Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 3 Mars à 15:42

Revue de la presse quotidienne africaine du lundi 3 mars



Dakar - La situation du système de santé au Sénégal, la réunion des chefs d'Etat africains membres du comité de haut niveau sur l'agenda de développement post-2015, la recrudescence de la violence au Nigéria, et la mobilisation des donateurs pour faire face aux défis humanitaires au Niger sont les principaux sujets commentés par la presse africaine parue ce lundi.



Au Sénégal, la presse s'est faite l'écho de la situation du système sanitaire au Sénégal, notamment avec une nouvelle grève des médecins annoncée aujourd'hui et demain, et du succès du Sénégal au Groupe Consultatif de Paris.

"Les médecins de nouveau en grève aujourd'hui et demain", titre le quotidien le Soleil, qui informe que "le système sanitaire du Sénégal risque de connaitre des perturbations. Le syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sanes) a annoncé une grève aujourd'hui et demain".

"Devant le mutisme et le dilatoire, il a été décidé de poursuivre le mouvement de grève. Un mot d'ordre de 48h est décrété sur l'ensemble du territoire national sénégalais le lundi 3 et mardi 4 mars 2014", note ce syndicat dans un communiqué.

Le quotidien l'Observateur revient, quant à lui, au succès du Sénégal au Groupe Consultatif de Paris à obtenir des engagements de financement de son Plan Sénégal Emergent (PSE).

Citant des déclarations de M. Aziz Tall, ministre-directeur de cabinet du chef de l'Etat, ce quotidien note que "le Plan Sénégal Emergent est une approche de politiques publiques authentiquement sénégalaise. De sa conception jusqu'à sa présentation, au Sénégal, puis au Groupe Consultatif de Paris, ce plan a été l'œuvre du chef de l'Etat, qui a mis à contribution les compétences de ses compatriotes ici et d'ailleurs''.

Selon ce responsable, "le président Macky Sall, lui-même, a fait remarquer que près de 200 hauts fonctionnaires du Sénégal et de la Diaspora ont travaillé sur le PSE. Par ailleurs, si on fait l'histoire des réformes économiques au Sénégal, le constat est que par le passé, elles ont été imposées par des situations de crise. Chacune des réformes antérieures a été la fille d'une crise majeure. Dans un cas pareil, la réforme devenait incontournable et prenait la forme d'un diktat des bailleurs étrangers".

En Ethiopie, les quotidiens consacrent leur Une à la réunion des chefs d'Etat africains membres du comité de haut niveau sur l'agenda de développement post-2015 tenue vendredi à N'Djamena et à la décision de la compagnie Ethiopian Airlines d'assurer une nouvelle liaison Addis-Abeba-Vienne à compter de juin.

Ainsi,The Daily Monitor revient sur la réunion des chefs d'Etat africains membres du comité de haut niveau sur l'agenda de développement post-2015 tenue, vendredi dernier, dans la capitale tchadienne N'Djamena.

Selon la même source, une dizaine de leaders de pays africains ont reconnu que la plupart des pays du continent n'ont pas réalisé à ce jour, de manière satisfaisante, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui arrivent à terme en 2015.

Cet échec, poursuit-on, est dû à l'absence d'un climat global de stabilité, de paix et de sécurité durant la décennie et demi dédiée à l'atteinte des objectifs du millénaire.

Sur un autre plan, le journal rapporte que la compagnie Ethiopian Airlines va assurer la desserte Addis-Abeba-Vienne à compter de juin prochain.

Les vols partiront quatre fois par semaine, précise le quotidien, notant que c'est la neuvième destination européenne d'Ethiopian Airlines.

Au Nigeria, la presse réserve sa Une à la recrudescence de la violence, après un week-end meurtrier marqué par des attaques dans le Nord-Est du pays, attribuées au groupe armé Boko Haram, ayant fait plus de 70 morts.

C'est ainsi que Daily Trust et This Day rapportent qu'une attaque, perpétrée samedi soir par des éléments présumés de Boko Haram, a fait 39 morts dans la localité de Mainok, à quelque 50 km à l'Ouest de Maiduguri, capitale de Borno, et qu'un double attentat, survenu le même soir dans un quartier animé de Maiduguri, a fait au moins 35 tués, selon Daily Trust, et 52 morts, selon This Day.

Daily Trust rapporte également que Human Rights Watch (HRW) et l'Association du barreau nigérian des Avocats (NBA) ont condamné les récentes attaques par des insurgés présumés de Boko Haram dans certaines parties du Nord-Est du pays et ont demandé au gouvernement fédéral d'agir pour mettre fin aux tueries d'innocents.

Ils rappellent, dans ce sens, qu'au moins 29 élèves du collège public de Buni Yadi, dans l'Etat de Yobe, ont été assassinés le 24 février par des insurgés présumés, ajoute le journal.

Le même journal fait état, en outre, de l'enlèvement par des hommes armés, dimanche dans la ville de Darazo, relevant de l'Etat de Bauchi (nord), de trois vaccinateurs contre la poliomyélite.

Au volet politique, Daily Trust et The Guardian rapportent que les noms des membres de la Conférence nationale pour le dialogue, prévue à partir du 10 mars, seront connus aujourd'hui après leur nomination par le président nigérian Goodluck Jonathan.

Au Niger, le quotidien Le Sahel s'intéresse au lancement du plan de réponse stratégique (CAP Niger) pour 2014, précisant que 195 milliards de FCFA sont attendus des donateurs pour faire face aux défis humanitaires.

Le plan de réponse stratégique aux catastrophes est une démarche concertée, coordonnée des partenaires pour contribuer à la réponse des autorités nigériennes aux urgences touchant les populations vulnérables, note la publication tout en soulignant que le Niger est confronté à la récurrence des crises et catastrophes qui menacent des millions de personnes.

CAP Niger est ainsi mis en œuvre depuis quelques années pour aider les populations vulnérables à accroître leur résistance aux chocs liés à ces phénomènes et à acquérir plus de capacité de résilience, ajoute encore le journal qui fait savoir que l'enquête de vulnérabilité menée en 2013 a révélé que 40,4 pc de personnes sont touchées par l'insécurité alimentaire dans la région de Niamey où la malnutrition constitue aussi un grand défi avec un taux de prévalence de 11 pc, dépassant ainsi le seuil d'alerte requis de 10 pc.

Le quotidien L'Enquêteur revient, quant à lui, sur l'exploitation de l'uranium nigérien et les négociations en cours avec le Groupe français Areva.

Le pouvoir recule devant Areva , titre le journal qui écrit : c'est quasi officiel. Le code minier de 2006 ne sera pas appliqué à Areva. Du moins, en l'état. Nous nous dirigeons, plein gaz, vers un réaménagement de cette loi, de manière à ne pas trop déplaire au géant français du nucléaire .

Au Mali, les journaux se focalisent sur le lancement de la campagne de vaccination des animaux.

Le Républicain du Mali écrit, à ce propos, que le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), a procédé samedi, au lancement officiel de la campagne de vaccination du cheptel national 2014, notant qu'avant d'introduire la première dose de vaccin, le président IBK a fait savoir que la santé animale est capitale et qu'il est important de préserver le cheptel national vue son apport dans l'économie malienne.

L'Essor relève, de son côté, que cet acte consacrait le lancement officiel de la vaccination annuelle des animaux contre les épizooties majeures comme la péripneumonie contagieuse bovine, les charbons bactéridien et symptomatique, la clavelée, la fièvre aphteuse, la maladie de New Castle de la volaille etc.

Info Matin, citant le ministre délégué chargé de l'élevage, de la pêche, et de la sécurité alimentaire, Nango Dembelé, fait savoir que cette opération concerne plus de 9 millions de bovins, 13 millions d'ovins, 18 millions de caprins et 35 millions de volailles.

Nouvel Horizon relève, quant à lui, qu'au Mali, l'élevage est pratiqué par au moins 80 pc de la population rurale et par la frange la plus pauvre, notant qu'il constitue la principale source de subsistance pour 30 pc de cette population.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara