Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 17 Janvier à 08:56

Revue de la presse quotidienne internationale asiatique du vendredi 17 janvier



New Delhi - La presse asiatique focalise son attention ce vendredi sur la décision du parti du Congrès au pouvoir en Inde de ne pas désigner Rahul Gandhi comme son candidat pour le poste de Premier ministre au prochain scrutin général, la baisse de l'inflation qui renchérit le coût de la vie dans la troisième économie d'Asie, l'état des relations entre la Chine et les Etats Unis, la situation des employées de maisons indonésiennes et les conséquences de l'éruption du volcan Sinabung.



Les quotidiens indiens sont unanimes à consacrer leurs gros titres à la décision du parti qui gouverne le géant d'Asie depuis une décennie de désigner, comme tant attendu, le jeune héritier de la famille Nehru-Gandhi, Rahul Ghandi pour conduire sa campagne en prévision des élections générales de mai prochain sans le nommer candidat au poste de Premier ministre.

"Rahul n'est pas candidat au poste de Premier ministre, conduira le panel électoral", titre ainsi "Hindustan Times", rappelant que "Plus d'incertitude: Le parti refuse d'aller contre sa tradition sous l'effet Narendra Modi", en référence à la désignation par le principal parti d'opposition du nationaliste controversé M. Modi comme son candidat à ce poste.

Détaillant les raisons de cette décision, son confrère "DNA" souligne, dans un article sous le titre "Rahul ne sera pas la face du Congrès", que c'est la présidente du parti, Sonia Gandhi, mère de Rahul, qui a pesé de tout son poids pour courber l'empressement de nommer son fils, "actuel vice-président du parti, comme candidat au poste de Premier ministre en vue des élections générales".

Face au candidat populaire de l'opposition, Mme Gandhi a choisi, poursuit le journal en citant un cadre du parti, de ne pas faire du scrutin une "bataille de personnalités mais plutôt une bataille d'idéologies".

Pour sa part, "The Times of India" consacre son édito aux derniers chiffres sur l'inflation, tombé à son plus bas niveau en cinq mois, pour mettre en garde contre "une mauvaise lecture" de la situation, car, selon lui, ce n'est pas uniquement les produits alimentaires qui expliquent la pression inflationniste.

Pour le quotidien, il est prématuré d'attendre que la Banque centrale relâche son étau en autorisant une baisse des taux d'intérêt, le meilleur atout entre ses mains pour courber la demande.

Commentant l'état des relations entre Washington et Pékin à l'aune de la situation tendue en Asie orientale, le quotidien chinois "Global Times" écrit que les Etats Unis considèrent constamment les différends entre la Chine et ses voisins comme une volonté chinoise d'hégémonie et un prélude à contester la suprématie américaine sur le monde, mettant en garde contre les conséquences de voir l'implication américaine dans les questions régionales en mer de Chine orientale entrainer des conflits.

Le seul moyen pour dissiper les suspicions entre les deux parties est d'ouvrir une nouvelle phase pour instaurer la confiance mutuelle sur la base de l'approfondissement de la coopération, ajoute-t-il.

Sur le plan interne, "China Daily" s'intéresse à la campagne anti-corruption que mène, depuis un an, le Parti communiste au pouvoir, relevant que 30.000 fonctionnaires ont été sanctionnés.

En Indonésie, "Tempo" met la lumière sur la situation des domestiques indonésiennes à l'étranger qui sont parfois victimes de mauvais traitement, suscitant l'indignation des ONG de la société civile locales et internationales, citant le cas des tortures qu'auraient subi une de ces employées à Hong Kong.

"The Jakarta Post" se focalise, quant à lui, sur l'éruption du volcan Sinabung à l'ouest du pays, pour fustiger le retard des autorités à réagir à cette catastrophe qui menacent les villages avoisinants.

Près de 25.000 habitants ont dû être évacués vers une autre région de l'archipel indonésien, rapporte le quotidien.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara