Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


MAP - publié le Lundi 10 Février à 16:09

Revue de la presse quotidienne internationale maghrébine du lundi 10 février



Alger - La grève dans le secteur de l'éducation nationale, qui entre dans sa troisième semaine, fait la Une de la presse algérienne qui redoute "un pourrissement" de la situation.



 A côté de la poursuite des consultations pour la formation d'un nouveau gouvernement, la presse mauritanienne ouvre sur la réunion ministérielle de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal et la grève partielle des médecins spécialistes.

En Algérie, +Liberté+ relève qu'entre "le jusqu'au-boutisme" des syndicats et l'absence d'une vision du ministère de l'Education, les élèves payent le prix d'un conflit qui semble s'éterniser.

"Alors que le niveau pédagogique est l'un des plus bas au monde, les mouvements de grève successifs semblent achever ce qui reste de l'institution éducative", s'indigne l'éditorialiste, rendant le département de tutelle "totalement responsable" du chaos, l'appelant à faire des efforts supplémentaires notamment en ce qui concerne les revendications matérielles des enseignants.

+Le Quotidien d'Oran+ relève pour sa part que les dernières déclarations du ministre, qualifiées de "provocatrices" par les syndicats, ont eu l'effet contraire sur le mouvement de protestation.

Plusieurs établissements scolaires ont rejoint dimanche le mouvement, selon les différents syndicats car considérant les ponctions sur salaires, le recours à la justice et l'interdiction d'accès aux établissements aux grévistes, de mesures contraires à la réglementation, indique le journal.

+Le Soir d'Algérie+ parle d'"une guerre à distance" que se livrent les deux parties. "Aux menaces et appels du ministre à faire valoir "l'intérêt" des élèves, les syndicats répondent par une détermination que n'ont altérée ni les menaces de ponctions sur salaires ni les mises en demeure envoyées par certaines Directions de l'éducation aux grévistes", fait remarquer le journal.

Son confrère +Le Jour d'Algérie+ souligne que personne "n'a le droit de jouer avec une telle désinvolture, avec l'avenir de toute une génération, surtout lorsqu'on est investi de la noble mission, ou que l'on prétend l'être".

Faisant le même constat, +La Tribune+ estime que la situation "tend sérieusement vers le pourrissement", d'autant plus que la justice a déclaré la grève illégale et le dialogue a été rompu entre les deux parties.

A Nouakchott, le quotidien +Al-Amal Al-Jadid+ se fait l'écho de la séance de travail, tenue la veille, entre le chef d'Etat Mohammed Ould Abdelaziz et le Premier ministre désigné Moulay Ould Mohammed Laghdaf en vue d'apporter les dernières touches à la composition du futur cabinet.

Le même journal croit savoir que les membres du prochain gouvernement viendront essentiellement de l'Union pour la République (UPR), parti au pouvoir, en compagnie des autres composantes de la majorité présidentielle, comme l'Union pour le progrès et la démocratie, le Hirak de la jeunesse, El-Fadila et Al-Karama.

Les membres de l'UPR devront préserver les ministères régaliens , avec un léger élargissement de son ossature par la création d'un portefeuille chargé des affaires africaines, poursuit-on de même source.

D'autres part, les quotidiens reviennent sur le débrayage des spécialistes à Nouakchott, qui a perturbé le fonctionnement des unités hospitalières, en particulier les urgences et les blocs opératoires.

Selon +L'Authentique+, cette grève intervient suite à l'interdiction de l'accès des véhicules des médecins à l'enceinte de l'hôpital national, ce que les blouses blanches ont considéré "une offense", mais aussi en raison du refus de la télévision d'Etat de diffuser des excuses aux médecins après un reportage "suspect" et "malintentionné".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus