Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Lundi 26 Mai à 13:17

Revue de la presse marocaine et européenne du lundi 26 mai



Rabat: Voici les principaux titres développés par les journaux parus lundi 26 mai:.



presse marocaine

*AUJOURD'HUI LE MAROC:

- Le nouveau terminal 1 de l'aéroport Mohammed V ne verra pas le jour avant 4 ou 5 ans. Les premiers travaux avaient démarré en janvier 2009 puis ont été suspendus en 2010 pour des anomalies dans la conception initiale du projet avant de reprendre courant 2012. Aujourd'hui, il faudra tout raser et recommencer à zéro. Les travaux de rattrapage lancés par l'ancien directeur général de l'ONDA auraient coûté plus, mais sans pour autant résoudre le problème de conception. Initialement, le nouveau terminal 1 devait être opérationnel en décembre 2013. La date fut repoussée à décembre 2014. Aujourd'hui, tout semble indiquer qu'il ne le sera pas avant 2018 ou 2019.

- Après la défaite de son parti dans les deux élections partielles, Benkirane déjà en campagne ? A une année des élections municipales, Abdelilah Benkirane lance les hostilités dans une précampagne électorale. Le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a animé un meeting dans une petite ville au Moyen Atlas. Il faut remonter à plus de deux ans et précisément en 2011, à la veille des législatives anticipées, pour trouver des discours similaires à celui prononcé par l'actuel chef de gouvernement. C'est donc un Benkirane en leader politique et harangueur des foules qui a tenté samedi dernier de redorer le blason de son parti devant les bases populaires. Il faut dire que le parti de la lampe sent que le vent est en train de tourner en sa défaveur.

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:

- Procédure pénale: Une proposition de loi pour indemniser les victimes de la détention préventive. Une proposition de loi déposée au Parlement pourrait ouvrir le droit de réparation pour toute personne ayant fait l'objet d'une erreur judiciaire pour le préjudice causé. Plus précisément, ce texte veut que la personne qui a fait l'objet d'une détention préventive au cours d'une procédure arrivée à son terme et sanctionnée par une décision de non-lieu ou d'acquittement ait le droit, à sa demande, d'obtenir réparation pour le préjudice subi sur les plans, moral, matériel et professionnel.

- Notation: Fitch Ratings loue les efforts du Maroc. La stabilité économique du Maroc a joué favorablement pour le maintien de la note BBB- avec perspective stable de l'agence de Fitch Ratings. Dans un rapport publié le 22 mai dernier, celle-ci revient sur l'après-printemps arabe dans la région. Pour elle, la stabilité économique et surtout politique a permis au Maroc de se démarquer.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Divergences idéologiques au sein du gouvernement. Ces divergences ont fait surface en deux occasions: La première occasion a été le report de l'adoption par le gouvernement du projet de loi relatif au plan d'action national en matière de démocratie et des droits de l'homme, à cause d'un désaccord sur le mariage des mineures et la peine de mort, et la deuxième occasion a été celle de la délibération sur le projet de loi relatif aux violences faites aux femmes.

- Le recul des charges de la compensation fait baisser les dépenses du budget général de 2,91 milliards de DH en 2014. Pour la deuxième fois depuis le début de l'année en cours, les dépenses globales de l'Etat ont connu une baisse de plus de 2,91 milliards de DH, passant de 76,9 milliards de DH à fin avril 2013 à 74 milliards de DH à la même période en 2014. Ce recul est imputable à la diminution des dépenses de fonctionnement, selon le bulletin mensuel de la Trésorerie générale du Royaume.

*AL MASSAE:.

- El Yazami plaide pour le pluralisme. Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Driss El Yazami, a déclaré que la liberté du culte figurait dans la Constitution marocaine et faisait l'objet d'un long débat au sein de la commission consultative de révision de la Constitution mais, elle a été supprimée au niveau du mécanisme politique. S'exprimant lors d'une rencontre organisée par le Centre scientifique arabe des recherches et études humaines, tenue jeudi à Rabat, El Yazami a mis l'accent sur la nécessité de préserver le pluralisme en tant qu'élément fondamental du processus démocratique.

- Après avoir jugé non-recevable l'offre publique d'achat (OPA) de l'opérateur émirati Etislatat, le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a décidé de reprendre la cotation des actions de Maroc Télécom à partir de lundi. Le CDVM a prononcé un avis défavorable à l'encontre de l'OPA en expliquant que cette offre risque de porter préjudice aux intérêts économiques stratégiques nationaux.

*ATTAJDID:.

- El Yazami: Le Maroc dispose d'une société civile des plus actives dans le monde arabe. Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Driss El Yazami, a affirmé samedi que le Maroc dispose d'une société civile des plus actives dans le monde arabe, grâce notamment à la dynamique insufflée par la nouvelle Constitution. El Yazami qui s'exprimait lors d'une rencontre-débat sur la conjoncture actuelle au Maroc et dans le monde arabe, organisée par le Centre scientifique arabe des recherches et études humaines, a indiqué que le nombre des associations actives au Maroc dépasse les 50.000.

- Mustapha El Khalfi, membre du secrétariat général du PJD, a estimé que les jeunes et les médias constituent un partenaire fondamental dans l'opération de la réforme. Intervenant au cours d'une rencontre sur les médias, El Khalfi a souligné que la réussite de la réforme demeure toutefois tributaire de la conclusion d'un partenariat avec des médias libres et transparents en tant qu'élément qui mobilise et construit l'opinion publique.

*AL ALAM:.

- Rien n'a été fait concernant la réforme de la CMR. Des sources du conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR) ont affirmé qu'aucune initiative n'a été prise pour remédier à la mauvaise gestion interne de la Caisse et servir les affiliés durant la période qui s'étale entre les sessions d'avril et mai. Contrairement à la réglementation en vigueur, les membres du conseil d'administration ont reçu les documents du directeur de la Caisse alors qu'ils devaient les recevoir de la part du chef du gouvernement, qui est le président effectif du conseil d'administration.

- Akhannouch attache peu d'importance aux revendications des professionnels de la pêche maritime. Un sentiment de mécontentement règne chez les patrons des embarcations de pêche, affilés à la CDT, en raison de la négligence de leurs revendications par le ministère de tutelle, soulignant que le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime a trahi ses promesses données aux professionnelles consistant à mettre en place une usine qui répond aux normes souhaitées.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- Le PAM propose une loi pour amnistier 45.000 cultivateurs du cannabis. Après les débats soulevés pour la légalisation de la culture du cannabis, le PAM mène, une nouvelle fois, une bataille visant à amnistier les personnes accusées de cultiver le cannabis. Le groupe PAM à la Chambre des conseillers a élaboré une proposition de loi visant à amnistier 45.000 cultivateurs, dont la majorité sont issus du Rif.

- L'absentéisme des ministres rapproche l'USFP et le PJD. Le président du groupe PJD à la Chambre des représentants a envoyé une lettre au président de la Chambre lui demandant de présenter les raisons qui motivent les absences des ministres lors des séances du parlement. De même, le groupe socialiste avait écrit au président de la Chambre des représentants pour exprimer sa protestation contre l'absence injustifiée des membres de l'Exécutif des séances hebdomadaires.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Des questions brûlantes attendent le chef d gouvernement à la Chambre des représentants. Dans le cadre de la séance plénière consacrée aux questions relatives à la politique générale, le chef du gouvernement sera tenu de répondre à plusieurs questions ardentes relatives au dialogue social, aux prochaines élections, à la régionalisation avancée, à la réforme du service public et à la lutte contre la corruption.

- A l'occasion d'une rencontre à Rabat, le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a estimé, que la loi organique relative à la Chambre des représentants comporte des régressions par rapport à la loi organique précédente. Lachgar a indiqué que ce texte est entaché de plusieurs carences qui font obstacle au rendement de l'institution législative.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus