Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Larbi Amine - Lemag - publié le Mercredi 26 Juin à 12:19

Révolte à Rabonni : Les sahraouis crient ‘Dégage’ en face du chef du Polisario






Mohamed Abdelaziz
Mohamed Abdelaziz
Lemag : Des manifestants sahraouis se sont, par centaines, rassemblés au camp Rabonni dans le Sahara oriental, devant une bâtisse où se trouvaient Mohamed Abdelaziz et un nombre important d’officiels algériens, venus célébrer le 43ème anniversaire de ce qui est appelé par le Polisariol’insurrection de Zamla’.

Les manifestants ont commencé par scander des slogans décriant les ‘dures’ conditions de vies des détenus sahraouis dans les camps du Polisario, l’enrichissement injustifié de ses pontes ainsi qu’ils ont répété  des slogans appelant à abolir la pratique de l’esclavage dans les camps.

Selon des sources sur place, les tensions ont vite monté durant cette manifestation, des jeunes sahraouis prirent alors d’assaut, la bâtisse où s’adonnaient à leurs jouissances, Mohamed Abdelaziz et ses invités algériens.

Les révoltés saharouis les ont encerclé et ont crié ‘Dégage’ à l’adresse du chef du Polisario et du régime algérien.

Les mêmes sources ont indiqué que terrifiés, Mohamed Abdelaziz et les responsables algériens l’accompagnant, ont couru dehors, fuyant les manifestants, des véhicules les ont rapidement éloigné des lieux.

La vengeance du front et de la police politique algérienne n’a alors pas tardé, nos sources ont indiqué que des miliciens en armes ont attaqué violement les manifestants ; plutard dans la soirée, des jeunes révoltés ont été enlevés de chez eux et ont été emmenés vers des destinations inconnues, alors que Mohamed Abdelaziz a ordonné qu’on suspende les rationnements des aides alimentaires internationales, aux familles des jeunes qui ont participé à ces manifestations.      

A noter qu’autour des camps, l’armée et la gendarmerie algérienne ont dressé des murs de sables les encerclant et participent aux exactions contre les opposants et les autonomistes sahraouis.

               Partager Partager


Commentaires