Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Mardi 1 Avril à 14:30

Revue de la presse marocaine, maghrébine et européenne du mardi 1er avril



Rabat - Voici les principaux titres à la Une des quotidiens marocains, maghrébins et européens parus ce mardi 1er avril:



Presse marocaine

*LIBERATION:.
 
- Grandes manœuvres de la majorité. A quelques jours de la session de printemps du parlement, les grandes manœuvres de la majorité ont déjà commencé. L'affaire de la succession de Karim Ghellab au perchoir est quasiment réglée. Depuis le désistement de Mustapha Mansouri, Rachid Talbi Alami est le candidat de la majorité et peut être assuré d'un nombre confortable des voix. Ce qui n'a pas empêché les députés islamistes du parti du chef du gouvernement de réagir à une éventuelle candidature du président sortant de la Chambre des représentants, l'Istiqlalien Karim Ghellab. 
 
- Les autorités algériennes renforcent le blocus des camps de Tindouf. La chaîne de télévision régionale de Laâyoune a diffusé récemment plusieurs vidéos filmées à l'intérieur des camps dénonçant les violences, les viols perpétrés sur les femmes par des dirigeants du Polisario, notamment le pseudo-ministre de la Défense, l'Algérien Buohali. Ces vidéos suivies d'autres enregistrées par des soldats du Polisario, à travers lesquelles ils dénoncent la précarité, l'oppression et le désespoir des populations après quatre décennies de règne sans partage de la bande à Abdelaziz, ont suscité l'intervention des forces de l'ordre dans les camps de Tindouf. 
 
*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
 
- L'ambition africaine du partenariat stratégique maroco-chinois. Le Maroc est le dixième partenaire commercial africain de la Chine, tandis que l'Empire du milieu est le quatrième partenaire commercial du Royaume. Les deux pays, qui veulent aller plus loin en renforçant leurs relations économiques, partagent l'ambition d'instaurer un partenariat gagnant-gagnant. Les deux parties entendent élargir l'horizon de leur coopération en s'ouvrant davantage sur les marchés régionaux. 
 
- Tourisme d'affaires: pourquoi le Maroc doit se positionner? Le tourisme d'affaires a de beaux jours devant lui au Maroc. Les quatre destinations déjà positionnées sur ce marché, à savoir Marrakech, Casablanca, Agadir et Tanger, sont aussi celles identifiées à fort potentiel de développement par l'Observatoire du tourisme. Ce dernier estime toutefois qu'elles doivent renforcer leurs infrastructures, leurs connexions aériennes et consentir plus d'efforts de communication à l'international. Il faut donc aller vite pour bâtir une offre solide capable de concurrencer la Turquie et l'Espagne notamment. L'enjeu est de taille: un touriste d'affaires séjourne en moyenne plus longtemps qu'un simple voyageur et dépense beaucoup plus aussi. 
 
*AL BAYANE:.
 
- Charte de la compétitivité des entreprises marocaines: les recommandations de la CGEM. La CGEM vient de présenter les grandes lignes d'une étude sur les leviers de la compétitivité des entreprises marocaines. Le constat fait état de nombreux freins et anomalies mettant à mal la compétitivité de notre tissu industriel. L'étude en question identifie 29 mesures qui sont jugées prioritaires pour promouvoir la compétitivité. Les recommandations portant à la fois sur le positionnement de l'industrie au cœur de la stratégie de développement, la réforme fiscale, la baisse des coûts de l'énergie et sur une meilleure implication du secteur privé dans la définition des politiques publiques et un accès favorable aux lignes de financement. 
 
- DG de l'ANRT : Notre ambition est d'atteindre 20 à 25 millions d'abonnés à Internet. A la fin de l'exercice de l'année 2013, le secteur a enregistré un chiffre d'affaires estimé à 32,7 millions de dirhams à fin 2013, en baisse de 8 pc par rapport à 2012 et de 11,3 pc par rapport à 2011. Cette baisse, indique le directeur général de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), Azdine El Mountassir Billah, est due principalement aux baisses des prix sous l'effet de la dynamique concurrentielle que connait le segment mobile et Internet 3G. Pour faire repartir le secteur sur le chemin de la croissance, le directeur général mise sur la nouvelle technologie 4G, le développement de plus de contenu et le partage d'infrastructure pour optimiser les investissements. 
 
*AUJOURD'HUI LE MAROC:.
 
- L'Unicef vient de publier son rapport sur la situation des droits des enfants en 2014, le Maroc toujours à la traîne. Dans son dernier rapport sur la situation des droits des enfants en 2014 intitulé "chaque enfant compte, dévoiler les disparités, promouvoir les droits de l'enfant", l'Unicef relève de nombreuses carences et des disparités de taille entre le milieu urbain et rural. Le rapport mentionne que 61pc des Marocains en milieu rural ont accès à l'eau potable contre 98pc en milieu urbain. Toujours selon le document, ils ne sont que 52pc dans le rural à avoir accès aux installations sanitaires. Dans le rural, l'Unicef relève que durant la période 2008-2012, seulement 55pc des naissances sont assistées par un personnel soignant qualifié contre 92pc en ville.
 
- La police ratisse large, plus de 103.000 suspects arrêtés en 3 mois. La Direction générale de la sûreté nationale a indiqué que les interventions opérées par les différents services de sécurité sur l'ensemble du territoire national ont permis l'interpellation, au cours du premier trimestre de l'année en cours, de 103.714 suspects qui ont été soumis à la procédure de la garde à vue.
 
*L'ECONOMISTE:.
 
- OCP : l'export tourne à plein régime. Forte reprise de l'export des phosphates et dérivés. Déjà, à fin février dernier, l'activité a atteint un volume global de 3,1 millions de tonnes, en hausse de près de 8pc par rapport à la même période de 2013. Une progression induite surtout par le bond de 26,4pc des ventes de l'acide phosphorique à 279.000 tonnes et l'explosion de 82,5pc des exportations d'engrais. "Et la tendance aurait pu être encore plus forte si le port de Jorf Lasfar n'avait pas été mis à l'arrêt pendant 30 jours en raison de mauvaises conditions climatiques", confie à l'Economiste une source proche du dossier. Du coup, le mois de mars a enregistré un record de chargements d'engrais et d'acide phosphorique. 
 
- Transmission des entreprises : marche ou crève! Elles font partie des fleurons de l'économie nationale mais elles sont menacées de disparition. De nombreuses entreprises créées au lendemain de la marocanisation, dont les patrons sont aujourd'hui âgés de 65 à 75 ans, risquent de fermer boutique faute de relève ou de repreneur. La part des structures confrontées à cette situation est estimée à 40pc. Afin de répondre à cette problématique, un projet de loi destiné à encourager la transmission des entreprises est en préparation à l'ANPME depuis un an. Il devrait bientôt être présenté au circuit d'adoption. 
 
*L'OPINION:.
 
- Surexploitation des ressources en eau : à long terme, le plan Maroc Vert devrait assurer une économie annuelle de 2,5 milliards de mètres cubes. Donnant l'exemple de l'apport du Plan Maroc Vert, et tout en réitérant l'engagement de son département à continuer à œuvrer sur la voie de la gestion rationnelle et durable des ressources en eau, le ministre de l'Agriculture Aziz Akhannouch, qui a mis en exergue les efforts déployés en vue de moderniser les systèmes d'irrigation et encourager la reconversion à l'irrigation localisée à l'occasion d'un atelier national sur la gestion des ressources souterraines organisé récemment à Skhirat, a estimé que la prolongation du Plan Maroc Vert, jusqu'à 2030, devrait réaliser une économie annuelle de 2,5 milliards de mètres cubes. 
 
- Trois avant-projets de loi en discussion : immigration, asile et traite des êtres humains. Le modèle marocain d'intégration en matière de politique d'immigration est presque fini. C'est ce qui a été annoncé récemment à Rabat, lors de la troisième rencontre avec la société civile dédiée à la nouvelle politique d'immigration et d'asile. Organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration, cette réunion a été consacrée, entre autres, à la présentation de l'état d'avancement de la mise en œuvre de la nouvelle politique de migration et dans laquelle sont également impliqués le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et la délégation interministérielle des droits humains (DIDH).
 
*AL MASSAE:.
 
- USFP: Zaïdi présente sa candidature pour la présidence du groupe socialiste. Une source informée a indiqué que la réunion du groupe socialiste, qui aura lieu mercredi, sera consacrée au renouvellement des structures du groupe de même qu'à l'élection du nouveau président, soulignant qu'Ahmed Zaïdi, soutenu par les membres du courant "Démocratie et Ouverture", va présenter sa candidature pour la présidence du groupe socialiste, alors que les partisans de Lachgar refusent de renouveler les structures du groupe sans revenir à la direction du parti. 
 
- "Tcharmil" ou l'apologie du crime: un jeune de Casablanca serait à l'origine du phénomène. Une source sécuritaire a indiqué que les services de sécurité recherchent un jeune frôlant la vingtaine qui serait à l'origine du phénomène Tcharmil, où des individus mettent en ligne des vidéos ou des photos qui mettent en scène des jeunes portant des machettes et exposant fièrement ce qu'ils disent être le butin de leurs crimes. 
 
*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
 
- IRT-CODM: Vingt interpellations et des éléments de sécurité blessés. Juste après le coup de sifflet final du match au sommet du championnat national de deuxième division ayant opposé l'IRT au CODM dimanche sur la pelouse du Grand Stade de Tanger, des violences ont éclaté à l'intérieur et aux alentours du stade. Les forces de sécurité ont pu maîtriser la situation et ont interpellé 20 personnes. Plusieurs équipements du stade ont été endommagés et environ 500 sièges ont été arrachés.
 
- L'ANAM appelle à accélérer la promulgation d'une loi intégrée qui garantit les droits des aveugles et des déficients visuels. L'Association nationale des aveugles au Maroc (ANAM) a appelé, lundi à Rabat, les autorités compétentes à accélérer la promulgation d'une loi intégrée qui garantit les droits légitimes des aveugles et des déficients visuels, en particulier, et des handicapés en général. Dans un mémorandum présenté lors d'une conférence de presse tenue à l'occasion de la journée nationale des personnes handicapées, l'association a plaidé en faveur de l'adaptation de la législation nationale avec les conventions internationales relatives aux personnes handicapées d'une part, et avec les dispositions de l'article 34 de la constitution d'autre part. Elle a, par ailleurs, demandé aux autorités compétentes d'équiper les écoles pour aveugles des outils et matériels nécessaires en vue de faciliter leur scolarité.
 
*ATTAJDID:.
 
- Plus de 103.000 Algériens ont visité le Maroc en 2013. La destination Maroc séduit de plus en plus d'Algériens, qui étaient plus de 103.000 à visiter le Royaume durant l'année 2013, souligne dimanche le quotidien algérien "Liberté". "Le Maroc continue à attirer les touristes algériens, et en nombre", fait observer le journal, qui ne manque pas de relever que le nombre des visiteurs en provenance de ce pays maghrébin "est en constante hausse ces dernières années". 
 
- ALECA: Abbou s'ouvre sur la société civile. Le ministre délégué auprès du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique, chargé du Commerce Extérieur, Mohammed Abbou, s'est entretenu, lundi, avec les représentants de la société civile sur les négociations de l'ALECA. La rencontre de concertation était une occasion pour entendre les idées et les préoccupations de la société civile sur ce sujet, afin de mettre en place une stratégie nationale des négociations. 
 
*AL ALAM:.
 
- Politique de voisinage: L'UE tacle le gouvernement Benkirane. Le rapport annuel de la Commission européenne qui fait le bilan des réformes intervenues au Maroc dans le cadre du Plan d'action 2013-2017 n'est pas tendre avec les autorités marocaines à l'adresse desquelles il émet de sérieuses recommandations pour les années à venir. Les officiels européens notent en effet que si le programme de réformes politiques envisagé dans la nouvelle Constitution marocaine s'avère plutôt ambitieux, ils doivent malheureusement constater que plus de deux ans après son adoption, le bilan de la mise en œuvre des réformes est plutôt maigrelet: sur les 19 lois organiques qui doivent être adoptées pour la mise en œuvre effective de la nouvelle Constitution, au total seules cinq d'entre elles ont été adoptées et deux autres sont en cours d'adoption.
 
- Le secteur agricole sauve l'économie en 2013. La bonne tenue du secteur agricole a permis de sauver l'économie nationale au quatrième trimestre 2013. C'est le principal constat apporté par le Haut-Commissariat au plan dans son bilan des principaux indicateurs de l'économie nationale au dernier trimestre 2013. C'est ainsi que le Maroc ressort avec un PIB en croissance de 4,5pc en volume, soit presque le double que de ce qui a été réalisé en 2012 (2,3 pc).
 
*ASSABAH:.
 
- Criminalité à Casablanca: la police fait la chasse aux délinquants. La police judiciaire de la préfecture de Casablanca a mené, durant la semaine dernière, des enquêtes afin de connaitre l'identité des délinquants qui se sont montrés sur les pages du réseau social Facebook munis de sabres et exposent fièrement leurs "butins". Grâce aux opérations menées par les autorités, un adolescent qui figurait sur la plupart des photos partagées sur les réseaux sociaux a été identifié. 
 
- Les divergences s'exaspèrent autour du reclassement des priorités du programme gouvernemental. Selon des sources parlementaires, des désaccords autour de la version finale du nouveau programme du gouvernement menacent de saper les efforts déployés par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane pour aplanir les divergences liées au reclassement des priorités du gouvernement, notamment après que les anciens alliés Mohand Laenser et Nabil Benabdallah eurent rejoint le RNI, dont le président insiste sur la révision des priorités du programme.
 
*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
 
- Le ministère de la Santé s'apprête à présenter un projet de loi sur la procréation médicalement assistée (PMA), des méthodes permettant d'induire une grossesse en dehors de l'union naturelle de l'homme et de la femme. Selon des sources du journal, ce texte va fixer les techniques médicales interdites, tel le don de gamètes, d'ovocyte ou de sperme. Le projet de loi va également interdire le clonage, une création artificielle d'êtres génétiquement identiques.
 
- Criminalité: L'arrestation de 103.714 suspects au cours du premier trimestre 2014. La Direction générale de la sûreté nationale a affirmé que les interventions menées par les différents services de sécurité sur l'ensemble du territoire national ont permis l'interpellation, au cours du premier trimestre de l'année en cours, de 103.714 suspects qui ont été soumis à la procédure de la garde à vue.
 
*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
 
- 360.000 cas d'autisme recensés au Maroc, selon un rapport du ministère de la Santé. Les associations actives dans le secteur affirment que de nombreux cas ne sont pas recensés et que des centaines de familles n'ont pas connaissance de cette maladie.
 
- Manœuvres militaires aux alentours de Tan-Tan. Des unités des forces armées royales (FAR), des Etats-Unis et de l'Allemagne mènent des manœuvres militaires dans les environs de Tan-Tan dans le cadre de l'opération African Lion 2014, un exercice annuel entre le Maroc et les Etats-Unis d'Amérique.

               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 495

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara