Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Vendredi 10 Janvier à 15:12

Revue de la presse quotidienne internationale arabe du vendredi 10 janvier



Le Caire - La situation politique en Tunisie, les développements de la crise syrienne, le référendum constitutionnel en Egypte et les concertations en cours au Liban en vue de la formation d'un nouveau gouvernement, sont les principaux sujets abordés ce vendredi par la presse arabe.



 L'approche de la tenue du référendum sur la nouvelle Constitution en Egypte prévu les 14 et 15 janvier, focalise l'attention de la presse locale. 'Al Ahram'' indique que le gouvernement égyptien a prévenu que des mesures draconiennes seront prises en cas d'atteinte à la sécurité lors du référendum, se faisant l'écho des propos du premier ministre Hazim El Beblawi qui a appelé à 'ne pas décevoir la patrie et souligné la nécessité de participer au référendum''.

Le quotidien 'Al Massri Al Yaoum'' qui traite du même sujet, assure que 250 000 officiers et soldats seront mobilisés pour garantir la sécurité du scrutin. 'Al Akhbar'' relève pour sa part que le double vote est passible de prison, alors que son confrère 'Al Joumhouria'' écrit que l'Egypte est fin prête pour le référendum constitutionnel qui se tiendra sous supervision judiciaire complète.

La presse arabe paraissant à Londres a focalisé son attention sur les mutations dans le champ politique en Tunisie suite à la démission du Premier ministre, Ali Larayedh.

'Al Hayat'' écrit que le Premier ministre tunisien, Ali Larayedh, a remis jeudi sa démission au président Moncef Marzouki, mettant un terme à un chapitre délicat de la crise politique aigue déclenchée en juillet dernier par l'assassinat de l'opposant Mohamed Brahmi.

Pour 'Al Qods Al Arabi'' la démission du gouvernement de Ali Larayedh ouvre la voie en vue de céder le pouvoir à un gouvernement intérimaire apolitique conformément à un accord avec l'opposition destiné à parachever la transition démocratique.

De son côté, 'Acharq Al Awsat'', rapporte que le président du mouvement Ennahda Rached Ghannouchi a affirmé que sa formation a quitté le gouvernement mais pas le pouvoir.

Ces déclarations, note le journal, interviennent en réaction aux propos de l'opposition qui a qualifié la sortie d'Ennahda du gouvernement de 'victoire'', alors que le mouvement reste majoritaire à l'Assemblée Constituante.

 Ce sujet domine également les commentaires de la presse qatarie. Le journal 'Acharq' a à ce propos indiqué que l'élite politique en Tunisie a fait montre de sérieux et d'esprit de responsabilité, ajoutant que la démission de Ali Larayedh est intervenue conformément à l'accord avec l'opposition et reflète l'attachement aux acquis de la révolution tunisienne.

'Arraya'' relève de son côté que l'annonce de la démission de Ali Larayedh constitue une étape importante pour sortir la Tunisie d'une longue crise politique et ouvre la voie à un gouvernement transitoire dirigé par Mehdi Jomâa devant conduire la Tunisie jusqu'à des élections législatives et présidentielle en 2014.

Evoquant la crise en Syrie, 'Al Watan'' écrit que l'entente des rebelles syriens sur une position unifiée dans les négociations, est une nécessité impérieuse à l'approche de la tenue de la conférence de paix Genève-2 prévue le 22 Janvier.

Au Liban, les concertations en cours entre les forces politiques pour la formation d'un nouveau gouvernement dominent les commentaires de la presse locale.

Le journal 'Annahar'' écrit à ce propos que l'enthousiasme et l'attente de la formation rapide d'un nouveau gouvernement ont certes faiblis au vu des derniers développements mais la cadence des concertations en cours se poursuit en vue de parvenir à une issue politique.

Le journal indique par ailleurs que la présidence n'a pas encore reçu officiellement de réponse quant à la position de Saad Hariri et des composantes du mouvement du 14 mars concernant leur accord pour l'adoption de la 'la formule des trois huit''.

'Al Moustakbal'' relève le climat positif ayant prévalu au troisième jour des consultations, en vue d'aplanir les obstacles entravant la formation d'un nouveau gouvernement après neuf mois de tiraillements.

'Al Akhbar'', cite quant à lui des sources de la présidence du gouvernement selon lesquelles le Premier ministre Tammam Salam a fait savoir qu'il s'accorde un délai qui court jusqu'à mardi prochain avant de prendre une décision.

Le journal fait observer dans ce sens qu'en cas d'échec des concertations en vue de la mise sur pied d'un cabinet sur la base des 'trois huit'', le premier ministre devra opter pour d'autres formules en particulier celle d'un gouvernement neutre.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus