Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Vendredi 7 Mars à 14:40

Revue de la presse quotidienne africaine du vendredi 7 mars



Dakar - La presse africaine paraissant ce vendredi s'intéresse à divers sujets d'actualité, notamment la visite au Cap Vert du président sénégalais, la coopération militaire sénégalo-américaine, l'extradition par le Niger de Saadi Kadhafi vers la Libye, le violent incendie survenu dans un marché à Bamako au Mali, les rivalités entre l'opposition et le parti au pouvoir au Nigeria, et la situation en Somalie.



Au Sénégal, les quotidiens se focalisent sur moult sujets d'actualité, dont la visite au Cap Vert, du président sénégalais, la coopération militaire sénégalo- américaine avec le lancement, jeudi au large de Dakar, de l'exercice militaire "Saharan Express 2014" et le bouclage aujourd'hui de la révision du Code électoral.

Ainsi, Le Soleil a choisi de placer sa Une sous le titre : "Macky Sall à l'Assemblée nationale du Cap Vert : C'est un lien fusionnel qui nous porte".

"Le chef de l'Etat, le président Sall a magnifié, jeudi, la relation fusionnelle et familiale qui existe entre les peuples sénégalais et cap-verdien, dans un discours prononcé à l'assemblée nationale du Cap Vert", écrit cette publication, qui se fait l'écho de l'annonce, par le président sénégalais, de la mise en place d'un comité paritaire qui va réfléchir sur les conditions de vie des sénégalais vivant au Cap Vert.

"En visite de travail à Praia, le président sénégalais a invité les autorités cap-verdiennes à bien traiter les ressortissants sénégalais basés dans ce pays qui, comme la Guinée Bissau, a beaucoup bénéficié du soutien du Sénégal, pendant la lutte pour la libération de ces pays", note, pour sa part, le journal EnQuête.

Sous le titre "Exercice militaire pour lutter contre le trafic et la pêche illicite : 11 pays à l'épreuve du Saharan Express", Le Quotidien relève que "la sécurité maritime est un chantier qu'un Etat ne peut entreprendre seul, compte tenu de l'étendue des eaux. C'est pourquoi des pays qui ont en commun des frontières maritimes et soutenus par des partenaires européens et les Etats-Unis, ont décidé de combler leurs efforts dans l'exercice Saharan Express pour répondre efficacement à toutes les menaces par voie maritime".

Sous le titre "Bouclage de la revue du Code électoral : les questions du désaccord seront examinées aujourd'hui", l'Observateur revient sur la révision du Code électoral en prélude aux Locales du 29 juin prochain.

D'après cette publication "la commission technique chargée de la révision du Code électoral termine ses travaux aujourd'hui. Et ce sont les questions de désaccord qui vont boucler les activités".

Au Niger, la presse consacre de larges commentaires à l'extradition de Saadi Kadhafi vers la Libye. "Le ministre de la Justice, Porte-parole du gouvernement, Marou Amadou, a confirmé la remise entre les mains des autorités libyennes, du fils de l'ancien Guide de la révolution libyenne, Saadi Kadhafi, et ses compagnons", indique le quotidien Le Sahel.

"Les conditions pour lesquelles nous avons accueilli Saadi et les autres, n'ont pas toujours été, hélas, respectées", a dit le Porte-parole du gouvernement, cité par le quotidien.

Le ministre a fait remarquer, toujours selon la publication, qu'à un moment donné, le Niger avait bien voulu que d'autres pays qui ne sont pas voisins de la Libye puissent les récupérer afin d'éviter des actions assez nuisibles directement pour la Libye, ajoutant que ''nous n'avions eu aucun candidat".

"Des villas du Conseil de l'Entente aux geôles de Tripoli" titre, pour sa part, L'Enquêteur qui s'interroge sur les faits nouveaux qui ont poussé le gouvernement nigérien à fléchir sa position.

"L'intérêt bien compris de notre pays réside très certainement dans l'entente cordiale avec tous nos voisins, et l'amitié, comme on le dit, s'entretient avec des petits cadeaux. En l'occurrence, le sort de Saadi Kadhafi n'est pas une préoccupation majeure de nos autorités face à la lutte contre le terrorisme qu'il faut renforcer avec l'aide de tous nos amis et voisins", écrit le journal.

Sur un autre registre, le même quotidien fait savoir que Luc Oursel, président du directoire du Groupe français Areva est attendu à Niamey ce vendredi dans le contexte des difficiles négociations des conventions minières d'AREVA avec le Niger.

Au Mali, le violent incendie survenu dans un marché à Bamako et la célébration de la journée internationale de la femme figurent parmi les sujets commentés par les quotidiens.

Le Républicain rapporte, à ce propos, que le marché de colas au Rail Da est victime depuis la nuit du mercredi 05 mars d'un incendie dévastateur qui a détruit toutes les marchandises (colas, balles de friperies, chaussures, et beaucoup d'autres articles), notant que l'incendie a fait deux blessés graves, mais aucune perte en vies humaines.

Info Matin indique, de son côté, que les pertes sont estimées à des dizaines de millions de FCFA. Auparavant, il y a eu des incendies au marché de Kayes, à la Maison de l'artisanat et c'est la deuxième fois que la cour Woro Sugu "est brûlée" pour ne citer que ces quelques exemples, relève le journal, soulignant que dans la plupart des cas, ces incendies sont dus à des branchements illicites d'électricité.

Dans un autre registre, Le Combat consacre un dossier à la célébration au Mali de la journée mondiale de la femme, soulignant que l'édition 2014 sera célébrée sous le thème "Paix et réconciliation : défis et enjeux pour une autonomisation accrue des femmes".

L'Indépendant s'intéresse, quant à lui, au prix international des femmes de courage remis par la première dame américaine Michelle Obama, à dix femmes des quatre coins du monde, dont la malienne, Fatimato Touré, directrice de l'ONG Greffa.

''Huit mars 2014: Pension de retraite de la femme fonctionnaire: la nécessaire relecture'', titre pour sa part, L'Essor, soulignant que la femme continue toujours à faire l'objet de discrimination en matière de revenus, notamment, en ce qui concerne l'obtention, par ses ayants-droits, de la pension de retraite de la femme fonctionnaire décédée.

Au Nigeria, la presse se fait l'écho des rivalités entre l'opposition et le parti au pouvoir et la polémique engagée entre les deux parties sur la gestion et la gouvernance, dans la perspective des élections présidentielles prévues en 2015.

C'est ainsi que Daily Trust et The Guardian rapportent que pour le principal parti d'opposition, le Congrès de tous les progressistes (APC), 15 ans de gouvernement du Parti démocratique populaire (PDP, au pouvoir depuis 1999), constitue un échec.

L'APC estime que c'est une période qui a été marquée notamment par la corruption et la pauvreté, sans œuvrer à la grandeur du pays, rapportent ces journaux, soulignant que l'APC a dévoilé, par contre, ses plans pour remédier à la situation, en vue d'un Nigeria meilleur.

Dans ce volet politique, Daily Trust et Leadership font état de l'inauguration de la Conférence nationale sur le dialogue le 17 mars et indiquent que le président nigérian Goodluck Jonathan a approuvé, jeudi, la nomination de trois secrétaires-adjoints devant servir au secrétariat de la conférence, après avoir nommé, lundi dernier, le président, le vice-président et le secrétaire de la conférence.

Ces journaux publient, par ailleurs, la liste complète des 492 délégués devant siéger à cette conférence.

Au volet sécuritaire, The Guardian rapporte, en citant l'armée, que 20 éléments du groupe armé Boko Haram ont été tués dans le Nord-Est du pays et indique, par ailleurs, que 20 personnes auraient été tuées jeudi dans une localité de l'Etat de Benue (est), lors de violences intercommunautaires.

En Ethiopie, les quotidiens consacrent leur Une à la situation en Somalie, l'offensive menée dernièrement par les forces éthiopiennes et somaliennes pour chasser les éléments du mouvement Al-Shabab de la ville de Rabdhure et le décès de Alemayehu Atomsa, ex-président de l'Organisation démocratique des peuples Oromo (OPDO), l'un des quatre partis du Front révolutionnaire et démocratique des peuples éthiopiens (EPRDF, au pouvoir).

Ainsi, The Daily Monitor rapporte que les forces éthiopiennes et somaliennes ont repris dernièrement le contrôle de la ville de Rabdhure située au centre de la Somalie et détenue jusque-là par le groupe rebelle Al Chabab.

Citant les habitants de la ville, le journal indique que douze personnes au moins ont péri dans les accrochages pour la prise de contrôle de la cité qui revêt une grande importance pour les insurgés, estimant que cette attaque pourrait marquer le début d'une nouvelle offensive contre le mouvement d'Al Chabab.

Selon la même source, Rabdhure pourrait être la première ville que le groupe Al-Shabab perd depuis septembre, quand les forces de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) ont repris le contrôle de Mahaday, dans le centre de ce pays de la corne de l'Afrique.

Le journal se fait également l'écho, par ailleurs, du décès, jeudi, de Alemayehu Atomsa, ex-président de l'Organisation démocratique des peuples Oromo (OPDO), l'un des quatre partis du Front révolutionnaire et démocratique des peuples éthiopiens (EPRDF), la coalition au pouvoir en Ethiopie.

En Côte d'Ivoire, les activités présidentielles et la situation sociopolitique, sont les principaux sujets largement commentés par la presse locale.

Ainsi sous le titre "le Président Alassane Ouattara gère le pays", Le Patriote souligne que le locataire du Palais du Plateau "enchaîne les audiences avec ses ministres" et qu'après le Président burkinabé, Blaise Compaoré, il recevra prochainement "d'autres Chefs d'Etat africains, au nombre desquels, Yayi Boni du Bénin et Faure Gnassingbé du Togo".

Le journal ajoute que le Chef de l'Etat ne chôme pas depuis son retour dimanche dernier de Paris où il était en convalescence après son opération d'une sciatique, notant qu"'hier (jeudi), il a reçu un émissaire du Président congolais, Denis Sassou N'Guesso, venu lui transmettre les salutations de ce dernier".

Au sujet de la situation sociopolitique, la presse ivoirienne pointe du doigt ceux qui veulent "réinstaller la chienlit". A ce propos, Le Nouveau Réveil évoque les attaques de Grabo (village à l'ouest du pays), les violences à l'université et les grèves répétées dans l'administration, soulignant que "le gouvernement doit être ferme et vigilant" pour faire face à ces tentatives et "à ces vieux démons qui ont fortement déstructuré le tissu social ivoirien".

Quant au quotidien Le Jour Plus, il s'intéresse au meeting prévu demain samedi à Yopougon, qui sera animé par le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié.

"La présence du président du vieux parti politique africain après l'ANC d'Afrique du sud dans la commune de Yopougon (taxée pro-Gbagbo) pour la toute première fois après la crise postélectorale (...) confirme l'échec définitif de l'ancien régime", ajoute le quotidien, notant que le président Bédié, qui sera face aux "Jeunes patriotes (ancienne milice à la solde de l'ancien pouvoir)", va certainement "déclencher des passions qui seront regrettables".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara