Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh


MAP - publié le Jeudi 20 Février à 16:30

Revue de la presse quotidienne internationale sud-américaine



Buenos Aires - Plusieurs sujets d'actualité focalisent l'attention de la presse écrite sud-américaine de ce jeudi, notamment la signature prochaine d'un accord entre l'Argentine et le groupe pétrolier espagnol Repsol et la situation explosive au Venezuela et en Ukraine.



En Argentine, le quotidien +La Nacion+ se fait particulièrement l'écho de la signature prochaine d'un accord entre le gouvernement argentin et la multinationale pétrolière Respol pour mettre fin définitivement au litige qui oppose les deux parties depuis la nationalisation en 2012 d'YPF, filiale argentine du groupe espagnol.

L'Argentine s'était engagée à verser des compensations financières de 5 milliards de dollars à Repsol après la nationalisation en avril 2012 de sa filiale argentine, rappelle le journal.

Citant une source proche du dossier, +La Nacion+ précise que l'accord définitif sera conclu avant la fin de février, après les concessions faites de part et d'autre dont la nature n'a pas été révélée.

Toutefois, Repsol pourrait réclamer des garanties additionnelles au gouvernement argentin, estime la publication, précisant qu'une délégation du groupe espagnol s'est rendue cette semaine à Buenos Aires pour des entretiens avec le ministre de l'Economie, Axel Kiciloff, et les responsables d'YPF.

Selon +La Nacion+, Repsol s'est engagée à renoncer à toutes les actions lancées auprès de la justice internationale contre le gouvernement argentin.

Pour sa part, +Clarin+ s'arrête sur l'ouverture, la veille à Rosario (nord), du procès de 34 membres présumés d'un important réseau de narcotrafic baptisé +Los Monos+ parmi lesquels figurent 13 policiers, poursuivis pour complicité.

Selon le journal, les policiers sont accusés d'avoir fourni, moyennant des sommes d'argent, des renseignements aux chefs de ce réseau criminel qui leur ont permis de mener leurs activités délictueuses en toute sécurité. Les membres du réseau étaient régulièrement informés par ces policiers sur les activités de leurs rivaux, indique la publication.

Sur un autre sujet, le quotidien +Pagina 12+ se fait l'écho des chiffres sur le chômage en 2013, publiés par l'Institut national de la statistique et du recensement (INDEC) selon lesquels le taux de chômage s'est établi lors de l'année écoulée à 6,4 pc, reculant d'un demi-point par rapport à 2012.

Il s'agit de la plus forte baisse depuis 2003, ajoute l INDEC, selon lequel en 2013 le nombre de chômeurs a atteint 759.000 personnes sur une population active de 11,1 millions. Dans la province de Buenos Aires, qui compte près de 11 millions d'habitants, le chômage a légèrement baissé passant à 7,2 pc contre 7,8 en 2012, selon la même source.

En Colombie, les quotidiens locaux s'intéressent notamment à la situation au Venezuela et en Ukraine, secoués ces derniers jours par de violents incidents.

+El Tiempo+, gros tirage du pays, rapporte que le nombre des victimes mortelles des manifestations contre le gouvernement vénézuélien s'est élevé à 6, dont une jeune étudiante, ancienne Miss Venezuela, tuée mercredi d'une balle à la tête dans la ville de Valencia.

Le quotidien précise que 5 des 6 victimes ont été tuées par balle, ajoutant que le ministre de l'intérieur vénézuélien a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'usage d'armes à feu lors de ces incidents, faisant état de l'interpellation d'un suspect.

Son confrère +El Espectador+ s'arrête sur le profil du dirigeant de l'opposition Leopoldo Lopez, accusé d'homicide et de terrorisme par le gouvernement de Nicolas Maduro.

Sous le titre +L'opposant+, le quotidien consacre sa Une à Lopez qui, selon lui, est +entré en confrontation avec l'Etat vénézuélien depuis l'époque où il travaillait pour la firme pétrolière Pdvsa. Il s'est rendu dans la journée d'hier aux autorités vénézuéliennes+.

Poursuivi pour 9 chefs d'accusation, l'opposant vénézuélien, ancien maire de la ville de Chacao, a été transféré à une prison militaire pour interrogatoire, ajoute le quotidien, notant que pour l'opposition vénézuélienne, il s'agit d'un procès politique d'un homme qui a eu le courage de se rendre à +une justice injuste+.

+El Tiempo+ revient aussi sur les manifestations sanglantes en Ukraine, ayant fait une vingtaine de morts et plus de 240 blessés, soulignant que le président Viktor Yanukovich a annoncé une trêve et l'ouverture du dialogue avec l'opposition, à la veille de l'arrivée dans le pays des chef de la diplomatie de France, d'Allemagne et de Pologne pour évaluer la situation sur place et essayer de faciliter l'ouverture d'un dialogue entre l'opposition et le gouvernement.

Le quotidien ajoute que les dirigeants européens tiendront un sommet urgent pour étudier la situation dans ce pays, en proie depuis mardi à de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara