Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Lundi 10 Mars à 14:14

Revue de la Presse Quotidienne Africaine du lundi 10 mars



Dakar - La coopération sénégalo-cap verdienne avec l'inauguration en perspective d'une liaison maritime entre Dakar et Praia, la présentation aujourd'hui par le premier ministre gabonais de son programme de politique générale devant l'assemblée nationale, la clôture en Côte d'Ivoire de la 8ème édition du Marché des arts et du spectacle africain (MASA), la lutte anti-terroriste au Nigéria, et la célébration de la journée internationale de la femme, constituent les principaux titres de la presse africaine paraissant ce lundi.



Au Sénégal, le quotidien le Soleil sous le titre "coopération Sénégal/ Cap Vert : vers la création d'une ligne maritime Dakar- Praia", informe que le Sénégal et le Cap Vert comptent mettre en place une liaison maritime Dakar-Praia, selon le communiqué sanctionnant la fin de la visite que le président Macky Sall a effectué dans ce pays du 5 au 7 mars.

Sur un autre registre, le journal revient largement sur la célébration au Sénégal de la journée internationale de la femme, à travers l'organisation d'une série d'activités, avec un accent tout particulier mis sur les efforts entrepris en vue de la promotion des droits de la gent féminine et de parvenir à une parité effective.

Son confrère EnQuête se fait l'écho d'une grève de 48h (10 et 11 mars) dans les rangs des médecins à l'appel du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES). Cette décision a été prise dans le cadre du plan d'action de ce syndicat et devant "le dilatoire du gouvernement lors de la réunion de la commission technique chargée de l'examen de leur plateforme revendicative", note ce quotidien.

La presse sénégalaise réserve également de larges espaces aux tractations au sein des différentes formations politiques et aux préparations entamées au niveau local en prélude aux élections Locales prévues le 29 juin prochain.

Au Gabon, L'Union rapporte que le nouveau premier ministre Daniel Ona Ondo doit présenter, ce lundi à l'Assemblée nationale, son programme de politique générale, en espérant convaincre les députés et avoir leur confiance pour son plan action.

Le chef du gouvernement va énoncer les grandes lignes d'une feuille de route, dont l'essentiel devrait porter sur la réduction des écarts de pauvreté dans le pays, à travers la mise en application du pacte social proposé par le président de la république, indique le journal, ajoutant qu'il s'agit également pour M. Ona Ondo d'apporter des précisions sur les moyens d'accélérer les réformes et projets initiés dans le cadre du Plan Stratégique Gabon Emergent.

Par ailleurs, la publication annonce que le ministère du Budget vient d'instituer une prime d'incitation à la performance (PIP), laquelle vient se substituer aux fonds communs (forme de sursalaires) récemment suspendus sur décision du chef de l'Etat, dans le cadre de la réforme des systèmes de rémunération dans le pays, en vue d'une rétribution équitable des agents de l'Etat.

Pour sa part, le quotidien Gabon Matin est revenu sur la célébration ce week-end de la Journée internationale de la femme, sous le thème "les violences économiques en milieu familial", se faisant l'écho d'un débat organisé à cette occasion et dont la mise en place d'une Chambre spéciale pour les victimes de violences, a été l'une des principales recommandations.

En Côte d'Ivoire, sous le titre "Paix et développement : que peuvent les femmes ?'', le quotidien Fraternité Matin écrit que "mobilisées à Grand Bassam à la faveur de la Journée internationale de la femme (JIF 2014), les Ivoiriennes ont renouvelé leur engagement pour la reconstruction du pays et fait connaître leurs attentes".

Sur le même sujet, le quotidien, citant le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, qui a pris part aux festivités aux côtés de la Première Dame de Côte d'Ivoire, Mme Dominique Ouattara et une forte délégation ministérielle, souligne qu'"il ne peut y avoir d'émergence 2020 en Côte d'Ivoire sans l'indispensable contribution des femmes qui constituent, la moitié de la population de notre pays".

Même son de cloche chez Le Patriote et Le Nouveau Réveil, qui affichent que le président Ouattara est "le premier avocat des femmes". Les publications rapportent les propos de Dominique Ouattara à l'adresse des femmes ivoiriennes, en les incitant à "se prendre en charge" et à être "engagées dans une solidarité forte autour de leurs réflexions, sans complexe, ni considération ethnique, religieuse et politique, gages d'actions cohérentes et dynamiques en vue de l'atteinte de nos objectifs".

"La clôture en apothéose" samedi soir de la 8ème édition du Marché des arts et du spectacle africain (MASA) s'est également invitée dans les commentaires de la presse ivoirienne, qui abonde sur le succès de cet événement après une interruption de sept ans.

Fraternité Matin et Le Patriote écrivent que "le plus important, c'est que la MASA est de retour". La marraine du festival, la Grande Chancelière de l'Ordre national, Henriette Dagri Diabaté, qui a réitéré sa joie de voir se tenir cet événement en terre ivoirienne, a relevé que "le défi était grand et nous l'avons relevé" et il y avait eu "des appréhensions" quant à son succès.

Au Mali, la célébration de la journée mondiale de la femme retient l'attention des quotidiens. Le journal L'Essor souligne que la journée du 8 mars a été l'occasion de mettre en exergue le rôle crucial que les femmes ont à jouer dans le processus de paix, de réconciliation et de construction du pays.

Info Matin relève, de son côté, que le Mali, à l'instar de la communauté internationale, a célébré samedi la journée internationale de la femme sous le thème "Paix et réconciliation : défis et enjeux pour une autonomisation accrue des femmes".

Le clou de l'évènement (...) a été marqué par le remise de Trophée de l'organisation panafricaine des femmes (OPF) au président de la république Ibrahim Boubacar Keita en guise de reconnaissance de ses efforts pour l'émancipation des femmes maliennes, note la publication.

Pour Le Combat, une journée ne pourra pas faire évoluer les mentalités dans le sens d'une égalité entre les deux sexes, estimant qu'il serait bon d'organiser des journées de réflexion durant toute l'année et de revoir le contenu du message que l'on souhaite faire passer à travers ces occasions, de façon que ses reflets produisent de réels effets bénéfiques.

Le Républicain du Mali affirme, pour sa part, que les femmes jouent un rôle crucial dans la société et le thème de cette année semble être, pour les différents intervenants, la meilleure arme pour le Mali de retrouver la paix et de réconcilier ses fils.

Au Nigeria, This Day réserve sa Une à la lutte anti-terroriste, rapportant notamment que le président nigérian Goodluck Jonathan a assuré dimanche à Abuja qu'avec les stratégies mises en place, le gouvernement fédéral serait bientôt en mesure de surmonter le défi du terrorisme du groupe armé Boko Haram qui cible la région nord-est du pays.

Tout en dénonçant la détérioration des valeurs et de la morale en raison de politiques éducatives défaillantes, le président a exprimé sa confiance en la capacité des efforts du gouvernement fédéral de faire face au défi de l'insurrection de Boko Haram, indique le journal, ajoutant que le président du Sénat David Mark a, de son côté, qualifié l'assassinat brutale d'élèves par Boko Haram de "barbarie".

A ce sujet, The Guardian écrit que l'insurrection persistante de Boko Haram dans la partie nord du pays commence à attirer l'attention sur le plan international.

Au niveau du continent, l'Union africaine a soulevé dimanche de nouvelles inquiétudes sur la menace de Boko Haram, qui continue, de manière insensée, de tuer les innocents au Nigeria, souligne le journal.

Dans ce volet sécuritaire, Daily Trust rapporte que dans la nuit de samedi à dimanche des inconnus armés ont tué sept policiers et trois civils dans un village relevant de l'Etat d'Adamawa (nord-est).

Le journal rapporte, en outre, que les services de sécurité ont arrêté quatre personnes en relation avec le kidnapping et l'assassinat d'enfants d'écoles dans l'Etat de Kano (nord).

Revenant sur la fermeture de collèges publics dans le Nord-est, le journal rapporte que des milliers d'élèves sont dans l'incertitude et que les parents rejettent le transfert de leurs enfants dans d'autres établissements scolaires, surtout que le gouvernement fédéral a décidé que c'est aux parents de supporter les coûts de transfert.

Au Niger, Le Sahel revient sur l'exploitation de l'uranium, notant que Luc Oursel, PDG d'Areva, a confié que des progrès ont été réalisés dans les négociations en cours entre le Groupe français et le gouvernement nigérien.

"Il y a eu des négociations depuis longtemps. Je pense qu'aujourd'hui nous avons fait un pas significatif en avant vers la recherche d'une solution commune, et je pense que maintenant ce n'est qu'une question de temps limité avant que nous n'arrivons à une conclusion définitive", a souligné M. Oursel à l'issue d'une rencontre, vendredi dernier à Niamey, avec le président nigérien, Issoufou Mahamdou, rapporte le journal.

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 495

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara