Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 7 Mars à 10:59

Revue de la presse quotidienne asiatique du vendredi 7 mars



New Delhi - Les journaux asiatiques paraissant vendredi consacrent leurs titres à la Une aux violences entre deux partis politiques en Inde à l'approche des élections générales, à la crise en Ukraine et au programme de réformes annoncées par le président chinois.



Réagissant aux affrontements à New Delhi entre les militants du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP-opposition) et du tout nouveau parti anti-corruption de l'homme commun (Aam Aadmi Partie-AAP), nombre de journaux ont déploré "la violence aveugle autour de questions mineures".

"Nous ne pouvons qu'espérer que ces actes ne soient qu'une aberration et non un signe de ce qui arrivera plus tard dans cette élection", écrit +Hindustan Times+ dans un éditorial intitulé "Il n'y a point de place pour la violence".

Les incidents ayant fait une trentaine de blessés ont été provoqués par la brève détention du chef de l'AAP, Arvind Kejriwal, suite à des allégations de violation du code de conduite relatif aux élections, à l'occasion d'un meeting dans l'Etat du Gujarat (ouest), gouverné par le leader du BJP, Narendra Modi pressenti pour devenir le prochain Premier ministre de l'Inde.

+The Asian Age+ appelle, quant à lui, les forces de l'ordre à la vigilance tout au long de ces élections, les plus larges au monde avec un corps électoral de 814 millions d'électeurs qui se rendront aux urnes à partir du 7 avril sur neuf étapes jusqu'au 12 mai prochain, alors que les résultats sont attendus le 16 mai.

Même son de cloche de la part du +The Tribune+ qui décrit ces événements comme "de mauvais augure" au début de la campagne électorale, insistant que "la violence est inacceptable quel qu'en soit la forme ou l'auteur".

En Chine, +Global Times+continue de suivre l'évolution de la crise en Ukraine, relevant que le président russe Vladimir Poutine a fait preuve d'intransigeance et de fermeté, ainsi que ses grandes qualités de manipulateur capable de faire des percées diplomatiques, rappelant à cet égard qu'il a offert l'asile à l'ex-agent de renseignement américain Edward Snowden et fait pencher la balance en sa faveur dans la crise syrienne.

L'Occident n'a pas eu à faire face, depuis plusieurs années, à un adversaire comme Poutine, ajoute le journal chinois qui estime que c'est bien la pression des pays occidentaux qui a fait du leader russe ce qu'il est aujourd'hui.

Pour +Global Times+, le danger qui le guette pourrait provenir de l'intérieur de son propre pays parce qu'il n'a pas assez d'appui pour mener sa politique antioccidentale, relevant que la société russe se trouve aujourd'hui divisée sur la crise ukrainienne.

Son confrère +China Daily+ réserve, pour sa part, son édito au programme de réformes annoncé par le chef de l'Etat chinois avant la session annuelle du Parlement, réuni pour sa session annuelle.

Les réformes devraient se concentrer sur la protection du gouvernement de l'influence des groupes d'intérêt à la recherche de profits illicites par l'abus de pouvoir au détriment de la crédibilité et de l'efficacité de l'administration, note le quotidien qui revient sur les mesures contenues dans le programme économique, telles l'ouverture des institutions publiques au privé et la réduction des disparités en termes de revenus.

Relevant qu'il est difficile de réussir ces réformes à cause de la bureaucratie et de l'abus de pouvoir, le quotidien prône la simplification des procédures au niveau du gouvernement, la réduction de ses attributions parallèlement à l'amélioration de son efficacité.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara