Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Lundi 20 Janvier à 15:21

Revue de la presse quotidienne internationale maghrébine du lundi 20 janvier



Alger - La presse maghrébine se préoccupe lundi de la dégradation de la situation sécuritaire dans le sud algérien, sur fond d'affrontements intercommunautaires dans la ville de Ghardaia et de la recrudescence des violences dans le sud de la Libye, tout en rebondissant sur les tractations pour la formation du nouveau gouvernement tunisien et les résultats des élections législatives et municipales partielles tenues samedi dernier en Mauritanie.



En Algérie, les journaux s'inquiètent de la tournure dangereuse prise par les affrontements intercommunautaires dans la ville de Ghardaia, tandis que leurs confrères libyens mettant les projecteurs encore une fois sur la situation sécuritaire dans le sud du pays.

En Mauritanie, la presse revient sur les résultats des élections législatives et municipales partielles de samedi et sur l'élimination de l'équipe nationale mauritanienne de football au premier tour du Championnat d'Afrique des locaux, en Afrique du sud.

A Alger, +Le Quotidien d'Oran+ relève que l'incapacité chronique de l'Etat à garantir la stabilité dans la région pose plusieurs points d'interrogation auxquels il faut impérativement trouver des solutions concrètes et durables pour "circonscrire le feu".

"Cette mauvaise gestion des conflits, privilégiant la répression ciblée au détriment de solutions plus en profondeur, contribue grandement à ce climat délétère qui sent de plus en plus mauvais", déplore l'auteur de l'article.

Le journal s'interroge sur la durée de ce conflit et surtout sur la manière d'en sortir. "Les réponses, si elles existent, semblent être malheureusement reléguées à l'après-avril (allusion à l'élection présidentielle), tout comme le reste des problèmes de l'Algérie", relève le journal.

+El Watan+ résume ainsi la situation: "C'est la panique générale et les violences font tache d'huile (...). Nul n'est en mesure d'avancer la moindre hypothèse sur les raisons qui ont plongé les quartiers de Ghardaïa, l'un après l'autre, dans la violence".

Evoquant l'élection présidentielle du 17 avril prochain, +Liberté+ estime que la campagne "risque de ne pas être très clean", notant que "le chantier est grand et immense, puisque la vie publique a été, tout au long de ces dernières années, rythmée par des révélations de scandales financiers et autres turpitudes impliquant ministres et autres responsables".

Faisant le même constat, +Algérie News+ indique que la campagne électorale "réservera beaucoup de surprise", considérant que "le spectacle risque d'être très attrayant et l'improvisation et la spontanéité sont des armes de conviction massives".

A Tripoli, où le débat parlementaire sur la destitution du gouvernement est toujours d'actualité, le journal +Kalima+ revient sur les affrontements armés dans la ville de Sebha (sud), s'interrogeant sur les origines de ces événements.

Si certain attribuent ces violences aux conflits tribaux, autres pointent du doigt les fidèles de l'ancien régime, rapporte le journal, fustigeant l'incapacité des autorités à sécuriser la ville.

Le journal rappelle, dans ce contexte, la présence de 22 millions d'armes en Libye, l'évasion de 16.000 criminels et le grand nombre de chômeurs dans le pays, alors que son confrère +Libya Al Ikhbaria+ fait état du déploiement de forces armées pour reprendre le contrôle de la ville.

A Tunis, les journaux évoquent le processus de consultations pour la formation du nouveau gouvernement. A cet égard, +Al Chourouk+ révèle l'existence de pressions sur le Premier ministre désigné Mehdi Jomaâ à l'approche de l'annonce de la composition de son équipe.

+Assarih+ attire l'attention sur l'impact de la lenteur ayant marqué la finalisation de la nouvelle Constitution sur les tractations pour la formation du nouveau gouvernement.

Pour sa part, +Attounissia+ rapporte les déclarations de Hamma El Hammami, porte-parole du Front populaire (opposition) qui a indiqué que son parti oeuvrera pour faire tomber le budget 2014, qu'il qualifie de "budget de pillage et d'appauvrissement du peuple".

En Mauritanie, la presse décortique les résultats des élections législatives et municipales partielles de samedi et l'élimination de l'équipe nationale mauritanienne de football au premier tour du tournoi africain des locaux.

Les journaux soulignent la victoire écrasante de l'Union pour la République, parti au pouvoir, qui a remporté deux sièges supplémentaires lors de ce scrutin.

Cité par des journaux, un responsable de la Commission indépendante électorale a avancé l'hypothèse de l'organisation d'un recensement administratif et les préparatifs pour l'organisation des élections présidentielles et du Sénat.

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 495

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara