Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Jeudi 9 Janvier à 14:53

Revue de la presse quotidienne internationale maghrébine du jeudi 9 janvier



Alger- La presse maghrébine est dominée jeudi par les critiques essuyées par le projet de loi sur l'ouverture de l'audiovisuel en Algérie, la crise pétrolière en Libye et la poursuite de la procédure d'adoption de la constitution en Tunisie.



Se montrant plus pessimiste, le journal algérien +El Watan+ estime que l'ouverture de l'audiovisuel en Algérie a toutes les chances de n'être qu'un écran de fumée aussi longtemps +que le régime gardera sa main sur la société+.

Le journal inscrit le projet dans le cadre de la tromperie politique en Algérie en œuvre depuis avril 2011, date du déclenchement du printemps arabe. +Apeuré par un printemps arabe qui menaçait de s'installer en Algérie, le régime a fini par consentir une flopée de promesses d'ouverture démocratique+, écrit le journal.

Même analyse chez son confrère +Liberté+ qui souligne que ce projet de loi est l'expression, encore une fois, de +la méfiance naturelle+ du régime envers tous les attributs de la démocratie.

+Comment s'offrir une loi sur l'audiovisuel pour mieux le verrouiller ? Le gouvernement semble détenir la formule : elle consiste à prendre son élan pour mieux reculer+, s'indigne l'auteur de l'article.

+Ce n'est pas après quinze années de répression de la liberté d'expression que l'on peut espérer voir celui-ci libérer le débat public+, indique le journal.

+Le Soir d'Algérie+ fait observer que ce sont la composante et la mission de l'autorité de régulation qui soulèvent de critiques. +Ces dernières ont été balayées d'un revers de la main par le ministre de la communication, qui assure que l'Algérie n'a fait que reproduire des modèles déjà existants sous d'autres cieux.

Pour sa part, +Le Jeune Indépendant+ indique que si la création d'une chaîne de télévision privée a été longtemps impossible en Algérie, aujourd'hui, la numérisation du secteur audiovisuel oblige les autorités à lever les goulets d'étranglement et à ouvrir le secteur au privé.

Mais, note le journal, le contexte social très tendu des années 1990, marqué au départ par des soulèvements et autres mouvements de protestation, a poussé les différents régimes qui se sont succédé ces vingt dernières années à ne pas y faire face.

A Tripoli, +Libya al Ikhbaria+ et +Febrayer+ reviennent sur la conférence de presse, tenue mercredi par le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, au cours de laquelle il a annoncé qu'il envisageait de remanier son gouvernement d'ici une à deux semaines.

Cité par les deux journaux, Ali Zaydan a fait savoir que plusieurs ministres veulent partir et que d'autres départements ont besoin d'un changement+. Des personnalités technocrates qualifiées feront leur entrée au sein du gouvernement, rapportent les deux journaux qui n'ont pas manqué d'évoquer les messages adressés par Ali Zaydan à ceux qui voulaient faire chuter le gouvernement : +Le retrait de la confiance au gouvernement doit se faire conformément aux lois en vigueur et à travers le congrès national général+.

Concernant la crise pétrolière, entrée dans une phase dangereuse après la décision de certaines régions de commercialiser le brut en dehors de tout contrôle de l'Etat, le journal +Bilad AlAn+ publie un communiqué de la +ville de Barka+ qui s'est engagé à libérer les ports et assurer la protection des navires pétroliers étrangers qui veulent se ravitailler en brut libyen.

En réaction à ces mesures, le journal rapporte les déclarations du ministre libyen du pétrole Abdelbari Laaroussi, qui a menacé de poursuivre en justice toute compagnie étrangère qui tente d'acheter le brut libyen des ports contrôlés par les groupes armés.

Les journaux +Akhbar Hayat+ et +Libya al Jadida+ rapportent pour leur part que le bureau politique de la ville de Barka a conclu le mois dernier un accord d'une valeur de 400.000 dollars avec une compagnie canadienne pour l'aider à exporter le pétrole libyen.

A Tunis, le journal +Assabah+ relève une accélération du rythme des protestations sociales durant les deux derniers jours contre les mesures fiscales prévues dans la loi de finances 2014.

Après la démission de l'actuel gouvernement conformément à la feuille de route, la prochaine équipe sera confrontée à des choix extrêmement délicats, relève le journal.

A ce propos, le journal +Maghrib AlYaoum+ indique que le gouvernement vit ses derniers moments après dix mois au pouvoir, soulignant que le retour de la confiance dans le pays reste une mission +difficile+.

Pour sa part, +AlChourouq+ indique qu'après trois jours d'attente, la composante de la commission nationale électorale a été adoptée, appelant le gouvernement actuel et les composantes de la scène politique à s'entendre pour mettre fin à la période de transition.

Quant au journal +Dhamir+, proche du mouvement Annahda, il rapporte que l'assemblée nationale constituante a désigné mercredi les membres de la commission électorale qui sera chargée de superviser les scrutins censés parachever cette année la transition démocratique.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara