Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 23 Avril à 16:41

Revue de la presse quotidienne internationale africaine du 23 avril 2016



Dakar - La signature de l'accord de Paris sur le changement climatique, la visite de travail et d’amitié du chef du gouvernement tunisien à Abidjan, l'entrée en vigueur de la nouvelle loi antidopage au Kenya et la lutte contre le paludisme sont les principaux sujets à la Une des journaux africains de ce samedi.



En Côte d’ Ivoire, la signature de l’accord de Paris sur le changement climatique, la visite de travail et d’amitié du chef du gouvernement tunisien dimanche à Abidjan, et le 70è anniversaire du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), meublent les colonnes de la presse locale.

Le quotidien à grand tirage +Fraternité Matin+ revient sur l’accord de Paris ayant sanctionné la COP21, en titrant à sa Une : '’Mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat : Ouattara : Ce n’est pas un choix, c’est un impératif’’.

Dans la foulée, le quotidien renseigne que 175 pays ont réaffirmé hier à l’ONU, par la signature dudit accord, leur engagement dans la lutte contre le changement climatique.

Sur le volet diplomatique, le quotidien renseigne que le chef du gouvernement tunisien, entamera dimanche une visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire.

Concernant la situation sécuritaire dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, le journal +Soir Info+ informe que des populations se soulèvent et saccagent un poste de la gendarmerie.

Son confrère +L’Inter+ laisse savoir qu’au Mali, le cerveau de plusieurs attaques terroristes a été arrêté.

Concernant le 70è anniversaire de la plus vieille formation politique de Côte d’Ivoire, le journal +Le Nouveau Réveil+ se fait l’écho des déclarations du secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kacou Guikahué, invitant les jeunes de cette formation politique ‘’à tourner le dos à la violence’’.

Le quotidien réserve un large espace de sa livraison à la publication du message d’Henri Konan Bédié, président du PDCI, adressé aux jeunes, laissant savoir que les jeunes de cette formation politique ‘’prennent des engagements forts pour un PDCI fort’’.

‘’Maurice Kacou Guikahué : Le PDCI a toujours contribué à la promotion des jeunes’’, titre à sa Une + L’Intelligent d’Abidjan+.

Son confrère +L’Expression+ renseigne à ce sujet que ‘’Bédié crée la surprise et que KKB mélange la fête des jeunes’’.

Même son de cloche chez +La Gazette+ qui, à propos du 70 anniversaire du PDCI, relaye les déclarations des jeunes qui se disent ‘’prêts pour 2020’’.

La presse ivoirienne s’intéresse, par ailleurs, à l’inhumation à Abidjan du corps de Ben Soumahoro, militant politique très proche du régime de Gbagbo, décédé récemment en exil à Accra (Ghana)

Au Kenya, la presse consacre ses gros titres à l'entrée en vigueur de la nouvelle loi antidopage après sa signature, vendredi, par le président Uhuru Kenyatta et le "combat" contre la corruption et la "mauvaise utilisation" de l'argent public.

Les principaux quotidiens reviennent sur "la très attendue législation sur le dopage", à une dizaine de jours avant la date butoir du 2 mai accordée par l'Agence mondiale antidopage (AMA) au Kenya pour se conformer aux règles requises en la matière si le pays veut éviter d’être privé de participer aux prochains Jeux Olympiques (JO) à Rio, en août 2016.

Lors de la signature de la nouvelle loi, M. Kenyatta a fustigé la Fédération de Football du Kenya, sous le feu des projecteurs après que la sélection nationale des moins de 20 a été disqualifié de la Coupe d'Afrique des nations U20 2017 pour avoir aligné cinq joueurs "non éligibles" contre le Soudan en match comptant pour le 1er tour aller, le 3 avril courant à Khartoum, ajoute la presse.

Par ailleurs, les quotidiens focalisent notamment sur les déclarations de M. Kenyatta accusant les gouverneurs des comptés de ne pas œuvrer en vue de la consécration de la décentralisation et de la reddition des comptes au niveau de leurs districts, au moment où plusieurs gouverneurs ont été interrogés par la Commission d'éthique et de lutte contre la corruption tandis que d'autres sont confrontés à des affaires judiciaires.

Sur le même sujet, +The Standard+ rapporte les propos du chef de la Coalition pour la Réforme et la Démocratie (CORD, opposition), Raila Odinga dans lesquelles il a appelé le président Kenyatta et son vice-président, William Ruto d'arrêter les accusations à l'encontre des gouverneurs car ceci, a-t-il dit "ne sert qu'à alimenter les tensions entre les deux paliers de gouvernement".

"Arrêtez la guerre malsaine avec les gouverneurs", a dit M.Odinga, ajoutant que la "décentralisation est là pour rester et ce bébé doit être nourri en dépit de ses déformations", en référence à des allégations de "gaspillage" de l'argent public.

La presse sénégalaise s'est intéressée, quant à elle, à la signature de l’accord de Paris sur le climat, à New York, à la destitution de la présidente du conseil départemental de Bambey (Ouest) et à la lutte contre le paludisme.

Le journal +Le Soleil+ se fait l’écho des propos du président MackySall qui a demandé, hier lors de la cérémonie de signature à New York de l’accord de Paris sur le climat, des mesures compensatrices en faveur des pays en développement.

'’Quand on demande à des pays en retard sur le processus de développement de renoncer aux sources d’énergie certes polluantes mais plus compétitives, l’équité commande de les accompagner par des mesures compensatrices conséquentes», a affirmé le chef de l’Etat sénégalais, relayé par le journal qui titre à la Une «Signature de l’accord de Paris sur le climat: MackySall demande des mesures compensatrices, le Sénégal s’engage à contribuer à la réduction des gaz à effet de serre».

Les quotidiens de la place braquent également les projecteurs sur l’affaire liée à la destitution de la présidente du conseil départemental de Bambey (Ouest du Sénégal), Aida Mbodj. 

Destituée de son poste, vendredi, par le ministre de la Gouvernance locale, Abdoulaye Diouf Sarr, Mme Mbodj «crie au scandale et promet de porter l’affaire devant la justice. En attendant, elle dénonce un vice de procédure et une tentative de liquidation politique», commente le quotidien +Enquête+ quiaffiche en gros caractères à la Une «Présidence du conseil départemental de Bambey: MackySall liquide Aida Mbodj».

‘’L’Etat fait tomber Aida Mbodj de son siège pour cumul de mandats électifs», titre de son côté +Le Populaire+, notant que la responsable libérale a été démise de ses fonctions car «son ministère de tutelle lui reproche de cumuler trois mandats électifs: conseillère à la mairie de Bambey, présidente du conseil départemental de Bambey et députée à l’Assemblée nationale». 

La lutte contre le paludisme, la situation dans le secteur de l’enseignement et l'affaire de corruption de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Lamine Diack, font partie des sujets analysés et commentés par la presse nationale.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus