Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz


MAP - publié le Lundi 13 Octobre à 16:36

Revue de la presse quotidienne



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus lundi 13 octobre:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Polémique au sujet de la composition de la Chambre des Conseillers. Et pour cause, chaque structure (les représentants des Chambres professionnelles, les représentants des PME-PMI...) cherche à avoir une représentativité de son secteur d'activité au sein de la Chambre des conseillers afin de pouvoir défendre les intérêts de sa corporation. Les syndicats, eux, semblent être satisfaits des 20 sièges qui leur sont consacrés. Concernant le reste des composantes, les préparatifs des textes pour les élections relatives à cette Chambre vont soulever des problématiques. La première est liée à la répartition des huit sièges affectés aux organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives. La deuxième se rapporte à la représentativité des Chambres professionnelles (20 sièges) alors que la troisième vient du fait que l'actuelle loi organique relative à la Chambre des conseillers se base, dans la répartition des sièges, sur les 16 régions actuelles, découpage amené à être revu - le ministère de l'Intérieur propose 12 régions- dans le cadre du débat actuel relatif aux prochaines élections régionales.

- La majorité appelle à consolider le front intérieur. Réunis samedi avec leurs députés et conseillers, les quatre chefs des partis formant la coalition gouvernementale (PJD, RNI, MP et PPS) ont appelé à poursuivre la mise en œuvre des réformes pour consolider le front intérieur et pouvoir immuniser le Royaume contre les plans visant à porter atteinte à stabilité. Ils se sont montrés satisfaits de leur cohabitation. Selon le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, la majorité et le gouvernement "œuvrent pour remettre de l'ordre et conduire le Maroc au rang des pays émergents".

*Aujourd'hui le Maroc.:

- SM le Roi appelle les politiciens à l'ordre. Alors que certains responsables politiques ne cessent de faire la Une des journaux et magazines par leurs bourdes répétées, SM le Roi Mohammed VI a appelé à recentrer les efforts sur les projets politiques et la confiance des citoyens en insistant sur l'importance du sentiment de fierté d'appartenance au Maroc et l'amour de la patrie.

- Retraite: La réforme ou l'impasse. Si la réforme des régimes des retraites n'avait pas lieu en 2023, les pensions des retraités de la CMR ne pourraient plus être versées, selon un document publié par le ministère de la Communication. En chiffres, cela se traduit par un déficit qui aura atteint 135 milliards de dirhams. Depuis début 2014, les revenus de cette Caisse ne couvrent plus ses dépenses, le déficit atteignant cette année 750 millions de dirhams. L'augmentation du déficit sera naturellement accompagnée d'une baisse des réserves qui passeront de 81 MMDH en 2014 à 0 DH en 2023.

*L'Economiste.:

- Elections: Les mises en garde royales. Les politiques s'attendaient à ce que le discours royal lors de l'ouverture de la session d'automne aborde les élections. Ils ne se sont pas trompés, mais il s'agit plus de mises en garde adressées aux partis politiques. Ainsi, "le discours politique ne se hisse pas toujours aux aspirations du citoyen, précisément parce qu'il est fortement arrimé à des calculs partisans ou politiciens", a souligné le Souverain. Pour SM le Roi, "s'il est du droit de tout parti ou parlementaire de penser à son avenir politique et gagner la confiance des électeurs, cela ne devrait pas être au détriment des grandes causes nationales et des préoccupations réelles des citoyens". Quant à la pratique de la chose politique, elle devrait reposer sur la quête permanente de la proximité interactive avec les citoyens.

- Contribution libératoire: Le compte à rebours enclenché. C'est officiel: pas de prolongation pour le dispositif de la contribution libératoire. Lors de la réunion qu'il a tenue, mercredi dernier avec les présidents de banques, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, le directeur général des Impôts et le directeur de l'Office des changes, Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances, a officiellement confirmé que l'amnistie ne sera pas reconduite l'année prochaine. Par conséquent, les contribuables qui n'auront pas souscrit au dispositif d'ici le 31 décembre 2014 se verront appliquer le droit commun. L'information coïncide avec la préparation du projet de loi de finances 2015.

- Elalamy promet la compensation industrielle. Elalamy a tenu à annoncer la bonne nouvelle lui-même à la Confédération patronale. La compensation industrielle deviendra bientôt une réalité. C'était lors de la deuxième réunion qu'il a eue, vendredi dernier avec les membres de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) sur l'état d'avancement du plan d'accélération industrielle. Ainsi, pour toute grosse commande publique, le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique veillera personnellement, autant que possible, à y intégrer une composante compensation industrielle au profit des PME. Une disposition qui répond aux doléances des chefs d'entreprises.

*Al Bayane.:

- Coup d'envoi de la nouvelle rentrée parlementaire: Plaidoyer royal pour une pratique politique responsable et assumée. Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l'ouverture de l'année législative a tous les contours d'un appel solennel à l'adresse des acteurs politiques pour qu'ils assument, sans attendre, leur responsabilité dans les multiples chantiers en perspective. Par son accessibilité, sa franchise et son langage à forte charge patriotique, le discours royal prône la voie de la crédibilité et de la transparence absolue des institutions élues et des partis. Il y va de l'avenir même du pays et de ses citoyens, tant et si bien que le chemin vers la démocratie n'est pas pavé que de roses.

- Lutte contre l'analphabétisme: Un chantier ouvert et un bilan prometteur. Le Maroc célèbre ce lundi la journée nationale de lutte contre l'analphabétisme, qui coïncide avec le 13 octobre de chaque année, une occasion de dresser le bilan des réalisations de ce chantier ouvert et de s'arrêter sur les efforts que le Royaume n'a eu de cesse de fournir pour éradiquer ce fléau. La lutte contre l'analphabétisme est, indubitablement, l'un des éléments fondateurs de tout projet sociétal, en ce sens que nul ne peut négliger le rôle de l'éducation et de la formation dans le développement et l'épanouissement des individus et de la société.

*L'Opinion.:

- Réunion de coordination des partis de l'opposition parlementaire: Mise en garde contre "l'atermoiement" du gouvernement dans la mise en œuvre de la nouvelle Constitution. Les députés et les conseillers des partis de l'opposition ont mis en garde, vendredi à Rabat, contre les tergiversations du gouvernement dans la mise en œuvre de la nouvelle Constitution. Lors d'une rencontre présidée par les chefs du PI, du PAM, de l'USFP et de l'UC, les parlementaires de l'opposition ont souligné que les Marocains ont le droit d'exprimer leur grande et vive préoccupation vis-à-vis de l'atermoiement du gouvernement dans la mise en application d'importantes dispositions de la Constitution ayant trait à l'identité, notamment linguistique, à l'équité et à l'élargissement du domaine de contrôle et de législation.

- Xème congrès de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM): Kafi Cherrat élu secrétaire général. Les congressistes de l'UGTM, réunis dans le cadre du dixième congrès qui s'est tenu à Bouznika les 11 et 12 octobre, ont porté dimanche à la tête du secrétariat général de l'Union, et à l'unanimité, Kafi Cherrat qui succède ainsi à Hamid Chabat.

- Le PAM vire Aziz Lebbar et incrimine des "parties occultes". Conseiller à la deuxième Chambre sous les couleurs du parti du tracteur, Aziz Lebbar a été congédié par la direction du PAM pour s'être attaqué, vendredi, au sein de l'hémicycle, à Hamid Chabat, SG du Parti de l'Istiqlal.

*Libération.:

- L'USFP pointe l'absence de croissance et les inégalités économiques et sociales. "Nous sommes en présence d'un gouvernement à mi-mandat, dont c'est la quatrième loi de finances et qui continue de confondre dangereusement assistance sociale et développement social. Sous le gouvernement Benkirane, jamais l'économie ne s'est portée aussi mal". Devant parlementaires, syndicalistes et économistes, réunis sous la Coupole samedi matin dans le cadre d'un séminaire dédié à la croissance et organisé par le parti de la Rose, Driss Lachgar a égrené les chiffres et les statistiques qui témoignent d'un inquiétant recul.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Réforme de la retraite: Les Marocains auront à choisir entre une réforme volontaire et une réforme imposée. Benkirane a indiqué, avant-hier samedi lors de l'une réunion de la coalition gouvernementale, qu'il ne reste plus que trois ans pour accomplir la réforme relative aux régimes de retraite avant qu'il n'y ait recours légal et de façon systématique à l'augmentation des taux de cotisation. Ces propos ont été confirmés par le ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Boussaid.

- La mise en service de l'autoroute de contournement de Rabat est prévue en 2016, a annoncé le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), Anouar Benazouz. Concernant l'éventualité d'une modification des tarifs, le directeur général de l'ADM, tout en faisant remarquer que le Maroc n'a opéré aucune augmentation de prix depuis 2005, a relevé que les tarifs doivent être augmentés de manière régulière "ne serait-ce que pour faire face au taux d'inflation".

*Al Massae.:

- SM le Roi Mohammed VI plaide pour une véritable charte éthique de l'action politique. "Le discours politique commande la sincérité à l'égard du citoyen, l'objectivité dans l'analyse ainsi que le respect entre tous les acteurs concernés", a indiqué le Souverain dans un discours prononcé à l'ouverture de la 1ère session de la 4ème année législative de la 9ème législature.

- Des équipements médicaux américains pour détecter le virus de l'Ebola et redoublement du nombre des contrôleurs au niveau des frontières terrestres. Les autorités de l'aéroport international Mohammed V ont mis en service des thermomètres capables de mesurer la température à distance pour éviter le contact direct avec les passagers. Ces nouveaux appareils vont permettre de détecter d'éventuels cas de contamination par ce virus sans risque de contagion.

- Le membre du bureau politique de l'USFP, Abdelhadi Khairat, et le président du conseil régional de Meknès-Tafilalet, Said Chbaâtou, se retournent contre Driss Lachgar. Le courant "ouverture et démocratie", conduit par Ahmed Zaïdi, s'apprête à quitter l'USFP.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Réunion de coordination des partis de l'opposition parlementaire: Unanimité pour la mobilisation contre la mainmise de l'Exécutif. Intervenant vendredi lors de cette réunion, le premier secrétaire de l'USFP a affirmé que la vraie démocratie consiste à assurer un véritable et efficace équilibre entre la majorité et la minorité. Pour sa part, le SG du PAM, Mustapha Bakoury, a souligné que cette coordination, qui puise sa légitimité dans l'attitude du gouvernement qui ne cesse de minimiser l'action de l'opposition, est désormais un devoir. Le SG du PI, Hamid Chabat, a tenu à préciser, quant à lui, que l'objectif de cette coordination est la défense des intérêts du peuple marocain, tandis que le SG de l'UC, Mohamed Labied, a indiqué que la coordination entre les composantes de l'opposition est à même de garantir une amélioration réelle du contrôle.

- Les participants au séminaire organisé samedi par les deux groupes parlementaires de l'USFP et la commission économique du parti sous le signe "Répartition des richesses et croissance économique au Maroc" ont mis l'accent sur l'importance du capital immatériel qui peut s'ériger, s'il est bien investi, en levier de promotion de l'économie nationale.

*Al Alam.:

- Les parlementaires des partis de l'opposition ont mis l'accent, dans un communiqué, sur leur mobilisation totale derrière SM le Roi jusqu'à l'atteinte des objectifs stratégiques à même de garantir le développement économique et social et d'immuniser le projet démocratique conduit par le Souverain. Ils ont par ailleurs souligné que le traitement unilatéral réservé par le gouvernement aux grandes questions de l'heure dévoile un esprit d'hégémonie.

- Intervenant lors du Xème congrès de l'UGTM, le SG du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a souligné que le mouvement syndical a constamment défendu, aux côtés des partis nationaux, la patrie et son intégrité territoriale et pris parti pour le citoyen et son pouvoir d'achat.

*Al Haraka.:

- Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l'ouverture de la première session de la 4ème année législative de la 9ème législature est un discours de vérité qui met l'accent sur l'exception marocaine dans un environnement régional violemment perturbé et déstabilisé, a affirmé Najib Ba Mohammed, professeur chercheur à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Fès. Il s'agit d'un discours sur l'éthique et la responsabilité politique qui souligne la revalorisation du patriotisme, ses vertus et ses exigences, a-t-il ajouté.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le discours royal devant le Parlement, un appel pour une pratique politique à la hauteur des aspirations des citoyens. Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l'ouverture de la première session de la quatrième année législative de la 9ème législature, constitue un appel pour une pratique politique à la hauteur des aspirations des citoyens et des défis auxquels fait face le Maroc. C'est également un appel à passer d'une citoyenneté passive, d'attentisme et d'indifférence, à une citoyenneté positive qui contribue à la dynamique de développement enclenchée dans tous les domaines.

- Les parlementaires de la majorité expriment leur inquiétude quant à la capacité du gouvernement à mettre en oeuvre les réformes urgentes. Lors d'une réunion des chefs des quatre partis formant la coalition gouvernementale avec leurs députés, samedi dernier, ces derniers ont insisté sur l'importance que la mise en place des réformes "délicates", notamment celle touchant à la retraite, soit accompagnée de mesures sociales et fondée sur un compromis.

- Bagarre à l'hémicycle. Abdelaziz Lebbar, parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM) à la Chambre des conseillers, en est venu aux mains avec le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal Hamid Chabat. Le SG du PAM, Mustapha Bakoury, a présenté ses excuses aux istiqlaliens et quelques heures après l'incident, le parti a décidé l'exclusion de Lebbar de son groupe parlementaire et de toutes ses instances nationales et régionales.

*Attajdid.:

- Des ittihadis cherchent à fonder un nouveau parti. Des dizaines de membres de l'USFP ont annoncé vouloir chercher une alternative au parti de la rose, en arguant que le travail et la cohabitation avec la direction actuelle du parti est devenue "impossible". Deux pistes ont été avancées par les dissidents: ou bien rallier l'Union nationale des forces populaires (UNFP) ou bien fonder un nouveau parti.

*Al Assima Post.:

- Benkirane défend les réformes gouvernementales et promet la victoire aux prochaines élections. La coalition gouvernementale oeuvre à corriger les dysfonctionnements constatés, a affirmé le chef du gouvernement devant les parlementaires des partis de la majorité réunis samedi, se disant confiant quant à la capacité de son parti de remporter les prochaines échéances électorales.

*Al Khabar.:

- El Ouardi: La santé des Marocains prime sur le foot. Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a plaidé pour le report de la Coupe d'Afrique des Nations, qui devait se dérouler au Maroc en janvier 2015, insistant sur le fait que la vie et la santé des Marocains sont plus importantes que cette manifestation sportive et que la demande de report formulée par le Maroc est fondée sur des études minutieuses qui ont montré la gravité de la situation.

- Le courant de Zaidi en découd officiellement avec l'USFP. Le courant "démocratie et ouverture", dirigé par Ahmed Zaidi, a annoncé s'être séparé définitivement d'avec l'Union socialiste des forces populaires et appelé les usfpéistes à le rejoindre. Lors d'une réunion d'urgence tenue samedi à Rabat, le secrétariat élargi de ce courant a affirmé être ouvert sur toutes les composantes du parti et de la gauche qui voudraient l'intégrer.

- Les adouls comptent organiser, vendredi prochain, un sit-in de protestation devant le siège du ministère de la Justice et des libertés. Selon le Syndicat national des adouls du Maroc, ce sit-in intervient en protestation contre les interrogatoires auxquels ont été soumis certains confrères au commissariat de la police, après les accrochages ayant marqué les élections des membres du conseil régional des adouls de Rabat, tenues récemment.

*Risalat Al Oumma.:

- Sahara: La Guinée équatoriale salue les initiatives marocaines. La Guinée Equatoriale a salué, vendredi au siège des Nations unies à New York, les initiatives positives prises par le Maroc afin de parvenir à une solution politique négociée sur la question du Sahara. "Il convient de souligner tout particulièrement les initiatives positives prises par le Royaume du Maroc pour s'impliquer davantage dans le processus de négociations afin de parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable en vue de régler ce différend comme cela a été reconnu d'ailleurs par le Conseil de Sécurité dans ses différentes résolutions", a souligné l'ambassadeur de Guinée Equatoriale à l'ONU, Anatolio Ndong Mba.

- Gabon Telecom, filiale de Maroc Telecom, lance la 4G, une première au niveau de la sous-région de l'Afrique centrale. Gabon Telecom devient ainsi le premier opérateur à lancer la 4G dans le pays, a indiqué le président du directoire de Maroc Telecom Abdeslam Ahizoune, qui a été reçu vendredi à Libreville par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, notant qu'il s'agit aussi d'une première au niveau de la sous-région de l'Afrique centrale.

- L'Union marocaine du travail (UMT) brandit le spectre d'une grève générale. Une source au syndicat a indiqué d'un conseil national se tiendra mardi afin de fixer la date de cette grève générale qui a été annoncée auparavant par trois centrales syndicales dont l'UMT.

*Assabah.:

- SM le Roi préconise aux parlementaires l'adoption d'une éthique de l'action politique. Dans un discours prononcé vendredi à l'occasion de l'ouverture de la session parlementaire d'octobre, SM le Roi Mohammed VI a recommandé qu'"une véritable charte éthique de l'action politique soit adoptée de manière générale, sans se limiter à certains articles prévus dans les règlements intérieurs des deux Chambres du Parlement". Le Souverain a en outre souligné que le grand défi auquel le Maroc fait face aujourd'hui ne concerne pas que la "répartition des pouvoirs" mais porte plutôt sur le "bon exercice de ces pouvoirs".

- Le gouvernement envisage d'amender la charte des PME. L'exécutif compte amender la loi 53-00 formant charte de la petite et moyenne entreprise de manière à permettre aux TPE de bénéficier des dispositions et privilèges inscrits dans la loi.

*Al Mounaataf.:

- Le prix du pain grimperait de 20 centimes à partir du 20 octobre. La Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc a indiqué dans un communiqué que le nouveau tarif serait appliqué sur le pain de 60 g. Son prix deviendrait 1,40 DH alors que les distributeurs vont l'acquérir à 1,20 DH.

*Assahara Al Maghribia.:

- Le discours royal, une feuille de route pour hisser le rendement du Parlement au niveau des attentes des citoyens. Députés, conseillers et professeurs universitaires ont souligné l'importance des orientations contenues dans le discours de SM le Roi Mohammed VI à l'occasion de l'ouverture de la session parlementaire d'octobre. Ils ont mis l'accent sur sa dimension stratégique et globale du fait que ces directives concernent tous les acteurs politiques du pays.

- Etude: La justice marocaine joue un rôle essentiel dans la réalisation de la sécurité judiciaire et juridique. Cette étude a été réalisée par l'association justice pour le droit à un procès équitable "Adala", en collaboration avec la délégation interministérielle aux droits de l'Homme, sur la protection judiciaire des droits et des libertés fondamentales. Selon les résultats de l'étude présentés vendredi, l'action judiciaire a enregistré une avancée spécifique au niveau des motivations et de la qualité des jugements et des décisions judiciaires.

- Le PAM congédie Lebbar pour s'être attaqué à Chabat. Le parti du tracteur a pris cette décision à l'encontre d'Aziz Lebbar, membre de la Chambre des conseillers, après que ce dernier s'est attaqué au secrétaire général du Parti de l'Istiqlal Hamid Chabat à l'issue de la rencontre ayant rassemblé les partis de l'opposition vendredi.

*Bayane Al Yaoum.:

- Les Pays-Bas privent les Marocains de leurs droits sociaux, le ministère des Affaires étrangères réplique. Pour le Maroc, la dénonciation de la convention de sécurité sociale liant les Pays-Bas au Maroc constitue un "acte inamical et rare dans les relations internationales" et "sans précédent" entre les deux pays.

- PPS: Pas de nouveautés politiques et sociales particulières. Pour Abdellatif Ouammou, membre du bureau politique du parti du livre, le retard pris dans la mise en oeuvre des réformes nécessaires suscite une intense inquiétude.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara