Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 13 Janvier à 12:09

Revue de la presse quotidienne internationale maghrébine du lundi 13 janvier



Alger - En l'absence des quotidiens tunisiens et libyens à l'occasion de la fête du Mawlid Nabawi, l'actualité maghrébine est largement dominée lundi par la course à la présidence en Algérie, à quelques jours de l'annonce du calendrier électoral.



Les quotidiens algériens décortiquent la conférence de presse de la veille du secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Amar Saadani, qui, selon +Liberté+, croit encore au 4ème mandat du président Abdelaziz Bouteflika", alors qu'il avoue "n'avoir pas revu Bouteflika depuis 2006".

Pour +Le Soir d'Algérie+, Amar Saâdani persiste et signe : "Bouteflika ou personne !". Le secrétaire général du FLN s'accroche à son intime "conviction" pour faire la promotion du quatrième mandat, indique le journal.

"Le secrétaire général du FLN ne cache plus ses ambitions: Saâdani veut le poste de 1er ministre après avril 2014", selon +Le Quotidien d'Oran+, qui souligne que l'ancien président de l'Assemblée populaire nationale demandera au chef de l'Etat de prendre la tête du gouvernement après les élections.

Quant à +El Watan+, il a inscrit ces déclarations dans la surenchère. "Mal élu à la tête du FLN, Saadani sait que son avenir politique dépend du maintien à la tête de l'état du président Abdelaziz Bouteflika", estime le journal.

+Le Temps d'Algérie+ rapporte enfin que le président Abdelaziz Bouteflika annoncera sa candidature à l'élection d'avril 2014 après la convocation du corps électoral, attendue dans quelques jours.

En Mauritanie, la presse s'intéresse à la visite de trois jours à Nouakchott du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, consacrant une large place au communiqué conjoint sanctionnant le premier déplacement du nouveau chef d'Etat dans la capitale mauritanienne, en particulier la coopération militaire et sécuritaire.

"Si la coopération économique a retrouvé un deuxième souffle suite à la visite du président Ibrahim Boubacar Keïta, il n'en demeure pas moins que les questions géostratégiques demanderont plus de discussions et d'échange de visite", constate +L'Authentique+.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara