Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Jeudi 3 Juillet à 14:51

Revue de la presse quotidienne internationale maghrébine



Alger - Le défi sécuritaire en Tunisie, l'investiture du président mauritanien et la prestation de l'équipe algérienne lors du Mondial du Brésil sont les principaux sujets développés par la presse maghrébine paraissant ce jeudi.



A Tunis, les journaux sont sous le choc au lendemain de la mort de quatre militaires à la suite de l'explosion d'une mine dans la région du Kef (Nord-ouest).

Le journal +Al Maghrib+ rapporte que la déflagration s'est produite au passage d'un véhicule tout-terrain de l'armée, lors d'une opération de ratissage menée conjointement par l'armée et la garde nationales dans le lieu-dit Ksar el-Gallel, situé à mi-chemin entre les délégations de Twiref et Sakiet Sidi Youssef du gouvernorat du Kef.

Citant le porte-parole du ministère de l'intérieur, le journal indique que lors de cette opération, les unités de l'armée et de la garde nationales ont détruit les cachettes des groupes terroristes retranchés aux Monts Ouergha.

Si +Adhamir+ rappelle que le président de la République Moncef Marzouki, s'est rendu, mercredi, au chevet des soldats et gardes nationaux blessés dans l'explosion, son confrère +AlChourouq+ appelle à l'ouverture d'un débat sur le phénomène dangereux du terrorisme en Tunisie.

"Le nombre de martyrs ne cesse d'augmenter et la banalisation des événements sanglants risque de devenir un véritable cauchemar", selon le journal.

Evoquant l'examen de la loi antiterroriste, le même journal déplore une discussion "hâtive et superficielle" du projet par la commission de la législation générale, des droits et des relations extérieures à l'Assemblée constituante, dans l'attente de son adoption en plénière.

Pour sa part, +Assabah+ indique qu'en adoptant le calendrier électoral, l'Assemblée constituante aura accompli sa mission.

A Nouakchott, les journaux reviennent sur la déclaration du président élu de Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a fixé sa date d'investiture au 2 août prochain, en rencontrant mercredi son équipe électorale.

Le président s'est engagé à poursuivre la lutte contre la corruption et tous les maux qui ont rendu la Mauritanie le pays le plus sous-développés de l'Afrique malgré ses énormes potentialités.

Dans le même sens, le journal +L'Authentique+ estime que les nombreux messages de félicitations adressés au président Ould Abdelaziz ont "accentué l'isolement" du forum pour la démocratie et l'unité, regroupant des partis de l'opposition radicale, des ONG et personnalités indépendantes ayant boycotté l'élection présidentielle du 21 juin dernier.

En Algérie, le journal +Liberté+ note que la prestation du Mondial place l'Algérie comme le favori pour la prochaine CAN au Maroc. "Le plus dur reste à faire, c'est-à-dire garder le niveau atteint durant ce Mondial et tenter d'aller chercher le trophée lors de la prochaine CAN-2015 au Maroc", écrit le journal.

C'est là un objectif stratégique pour l'Algérie qui, au-delà de la question du maintien ou non de l'entraineur Vahid Halilhodzic, doit être accompagnée des moyens nécessaires, ajoute le journal.

Pour +El Watan+, le Mondial brésilien, qui restera gravé dans la mémoire de tous les Algériens, avaient effacé tous les records.

D'abord par leur passage au deuxième tour, une performance jamais réalisée en trois éditions (1982, 1986 et 2010), Slimani et M'bolhi ont été élus meilleurs joueurs du match respectivement face à la Corée du sud, la Russie et l'Allemagne, souligne le journal.

De même, l'équipe a inscrit sept buts en quatre matchs, ce qui représente le meilleur butin, voire même plus que le nombre de buts inscrits lors des trois précédentes éditions confondues, ajoute le journal.

+Le Quotidien d'Oran+ fait remarquer que le coach Halilhodzic a remporté une grande victoire, non pas en se qualifiant pour le second tour, mais en réussissant à "tenir le choc face au système de gestion du football algérien : une faillite totale, mêlant opacité, argent versé au noir, corruption et arrangements".

Le journal dénonce également une très forte volonté de pousser le coach bosniaque à la porte qui était à l'œuvre depuis plusieurs mois.

Par ailleurs, les journaux consacrent de larges espaces rédactionnels au retour de l'équipe et l'accueil populaire chaleureux qui lui a été réservé mercredi dans la capitale, Alger.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara