Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Mardi 26 Avril à 12:29

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 26 avril 2016



Dakar - La presse africaine paraissant ce mardi focalise sur moult sujets d'actualité, dont la célébration du 70è anniversaire du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’appel de l’opposition au Kenya pour la dissolution de la Commission Electorale Indépendante, la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, ainsi que sur les relations sénégalo-gambiennes.



En Côte d’Ivoire, la presse locale présente un menu varié, allant de la célébration du 70è anniversaire du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), à la lutte contre la pauvreté au sein des militants du Rassemblement des Républicains (RDR-présidentiel) et à la conférence des douanes de l’Afrique de l’ouest qui se tient à Abidjan.

Ainsi, le quotidien +Le Mandat+ revient dans les détails à la célébration du 70è anniversaire de la plus vieille formation politique ivoirienne, avec un focus sur les surprises programmées lors de la cérémonie du 30 avril prochain.

Dans la foulée, la publication rapporte que les cadres du PDCI attendent les mots d’ordre du parti.

Toujours sur le plan politique, le journal laisse savoir que le président ivoirien, Alassane Ouattara prépare un partage du pouvoir avant 2020.

Son confrère +La Gazette+ titre à sa Une : '’70è anniversaire du PDCI : Le parti fait confiance en sa jeunesse’’, tout en informant que le Gala sera organisé samedi prochain.

Même son de cloche chez +L’Intelligent d’Abidjan+ qui s’intéresse également à la célébration du 70è anniversaire du PDCI, en renseignant à sa Une : ‘’ Guikahué et Fofana Siandou dévoilent les ingrédients de l’apothéose du 30 avril’’.

+L’Expression+ se fait l’écho des propos d’Amadou Gon Coulibaly, ministre d’Etat, SG de la Présidence qui, à propos du Fonds du soutien du RDR, a estimé que ‘’si un tel projet ne réussit pas, ça sera une catastrophe’’.

Le journal qui donne une idée sur les militants concernés, renseigne que les cadres injectent 100 millions de FCFA.

+Le Jour Plus+ titre en gros caractères à sa Une : ‘’Lutte contre la pauvreté : Amadou Gon Coulibaly crache ses vérités aux cadres du Rassemblement des Républicains (RDR) : Donnez un peu aux militants’’.

Sur le plan économique, la publication focalise sur la réunion à Abidjan du comité des experts des douanes de l’Afrique de l’ouest et du centre, en renseignant que ‘’l’ONU des douanes saluent le leadership et les performances des douaniers ivoiriens’’.

‘’Intégration douanière : le mérite et le leadership de la douane ivoirienne célébrés’’, titre de son confrère +La Gazette+.

Au Kenya, les journaux s’attardent sur la tentative, lundi, des leaders de l’opposition et des centaines de leurs sympathisants de prendre les locaux de la Commission électorale indépendante (IEBC), dont ils réclament la dissolution pour "ne pas mener à bien sa tâche".

La presse revient ainsi sur l’escalade des tensions entre les deux parties, à quatorze mois des prochaines élections générales, qui se fait de plus en plus sentir avec cette tentative des "contestataires" d’investir le siège de la Commission, à Nairobi, avant d’être dispersés par la police à l'aide de gaz lacrymogène.

Cette tentative envoie des "signaux forts et préoccupants" que le pays est menacé par une "bombe à retardement", écrit le quotidien +Daily Nation+, soulignant que l'administration Jubilee et la Coalition pour la Réforme et la Démocratie (CORD, Opposition) "sont appelées à s’assoir à la table du dialogue et à se mettre d’accord sur un plan de réforme de la Commission".

De son côté, +The Standard+ relève que les leaders de la CORD ont promis de retourner chaque lundi aux locaux de l’IEBC en vue de presser l’équipe actuelle à partir, alors que la Coalition gouvernementale Jubilee a "rejeté" cette démarche la qualifiant de "déplacée".

D’après la presse, la CORD accuse la Commission de parti pris et d’avoir "truqué" les résultats des derniers scrutins de 2013 en faveur de la coalition Jubilee et lui reproche également d’avoir rejeté son initiative "Okoa Kenya" (Sauver le Kenya, en Swahili) visant l’amendement de la Constitution par voie référendaire.

Réagissant à cette manifestation, l’IEBC, citée par la presse, a qualifié cette tentative de "non nécessaire", affirmant qu’elle ne pourra mener à bien sa tâche si elle "est soumise à des perturbations, des agitations injustifiées, des ingérences et des interférences".

Toujours en rapport avec les prochaines élections d’août 2017, le quotidien +The Star+ relève que selon un rapport de la Commission nationale de la Cohésion et de l’Intégration, 19 comtés ont été identifiés comme étant des "points chauds" exposés à l’éclatement de violences électorales. 

Au Gabon, le quotidien +L’Union+ focalise sur la célébration lundi de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, commémorée cette année sous le thème "Une Afrique exempte de paludisme est possible".

Sur le plan national, "En finir définitivement avec le paludisme" a été le thème choisi pour cet événement, axé plutôt sur la sensibilisation à cette maladie et son impact dévastateur sur la population, souligne-t-il.

Le paludisme est l'une des causes de l'absentéisme scolaire et professionnel au Gabon, fait observer l’auteur de l’article, relevant que le taux élevé de mortalité et de morbidité de cette pathologie, ajouté à son coût extrêmement énorme, font d'elle une maladie très grave.

Dans son adresse de circonstance, le 1er vice-Premier ministre en charge de la Santé, Paul Biyoghe Mba, cité par le journal, a décliné les dispositions prises et les progrès enregistrés par son pays en matière de lutte contre le paludisme.

Sur le plan politique, la publication rapporte que dans l’optique de l’élection présidentielle prévue l’été prochain, la Coalition de la société civile gabonaise (CSCG) a lancé un appel pour la préservation de la paix dans le pays, '’au regard des dérapages verbaux de certains acteurs politiques’’.

Animant un point de presse à cet effet, lundi à Libreville, le secrétaire exécutif et porte-parole de cette Coalition, Guy-René Mombo Lembomba, dont les propos sont relayés par le quotidien, a ainsi invité notamment les acteurs politiques de tout bord ''au ressaisissement et à la retenue'', en s'abstenant de ''semer la haine entre les Gabonais au moyen des procédés psychologiques et slogans dangereux''.

Cette exhortation est d'autant plus pertinente que, selon lui, ''une élection présidentielle n'est pas une lutte à mort. Elle ne peut donner lieu à l'embrigadement, l'exacerbation, la manipulation des populations. Elle doit être au contraire un espace de libre expression respectueux des hommes et de leur culture'', a-t-il insisté.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 495

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara