Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


Sahar ABDELLI - publié le Mardi 25 Octobre à 00:08

Revue de Presse : Le procès de Saddam risque fort de n’être qu’un rituel vide de sens



eMarrakech - Cette semaine eMarrakech vous a rigoureusement sélectionné deux informations majeures, entre le national et i’international à vous de lire à vos commentaire ! Revue de Presse.



«Les crimes les plus graves n’y seront pas jugés. Saddam HUSSEIN : un procès sans conviction », c’est ainsi que le nouvel observateur a intitulé son dossier Monde de cette semaine. En effet, la comparution du dictature iraquien devant ses juges «aurait dû faire avancer le pays sur la voie de la démocratie» affirme l’hebdomadaire français qui va jusqu’à dire que «ce procès risque fort de n’être qu’un rituel vide de sens».

Le nouvel observateur ouvre de surcroît, le dossier de Raghad, la fille de HUSSEIN qui a «toutes les raisons de maudire son père» et de vivre ledit procès par une propre vengeance. «Son pére a érigé la brutalité en religion d’Etat. Elle a éssayé de le fuir à l’étranger avec l’homme qu’elle aimait. Il les a retrouvés, leur a accordé son pardon, et promis l’impunité avant de faire abattre son mari, puis l’a forcé à demander le divorce et l’a envoyer, vivre silencieuse, dans une villa entourée d’hommes armés. » Aujourd’hui Raghad est la seule personne habilitée à présider le collectif de défense de son père.

Dans le dossier national, l’Economiste a ré ouvert sur son édition de ce lundi, le débat sur l’adoption de l’horaire continu dans les écoles. Dans un article intitulé «Horaire continu : les écoles chacun pour soi», le quotidien met en lumière ce grand dilemme. Le problème d’adaptation entre l’horaire des parents fonctionnaires et celui des enfants monte au créneau. Il est à dire que le mois du Ramadan a donné lieu à un avant-goût sur certains risques courus par les enfants pendant la fermeture des écoles lors des pauses déjeuners. Ces derniers sont livrés à eux mêmes, notamment quand ils n’ont aucun moyen de rentrer chez eux faute de temps. «Des garçons nous jettent des pierres et nous insultent parce qu’on mange pendant le Ramadan», a déclaré l’une des victimes au quotidien.

Une circulaire du ministère de l’éducation nationale, a lancé la réflexion sans pour autant apporter une réponse claire sur le sort des écoles. Cette dernière a été envoyée à tous les établissements scolaires du Maroc, publics et privés annonçant les préparatifs au changement de l’horaire. A noter que rien n’est encore décidé et que «le contenu de la circulaire ne fait pas forcément allusion à l’alignement des écoles sur l’horaire continu».

Une polémique farouche dont le terme n’est pas pour demain, le problème de l’infrastructure n’est pas à écarter, «l’aménagement des cantines, ou encore la création de nouveaux postes de surveillance ou d’administration ne sont nullement abordés à l’heure actuelle».

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara