Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mercredi 11 Juin à 11:36

Revue de la presse marocaine du mercredi 11 juin



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens nationaux parus mardi 11 juin.:



*Aujourd'hui le Maroc.:

- La police diffuse les statistiques sur la criminalité en 2013 et au premier trimestre de 2014. Le taux de délinquance doit inquiéter, notamment parmi les mineurs, puisque la police a arrêté en une année près d'un demi-million de personnes. Le taux des crimes avec violence demeure limité, selon les statistiques de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN). La lutte contre le terrorisme a permis pendant la période 2011-2013 le démantèlement de pas moins de 18 cellules terroristes.

- Forum économique Maroc-Russie: Grosses opportunités d'affaires pour l'Afrique. Après l'Afrique, l'Eurasie se positionne comme marché prometteur pour les opérateurs économiques du Maroc. La Russie est la destination choisie par une palette d'hommes d'affaires marocains où ils se sont entretenus, lundi, avec leurs homologues russes, et ce, dans le cadre du Forum Maroc-Russie. Organisé à Moscou, cet évènement positionne le Maroc en tant que partenaire stratégique de la Russie. Un partenariat qui ouvre des horizons divers, notamment en termes d'échanges commerciaux et de climat d'affaires. Premier en son genre, ce forum constitue un point de contact clé pour prospecter un marché fort prometteur.

*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale de l'ONU: Le Maroc réaffirme son attachement profond à la promotion de l'Etat de droit. L'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilale, a réaffirmé, lundi au siège des Nations unies à New York, "l'attachement profond" du Royaume à la promotion de l'Etat de droit et au respect des droits de l'Homme et son engagement en faveur d'un multilatéralisme "respectueux des règles et principes du droit international dans le cadre de l'Organisation des Nations Unies".

- Fonction publique: Le chef du gouvernement attribue la note de 10 sur 20 à l'administration marocaine. Le gouvernement pourrait-il lancer une nouvelle opération de départ volontaire des fonctionnaires ? En tout cas, l'appel lancé par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, hier mardi lors de l'ouverture de la réunion du Conseil supérieur de la fonction publique, laisse présager une telle possibilité. Benkirane a invité les fonctionnaires à "opter pour le secteur privé qui regorge d'opportunités". Il a par ailleurs souligné la nécessité de s'attaquer aux dysfonctionnements qui minent en profondeur l'administration publique. Compte tenu de l'ampleur des insuffisances, M. Benkirane n'a pas hésité à attribuer la note de "10 sur 20" à l'administration marocaine, précisant que de grands efforts restaient à déployer pour atteindre les objectifs escomptés.

*L'Economiste.:

- Remboursement TVA: Les 12 travaux d'Hercule. Les contribuables qui sollicitent le remboursement des crédits structurels de TVA vont devoir s'armer de patience. L'exercice ressemble aux 12 travaux d'Hercule. Le dernier délai pour le dépôt des dossiers a été fixé au 31 juillet. La Direction générale des impôts (DGI) devrait publier, ce mercredi, le modèle de formulaire. Dans une première phase, seules les entreprises totalisant moins de 20 millions de dirhams pourront bénéficier d'un remboursement. Cette population constitue environ 90% de la cible concernée par cette disposition. Les premiers chèques devraient arriver en 2015. Pour la première année, et vu l'état des finances publiques, la DGI ne devrait débourser que 1,5 milliard de dirhams. L'année prochaine, un nouveau palier de crédit de TVA devra être défini par décret.

- Urbanisme: Laenser fustige le contrôle. Le ministre de l'Urbanisme et de l'aménagement du territoire est en charge, aujourd'hui, de plusieurs dossiers urgents. A commencer par le renforcement du contrôle des irrégularités de l'urbanisme. Surtout que "le contrôle des agences urbaines et des communes est inefficace, dans la mesure où il se limite à la constatation, sans pouvoir intervenir pour arrêter les constructions", a expliqué M. Laenser qui était l'invité du Club de l'Economiste. C'est pour cela que "nous avons introduit une première réforme à la loi sur l'urbanisme", a-t-il ajouté. Le texte est au Parlement et a été examiné en commission.

*L'Opinion.:

- Le Baccalauréat 2014 à son premier jour: "Tassribat" défie le ministère de l'Education. 8 heures 28 mn, les premières fuites des épreuves du Bac commencent à tomber sur la page Facebook, désormais célèbre par son "Tassribat", ouverte depuis le 10 juillet 2011. Les épreuves de l'examen national (épreuves de la deuxième année du baccalauréat) ont, en effet, été publiées quelques minutes seulement après le début des examens. Un record pour les administrateurs de cette page qui titille un ministère de l'Education qui a fait de la lutte contre les fraudes son cheval de bataille. Certains commentaires ont commencé à diffuser des soi-disant réponses. Moralité, seul un bruitage ou brouillage du réseau aux alentours des centres des examens pourrait être efficace contre ces pratiques "frauduleuses" utilisant les nouvelles technologies de l'information.

- Rapport sur l'Indice 2014 des cités d'Afrique (ACGI): Casablanca, deuxième ville au plus grand potentiel de croissance en Afrique. Casablanca se positionne au deuxième rang des villes africaines au plus grand potentiel de croissance inclusive pour l'avenir, selon le rapport sur l'Indice 2014 des cités d'Afrique (ACGI (rendu public par l'agence helvétique Ecofin). La métropole se classe deuxième après la capitale ghanéenne avec une perspective de développement "moyen-haut", souligne ce rapport du fournisseur de solutions de paiement MasterCard. Lancé en 2013, l'indice ACGI repose sur un ensemble d'indicateurs mis à profit afin de classer les cités selon leur niveau d'urbanisation et le potentiel prévisionnel de leur développement et de leur croissance inclusive.

*Libération.:

- Le HCP souligne l'essoufflement du PIB non agricole en 2013. Les chiffres publiés par le Haut-Commissariat au plan (HCP), récemment, ont confirmé l'amélioration de la croissance en 2013, tirée, principalement, par les performances agricoles dues à la campagne agricole exceptionnelle et un maintien de la consommation des ménages. La croissance a été au rendez-vous, en progression de 4,4% en 2013 contre 2,7% une année auparavant, portant l'évolution du Produit intérieur brut à 4,4% s'établissant à 873 milliards de dirhams. La croissance des activités non agricoles s'est quelques peu essoufflée, en réalisant une croissance de 2% au lieu de 5,4% une année auparavant.

- Intérêt accru des touristes nordiques pour la destination Maroc. Le nombre des touristes en provenance des pays nordiques ayant visité le Maroc lors du premier trimestre de l'année en cours a augmenté de 58 pc par rapport à la même période de l'année d'avant, apprend-on auprès de la délégation de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) chargée des pays scandinaves et des pays baltes. Le nombre de nuitées générées au Maroc par les touristes nordiques lors de cette période a, pour sa part, enregistré une hausse de 133 pc en comparaison avec le premier trimestre de 2013, ajoute la même source, qui précise que le nombre de touristes nordiques est passé de 20.033 de janvier à mars 2013 à 31.722 au premier trimestre 2014.

*Al Bayane.:

- L'Etat hors délai: La loi sur les délais de paiement peine à trouver la voie de l'application. La loi n 32-10 fixant les délais de paiement qui a suscité beaucoup de polémique lors de sa confection affiche des difficultés d'application. La spécificité de certaines activités et la particularité d'autres secteurs font que les délais de paiement ne sont jamais respectés ni honorés à temps. L'Etat est pointé du doigt. Il reste à la tête des mauvais payeurs. L'agriculture, les BTP et les industries lourdes sont les plus pénalisés.

- Droit d'asile au Maroc: Plaidoyer pour une nouvelle législation. Près d'un an après les instructions royales en matière de politique migratoire au Maroc, l'ouverture d'un bureau des réfugiés et des apatrides à Rabat et l'octroi de l'asile à plus de 800 demandeurs d'asile, toutes les revendications en matière d'asile au Maroc semblent avoir été assouvies. Pour l'association Droit et Justice, ces évolutions en matière de politique migratoire ne devraient aucunement masquer la réalité quotidienne des demandeurs d'asile au Maroc. Certaines difficultés persistent et il devient plus qu'urgent d'adopter une nouvelle législation en matière d'asile au Maroc.

*Attajdid.:

- A l'ouverture des travaux de la réunion du Conseil supérieur de la Fonction publique, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a souligné la nécessité d'accorder au citoyen le statut qu'il mérite et qui lui permet de se sentir à l'aise et sans complexe face à l'administration. Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration Mohamed Moubdi a affirmé, quant à lui, qu'à travers la révision du statut général de la fonction publique, son département cherche à développer les ressources humaines.

- Qualité du blé tendre: une minoterie privée de la subvention, neuf autres averties. Suite à l'examen des PV de contrôle de la qualité de blé tendre dressés par les services de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) au titre du premier semestre de l'année en cours, une minoterie a été privée de la subvention pour son manquement au respect des normes de qualité, tandis que neuf autres ont été averties, selon un communiqué du ministère des Affaires générales et de la gouvernance.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a appelé les agents d'autorité à éviter de porter préjudice à quiconque. Intervenant au cours de la 1ère réunion du Conseil supérieur de la fonction publique, mardi, Benkirane a adressé des critiques véhémentes à l'administration marocaine, se disant étonné de la voir bouffer 103,7 milliards de dirhams par an du budget de l'Etat, sans pour autant laisser une image positive chez les citoyens.

- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki reconnait que la CNOPS acquiert des médicaments à des milliards chez une seule pharmacie, sans appel d'offres. Cet aveu a été formulé dans une réponse écrite du ministre à une question qui avait été posée par Mohamed Hanine, un député RNI.

*Al Massae.:

- Malgré les menaces de prison que le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle a promises aux personnes qui seraient impliquées dans la fraude au portable à l'examen du baccalauréat, les épreuves ont été répandues en dehors des centres d'examens peu de minutes après le début de l'évaluation mardi. Plusieurs pages des réseaux sociaux ont diffusé des questions accompagnées de réponses et les auteurs de ces pages ont établi des contacts directs avec les élèves dans plusieurs villes du Maroc afin de leur fournir les réponses appropriées.

- L'Etat achète de grandes quantités du blé tendre pour garantir la poursuite de la production du blé tendre subventionné. L'Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL) a lancé un appel d'offres pour acheter 163.500 tonnes de blé tendre du marché national. L'objectif de cette opération est de garantir la production suffisante du blé tendre subventionné destiné aux couches démunies, selon une source de l'ONICL.

*Assabah.:

- Benkirane fait allusion à un nouveau départ volontaire. Le gouvernement semble recourir au départ volontaire pour réduire la masse salariale, une mesure adoptée par le gouvernement Jettou, il y a une dizaine d'années. Intervenant à l'ouverture des travaux du Conseil supérieur de la fonction publique, Benkirane a exhorté le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration Mohamed Moubdi de ne pas continuer à chercher une solution aux salaires des fonctionnaires, mais de "s'entendre avec eux et leur accorder une part afin qu'ils partent de manière définitive".

- Mohand Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire, a déclaré récemment que son parti dispose de potentialités et des capacités qui lui permettent de remporter la deuxième place lors des élections prochaines, appelant à l'exploitation optimale de ces aptitudes afin d'atteindre l'objectif escompté.

*Al Alam

- Menace et mise en garde vaines du ministère de l'Education: Fuite des épreuves du baccalauréat quelques minutes après le début des examens. Dix minutes après le début des examens, les élèves ont fait circuler les réponses aux questions de certaines matières via des pages sur les sites des réseaux sociaux .

- La ligue des professeurs istiqlaliens de l'enseignement supérieur plaide pour la défense de l'Université publique. La ligue considère que la réalité de l'enseignement supérieur exige l'ouverture d'un véritable débat public au service de l'avenir de l'université et des universitaires.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le gouvernement traque les fonctionnaires fantômes et met en garde contre les pratiques de favoritisme en matière de recrutement dans les administrations. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a appelé à une refonte du statut général de la fonction publique afin de rééquilibrer la relation entre le citoyen et l'administration et surmonter les dysfonctionnements qui entachent le système de l'administration.

- La présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun, a souligné à l'ouverture du Forum économique Maroc-Russie que les relations commerciales entre les deux pays sont en constante évolution, en témoignent les chiffres des échanges commerciaux de plus 2 milliards de dollars par an.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 96,5 millions de dollars en appui au deuxième programme national de routes rurales (PNRR2). Malgré le niveau record de la dette extérieure qui a atteint 52% du PIB. Ce nouveau prêt montre que le gouvernement n'hésite pas à recourir aux institutions financières internationales pour contracter de nouveaux emprunts.

- Les employés d'Amendis Tanger ont suspendu leur grève générale, prévue mardi, après que le président de la commune urbaine de Tanger, en sa qualité du président de l'autorité délégante de la gestion de l'eau, de électricité et de l'assainissement, s'était engagé à ce qu'Amendis honore ses engagements et révise ses décisions irresponsables.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus