moyens permettant de concurrencer les destinations les plus prisées à l'échelle planétaire.

- Le Centre marocain de promotion des exportations a affirmé que le Maroc est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'huile d'olive, après avoir doublé sa production nette en 6 ans à plus de 1,5 millions de tonnes. Deuxième plus grand exportateur mondial d'olive de table, le Maroc ambitionne d'atteindre 1,2millions d'hectares d'oliveraie et 2,5 millions de tonnes d'huiles produites à l'horizon 2020. Le secteur oléicole produit à lui seul 15% des exportations.

*Challenge.:

- La solidarité, ciment social contre l'exclusion. S'inspirer du passé est parfois très bénéfique en matière sociale. Veuves, orphelins et familles en difficulté trouvaient dans les structures de solidarité le soutien, le réconfort et parfois l'accès à l'enseignement et à la santé. C'est dans ce passé et les valeurs positives qu'il renferme et c'est aussi dans la fibre sociale qui l'habite depuis son plus jeune âge, que SM le Roi Mohammed VI a puisé les sources d'inspiration pour bâtir le socle de de sa politique sociale. La solidarité n'est pas un prélèvement obligatoire sur des richesses ou des revenus, mais une structure où la crédibilité se gagne par l'action et par ses effets sur les populations cibles.

- Bouazza Kherrati, président de la Fédération des associations de défense des consommateurs, a affirmé que le consommateur "n'est pas protégé". Dans un entretien accordé à la publication, Kherrati a toutefois souligné que l'arsenal juridique national est bien étoffé en matière de textes sur la défense du consommateur.

*Le Canard Libéré.:

- Les transferts des MRE en hausse. Malgré la crise économique, les Marocains du monde continuent de transférer leurs économies vers le pays d'origine. Entre le début de l'année et la fin mai 2015, les expatriés ont envoyé vers le Royaume quelque 24,1 milliards de dirhams, soit une progression de 5,5% par rapport à la même période en 2014.

- L'UNMT monte en puissance. Les résultats des élections professionnelles ont apporté leurs lots de surprises. Mauvaises pour la FDT qui a perdu son statut de syndicat représentatif (de 6,57% des sièges en 2009 à 3,83% actuellement). Les perdants, refusant de reconnaitre leur défaite, ont crié à la falsification des résultats. Si l'UMT, la CDT et l'UGTM ont réussi à conserver leur statut de syndicats majeurs, ils doivent désormais compter avec un autre syndicat qui a amélioré, à l'issue de ces scrutins, ses parts de marché aussi bien dans le public que dans le privé, qui sont passés de 4,6% à 7,5%: l'UNMT, proche du PJD.

* Le Reporter.:

- Campagnes électorales: L'Intérieur garde l'œil grand ouvert sur le financement. Le ministère de l'Intérieur a fixé le seuil des dépenses électorales engagées par les candidats et candidates aux prochaines échéances électorales. Dorénavant, ceux qui bénéficieront de la contribution de l'Etat devront présenter factures et documents certifiés justifiant leurs dépenses au cours des campagnes électorales.

- El Ouardi s'en va en guerre contre d'autres "Bouya Omar". Après le franc succès de sa courageuse initiative contre "Bouya Omar", le ministre de la Santé persiste et signe. Il déclare la guerre aux petits "Bouya Omar". "Nous nous attaquons à d'autres se trouvant à Sidi Rahal, Meknès, El Jadida...", a précisé le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi, lors de la présentation du bilan de son département. Ce qui veut dire que le ministre opte pour la continuité.

* Finances News Hebdo.:

- Maroc/Côte d'Ivoire: Coopération renforcée. Les opérateurs des marchés des capitaux ivoiriens et marocains se sont rencontrés, dans le prolongement de la visite royale récemment dans ce pays, pour sceller une alliance. Elle porte aussi bien sur le développement individuel de chaque marché que sur le développement commun des deux places financières.

- Télécommunications: Bonnes perspectives pour le secteur. La stabilité du parc mobile avec 43,4 millions d'abonnés au premier trimestre 2015, la progression du taux de pénétration du parc d'Internet (30,5 pc) et l'augmentation du trafic voix de la téléphonie mobile sont autant d'éléments qui traduisent la bonne tenue de la branche des télécommunications. De surcroît, les investissements massifs des trois opérateurs ouvrent de bonnes perspectives au secteur.

* L'Observateur du Maroc et d'Afrique.:

- L'économie marocaine se maintient dans le vert. Ahmed Lahlimi, haut-commissaire au plan, demeure optimiste et annonce une hausse du taux de croissance économique, en 2015 par rapport à 2014. En janvier 2015, le HCP a prévu un taux de croissance de 4,8 pc. Il revient en juin 2015 pour annoncer que cette croissance serait de 4,3 pc. Certes, une légère baisse est enregistrée par rapport aux prévisions, mais ce taux marque une nette amélioration en comparaison avec le taux de croissance réalisé en 2014: 2,6 pc.

- Le terroir gagne du terrain: L'Agence pour le développement agricole (ADA) multiplie les initiatives pour ancrer les produits du terroir dans les habitudes de consommation des Marocains. Les efforts de l'Agence se font remarquer à travers nombre de programmes de valorisation, d'animation et de merchandising sur les lieux de vente. Le tout accompagné de campagnes médiatiques déclinées essentiellement sur supports TV, presse et affichage urbain.

* La Nouvelle Tribune.:

- L'ONMT en phase avec les mutations du tourisme mondial. Le directeur général de l'Office national marocain du tourisme, Abderrafia Zouitène, a tenu lundi à Rabat une conférence de presse pour décliner la nouvelle organisation de l'Office. La réorganisation de l'ONMT était devenue une nécessité par le fait que la structure de l'Office n'avait pas varié depuis 1976.

- La SMIT veut tripler son budget. La Société marocaine d'ingénierie touristique a tenu lundi son conseil de surveillance au titre du premier semestre de l'année 2015. Présidé par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, le conseil s'est penché sur l'état d'avancement du plan d'action pour l'année 2015. 120 milliards de DH, soit plus de 80 pc du budget de la vision 2020, ont été injectés sur le financement des cinq axes de développement du produit touristique.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus