Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 2 Janvier à 16:02

Revue de la presse quotidienne internationale asiatique



New Delhi - La presse asiatique se focalise ce jeudi sur l'annulation par l'Inde d'un important contrat d'hélicoptères pour corruption, la brouille diplomatique entre New Delhi et Washington, la tension entre Pékin et Tokyo, ainsi que sur les efforts pour stopper les combats qui font rage au Soudan du sud.



En Inde, la résiliation par le gouvernement de l'achat de 12 hélicoptères de luxe du géant italien de la défense, Finmeccanica, à la suite d'un scandale de corruption, fait la Une des principaux titres de la presse locale.
 
+The Hindu+ tout comme +The Indian Express+ reviennent en détails sur cette affaire qui a suscité, depuis l'arrestation en février dernier pour corruption du patron de l'entreprise italienne, un remous au sein de la classe politique en Inde qui a finalement décidé d'annuler le dit contrat de 750 millions de dollars et de porter le litige devant une instance d'arbitrage indienne.
 
+Hindustan times+ indique, pour sa part, que New Delhi pourrait réclamer des dommages à la société anglo-italienne AgustaWestland, filiale de Finmeccanica, pour avoir verser des pots-de-vin à des officiels indiens pour sceller la vente.
 
Revenant sur la brouille entre l'Inde et les Etats Unis après l'arrestation d'une diplomate indienne à New York, +The Asian Age+ espère une "solution mutuellement satisfaisante" lors du procès prévu le 13 janvier devant un tribunal américain contre la diplomate soupçonnée d'avoir sous-payé son employée de maison, qui est également indienne. 
 
En cas d'absence de solution, le quotidien s'inquiète de voir un retour de la tension entre New Delhi et Washington qui ont pourtant fait, rappelle-t-il, un long chemin durant les 15 dernières années pour sortir d'une longue histoire tourmentée, avec des enjeux significatifs pour les deux parties en terme de coopération dans des domaines de l'industrie, du commerce, de la défense ainsi qu'au plan politique.
 
En Chine, les relations tendues entre Pékin et Tokyo sur fond de la visite du Premier ministre japonais à un sanctuaire controversé, continuent de dominer la presse locale, +China Daily+ estimant que Shinzo Abe nourrit l'espoir de transformer le Japon en une puissance militaire pour étendre son hégémonie sur l'Asie.
 
Un pays incapable de se libérer de son passé belliqueux constitue sans aucun doute une menace majeure pour la paix et la stabilité dans le monde, prévient le quotidien chinois appelant la communauté internationale à stopper les velléités du PM nippon de relancer les ambitions militaristes de son pays. 
 
Son confrère +Global Times+ estime, pour sa part, que bien que le Japon soit devenu le plus grand défi pour la Chine, il n'en demeure pas mois que "les Chinois devraient se focaliser sur les questions les plus importantes".
 
Pour lui, 2014 sera pour la Chine une année d'approfondissement des réformes en vue de bâtir un "pays fort et sûr de lui avec une vision stratégique et difficile à vaincre comme ce fut le cas il ya 120 ans par le Japon".
 
La tension sino-nipponne revient également dans la presse en Indonésie, +The Jakarta Globe+ relève que la volonté du Premier ministre nippon de modifier la Constitution pacifiste de son pays a été exprimée un jour après sa visite au sanctuaire de Yasukuni, où sont honorés des militaires morts pour le Japon, avant de rappeler que cette initiative a provoqué l'ire des pays voisins et la déception de Washington.
 
Et de souligner que  Abe avance qu'un tel amendement permettrait à son pays de recouvrer sa place en tant que contributeur à la paix et la stabilité dans la région et dans le monde.
 
Enfin, +The Jakarta Post+ se demande si les négociations, dans la capitale éthiopienne, sur la crise qui fait rage au Soudan du sud, allaient contribuer à sauver ce jeune pays de sombrer dans la guerre civile.
 
Le Soudan du Sud se trouve à la croisée des chemins, estime le quotidien indonésien qui insiste que le pays ne peut être sauvé que si les parties en conflit souhaitent emprunter la voie de la paix et de la stabilité.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara