Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 10 Mars à 15:47

Revue de la presse quotidienne maghrébine du lundi 10 mars



Alger - En Algérie, l'actualité est largement dominée par l'élection présidentielle du 17 avril prochain, à deux jours de l'annonce de la liste des candidats validée par le conseil constitutionnel.



En Libye, les journaux s'inquiétant du bras de fer opposant le gouvernement et les rebelles de la Cyrénaïque qui cherchent à exporter pour la première fois du pétrole. Alors qu'en Tunisie, la presse s'intéresse à la situation politique et économique dans le pays et aux chantiers qu'attendent le gouvernement de Mehdi Jomaa.

A Alger, +Le Quotidien d'Oran+ fait remarquer que les quarante jours qui nous séparent du scrutin de la présidentielle vont être "lourds" en raison de la situation électrique prévalant dans le pays sur fond de protestations contre le quatrième mandat d'un président candidat malade. Une situation qui "risque à tout moment de déraper au cas où se radicaliseraient les face-à-face entre les protestataires et les forces de sécurité qui tentent d'étouffer leur mouvement", estime la publication.

Pour le journal, ''l'engrenage qui produirait ce scénario a déjà commencé à fonctionner, tant d'un côté les protestataires persistent malgré la répression policière musclée contre le processus électoral dont la finalité pour eux sera inéluctablement la reconduction du président candidat malade".

A ce sujet, le journal +Liberté+ relève que l'état de santé du président candidat pose plusieurs problèmes et questionnements.

"Il ne faut pas être médecin, mais simplement citoyen pour supputer, au vu des rares images rendues publiques, que le Président est fatigué et qu'il ne pourrait assumer une charge aussi lourde" , souligne l'éditorialiste, estimant que cette nouvelle donne "chamboule les plans des opportunistes" , d'une part, qui quittent le bateau et l'opposition, d'autre part, qui cherche un consensus aux enjeux minimes pour permettre l'émergence de cette transition tant attendue .

Quant au journal +El Watan+, il revient sur l'affaire d'une présumée disparition des signatures au conseil constitutionnel du candidat Rachid Nekkaz, qui accuse "les forces du système d'être derrière ce coup tordu" pour lui barrer la route la présidentielle.

Si elle venait à se confirmer, indique le journal, cette accusation ne manquera pas "d'avoir de lourdes conséquences" sur la crédibilité de l'Etat et de ses institutions à l'intérieur et à l'extérieur du pays, ainsi que sur le processus électoral en cours qui se déroule déjà dans "un climat de forte contestation" .

Dans la foulée de la préparation de ce scrutin, le journal +L'Expression+ rapporte que le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal s'apprête à déposer sa démission pour rejoindre officiellement son poste de directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, pour la 3eme fois.

A Tripoli, la presse braque ses projecteurs sur l'amarrage dans le port libyen de Sedra d'un pétrolier battant pavillon nord-coréen venu charger une cargaison "illégale" au profit des rebelles.

Le journal +Libya Watan+ indique que l'entrée du pétrolier nord-coréen dans le port libyen de Sedra contrôlé par les rebelles, constitue "un défi contre la volonté du peuple libyen" .

Selon le journal, cet incident donne une image sur les résultats de la conférence internationale de soutien à la Libye, organisée vendredi à Rome, et durant laquelle les responsables libyens ont tenté "d'exposer devant les pays européens les difficultés qu'affronte leur pays".

Pour sa part, le journal +AlGhad+ indique que l'affaire du pétrolier renvoie à la situation dans le pays dirigé par des hommes parfaitement conscient "que le pays est pillé", soulignant qu'il est temps de prendre une décision et agir contre le pillage des sources du revenu du citoyen libyen.

Le quotidien +Ferbrayer+ qualifie cette tentative d' "acte criminel et de violation" de la souveraineté de la Libye.

En Tunisie, la presse s'intéresse à la situation politique et économique dans le pays et aux chantiers qu'attendent le gouvernement de Mehdi Jomaa.

Sous le titre, "le pays recourt à la souscription pour la 3ème fois de son histoire" , le journal +Assabah+ rapporte que le gouvernement provisoire compte sur cette opération pour collecter 4,5 millions dinars (2,25 millions euros) en vue de remédier au problème du manque de liquidité.

Si le journal +Alchourouq+ évoque "le projet de budget alternatif" , proposé par le front populaire (alliance formée de forces progressistes et de gauche) pour créer un équilibre financier, son confrère +Attounsia+ laisse savoir que la rencontre prévue, mardi, entre le gouvernement et l'Union générale tunisienne des travailleurs devrait se pencher sur l'augmentation des salaires, la mise en œuvre des conventions et la création d'un conseil du dialogue social, en tant que cadre juridique de débat et de médiation.

En Mauritanie, la presse traite différents sujets d'actualité, notamment la visite à Nouakchott du ministre français du travail et de formation professionnelle, porteur d'un message du président François Hollande à son homologue mauritanien.

Commentant la décision de dissolution de l'ong +Al Moqtball+, proche des islamistes, le journal +Assiraj+ estime que cette décision n'est pas surprenante, puisqu'elle a été précédée par des indices qui laissaient présager une confrontation entre les autorités et les islamistes.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara