Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 19 Mai à 12:52

Revue de la presse marocaine et européenne du lundi 19 mai



Rabat: Voici les principaux titres développés par les journaux parus lundi 19 mai:.



presse marocaine

*LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

- 770 millions de DH pour réaliser la première tranche du programme de mise à niveau des axes stratégiques du réseau routier de Tadla-Azilal. SM le Roi Mohammed VI a procédé, samedi à la commune rurale Oulad Yaich, au lancement et à l'inauguration de plusieurs projets routiers qui illustrent l'intérêt particulier qu'accorde le Souverain au désenclavement de la Région de Tadla-Azilal et à son développement socio-économique. Le Roi a, ainsi, procédé au lancement de la première tranche du programme de mise à niveau des axes stratégiques du réseau routier de la région Tadla Azilal et à l'inauguration de l'autoroute Khouribga-Beni Mellal d'une longueur de 95 kilomètres. Mobilisant des investissements de l'ordre de 770 millions de dirhams (MDH), la première tranche du programme de mise à niveau des axes stratégiques du réseau routier de la région prévoit le renforcement de 18 kilomètres de routes (30 MDH), la construction de 22 km (20 MDH), le dédoublement de 21 km (200 MDH) et l'élargissement de 219 km (520 MDH).

- Investissements directs étrangers: Le Maroc, champion en Afrique du Nord. Le Maroc demeure le pays qui attire le plus d'investissements directs étrangers (IDE) en Afrique du Nord aux côtés de l'Egypte. C'est en substance la perception de plus de 55pc des investisseurs internationaux interrogés par le prestigieux cabinet d'études, Ernest & Young (E&Y). Dans son rapport 2014 sur l'attractivité de l'Afrique qui vient de tomber, le cabinet affirme que ce jugement est relativement proche de la réalité puisque le Maroc et l'Egypte auront drainé 61pc des projets d'IDE entre 2007 et 2013 dans le continent. Mieux, le Maroc est le seul pays à afficher en 2013 une croissance de 24pc des flux d'investissements étrangers en Afrique du Nord, selon le rapport.

*L'ECONOMISTE:.

- Le Maroc stabilise ses perspectives. Bonne nouvelle pour le Maroc. Standard & Poor's vient de confirmer sa note souveraine. L'agence a rehaussé les perspectives du Royaume les faisant passer de négatives à stables. S&P note la poursuite de la réduction des déficits jumeaux (Budgétaire et extérieur). Elle estime même que ces postes vont continuer à baisser compte tenu des réformes des finances publiques et de l'amélioration de la balance extérieure. D'ailleurs, S&P table sur un déficit public de 5,2pc en 2014 pour se stabiliser à 4pc en 2017.

- Santé : l'objectif de 3.300 médecins impossible à atteindre. La loi sur les fondations comme celle de Cheikh Zaid à Rabat ou encore celle de Cheikh Khalifa, qui va ouvrir à Casablanca d'ici la fin de l'année, les autorise à lancer des facultés de médecine. Jusqu'à présent, aucune initiative privée n'est menée dans ce domaine. D'ailleurs, l'objectif 3.300 médecins (par an) calculés sur la base d'une participation du privé ne pourrait pas être atteint. Cet objectif est obsolète puisqu'on s'est basé sur l'ouverture de facultés qui n'ont jamais vu le jour. Il faut le revoir à la baisse même si nous avons nettement amélioré le nombre de médecins formés, affirme le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi.

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

- Mezouar: C'est le RNI qui a sorti le pays de la sphère du danger! Lors d'un meeting à Tanger, le président du RNI Salaheddine Mezouar a affirmé que c'était son parti qui avait sorti le Maroc de sa crise politique et économique, soulignant que les différends sur la nomination des ministres et le choix du président de la Chambre des représentants font partie du passé.

- Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 3,7 pc à fin avril 2014, atteignant environ 69 milliards de dirhams. Cette aggravation est le résultat de la progression des importations constatée au niveau des produits énergétiques et des produits alimentaires, selon l'Office des changes.

*ATTAJDID:.

- Pour Benkirane, le dialogue sur la société civile est le plus important dans l'histoire du Maroc. Les conclusions du dialogue national sur la société civile, présentées jeudi dernier, ont notamment préconisé de créer un registre national des associations qui serait tenu par l'autorité judiciaire et permettre à l'association de jouir de tous les droits sitôt qu'elle aura reçu le récépissé de dépôt légal. Pour le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ce dialogue est le plus important dans l'histoire du Maroc depuis l'indépendance.

- Appel à élargir la couverture médicale pour englober les difficultés de procréation. Le refus des établissements d'assurance maladie de couvrir les frais engagées dans les soins relatifs aux difficultés de procréation, dont une seule tentative peut coûter 40.000 DH, cause aux couples marocains de multiples problèmes, notamment sur le plan financier. A noter que 15 pc des couples au Maroc rencontrent des difficultés dans la procréation.

*ASSABAH:.

- La Princesse Lalla Salma arrache une reconnaissance onusienne de la marocanité du Sahara. Après avoir rendu un hommage appuyé à SAR la Princesse Lalla Salma, ambassadrice de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour son engagement continu contre le cancer, la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, a présenté ses excuses au Maroc au sujet de l'intrusion d'un faux délégué du polisario, lors de la réunion conjointe OMS/Union africaine, tenue, en avril dernier à Luanda, affirmant que seuls les représentants des Etats membres reconnus par les Nations unies sont habilités à assister à de telles réunions.

- L'IGF déplore la négligence de ses rapports. Le président de l'Association des membres de l'inspection générale des finances, Idriss Andaloussi, a affirmé que parmi 5000 rapports réalisés durant 50 ans, seuls 50 dossiers ont été présentés aux tribunaux. Cette déclaration a été faite lors d'une journée d'étude initiée par l'Association des membres de l'Inspection générale des finances, en coopération avec le ministère de l'Economie et des finances, à l'occasion du 54e anniversaire de sa création.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

- Neuf infirmiers pour chaque 10.000 Marocains dans les hôpitaux publics. Le nombre d'infirmiers n'excède pas 26.000 au niveau national, représentant 70 pc du personnel du secteur. Le manque est estimé à 9.000 infirmiers, selon le gouvernement, et de 20.000 selon les professionnels.

- La réforme des médias publics, une affaire pressante. Dans son rapport annuel, le Syndicat national de la presse marocaine a affirmé que l'évolution de la situation politique et économique dans la région et au Maroc exige d'entreprendre sans tarder une réforme globale des médias publics.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

- Ultimatum au gouvernement: Trois centrales syndicales attendent la fin du mois pour voir leurs revendications satisfaites. Les centrales syndicales menacent de renforcer leur contestation à travers la convocation de leurs conseils nationaux à se réunir pour examiner les prochaines actions à mener, laissant augurer un été chaud. Le mécontentement des syndicats est imputable à la manière dont le gouvernement traite le dialogue social qui stagne, selon eux.

- Nadira El Guermai: l'INDH a réalisé "un changement sociétal" dans un laps de temps très réduit. Mme Guermai, Gouverneur, coordinatrice nationale de l'INDH, a souligné que depuis son lancement en 2005, l'Initiative nationale a permis de créer plus de 6.525 projets d'Activités génératrices de revenus, avec un investissement global de 1,94 milliard de dirhams.

*AL ALAM:.

- Chabat: Le gouvernement n'a d'autres de choix que de satisfaire les demandes de la classe laborieuse. S'exprimant à l'occasion de la tenue de la session ordinaire du conseil général de l'UGTM, samedi à Rabat, le secrétaire général de l'UGTM, Hamid Chabat a regretté l'absence d'un dialogue social réel et sérieux alors que les prix des produits de consommation et les difficultés sociales ne cessent de croître.

- Criminalité à Casablanca: Des chiffres traumatisants. Le préfet de police de Casablanca a évoqué des chiffres choquants relatifs à la criminalité dans la métropole, précisant, lors d'une cérémonie de commémoration des attentats du 16 mai, que les services de sécurité ont enregistré plus de 20.000 crimes et arrêtés plus de 16.000 suspects.

*AL MASSAE:.

- Mezouar évoque de nouvelles priorités du gouvernement Benkirane. Intervenant samedi à l'occasion de la tenue du premier congrès du RNI après son entrée au gouvernement Benkirane, le président du RNI Salaheddine Mezouar a indiqué qu'en décidant de rejoindre le gouvernement, son parti avait fixé des critères susceptibles d'assurer l'efficacité de l'action de l'Exécutif pour garantir la continuité, se disant satisfait du bilan de sept mois qu'il a passé au gouvernement. Mezouar s'est félicité en outre des mesures prises dans les domaines social et économique.

- Le secrétaire général du PPS et ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah, s'en est vigoureusement pris à ceux qu'il a qualifiés de "spéculateurs" et de "criminels" qui taillent des croupières au gouvernement. S'exprimant, samedi, à l'ouverture des travaux du congrès provincial du parti du livre à Sidi Slimane, Benabdallah a souligné qu'il y a des spéculateurs et des criminels qui exploitent la misère et la pauvreté des gens et font dévier les mesures du gouvernement de leurs objectifs, comme c'est le cas pour les programmes visant à éradiquer les bidonvilles.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara