Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 4 Mai à 10:26

Revue de la presse quotidienne internationale européenne du 4 mai 2016



Bruxelles - Divers sujets retiennent mercredi l’attention de la presse quotidienne européenne dont les derniers développements de la situation à Alep en Syrie et la signature par le Roi Felipe VI d’Espagne d’un décret pour la dissolution du Parlement La presse helvétique s’intéresse toujours à la situation à Alep où les grandes puissances échouent jusqu’ici à imposer un rétablissement du cessez-le-feu.



Sous le titre "Alep ou l’Occident mis à nu", la Tribune de Genève écrit que la bataille d’Alep est un terrifiant révélateur de l’hypocrisie générale de la communauté internationale.

"Les Etats-Unis et leurs alliés veillent à ne pas se laisser entraîner dans une nouvelle confrontation avec Moscou", estime l’éditorialiste, relevant que la rébellion n’a pas été soutenue sérieusement, "pas à un point qui aurait pu faire la différence sur le terrain".

Pour le 24Heures, Washington et les pays européens n’ont fait que s’attaquer à l’épouvantable Daech, ce groupe terroriste "qui fait si peur à l’Occident. "La Russie affirme que la ville se trouve sous contrôle du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaida", c’est-à-dire des terroristes qui ne sont pas concernés par le cessez-le-feu conclu fin février", note le quotidien.

Le Temps relève de son côté que "ce qui se passe à Alep est une provocation supplémentaire dans le grand jeu inégal qui se joue ces temps entre Moscou et Washington". Les deux parrains du processus de règlement en Syrie ont beaucoup de mal à s’entendre sur des paramètres clairs dans ce dossier, conclut-il.

En Espagne, les principaux journaux consacrent leurs commentaires à la signature par le Roi Felipe VI d’un décret portant sur la dissolution du Parlement et la convocation de nouvelles élections.

Ainsi, La Razon écrit que c’est la première fois que le chef d’Etat convoque des élections en Espagne, expliquant que la Constitution attribue au président du gouvernement la prise de cette décision, mais puisque le Royaume est administrée par un gouvernement par intérim, le roi Felipe a assumé cette responsabilité.

Quant à ABC, il indique que le président du Congés des députés (chambre basse du parlement espagnol), Patxi Lopez, a appelé à introduire des modifications sur le processus d’investiture du prochain gouvernement, dans l’objectif de réduire les délais si aucun candidat n’est en mesure d’être investi comme président de l’exécutif.

Par ailleurs, El Mundo indique que les partis Podemos et Gauche unie ont entamé des négociations pour la formation d’une coalition à gauche afin de disputer les prochaines élections avec une seule liste, ajoutant que les deux formations auront des réunions au cours de cette semaine pour examiner les points de divergences.

De son côté, El Pais relève que le taux de participation aux élections du 26 juin accusera un recul significatif par rapport aux échéances du 20 décembre dernier, notant que 70 pc des Espagnols jugent positif de doter l’Espagne d’un panorama politique multipartiste.

En Belgique, le journal La Libre Belgique se félicite à la Une du retour à Bruxelles des hommes d’affaires, après les attentats terroristes qui ont frappé la capitale belge le 22 mars dernier.

"Les hommes d’affaires reviennent à Bruxelles, pas les touristes", titre le quotidien, précisant que les réservations des compagnies aériennes reviennent à un niveau jugé "normal". Mais, nuance-t-il, "on se déplace surtout pour le businesse : les touristes sont 30 pc moins nombreux que l’année dernière dans la capitale".

Le journal publie une déclaration du patron de l’Office du tourisme et des congrès de Bruxelles, qui "respire pour la première fois depuis ce funeste 22 mars". "Les premiers signaux d’un lent retour à la normale sont arrivés ces derniers jours, du moins au niveau des voyages d’affaires dans la capitale belge", note-il.

Son confrère Le Soir s’élève contre l’indifférence de la communauté internationale face au drame que vit la ville syrienne d’Alep. "Alep se meurt. Dans l’indifférence générale", dénonce l’éditorialiste, rappelant que "depuis 2012, la grande ville syrienne du nord du pays s’est retrouvée coupée en deux. La partie du régime à l’ouest, celle des rebelles à l’est. Celle-ci a perdu la majeure partie de ses habitants, des centaines de milliers, sinon davantage".

"Pendant ce temps, la communauté internationale brille par son absence. Certes des cris d’indignation se font entendre ici et là. Il faut rappeler +nos valeurs+ à défaut de les défendre’’, déplore le journal.

La Dernière Heure s’intéresse à la situation à l’aéroport de Bruxelles Zaventem où l’on a enregistré au cours des deux derniers jours d’interminables files d’attente des passagers à cause des contrôles de bagage, au lendemain de sa réouverture après l’attentat qui l’a frappé le 22 mars dernier.

"Embellie espérée à Zaventem", titre le journal, qui se demande si l’on assistera à une sortie de crise après l’entrée en vigueur aujourd’hui d’un nouveau système de contrôle. "La situation est en tout cas jugée de plus en plus intenable par la direction même de Brussels Airport", constate le quotidien.

En France, l’annonce par le président François Hollande de son intention de faire baisser les impôts des Français les "plus modestes" en 2017 à condition que le gouvernement dispose de "marges" budgétaires et l’assouplissement par la Commission européenne du régime des visas pour les Turcs figurent parmi les sujets abordés par la presse quotidienne.

"A un an de la présidentielle, le chef de l’Etat a enclenché l’opération reconquête, qui passe par la valorisation de son bilan social et des gestes envers son électorat", commente, à cet égard, Libération.

Le chef de l’Etat a assuré mardi que de possibles nouvelles baisses d’impôt pour les ménages modestes pourraient intervenir en 2017, rappelle la publication, notant qu’au total, c’est entre trois et cinq milliards d’euros qu’il va falloir trouver dans un budget 2017 qui s’annonce pour le moins périlleux. 

"Pour une fois, Hollande ne prend personne par surprise", estime l’auteur de l’article, rappelant que le chef de l’Etat avait suffisamment répété dans sa campagne qu’après le temps du redressement viendrait celui du partage des efforts. 

Par ailleurs, Le Monde rapporte que la Commission européenne devait recommander ce mercredi, un assouplissement, dès la fin du mois de juin, du régime des visas pour les Turcs désirant voyager dans l'espace Schengen, faisant observer que c'est une des principales concessions que l'Union européenne a faites à Ankara, dans le cadre de l'accord controversé de renvoi vers la Turquie de tous les migrants arrivés en Grèce, y compris les réfugiés syriens.

La question des visas reste très controversée dans les Etats membres, inquiets d'une mesure qui va bénéficier à un pays musulman de 79 millions d'habitants, relève le journal, soulignant que la France a notamment fait savoir à de nombreuses reprises que la libéralisation devait suivre le processus habituel à Bruxelles, et ne devait en aucun cas bénéficier d'une procédure bâclée.

Le Figaro estime qu’il s’agit d’un accord très controversé conclu avec la Turquie pour stopper les passages sur son territoire, faisant observer qu’Ankara a en échange demandé une exemption de visas pour ses ressortissants souhaitant séjourner dans l’UE. 

Une affaire de blanchiment d’argent dans laquelle seraient impliqués des clubs de football figure à la Une des quotidiens portugais, aux côtés d’autres sujets notamment les prévisions de la Commission européenne sur l’investissement au Portugal.

Le président de l’Union de Leiria, Alexander Tolstikov et le directeur exécutif de cette structure, Yuri Zaitsev, ainsi que le comptable du club ont été arrêtés par la police judiciaire dans le cadre de l'Opération baptisée "Matrioskas", après des perquisitions au siège de Leiria, mais aussi dans le stade de Sporting Braga et aux locaux des sociétés sportives de Benfica et de Sporting, écrit le Jornal de Noticias.

La police suspecte que les Russes, qui ont investi dans le football portugais, se sont servis du club de l’Union de Leiria, vu sa situation fragile, pour blanchir de l’argent sale provenant du crime organisé, croit savoir le quotidien, ajoutant que les deux Russes arrêtés et le comptable sont soupçonnés de blanchiment d'argent et d'autres crimes impliquant des dirigeants de la nouvelle Société de l’Uniao Leiria, notamment en ce qui concerne les transferts de joueurs russes.

Sous le titre "la mafia russe blanchit des millions dans le foot", le Correio da Manha note que la police judiciaire a menée mardi des perquisitions aux sièges de Leiria, Sporting, Benfica et le Sporting Braga en raison des transferts présumés frauduleux de joueurs russes à l’Uniao Leiria.

Les recherches de la police se penchent sur des crimes de falsification de documents, de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, précise le journal.

De son côté, le Diario de Noticias écrit que le Portugal a perdu 15 milliards d'euros d'investissements en six ans de crise et de ne peut récupérer le 1/5 que d'ici 2017.

Même avec des fonds européens et une politique de la Banque centrale européenne très peu restrictive des taux d'intérêt, la Commission européenne prévoit que l'investissement portugais ne va croître que de 1,6 pc en termes réels en 2016, au moment où le gouvernement table sur une augmentation de 4,9 dans le programme de stabilité, rapporte le quotidien.

En Italie, divers sujets se partagent les Unes des quotidiens, dont les prévisions de la commission européennes relatives à l’économie italienne, l’arrestation d’un maire au nord de la péninsule pour avoir truqué des marchés publics et la question migratoire.

"Corriere della Sera" indique que la Commission européenne a révisé à la baisse les prévisions de croissance de l’économie italienne. Ainsi, pour l’exercice en cours, la croissance du PIB italien s'établirait à 1,1 pc contre 1,4 pc prévu précédemment, précise le journal qui relève qu’en 2016, le rapport entre le PIB et la dette devrait s’établir à 132,7 pc, soit le même taux de l’année précédente.

‘’Il Messaggero’’ s’intéresse à l’arrestation du maire de la municipalité de Lodi (nord) pour avoir ‘’perturbé l’attribution du marché relatif à la gestion de deux piscine communales’’.

Selon le journal, cette affaire agite le parti du maire arrêté, en l’occurrence le Parti Démocratique (PD) au pouvoir, qui affirme que le maire est "une personne correcte", soulignant qu’il a "totalement confiance en la justice".

Le parti de Renzi a également insisté ‘’à éclaircir rapidement cette affaire’’, ajoute le journal.

Sur un autre volet, ‘’la Repubblica’’ rapporte que la Commission européenne présentera ce mercredi sa proposition pour la révision des accords de Dublin sur le droit d’asile.

‘’Notre idée est de proposer un mécanisme qui permettra à un pays qui connaît des flux migratoires importants de bénéficier automatiquement de la solidarité et partant on doit procéder à une redistribution des demandeurs d’asile sur tous les pays européens sur la base de quotas prédéfinies’’, a souligné le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans dans un entretien publié par le journal. 

Aux pays-Bas, De Volkskrant titre "déversement du pétrole: Nigeria exige 6 milliards d’euros de Shell" et indique que le gouvernement nigérian a réclamé environ 6 milliards d'euros de dommages pour les dégâts causés par le déversement du pétrole et du gaz dans les régions exploitées par le géant anglo-néerlandais Shell.

Le montant exigé sera destiné à réparer les dommages causés par les fuites majeures de pétrole qui se sont produites en décembre 2011 dans le champ de Bonga, indique le quotidien, ajoutant que le gouvernement nigérian parle d’une "catastrophe écologique".

L’AD précise qu’environ 40.000 barils de pétrole ont été déversés dans la mer, ajoutant que l’objectif est d’indemniser les pêcheurs et les habitants des villages à proximité du champ de Bonga pour les dégâts subis.

Le journal souligne que le parlement nigérian avait en 2014 exigé seulement environ 3,2 milliards euros, en indiquant que Shell avait par ailleurs promis de dépolluer les régions touchés par le déversement de pétrole.

Leur confrère NRC s’intéresse quant à lui à la situation dramatique dans la région syrienne d’Alep et rapporte que le chef de la diplomatie russe a formé l’espoir mardi de parvenir à une trêve "dans les prochaines heures" dans cette ville, disputée par le régime Assad et les forces de l’opposition.

Le journal se fait l’écho des déclarations du chef de la diplomatie américaine qui a menacé Bachar Al Assad de répercussions s’il ne respecte pas le nouveau cessez-le-feu discuté entre Washington et Moscou.

En Allemagne, la presse commente le rejet par la Cour constitutionnelle d’une demande présentée par le parti de la gauche visant à accorder plus de droits à l’opposition au sein du parlement "Bundestag".

Neue osnabrücker zeitung estime que cette décision surprendra les électeurs, d’autant plus que l’opposition a un rôle crucial à jouer dans le contrôle de l’action du gouvernement.

Même son de cloche chez Frankfurter allgemeine zeitung qui relève que cette décision ne répond pas aux attentes d’une partie des électeurs.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara